Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Instabilité record dans les intentions de vote et saute-mouton idéologique : mais qui croit encore à quoi en France ?

En s'attardant sur les intentions de vote des électeurs de 2012 pour l'élection présidentielle 2017, l'analyse d'Opinion Way montre que les clivages ne sont plus vraiment respectés, que les électeurs sont capables de passer d'un parti à l'autre. Ainsi, des électeurs de François Bayrou en 2012 pourraient bien voter Front National pour 15% d'entre eux le dimanche 23 avril 2017.

Instable

Publié le - Mis à jour le 14 Avril 2017
Instabilité record dans les intentions de vote et saute-mouton idéologique : mais qui croit encore à quoi en France ?

Atlantico : On observe grace à cette étude des situations tel que l'ancien électorat de François Bayrou qui déclare voter à 42 % pour Emmanuel Macron (plutôt logique vu le ralliement de ce dernier au candidat d'En Marche!), mais à 10% pour Jean-Luc Mélenchon, et 15% pour Marine Le Pen. Comment expliquer un tel revirement de la part de ces électeurs de centre droit ? Cela ne montre-t-il pas une certaine confusion idéologique ? Comment ces électeurs se retrouvent-ils dans ces deux "extrêmes" sur le plan des valeurs et plus largement, sur leur vision du monde ? 

Bruno Jeanbart : Cela ne montre pas nécessairement une confusion idéologique mais plutôt un brouillage idéologique qui s'explique assez naturellement.

On attend des électeurs qu'ils soient extrêmement rationnels et cohérents dans leurs choix électoraux mais ce n'est pas le cas. Tout d'abord pour la simple raison que les gens qui s'intéressent à la politique, représentent environ un Français sur deux tandis que les votants à l'élection présidentielle sont pratiquement 80%. Dans cette élection, il y a des gens qui s'intéressent de moins près à la politique. Ces derniers peuvent avoir des choix qui peuvent paraîtres incohérents, mais si on regarde ces deux chiffres, on remarque qu'il y a toujours eu chez François Bayrou une dimension de  vote protestataire, non pas au même degré que le Front National mais sur une protestation à l'égard de l'organisation du système politique, du refus du clivage gauche droite. Ce refus du clivage s'est incarné d'une autre manière par le Front National qui renvoi à ce que serait les partis de l'establishment, le PS et Les Républicains, et qui offre de sortir de ce schéma-là.  Il n'est pas complètement anormal qu'une partie de cet électorat, en l'absence de François Bayrou puisse être intéressé par la candidature de Marine Le Pen qui incarne cette autre manière de lutter contre la bipolarisation de la vie politique. 

A l'inverse, pour Jean-Luc Mélenchon, on peut retrouver des électeurs qui vont voir dans sa manière de parler de la politique, de la sixième République, une volonté de vouloir faire évoluer le système politique tel qu'il fonctionne depuis des années. Il parvient à séduire une partie de l'électorat de François Bayrou sur ces thématiques-là. En effet, François Bayrou a beaucoup dénoncé l'exercice de la politique dans la cinquième République tel qu'il est conçu actuellement.   

Même question pour l'électorat de 2012 de François Hollande. S'ils se retrouvent majoritairement -et en toute logique- du côté du candidat socialiste Benoît Hamon (23%)  et d'Emmanuel Macron (50%), comment expliquer qu'ils rejoignent pour 18% d'entre eux Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen pour 6% ? Et que penser des électeurs d'Eva Joly qui prévoient de voter pour Emmanuel Macron ?

Bruno Jeanbart : Le Front National arrive à récupérer une partie de l'électorat du Président sortant qui a été déçu par son action. On est la typiquement dans une partie de l'électorat de François Hollande qui n'a pas retrouvé son compte dans le dernier quinquennat, et qui peut aujourd'hui s'être radicalisé et voter pour le FN. C'est un phénomène classique et de la même manière, Marine Le Pen avait récupéré des électeurs de Nicolas Sarkozy de 2007 lors de l'élection de 2012. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 12/04/2017 - 09:39 - Signaler un abus le vent qui souffle

    est le vent de la démondialisation , et voila pourquoi, la finale aura lieu sans Macron, probablement entre MLP et Fillon

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 10:03 - Signaler un abus Les basiques

    je reviens à mes basiques qui n'auront jamais de réprésentants. La vraie subversion n'arrive jamais au sommet de l'Etat. A ne pas confondre avec Mélenchon, le Flibustier, la canaille mais sans colonne vertéble. Donc, retour à La Décroissance.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 10:04 - Signaler un abus Relu

    Les basiques je reviens à mes basiques qui n'auront jamais de réprésentants. La vraie subversion n'arrive jamais au sommet de l'Etat. A ne pas confondre avec Mélenchon, le Flibustier, la canaille mais sans colonne vertébrale. Donc, retour à La Décroissance.

  • Par vingttroisavril - 12/04/2017 - 10:21 - Signaler un abus Demandez le programme

    Il me semble que le seul qui revendique un programme claire c'est Fillon.Cependant ce programme sévère est nécessaire pour l'avenir n'est pas dans la séduction.On ajoute les affaires pour casser son image,il reste tout de même à 20%.Un petit coup de pouce des veuves de Carpentras et c'est bon.Adieu Macron et ses sourires enjôleurs de pacotille .Bonne nouvelle il a le soutien de B.H.L.,résultat moins 1%.

  • Par vingttroisavril - 12/04/2017 - 10:24 - Signaler un abus corrections

    clair ... avenir,n'est

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 10:26 - Signaler un abus Mike

    e 7 mai, je penserai surtout à la place vacante: Le retour de Barberousse. Frédéric II: Un vrai Roi qui inspira “Les Burgraves” de Victor Hugo”. Et aussi Mike Brant (Trop long à expliquer). Enterré le 7 mai à Haïfa 1975. “Dis lu”i. Je dirais: dis leur aux français: ne nous laissez pas baiser,…

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 10:32 - Signaler un abus 23 avril

    Fillon, c’est un peu l’image de ma famille. Mais, il faut aussi “tuer le père”. Ce qui ne veut pas dire: le tuer en vrai, mais avoir ses propres valeurs et Thatcher, vraiment pas mon truc,… Et sur la "filiation" je commence à avoir de sérieux doutes. Cet homme-- a t-il vraiment des (valeurs) l'emploi fictif passons (psychologue, j'ai aussi connu un "emploi fictif", placée par l'Etat dans une ASBL, quand la directrice aussi psy, m'a vue, elle m'a clairement fait comprendre: pas de place pour deux, donc, moins on te vois,...).

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 10:32 - Signaler un abus Moins ont voit

    corrigé,...

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 10:33 - Signaler un abus Correction,...

    Moins on te voit,...

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:36 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (1)

    Parce qu’Emmanuel Macron peut être d'accord avec des gens de droite et de gauche, il n'aurait pas d'idée? Nous souffrons tous depuis des années de voir des lois élaborées sous un gouvernement être détricotées par le suivant. "En Marche!" n'est pas comme les autres. Le rôle d'un Président dans un pays mature est, en effet, de trouver le dénominateur commun entre des personnes et des positions différentes, pour avancer, pour que le pays, en tant que nation, avance. Est-ce que les politiques qui divisent, qui pointent du doigt l'autre, sont plus claires pour l'électorat? Il est temps de comprendre que ceux qui jouent à diviser, à opposer, sont des apprentis sorciers.

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:37 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (2)

    Pantin, sans expérience, disant ce que d'autres puissances l'enjoignent à dire?
 Dont acte, il a 39 ans, c'est vrai, et sans doute donc moins d'expérience que des hommes et femmes politiques rompus aux joutes électorales...
 Il suit une ligne cognitiviste, ce qui pour tout pédagogue, est particulièrement parlant.
Il faut des constats, argumentés, intellectualisés, et de ces constats, découlent des solutions.
Cela s'appelle du pragmatisme. 
Il ne prétend pas que toutes ces solutions seront un succès. 
Il explique le droit à l'échec (pour lui comme pour tout le monde en promettant le droit au chômage pour tous).
Mais on tente, on essaie, parfois cela marchera, parfois non. Mais, bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien justement d'entendre quelqu'un qui peut ne pas être totalement sûr de lui et dire : «on va faire ensemble». Cela permettra à chacun, individuellement, de se sentir meilleur, en ayant le sentiment légitime d'avoir participé à l'élévation de la société dans son ensemble. Là où tous les politiques depuis plus de 40 ans expliquent à longueur de temps sur Les plateaux télé savoir exactement ce qu'il faut faire, et qu'une fois élus, ils semblent d'un coup avoir tout oublié...

  • Par vangog - 12/04/2017 - 10:59 - Signaler un abus Hé ho, les sondeurs! Plutôt que sonder la France a sec

    sur les intentions de vote pour des candidats qui ont tous exercé le pouvoir, Melenchouille-la-fripouille, ministre de Jospin, Macron, Ministre de la défaite économique de Hollande, Fillon, ministre impuissant de Sarko...pourquoi ne pas réaliser le seul, le vrai sondage qui déterminera le choix du second tour? "Qui, parmi les Français, est pour la mondialisation sauvage, ou pour la Défense de l'identité française?"...cela vous évitera tous ces sondages alambiqués, voire manipulés par des questions orientées, que personne ne lit plus, et qui perturbent encore plus la ménagère de cinquante ans sur son "vote utile"...déboussolée, elle finira par chercher un bulletin de vote au nom de Drucker, et ressortira dépitée du bureau de vote et sans avoir voté pour son chéri...

  • Par J'accuse - 12/04/2017 - 11:03 - Signaler un abus Sondeurs en échec: bonne nouvelle pour la démocratie

    Un sondage s'appuie sur des modèles fondés sur les résultats passés pour être (à peu près) exact. Or, le passé a explosé, et ne peut plus servir de base fiable au présent: mille ou deux mille sondés ne peuvent plus représenter 45 millions d'électeurs. Pour se défendre, les sondeurs accusent les électeurs d'être instables, alors que ce sont leurs calculs qui sont faux! Comme d'habitude avec les "élites", c'est la faute au peuple s'ils se trompent. On peut dire qu'il est quasiment certain qu'il y aura des surprises, et c'est tant mieux.

  • Par bd - 12/04/2017 - 11:18 - Signaler un abus Les Le Pen Eurasistes?

    Les Le Pen sont soit devenus Eurasistes, soit sont des marionnettes de Poutine. L'Eurasisme est un NAZISME ultra-nationaliste recyclé façon russophile par le second cerveau de Vladimir Poutine qualifié de "philosophe le plus dangereux au monde". https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Douguine#Liens_avec_l.27extr.C3.AAme-droite_fran.C3.A7aise Voyez-y les connections troubles de Jean-Marie Le Pen et de sa nièce Marion-Maréchal Le Pen, la meilleure pompe à voix du FN. Les Le Pen prétendant défendre la France sont en fait soit des PIONS soit des TRAITRES bafouant les valeurs françaises les plus élémentaires: Liberté, Égalité, Fraternité.

  • Par bd - 12/04/2017 - 11:18 - Signaler un abus Attention, danger !

    Jean-Luc Mélenchon veut quitter l'OTAN et l'UE pour fonder une alliance bolivarienne avec le Venezuela, Cuba, l'Iran et la Russie ! ...Et c'est vraiment dans son programme.

  • Par langue de pivert - 12/04/2017 - 11:53 - Signaler un abus

    Pourquoi se prendre le chou et se masturber la tête ? Nous aurons bientôt la réponse. Les Français auront ce qu'ils ont majoritairement choisi et donc majoritairement ce qu'ils méritent ! Je mets mes quatre bulletins entre avril et juin...et je m'accommoderais de ce que la majorité veut aux manettes !

  • Par vangog - 12/04/2017 - 11:54 - Signaler un abus Emmanuel Macron est, en quelque sorte, le Michel Drucker

    de la politique: aucune conviction forte, exceptée celle de son audimat, une langue qui lèche tous azimuts et sans aucun discernement, un copinage consanguin affligeant avec le capitalisme de connivence, et un sourire niais qui fait fantasmer la ménagère-Cougar de cinquante ans...une médiocrité qui dure, qui dure...le Français normal zappe, alors que la ménagère-Cougar s'enfonce encore plus dans son canapé maculé de traces de biscuits sucrés...

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:02 - Signaler un abus Frédéric II de Prusse. L'Etna s'est réveillé.

    Frédéric II: L’anti-Machiavel: https://fr.wikipedia.org/wiki/Anti-Machiavel

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:03 - Signaler un abus Rêve fait en 2003. Je ne savais pas qui était burgrave

    Dans ce rêve, la narratrice y rencontre André, son voisin dans la rue qu’elle habite, un vieil homme qui l’invite à contempler sa collection de tableaux. L’un de ceux-ci attire plus particulièrement son attention. Il représente un bateau dans le port de Bruxelles, au début du siècle, un marinier est accoudé au bastingage. Sa chemise bleue émerge de la brume matinale. Une jolie femme sur le quai, portant un panier se dirige vers l’avant-plan. André explique alors que ces tableaux datent de l’époque de ses parents. Il n’a pas vraiment connu son père qui un jour à l’âge de trente ans a disparu sans que personne n’ait retrouvé ses traces. Avocat près de la basilique, il lui arrivait d’acheter d’acheter quelques toiles

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:08 - Signaler un abus Chemin initiatique

    Son récit terminé, Olga observe le vagabond : il sourit. Trop absorbée par son récit, elle n’a pas remarqué la disparition de l’oiseau. Seule une plume poussiéreuse nargue le vent qui tente de la chasser. Mais le libraire attend sa visite… De retour, Olga ne voit plus le vagabond. Lui aussi est parti, laissant sa valise que la vieillesse ne lui permet plus de trimbaler. Intriguée, et prenant malgré tout quelque risques, elle décide de l’emporter. Le port de Bruxelles ce matin dans la brume chatoyante et ensoleillée a presque un air de fête. Durant le trajet du retour, Olga prend une grande décision : elle n’ouvrira pas la valise avant un an. Le voyage peut commencer. Depuis 2003 (mort de mon père). Psy, (merce mon petit cancer du Saint), je muis plogée dans l'histoire du monde et ses mystères.Ma mère est morte un 24 janvier, date de naissance de frédéric II. J’accorde beaucoup d’importance aux signes.A l’époque je ne savais pas qui étaient les Burgondes et les Burgraves et je me suis lancée dans l’histoire du monde. Un long chemin de psy, d’historienne et de spiritualité (à la manière de Sylvie Germain que j’adore).

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:09 - Signaler un abus L'ETNA et son couple de pédés.

    Et ma mère me disait que nous étions originaire de l’Allemagne (et mon père d'Angleterre et des Balkans). Probablement la Turquie.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:11 - Signaler un abus L'anti-MACHIAVEL: Fredo.

    Dans cet ouvrage, le futur Frédéric II insiste sur la nécessité de gouverner selon la raison et s’oppose fermement aux guerres de conquête. Au regard du règne de son auteur, l’Anti-Machiavel n’est pas qu’un cimetière de bonnes intentions. L’idée d’un monarque absolu serviteur de l’État, qui sera une ligne de force de son règne, y est inscrite. Certains voient également dans cet ouvrage une opération de séduction de la part de Frédéric envers l’Europe des philosophes. Si ce n’était pas le but recherché, c’est en tout cas l'effet qu'a eu l'ouvrage sur ceux-ci.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:12 - Signaler un abus Fillon, l'histoire,...ET VOLTAIRE,...

    Volte-face.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 12:15 - Signaler un abus Loin d'être un Navet

    Machiavel. Le Prince , suivi de l'Anti-Machiavel de Frédéric II. Introduction et notes par Raymond Nave

  • Par Maxoplus - 12/04/2017 - 13:09 - Signaler un abus @Michèle Plahiers

    vous fumez des trucs illégaux ou c'est encore plus grave ?

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:27 - Signaler un abus Sang surée par la Haro sur la Higue alors que je ne suis

    plus couchée sur leur divin Divan; Moxoplus. Même pas besoin d'herbe pour faire de L'écriture automatique. Mais j'imagine que venez vde la droite vous préférez: Maurras ou Céline. La haine y est plus aisément accessible. Mon langage lui est Cr"y"pté. Attention à la tonte ou la tonsure après la Libération. Mauras et Céline,... Voyant,...

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:37 - Signaler un abus Sondage

    Moi je sonde les anges et attention le miens c'est imamiah. Mieux vaut se tenir loin de mes flèches (en référence au carreau d'arbalète. Mon voisin le facho était arbalatrier. A for ce cotoyer un certain voisinage on est armé pour le vaincre. Mais avouons que même si je devais toujours entendre la même rengaine (ton revolverre de Pastis): encore une juive,... Nous arrivions à un certain terrain d'entente (personne n'ées à 100 pourcent mauvais, Hitler aimait son chien-de fusil). Allié de Sy rius. Canopée et canapé (comme à l'armée, obligé, voisinnage oblige). Je veux même discuter le "bout de gras avec Marine". PSI en Art laid David (Roi) Son (Fils). Mets lanippe sur Haro sur la figue ( ou figaron. Definitivement bannie il disent temporairement. Ah well zeg dit-on en Belle gicle.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:40 - Signaler un abus Atlantico

    Sais pas qui est derrière Atlantico, mais éjectee par les Crises. Rotweiller -child Aphrodite (https://www.youtube.com/watch?v=hYJuGoc3oUE). 666 est derrière.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:44 - Signaler un abus Five O'clock

    aphrodite child:https://www.youtube.com/watch?v=mZowJ-KEIHI. L'avenir est raconté dans plusieurs album. Aphrodite child. Bowie. Mike brant, et d'autres. C'est l'avantage d'etre bi. Classique et Rock.

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:46 - Signaler un abus 666

    http://www.vangelislyrics.com/vangelis-lyrics-collaborations/vangelis-and-aphrodites-child-666-lyrics.htm

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:55 - Signaler un abus 999

    THE FOUR HORSEMEN Les quatre cavaliers Et quand l'agneau brisa le premier sceau Je vis le premier Cheval Le Cavalier tenait un arc Or quand l'agneau brisa le second sceau Je vis le second Cheval Le Cavalier tenait son épée Le cheval de tête est blanc, le second est rouge Le troisième est noir, le dernier est vert. Le cheval de tête est blanc, le second est rouge Le troisième est noir, le dernier est vert. Et quand l'agneau brisa le troisième sceau Je vis le troisième Cheval Le Cavalier avait une balance Or quand l'agneau brisa le quatrième sceau Je vis le quatrième Cheval Le Cavalier était la Peste

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:57 - Signaler un abus 7 mai ou le 7ème sceau dans le néant

    THE SEVENTH SEAL Le septième sceau Et quand l'agneau ouvrit les deux sceaux suivants Nous vîmes les âmes, nous vîmes les martyrs, Nous les avons entendus pleurer, Nous les avons entendus crier, Ils étaient vêtus de blanc On leur avait dit d'attendre Le soleil était noir, la lune était rouge, Les étoiles tombaient, la terre tremblait Et puis la foule impossible à dénombrer Qui portait des fleurs, et qui criait parmi Le soleil sans chaleur La lune sans lumière, la terre sans vents Le ciel sans couleurs : "Combien de temps allons-nous souffrir de la faim ?" Combien de temps allons-nous souffrir de la soif ?" Et quand l'agneau ouvrit le septième sceau Le silence couvrit le ciel

  • Par Michèle Plahiers - 12/04/2017 - 13:59 - Signaler un abus Saint-Nicolas ou Alexandre, peut^-etre Frédo,...

    La suite sur Gogol,...

  • Par Deudeuche - 12/04/2017 - 14:11 - Signaler un abus @maxoplus

    Pour une fois je suis d'accord avec vous sur Anna Karenine qui fume son joint.

  • Par Jasmin84 - 12/04/2017 - 15:13 - Signaler un abus Vous avez tous fumé la

    Vous avez tous fumé la moquette ce matin ;) Je pense que ni les candidats ni les médias n'ont posé les enjeux. Nous sommes l'objet d'une guerre de destruction qui vise à nous faire disparaître en tant que nation nous individuellement et les valeurs que nous portons : liberté, égalité, mixité, libre arbitre, liberté de conscience et de religion, séparation de la religion et du politique. Nous pensions que ces droits étaient acquis. Nous nous trompions. Nous avons accueilli des populations et on des individus qui ne partagent pas nos valeurs et qui veulent imposer les leurs. Ils sont prêts à se battre pour ca car ils estiment leurs valeurs supérieures aux nôtres. Alors plutôt que de nous parler de costumes, d'emploi fictifs, de méchants patrons , de revenus universels, de hausse ou de baisse des impôts les candidats auraient dû nous expliquer comment ils envisagent de nous protéger contre cette guerre qui nous ait faite et qui ne se cache plus. C'est en effet le premier devoir de l'Etat : assurer la sécurité de ses citoyens. Aucun ne propose de s'en donner les moyens. Aucun ne mérite mon vote. Ils sont tous médiocres. MACRON étant sans doute le pire car totalement factice.

  • Par BOCE64 - 12/04/2017 - 16:00 - Signaler un abus Socialisme

    “ Le socialisme, c’est la philosophie de l’échec, le crédo des ignares et le prêche des envieux ; sa mission est de distribuer la misère de manière égalitaire pour le peuple.” Winston CHURCHILL 1953

  • Par Sangha26 - 12/04/2017 - 16:32 - Signaler un abus Dés pipés !

    Cette élection ne ressemble à nulle autre ! Les dés sont pipés depuis ce coup monté contre Fillon, et plus les jours passent il devient clair comme de l'eau de roche par qui l'attaque a été fomentée ! Ah ! Fourberie ! Fourberie toujours, bassesse et dégoût profond pour qui en est à l'origine ! En attendant, qui pâtira de ces odieuses manœuvres : notre pays et nous tous par conséquent ! Car il est évident que ce n'est pas une gravure de mode sans expérience qui pourra tenir la barre sérieusement !

  • Par toupoilu - 12/04/2017 - 17:21 - Signaler un abus On voit quand meme l'extreme solidité du vote Le Pen.

    90% de ses électeurs de 2012 restent chez elle, alors que pour les autres, on est au mieux dans la soixantaine de pourcents.

  • Par cerimo - 12/04/2017 - 22:45 - Signaler un abus j'arrête a atlantico

    il y avait déjà gagaaaa maintenant m.pp c'est trop !

  • Par vangog - 13/04/2017 - 04:35 - Signaler un abus @Deudeuche le problème avec Michele Plahiers...

    est qu'elle n'a pas besoin de fumer un seul joint pour être comme ca, naturellement....

  • Par cloette - 13/04/2017 - 08:14 - Signaler un abus Chaos

    On est en plein chaos . Et un système chaotique est instable . Il ne faut pas s'étonner de l'instabilité des intentions de vote ! Il faut juste espérer que l'équilibre va revenir .

  • Par Mingus - 13/04/2017 - 09:36 - Signaler un abus Qui a lu le programme ?

    Les gens applaudissent le dernier qui a parlé, ce qu'il dit vraiment n'a aucune importance, certains votent pour des politiciens, en croyant qu'ils ne feront pas ce qu'ils disent qu'ils feront !!! on nage en plein délire ! La terre est plate, et ceux qui ne sont pas d'accord c'est la taule !!

  • Par lémire - 13/04/2017 - 14:47 - Signaler un abus Choix irrationnels ?

    Pourquoi les commentateurs affirment-ils que les choix actuels des électeurs sont irrationnels ? Ils choisissent selon ce qu'ils perçoivent comme les priorités actuelles (qui ne sont évidemment pas celles de 2012 ni de 2007) et ce qu'ils perçoivent de la personnalité des candidats. Sachant que la personnalité est déterminante dans les choix de recrutement, pourquoi les gens feraient-ils une exception en politique ? Quant au discrédit des partis et des corps intermédiaires, il ne faut pas s'étonner des conséquences sur la dévaluation des désignations par les militants. Les journalistes et la blogosphère peuvent toujours se désoler des conséquences de leur pharisaïsme... Pour les politiques, il y a un phénomène de sur-chasse (chassés = politiques, chasseurs = journalistes et juges), le gibier de bonne taille se raréfie...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Jeanbart

Bruno Jeanbart est le Directeur Général adjoint de l'institut de sondage Opinionway.

Voir la bio en entier

Gilles Lipovetsky

Gilles Lipovetsky est philosophe et sociologue. Il enseigne à l'université de Grenoble. Il a notamment publié L'ère du vide (1983), L'empire de l'éphémère (1987), Le crépuscule du devoir (1992), La troisième femme (1997) et Le bonheur paradoxal. Essai sur la société d'hyperconsommation (2006) aux éditions Gallimard. Son dernier ouvrage, De la légèreté, est paru aux éditions Grasset.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€