Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Interdiction de l’adultère en Turquie : jusqu’où Erdogan osera-t-il défier l’Europe ?

La Turquie songe à criminaliser de nouveau l'adultère après une dépénalisation à la fin des années 90. En 2004, la proposition était déjà revenue sur la table mais avait rencontré l'opposition laïque et le pays avait fait marche arrière en raison des pressions exercées par les dirigeants de l'Union européenne. Aujourd'hui, difficile de voir qui pourrait s'opposer à la volonté d'Erdogan en la matière.

Un pas de plus

Publié le
Interdiction de l’adultère en Turquie : jusqu’où Erdogan osera-t-il défier l’Europe ?

 Crédit Reuters

Atlantico : La Turquie est en train de réfléchir à une criminalisation de l'adultère. Cette idée, vieux serpent de mer en Turquie avait toujours été ajournée  sous les pressions de l'Union européenne. Maintenant que la question de l'adhésion à l'UE ne fait plus débat, jusqu'où la Turquie pourrait-elle aller dans ses réformes et quel est l'objectif du pays à terme ?

Laurent Leylekian : Il me semble que nous devons désormais imaginer le pire, c’est-à-dire à moyen terme une République islamique de Turquie sur le modèle iranien à la différence que la Turquie est sunnite. Bref, le retour effectif du sultanat aboli par Atatürk. C’est une hypothèse qui semblait encore irréaliste il y a cinq ans mais la situation a progressivement changé : En fait – comme l’a récemment souligné un think tank américain – l’Occident a tant perdu son ascendant et son emprise effective sur la Turquie – qu’Erdogan peut maintenant mettre en place son programme islamiste quasiment sans aucune restriction.

La petite bourgeoisie anatolienne et le monde rural qui ont fait son succès continuent de le soutenir tandis que l’opposition structurée ne parvient plus à s’exprimer : d’une part, elle n’a plus de modèle alternatif crédible à proposer et d’autre part aucun leader qui puisse sérieusement contester Erdogan n’émerge pour l’instant des partis d’opposition. En outre, confrontée aux purges et aux parodies de procès, la société civile occidentalisée est de plus en plus contrainte de se murer dans le silence, un peu comme « l’émigration intérieure » sous le troisième Reich. Il y a encore des îlots de résistance – comme ce procureur qui a engagé des poursuites contre les responsables d’une chaîne ultranationaliste pour « incitation à la haine » mais c’est devenu vraiment marginal dans un pays où le programme politique islamiste s’appuie sur une tradition d’Etat nationaliste.

Beaucoup d’observateurs considèrent que l’on s’approche d’un système totalitaire et je ne vois guère qu’un retournement de tendance économique qui puisse peut-être arrêter Erdogan dans ses ambitions de faire du pays une République islamique. Quoique dans un système réellement totalitaire, les considérations de cet ordre soient inopérantes jusqu’à l’effondrement final.

Est-ce que les liens économiques qui continuent d'unir l'Union européenne et la Turquie peuvent encore peser dans la balance et servir de moyens de pression ?

Sans doute pas parce que l’Union européenne elle-même ne met pas vraiment son poids économique au service de sa vision politique propre ; en tout cas pas avec la Turquie qui bénéficie des prérogatives de l’Union douanière. En outre, quand on regarde la structure des échanges de la Turquie, on voit que l’Union européenne reste prépondérante bien sûr mais, depuis dix ans, la part des exportations comme des importations va croissante avec l’Asie et notamment la Chine. Et plus récemment, la Turquie s’est également ouverte aux investissements russes en raison des alliances conjoncturelles sur la question syrienne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par winnie - 02/03/2018 - 12:38 - Signaler un abus Non mais!

    si Erdogan veut criminaliser l adultere sa regarde les Turcs et pas l' UE. La Turquie ne fait pas partie de l' UE? et puis les Turcs qui vivent en France nous n'avons pas a les eduquer et ont juste a obeir aux lois et moeurs de la France, non mais! c' est incroyable!

  • Par Deudeuche - 02/03/2018 - 13:27 - Signaler un abus Adultère interdit d’un côté et

    PMA et GPA dans le tuyau de l’autre. On met la Turquie et l’Europe dans une poubelle et l’on passe à autre chose.

  • Par jurgio - 02/03/2018 - 17:05 - Signaler un abus Je m'interroge pour savoir d'où viennent ces interdits...?

    Si c'est de nos démocraties bien-pensantes ou de potentats arriérés ?

  • Par vangog - 02/03/2018 - 20:50 - Signaler un abus Défier l’europe????...

    Ce sont surtout les femmes et la liberté des Turcs qui sont concernés, pas la nombriliste U.E...

  • Par Semper Fi - 02/03/2018 - 21:10 - Signaler un abus Winnie....

    Vous m'ôtez les mots de la bouche !!!! Défier l'Europe ???? La Turquie est un pays souverain, qui n'appartient pas à l'UE. Je ne me sens absolument pas défié par la Turquie : je me contrefiche bien de savoir si l'adultère est pénalisé ou pas en Turquie, je ne suis pas turc et j'habite outre-mer !

  • Par Pourquoi-pas31 - 02/03/2018 - 21:20 - Signaler un abus La Turquie n'est pas l'Europe :

    OK, mais est-ce une raison pour faire l'autruche et ne pas voir les groupuscules qui renforcent leurs pouvoir de nuisance dans notre pays ?

  • Par gerint - 02/03/2018 - 23:50 - Signaler un abus L’adultère reste fondamentalement une trahison

    Dans la plupart des cas et ne doit nullement être encouragé à mes yeux pour personne. Mais dans la vision musulmane c’est la femme qui est réprimée. L’homme est légalement polygame et peut contracter des mariages temporaires...

  • Par walchp - 03/03/2018 - 03:05 - Signaler un abus Avis aux commentateurs

    S’il vous plaît donnez vous la peine de VRAIMENT LIRE L’ARTICLE et de le comprendre avant de réagir Si il ne s’agissait que d’adultère il n’y aurait pas de sujet.....

  • Par assougoudrel - 03/03/2018 - 10:42 - Signaler un abus @Gerint

    Il n'y a pas que dans la religion musulmane que la femme est la seule coupable. Il y a environ 35 ans, je suis allé avec un ami dans un temple Adventiste, groupe protestant créé aux USA, il y a 150 ans, voisin des évangélistes. Devant toute une assemblée de fidèles, une jeune femme s'est fait humilier, traînée dans la boue, car elle venait de se marier et que peu de temps après, "elle avait une robe ample", donc, elle avait "fauté" avant (ce n'est pas un adultère). Après l'avoir traiter plus bas que terre, sous les "Amen, mon frère", elle fut radié pour 6 mois, puis, on l'a priée de se rasseoir. Elle a encaissé tête baissée. Pas une seule fois, ils n'ont parlé du mari; c'est elle qui a tout pris. J'ai dit à mon copain "ta religion parle de paix, mais où est l'amour dans tout ça". Il y a 150 ans, les Adventistes était 3500; aujourd'hui, ils sont 50 000 000. il y en a beaucoup aux USA, aux Antilles-Guyane et en France. Depuis quelque temps, j'apprends l'histoire des protestants et on en apprend de belles sur certains dirigeants qui sortent très loin des clous. Avec internet, les langues se délient.

  • Par assougoudrel - 03/03/2018 - 12:33 - Signaler un abus Pardon

    Elle fut radiée

  • Par Pourquoi-pas31 - 03/03/2018 - 14:12 - Signaler un abus Le prochain pas, ce sera

    LA CHARIA !

  • Par gerint - 03/03/2018 - 21:04 - Signaler un abus @assougoudrel

    Merci pour ces infos

  • Par pierre de robion - 03/03/2018 - 23:07 - Signaler un abus Le prochain pas....

    la SOUMISSION à la Charia! Les peuples fatigués se couchent, comme les chevaux qui savent qu'ils vont mourir! Mais nous, nous nous serons suicidés

  • Par Semper Fi - 05/03/2018 - 04:58 - Signaler un abus @assougoudrel

    Peut-être, mais que je sache rien n'empêche la dame en question de les envoyer se faire voir... l'église adventiste n'est pas religion d'état, et l'apostasie n'est pas punie par la loi US !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Leylekian

Laurent Leylekian est analyste politique, spécialiste de la Turquie.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€