Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Impôt à la source, taxe à 3%, emplois aidés, dispositif Pinel ...et si les macronistes se mettaient en risque de conservatisme

L‘ambition de tout changer est-elle tombée ? Toujours est-il que les vieilles recettes du modèle français ont la vie dure.

Atlantico Business

Publié le
Impôt à la source, taxe à 3%, emplois aidés, dispositif Pinel ...et si les macronistes se mettaient en risque de conservatisme

Alors qu’Emmanuel Macron a été élu sur la promesse de changer la façon de gouverner, de dire la vérité et de choisir l’efficacité novatrice plutôt que de chausser les habitudes administratives, voilà que son gouvernement se laisse aller à retomber dans les vieux travers du conservatisme de l’administration française. 

Par petites touches, réformes après réformes, en moins d’une semaine, les macronistes se sont mis en risque de conservatisme chronique. Quatre exemples. En cherchant bien, on en trouverait bien d’autres.

1er exemple, dernier en date, l’impôt à la source.

Le gouvernement, et plus particulièrement le ministre du Budget, a confirmé la mise en place de l’impôt à la source au 1er janvier 2019. Pourquoi ? Parce que c’était prévu, qu’on a simplement retardé d’un an pour simplifier un peu la procédure, et que ça fait moderne puisque toutes les autres grandes démocraties l’appliquent.

Tout cela est vrai, sauf que l’impôt à la source ne changera pas grand chose en France. D’abord, parce que la grande majorité des français est déjà mensualisée, soit par le service des impôts, soit par leur banque. Ensuite, parce que le système choisi ne nous exonère pas de faire une déclaration au fisc pour lui indiquer les particularités de notre situation (famille, enfant, quotient familial, niches fiscales…) pour que le fisc calcule en toute confidentialité le taux d’imposition qui sera transféré à l'employeur, pour qu’il fasse le calcul de l’impôt, le collecte et le verse aux services fiscaux. Vu comme cela, l’impôt à la source ne va pas changer la vie du contribuable.

D’ailleurs, plus de la moitié des contribuables s’en moque puisqu’elle ne paie pas l’impôt. L’impôt à la source version française ne simplifie rien, il va embrouiller les entreprises un peu plus. Si seulement, en contrepartie on savait que les services fiscaux allaient pouvoir alléger leurs effectifs, ça pourrait valoir la peine, mais a priori ça n’est pas prévu.

Donc ça ne change rien. Pour une raison très simple, c’est qu’on ne profite pas de ce projet pour simplifier l’impôt sur le revenu lui-même. On change la couleur de l’enveloppe, on change le facteur chargé de transmettre l’enveloppe, mais on ne change pas l’intérieur. Le calcul restera toujours aussi compliqué.

2e exemple, le traitement de cette fameuse taxe de 3% perçue depuis 2012 et déclarée illégale, ce qui va obliger l’Etat à rembourser 10 milliards d’euros. Cette affaire est un vrai scandale d’Etat. D’autant qu‘il met en difficulté l’équilibre budgétaire. Le ministre des finances a donc commandé un rapport pour chercher les responsabilités d’une telle bévue juridique. Le rapport est sorti hier et il conclut à l’irresponsabilité des différents acteurs. En fait, personne n’est responsable, ni à Bercy, ni à Matignon, ni à l’Elysée (où travaillait Emmanuel Macron à l‘époque). Plus grave, les instances chargées de surveiller et de débattre, à l’Assemblée, au Sénat, et surtout au Conseil d’Etat dont le métier est de donner des garanties juridiques, personne n’a rien vu. A moins que tout le monde savait, tout le monde doutait, mais que ça arrangeait les uns et les autres.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par thymthym711 - 15/11/2017 - 10:38 - Signaler un abus Les fautes des politiques payées par le contribuable...

    "En fait, personne n’est responsable, ni à Bercy, ni à Matignon, ni à l’Elysée (où travaillait Emmanuel Macron à l‘époque)." On n'en sortira jamais. 2200 milliards de dettes "fabriquées" par les gens qui nous gouvernent. Dix de plus, qu'est-ce que c'est ! Ces gens n'assument jamais. Par contre nombre d'entre eux manient le verbe avec une belle dextérité intellectuelle doublée de duplicité. Ils embobinent de très nombreuses personnes le temps pour un bulletin de vote de dégringoler dans les abysses des urnes "transparentes".

  • Par vangog - 15/11/2017 - 12:15 - Signaler un abus Parfaite continuité de la politique précédente...

    Évidemment! puisque « personne n’est responsable des erreurs passées », et que les journaleux ne font pas leur travail d’investigation (ils préfèrent s’ériger en gardiens de la morale publique: plus valorisant pour leur petit ego...). Les conseils, observatoires, grosses commissions, agences de l’inutiles ne servent à rien d’autre qu’à produire des merdes type levothyrox, alors qu’elles devraient avoir un objectif de contrôle de l'exécutif. Si Macron-Rothschild était moderne, il commencerait par s’attaquer à cet archaïsme typiquement gauchiste- et francais- , mais cet archaïsme fabriqué par la gauche (sens large) fait partie de son électorat privilégié. Alors, « ne rien changer et inonder le gogo de mots creux », tellle est la devise du gourou Macron!

  • Par kelenborn - 15/11/2017 - 20:53 - Signaler un abus En fait...

    En fait , ce que souligne Sylvestre n'a rien à voir avec le conservatisme: c'est une politique de girouette, laquelle s'oriente en fonction de la direction du vent comme...les marchés!!! Comme les marchés mais de quoi se plaint Sylvestre ? Il a ce qu'il voulait: c'est la bourse qui remplace l'assemblée nationale et le CAC 40 qui remplace les élections!!! Bon ! Altice est en baisse dans les sondages !!!!Le Qatar veut bien racheter mais à condition que Frère Tatrique remplace Drahi comme tête de liste! Pas belle la vie Papy? oublie pas ta couche!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€