Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’impréparation des pouvoirs publics face aux illuminés de la fin du monde

Dans un mois, nous seront le 21 décembre. Présentée par certains mouvements comme la fin du monde, cette date pourrait être l'occasion de passages à l'acte dangereux pour certains illuminés. Mais qu'ont prévu les pouvoirs publics pour les empêcher de nuire ?

Délire

Publié le
L’impréparation des pouvoirs publics face aux illuminés de la fin du monde

Le 21 décembre, date de "fin du monde" selon certains mouvements, pourrait être l'occasion de passages à l'acte dangereux pour certains illuminés. Crédit Reuters

Certains mouvements mystiques ont annoncé de grands cataclysmes pour les alentours du 21 décembre 2012 en invoquant le calendrier maya qui verrait un cycle s'achever à cette date. D'aucuns, plus précis, ont même prétendu que seuls quelques rares endroits au monde seraient préservés, dont le petit village de Bugarach, entre Carcassonne et Perpignan. Cela pourrait prêter à sourire si des comportements dangereux n'étaient à craindre dans le sillage de ces prophéties.

Entendons-nous bien : il ne faut selon moi craindre aucune calamité particulière pour le 21 décembre 2012 en soi, mais certains illuminés pourraient avoir à cette occasion des réactions irrationnelles, bien inquiétantes, elles, et il est du devoir des pouvoirs publics de prévenir ces débordements prévisibles.

Certes, depuis l'étude réalisée par une équipe de sociologues américains derrière le Professeur Festinger sur une secte apocalyptique qui prédisait la fin du monde pour 1954 - un 21 décembre, déjà ! - on sait que, le lendemain de « la fin du monde » annoncée, la grande majorité de ceux qui la prophétisaient, soutiendront qu'elle a été évitée grâce à eux (prière, désenvoûtement, modification des ondes telluriques...). D'autres, rares, dessillés, auront pris conscience de leur erreur, avec risque pour eux de dépression plus ou moins grave, surtout s'ils se sont ruinés à cette occasion. Mais surtout, certains pourront être tentés de passer à l'acte, avec tous les dangers pour eux-mêmes et pour autrui que cela comporte.

Face à ce phénomène, qu'ont prévu les pouvoirs publics ? Apparemment, rien, ou du moins rien d'efficace. Apparemment, car il est après tout possible que le nécessaire ait été fait, ne serait-ce qu'au nom du principe de précaution inscrit dans la constitution française et qu'on nous le taise pour des raisons de sécurité publique. Rien d'efficace, parce que le peu qu'on sait n'est pas rassurant : il en est ainsi de l'arrêté, interdisant de s'y rendre fin décembre à ceux qui n'ont rien à y faire, du maire de Bugarach, petit village qui ne pourra endiguer convenablement le moment venu ce flot d'illuminés : croit-on vraiment qu'un simple arrêté municipal empêchera, réellement, ceux qui croient risquer leur vie en allant ailleurs, de le transgresser ?

L'organisme public français chargé de l'observation et de la lutte contre les directives sectaires, la MIViLuDeS, vient de changer de président à la suite de l'élection en juin du précédent, Georges Fenech, à l'assemblée nationale. Il était particulièrement sensibilisé à ces problèmes et ne cessait de mettre en garde les différentes autorités et le grand public à ce propos. La mission interministérielle qu'il présidait avait organisé notamment en novembre 2011 « une réunion de coordination avec l'ensemble des services de l'Etat concernés par la problématique des messages apocalytiques afin de réfléchir aux moyens d'améliorer l'échange d'informations et la coordination des actions à entreprendre ». Qu'en est-il résulté ? Qu'a pu faire depuis lors en si peu de temps son successeur, Serge Blisko, qui l'a remplacé en août dernier à la tête de la MIViLuDeS ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 03/12/2012 - 10:29 - Signaler un abus Mais qu'ont prévu les pouvoirs publics

    Une réunion de consensus prévue le 22 décembre :o))

  • Par Sesmar2 - 04/12/2012 - 09:18 - Signaler un abus Lui que prévboit-il??

    Et vous Monsieur l'Avocat que prévoyez-vous car enfin, il faut être raisonnable, que peut mettre en place l'état avant ce soit disant fléau? Soumettez des idées dans Atlantico, vous qui avez la parole, nous on a quelques petites idées mais on ne peut pas écire un article ou parler à la télé comme vous.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Lelièvre

Denis Lelièvre est avocat depuis plus de quinze ans, au barreau du Val d’Oise avec ses activités dominantes en droit immobilier, droit administratif et droit civil général, ainsi qu’en droit pénal.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€