Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 29 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'imprimante 3D peut-elle déclencher la troisième révolution industrielle ?

L'impression 3D n'est plus de la science-fiction depuis longtemps déjà. Cependant, depuis quelques années, la technologie s'est largement démocratisée, atteignant même le cœur de l'économie française : les TPE et les PME.

Faîtes-le vous-même !

Publié le

Atlantico : L’imprimante 3D semble de plus en plus intéresser les entrepreneurs et les médias du monde entier. Le magazine britannique de référence The Economist a été l’un des premiers médias généralistes à aborder le sujet dans un article titré « Imprime moi un Stradivarius ». En France, le Nouvel Observateur s’est également fait l’écho de ce que certains appellent désormais « la troisième révolution industrielle ». Concrètement, qu’est-ce qu’une imprimante 3D et pourquoi cette technologie s’est-elle soudainement démocratisée ?

Guilhem Peres : Imprimante 3D est un terme générique qui a pour intérêt de vulgariser au grand public une méthode de fabrication par superposition de couches de matière. Les technologies dites de « prototypage rapide » existent depuis les années 80.

Parce que très coûteuses à mettre en œuvre, elles sont jusqu’alors réservées à un usage professionnel, dans les secteurs de l’industrie aéronautique et automobile. Elles offrent l’opportunité de concevoir des prototypes complexes par leur forme, à moindre coût, dans des délais très courts.

En 2005, un universitaire anglais, le docteur Adrian Bowyer développe un concept d’imprimante auto-réplicante dans un but de réduction des coûts de fabrication. Il publiera en 2008 sur Internet, sous Licence publique générale GNU, les plans de sa machine offrant un libre accès à cette technologie à tous ceux qui souhaitent se lancer dans la fabrication d’une Reprap. On parle dès lors d’open-hardware.

C’est réellement cet aspect « ouvert » qui permet la création et le développement d’une communauté autour de cet univers. On voit alors de nombreux passionnés s’approprier et améliorer cette technologie  au travers d’une plateforme web centralisant les informations : www.reprap.org mais aussi par le biais des Fablab ateliers travaillant sur les nouvelles méthodes de fabrication, on citera en France Artilect à Toulouse ou Labsud à Montpellier.

Aujourd’hui le modèle économique basé sur l’open source reste encore à définir, mais on observe clairement une tendance à la réduction des coûts rendue possible par le partage de l’information. Dans ce contexte et sur cette base technologique, de nombreux modèles d’imprimantes 3D se développent, on peut donc parler de R&D partagée et ouverte profitant tant à cette communauté qu’aux différents fabricants qui commercialisent un matériel devenu accessible.

C’est dans cette optique qu’eMotion Tech propose aujourd’hui des solutions de prototypage rapide entre 1500 et 3000€  pour les PME, mais aussi des imprimantes 3D à assembler soi-même sur le principe du « do it yourself ». Ainsi un particulier peut désormais acquérir un kit permettant d’assembler une Reprap aux environs de 500€ et chez lui, commencer à imprimer.

Économiquement, en quoi l’imprimante 3D peut-elle être utile ? Quels corps de métiers bénéficieraient le plus de cette innovation ?

On peut facilement envisager pour nombre de métiers différents, un usage à ces machines. Le secteur industriel notamment, les métiers de conception et de design, l’architecture…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par General3Gaulle - 05/11/2012 - 10:01 - Signaler un abus Le logiciel pour le grand public manque...

    il me tarde de voir le grand public pouvoir acceder a cette technologie. Seul probleme actuel c'est l'absence d'un logiciel pour dessiner en 3D accessible au grand public.

  • Par thomass - 05/11/2012 - 11:59 - Signaler un abus Ca existe déjà

    Pour peu que la modélisation 3D ne fasse pas peur, tous les logiciels 3D actuels permettent l'export vers les imprimantes 3D. Le logiciel le plus "grand public" qui me vient à l'esprit, c'est Sculptris qui se manie trés bien à la souris et ne demande aucune connaissance de modélisation, mettant simplement en avant vos compétences de sculpture. Zbrush est sa version payante, extremement plus puissante, mais nécessite une tablette graphique (gros investissement). C'est avec ce logiciel que les prototypes de figurines sont de plus en plus réalisés. C'est aussi un outil de plus en plus utilisé par les bijoutiers. Il y a aussi Blender qui est gratuit, et permet les 2 approches : de façon traditionnelle (qui demande une bonne connaissance) , ou de manière instinctive (sculpture patte à modeler, un minimum d'apprentissage est nécessaire, et des tutoriaux sont facilement trouvables sur youtube). Il n'est par contre pas ergonomique pour un sous, l’antithèse même du "grand public", donc. En fait, le gros soucis à mon sens, c'est surtout de trouver un imprimeur 3D... Et une imprimante 3D permettant une bonne finesse coute encore le prix de 3 rein

  • Par starfox - 05/11/2012 - 15:35 - Signaler un abus Pourquoi

    Pourquoi citer Sketchup, et ne pas parler de 3DVIA Shape, qui est un logiciel français ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guilhem Peres

Guilhem Peres est gérant de eMotion Tech.

eMotion Tech a pour vocation de démocratiser le matériel de prototypage rapide et plus particulièrement d’impression 3D.

Via la plateforme prototypage-3d.com, eMotion Tech est distributeur de solutions de prototypage rapide destinées principalement aux PME/TPE.

Via son site http://www.reprap-france.com eMotion Tech est également fournisseur de kits open source et open hardware destinés aux particuliers et aux écoles.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€