Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Immobilier : demi-échec pour François Hollande mais ratage total pour Cécile Duflot

Il aura donc fallu attendre un séjour diplomatique en Turquie pour que François Hollande admette s'être un peu gaufré au sujet du chômage, le président n'ayant sans doute pas voulu profiter de sa précédente intervention télévisée pour faire amende honorable. Un autre échec constatable est celui, plus discret, de l'immobilier.

Raté

Publié le
Immobilier : demi-échec pour François Hollande mais ratage total pour Cécile Duflot

Pour une fois, je pense que le récent article de l’Expansion consacré à la question est un peu méchant : ce dernier estime ainsi que Hollande a subi un échec complet puisque les mesures prises dans la construction n’ont pas permis de la relancer. On note en effet une baisse en volume de 4.2% des mises en chantiers de logements neufs, sachant qu’en plus, l’année 2012 avait été assez médiocre.

Bref : on s’enfonce, là aussi, dans la crise, et de ce point de vue, le candidat Hollande qui s’engageait alors à relancer le secteur doit maintenant se faire oublier du président Hollande qui ne peut que constater, c’est vrai, un ratatinement persistant.

Encore une histoire de courbe qui ne s’inverse pas, c’est pénible, cette réalité qui refuse de plier aux injonctions du socialisme triomphant et des lendemains qui sifflotent en douce…

Cependant, je mâtinerais un peu l’analyse de l’Expansion, et ce, de deux façons.

D’une part, même si l’objectif affiché était de produire tant et plus de nouveaux logements, l’idée de base qu’il manquerait cruellement de biens à vendre et à louer en France est une erreur. Il y a, de façon criante, de multiples problèmes liés au logement, mais ce n’est pas la quantité qui pose le principal problème. En effet, l’accession à la propriété ou à la location est conditionnée à une myriade de paramètres dont une bonne partie est directement dépendante des politiques gouvernementales en la matière. Par exemple, les facilités offertes pour les prêts à taux zéro, les facilités plus ou moins grandes pour bénéficier des APL, ainsi que les lois ultra-protectrices pour les locataires déjà en place forment autant de distorsions dans un marché qui n’est plus libre, loin s’en faut. Ces interventions étatiques pour « orienter » les acheteurs ou les vendeurs, protéger les locataires et loger un maximum de monde à grands coups de restrictions sur les propriétaires, sont directement responsables des hausses importantes des prix de l’immobilier sur les 10 dernières années. Ce sont aussi les politiques gouvernementales (vertes ou non) qui ont façonné les villes et leurs transports en commun, favorisant directement certains biens, certaines localités au détriment d’autres.

Comme bien souvent, l’État et les milliers de petites décisions locales d’élus divers et variés ont modifié les comportements des acteurs de ce marché pour en arriver à la situation ubuesque actuelle où des gens s’endettent sur trente ans pour des pavillons en carton et placoplâtre dans des villes dortoirs éloignées des centres économiques, totalement dépendantes de transports en commun lourdement subventionnés dont la qualité de fonctionnement s’écroule au moindre frémissement gréviste. Bilan : entre ceux qui, voyant les prix augmenter, décident de s’investir dans l’immobilier, et ceux qui, propriétaires, prennent foultitude de précautions pour éviter de louer à des impécunieux, l’allocation de capital dans l’immobilier devient de plus en plus délicate. Pour le dire clairement, le marché est devenu opaque et complètement dépendant des bidouillages étatiques pour le maintenir en vie à force de perfusion publique.

L’évidence est là : il n’y a pas pénurie de biens, il y a simplement un écran de plus en plus épais entre les acheteurs et les vendeurs, entre les propriétaires et les locataires, écran constitué par les législations d’un côté et le calcul de risque de l’autre, écran qui opacifie les transactions et rend toute vision à long terme impossible à former. Et dès que la conjoncture se fait moins favorable, les uns et les autres retirent leurs billes, attentistes.

C’est justement ce qui se passe actuellement avec une baisse des prix notée un peu partout en France : avec une anticipation de 3% à l’année, on sent qu’un retournement de tendance se met en place. Les analyses de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF), présentées dans l’article du Monde, sont d’ailleurs corroborées par d’autres analystes comme Nomura, qui arrivent toutes à la conclusion d’une baisse globale des prix de l’immobilier.

Or, cette baisse, pour François Hollande, tombe à pic : certes, le nombre de logements construit n’a pas atteint le niveau qu’il avait lui-même fixé quand il était candidat, et certes, il s’est banané. Mais au moins peut-on ici se réjouir que des centaines ou des milliers d’investisseurs ou de futurs propriétaires se soient, de fait, retenus ou aient attendu une meilleure conjoncture pour se lancer dans la construction. Si les prix baissent, c’est manifestement qu’un ajustement est en cours et qu’il est urgent de ne pas se précipiter à construire de nouveaux biens dont on ne sait pas combien on pourra les vendre… Autrement dit, en loupant son objectif, Hollande a aussi, involontairement, évité une catastrophe de plus pour quelques milliers de Français.

D’autre part, il ne faut pas perdre de vue que si l’objectif d’une reprise du secteur avait été signifié par Hollande, et même dans le contexte où le cap était Le Changement, Maintenant (ce qui aboutit parfois à des ronds dans l’eau), la partie active de l’opération avait été déléguée, dès le départ, à Cécile Duflot dont l’actuel silence est symptomatique.

Eh oui : c’est surtout un échec assez flagrant de Cécile Duflot qui aura réussi, en un an et demi, à pondre une loi rocambolesque et illisible, la faire appliquer n’importe comment, engendrer des effets néfastes et aboutir à cet échec évident.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par stephanoise - 01/02/2014 - 10:45 - Signaler un abus Et ça vous étonne ?

    Parce qu elle a des compétences en immobilier ? Non , pas plus que ses collègues ne sont capables de remplir les fonctions que leur a attribuées le pantin qui leur sert de chef ... Quand l employé ne réussit pas, c est le chef qui assume donc si duflot s est plantée, l échec total est pour hollandouille . Il en va de même pour les bilans calamiteux de sapin, de vals, de montebourg etc etc.

  • Par yavekapa - 01/02/2014 - 11:14 - Signaler un abus Et oui

    La ToutFaux fait partie du gang de Guignol et de ses pieds nickelés. Mais elle c'est vraiment le degré 0 de la nullité, avec son QI=0.

  • Par alankin - 01/02/2014 - 11:37 - Signaler un abus l'auteur enfonce le clou

    sur l'impact du feuilleté législatif et fiscal dans les blocages de pas mal de rouages de ce pays. ce qui revient à penser ceci : une élection de plus = des blocages en plus; une élection de plus = de la dette en plus. une élection de plus = des problèmes en plus . si en 2017 la droite revient, elle défera pour refaire et ainsi de suite. on finit par se dire qu'avec pas d'élection du tout, le pays se relèverait tout seul.

  • Par vangog - 01/02/2014 - 12:02 - Signaler un abus Pourquoi Cécile Dufflot ne démissionne-t-elle pas?

    Parcequ'elle fait partie de l'équipage communiste du sous- marin camouflé en vert-caca-d'oie, chargé de torpiller l'Economie Française, à défaut de pouvoir la réglementer totalement et communistiquement.... La Dufflot est spécifiquement chargée de la mission "sabotage de l'immobilier", en attendant une promotion future. Et les accords passés avec Flamby prévoyaient que: "Aucun ecolo-coco du gouvernement ne sera licencié par le premier ministre, et aucun n'aura le droit de s'éjecter volontairement du gouvernement, tant que la mission de sabotage de l'économie n'aura pas été menée à son terme..." Et les mêmes causes produisant les mêmes effets, cela ne risque pas de s'améliorer!

  • Par nok - 01/02/2014 - 12:36 - Signaler un abus DEPUIS CES 20 DERNIERS MOIS DE PRESIDENCE

    De gauche, avez - vous eu connaissance de quoi que ce soit de réussi venant de ces politiciens, à part l'affaire Cahuzac, l'affaire Léonarda, le mariage pour tous, le rapport sur l'intégration, la remise à plat fiscale, l'immigration incontrôlée, le chômage en folie, l'insécurité et tueries urbaines, les actions liberticides, les ébats amoureux de ZIZI PANPAN 1er ? Je ne vois rien de positif pour notre pays, autrement !

  • Par prochain - 01/02/2014 - 12:59 - Signaler un abus 20 mois d'offensive idéologique ollandaise sans répit

    à perdre haleine avec le résultat que l'on sait. Le changement c'est maintenant ou jamais mais le jour où les taux remontent Adieu veau, vache, cochon, couvée socialistes.

  • Par thao - 01/02/2014 - 13:58 - Signaler un abus madame 2%...........

    l'inaptitude paie sous Tartarin.............ministre d'une minorité dont ne veulent pas les français......des résultats catastrophiques il fallait s'y attendre.....et il garde à son poste pour des combines électoralistes une incapable grassement rénumérée sur les deniers publics !!......l'escroquerie continue.........

  • Par la saucisse intello - 01/02/2014 - 14:00 - Signaler un abus Bonjour, je suis de gauche............

    Parlez-nous plutôt de ce que cette assiette à merde a REUSSI. Au revoir, je suis de gauche.

  • Par Inconnu - 01/02/2014 - 14:37 - Signaler un abus Ce n'est pas un échec, puisqu'il ne s'agit pas d'immobilier.

    Persuader des bailleurs pigeons qu'ils pourront reporter les impayés de gogols pendant quelque temps sur la communauté des contribuables, au lieu d'en être de leur poche est une chose. Il ne s'agit donc déjà pas de responsabiliser (ce mot ne fait pas partie de leur vocabulaire) des gogols mauvais payeurs. Ce qui aurait demandé une loi d'activation de fichiers INSEE pour les empêcher de partir à la cloche de bois, etc. Mais bien de favoriser ces gogols en répartissant leurs ardoises sur tous. À charge de renvoi d'ascenseur électoral. Le calcul de la mafia socialiste est pourtant limpide : un gogol = une voix ! Le socialisme ayant besoin d'acheter les voix de délinquants avec l'argent du contribuable pour tenter de conserver le pouvoir et les prébendes qui vont avec ! Peut leur chaut qu'ensuite les gogols continuent de nuire aux bailleurs, du moment qu'ils ont le caviar et les ors. La loi duflop n'est donc clairement pas une loi favorisant les rapports contractuels dans l'immobilier. Mais bien au contraire, il s'agit d'une loi déstructurant les rapports sociétaux à leur profit personnel.

  • Par prochain - 01/02/2014 - 15:50 - Signaler un abus La France est divisée comme elle n'a jamais été

    que voulez-vous de +? il ne manque ...il nous faut un Gorbatchev inutile de prolonger cette agonie

  • Par ignace - 01/02/2014 - 16:54 - Signaler un abus le plus scandaleux c'est qu'une ecologiste ne soit pas

    au ministre de l’écologie et reste a un poste qui n'a rien a voir avec ce qu'elle est censée défendre.............a virer rapidement

  • Par mx - 01/02/2014 - 21:54 - Signaler un abus Encore un non sens economique

    Croire que l'on peut faire baisser les revenus et ponctionner ceux qui gagne un petit peu et maintenir en l’état les prix actuels de l'immobilier est un non sens économique, contrairement a l’état ont ne peu pas dépenser l'argent que l'on n'a pas.

  • Par GOGGOS - 02/02/2014 - 07:34 - Signaler un abus Des rêveurs

    Pourquoi parler d’immobilier de prix d’un logement en parlant seulement du prix de la construction, isolation, aménagements… sans parler du prix du terrain qui est déclaré constructible ou pas du nombre d’étages possibles en ville PAR L’ETAT…. c’est l’ETAT qui décide si le terrain du « propriétaire » a une valeur de 10 ou 1000 sans contrepartie ? ? ? ? ?

  • Par charlie74 - 02/02/2014 - 10:32 - Signaler un abus Le gang des 4 ....

    Pour moi elle fait partie des 4 plus nuisibles du gouvernement du fait de leur idéologie néfaste et leur démagogie sans vergogne. Les autres membres de ce gentil comité sont : - NVB - Y'a bon T... - Manu le chimique Mais Du Flop est de très loin la plus incompétente !

  • Par Le Vendéen - 02/02/2014 - 14:41 - Signaler un abus Une seule possibilité!

    La France sombre! Avec Mou-Président: le zizi-rider super queutard mais le pire président de la 5ème République,Hérault: ce z'hérault! recadré par mou-président et incapable de proposer où même d'avancer un projet qui tienne la route.Rien à dire de plus sur lui si ce n'est qu'il aurait dû sauter depuis longtemps. Sapin: le champion du déni de réalité concernant le chômage, Valls "Le Maléfique": encore un champion du déni de réalité concernant l'immigration, Taubira: quand le laxisme fait loi, les délinquants s'épanouissent et la police baisse les bras et tant pis pour les victimes. Veillon: entre la légalisation du cannabis à l'école et la théorie du genre, ce pur crétin est un danger pour nos enfants. Et enfin "La Duflot": prête à vendre son âme pour un fauteuil de ministre! Tellement insignifiante qu'elle n'a même pas celui de l'écologie mais celui du logement où elle fait un bide énorme et ce n'est pourtant pas faute de brasser du vent comme ses con-frères. Ils orneront peut-être bientôt le mur des cons, il y a encore de la place. Une seule solution s'impose donc: en Mars, il faut leur filer une bonne raclée...et qui sera bien méritée.

  • Par clairvalac - 02/02/2014 - 14:45 - Signaler un abus Comment s'appelle t-elle déjà ....? à oui : Mme DUFLOP

    FH serait bien inspiré (pour une fois) d'écouter Arnand MONTEBOURG et autoriser la recherche sur le gaz de schiste en FRANCE, comme çà DUFLOP démissionnerait du gouvernement. Mais tiendrait t-elle parole ? Rien n'est moins sûr ..... la soupe est bien trop bonne.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€