Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Idée reçue : la fonction publique aurait la sécurité de l'emploi mais serait mal payée

Suite à la manifestation des fonctionnaires du 31 janvier, la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a annoncé jeudi "qu'il n'y aura pas de remise en cause du gel du point d'indice pour 2013". La ministre doit tenir bon : les salaires ne peuvent pas augmenter.

Pas si mal lotis

Publié le
Idée reçue : la fonction publique aurait la sécurité de l'emploi mais serait mal payée

En euros constants, les agents de l’État ont été augmentés de 4% tandis que les salariés du secteur privé ont perdu 1% de pouvoir d’achat. Crédit Reuters

Suite à la manifestation des agents publics du 31 janvier dernier, la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a annoncé, jeudi, à l’issue d’une rencontre avec les syndicats de fonctionnaires : « Il n’y aura pas de remise en cause du gel du point d’indice pour 2013. » En appelant à la grève -peu suivie-, les syndicats de la fonction publique comptaient forcer la main du gouvernement sur le point d’indice et les suppressions de postes. Ils avaient juste oublié que :

1- les caisses sont vides

2- malgré le gel du point d’indice, la masse salariale publique augmente mécaniquement à l’ancienneté (et les documents budgétaires transmis à Bruxelles montrent que la masse salariale de l’État va augmenter de 80,6 milliards à 81,76 dans les 3 ans [1]).

3- s’il s’est clairement engagé à augmenter le nombre de professeurs et le nombre de personnels dans la justice, jamais le candidat Hollande n’a promis d’augmenter le nombre global des agents ni le point d’indice

Plus de 3 millions de chômeurs sans aucune activité, des entreprises et des entrepreneurs qui partent de France, le gouvernement qui commence à réaliser que ce n’est pas en augmentant les taux des impôts -notamment sur les revenus du capital- que les recettes afflueront mécaniquement dans les caisses, Bercy en émoi pour trouver un moyen de baisser les dépenses tout en embauchant massivement dans l’Éducation nationale… Et, cerise sur le gâteau, des prévisions de l’Unedic à plus de 178 000 chômeurs en 2013. Voilà le tableau d’une France qui a perdu son cap. Cela dit, oubliant ce contexte sombre, certains n’ont pas perdu le sens de la revendication.

Ainsi, alors que dans de nombreux pays d’Europe, les salaires des agents publics sont totalement gelés, les syndicats SUD, FSU et CGT ont manifesté le 31 janvier. La mobilisation n’a pas été forte : 6,62 % dans la fonction publique de l’État, 7,59 % dans la fonction publique hospitalière et 4,27% dans la fonction publique territoriale. Le plus haut taux de participation constaté est celui des agents de l’Éducation nationale : 9,71%. État hors Éducation nationale : 3,17%). Il est intéressant de se pencher sur les revendications des syndicats :

  • Abrogation de la journée de carence maladie
  • Augmentation du point d’indice de la fonction publique
  • Moratoire sur les suppressions d’emplois

 
Sur le premier point, le jour de carence dans la fonction publique, faut-il rappeler que, dès la première année de mise en place, soit 2012, l’estimation des économies était de l’ordre de 250 millions d’euros par an (voir encadré – message reçu d’un internaute).

Sur le point d’indice, l’équipe de la Fondation iFRAP s’est penchée sur la question suivante : depuis 2007, les agents publics ont-il plus perdu en pouvoir d’achat que les salariés du privé ? La réponse est clairement non. En euros constants, les agents de l’État ont été augmentés de 4% tandis que les salariés du secteur privé ont perdu 1% de pouvoir d’achat.

En euros courants, cela donne les chiffres suivants : de 2244 euros nets mensuels à 2459 euros en moyenne dans la Fonction publique d’État versus de 1998 euros nets mensuels à 2082 euros pour les salariés du secteur privé entre 2007 et 2010 [2]. Bilan : les salariés du privé sont soumis aux aléas de la conjoncture économique, potentiellement victimes du chômage et perdent du pouvoir d’achat tandis que les agents publics, qui ne risquent pas de perdre leur emploi continuent à gagner en pouvoir d’achat.

Cliquez pour agrandir

Source : Jaunes budgétaires, "Rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations". En italique : données manquantes, reconstituées par moyenne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par carredas - 09/02/2013 - 09:30 - Signaler un abus Les fonctionnaires...

    Combien de ministres issus de la fonction publique ? Combien de parlementaires issus de la fonction publique ? Combien d'électeurs de François Hollande issus de la fonction publique ? Combien de temps encore les entreprises et les salariés du privé supporteront-ils le poids de cette fonction publique pléthorique...

  • Par géodith - 09/02/2013 - 10:18 - Signaler un abus Avant de vouloir supprimer des "petits fonctionnaires" utiles

    supprimons les avantages des gros "inutils"... Un exemple : le sénat http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/yvan-stephanovitch-interviewe-par-jean-jacques-bourdin-sur-le-senat_8664948.html

  • Par Hugo from Caracas - 09/02/2013 - 10:31 - Signaler un abus @Carredas

    Votre post est assez étonnant venant de la part d'une ancienne fonctionnaire ou assimilée, ex salariée d'un EPIC si ma mémoire est bonne... Ne serait ce pas un genre de "haine de soi" de votre part ?

  • Par MONEO98 - 09/02/2013 - 10:43 - Signaler un abus la France des privilèges

    mais compte tenu de cet extraordinaire privilège de la sécurité de l'emploi, ils devraient être moins payés .quand vous ajoutez les retraites publiques nettement plus avantageuses vu le mode de calcu les fonctionnaires veulent le beurre ,l'argent du beurre et quant à faire la fermière remarquez c'ets logique pour les syndicats le but est idéologique recréer un pays communiste en détruisant le capitalisme En cela l'illusion d e la flexibilité en fFrance va vite se dissiper

  • Par guigou - 09/02/2013 - 10:49 - Signaler un abus L'IFRAP est une escroquerie intellectuelle

    Je suis allé éplucher leurs articles, les calculs sont tronqués pour arriver à une conclusion écrite d'avance... Quand je parle de tronquer, ce n'est pas subtil, ils y vont à coups de centaines de millions d'euros quand même ! Ces gens sont des parasites qui utilise la haine et la jalousie en montant des populations les unes contre les autres pour en faire un buisness. L'UMP leur a même offert le statut d'utilité publique... Agnès Verdier-Molinié oublie de nous dire combien lui rapporte le salaire du fiel.

  • Par Vinas Veritas - 09/02/2013 - 10:59 - Signaler un abus soyons honnêtes

    le nombre des fonctionnaires ne bouge pas mais la répartition est modifiée. Le statut des fonctionnaires ne change pas lui. c'est un fait. les fonctionnaires sont-ils utiles? cela est une question, vaste question qui appelle à une réponse étendue comme une bibliothèque. toujours est-il que les territoriaux sont bien plus nombreux que ne le font paraitrent les chiffres de la fonction publique territoriale. il existe à coté de ces fonctionnaires toute une foule de salariés sous contrat privé et les nombreux stagiaires, vacataires et autres emplois djeuns qui viennent grossir les rangs et la facture des dépenses publiques locales.

  • Par pemmore - 09/02/2013 - 11:18 - Signaler un abus C'est l'abîme de complexité des lois de l'état,

    qui multiplie le nombre de fonctionnaires sans aucun avantage pour la population. Et puis d'extraordinaires dispersions de ces dits fonctionnaires. La je viens de recevoir un document à remplir pour toucher une petit bout d'assurance-vie. notaire vs la poste vs les impôts qui renvoie un document à moi vs la poste. Pourquoi mêler les impôts du lieu du défunt d'un truc qui ne les concerne pas. On paye donc un fonctionnaire pour des trucs qui ne les concerne pas. Et à Angers 7 Adresses d'impots, peuvent pas mettre tout le monde au même endroit? Ca tombe bien technicolor est en ville et ferme (ancienne usine de 3000 personnes. Et tous ces beaux bâtiments revendus rapporteront beaucoup à l'état. Et bien optimisé on n'aura plus besoin de recruter ou on employera plus de monde à chasser la fraude. Ca sera de toute façon tout bénéfice.

  • Par carredas - 09/02/2013 - 11:28 - Signaler un abus @Hugo from Caracas

    Déjà, pourquoi pensez-vous qu'un fonctionnaire ne pourrait pas en toute objectivité considérer que la fonction publique doit se mettre au régime ? Etre fonctionnaire n'enlève pas la capacité de réfléchir et de raisonner, avoir travaillé dans un EPIC encore moins.... Entre 1980 et 2008 quand l'emploi total en France augmentait de 18%, le nombre de fonctionnaires a augmenté de 36%, deux fois plus vite ( Cour des comptes ) Malgré le transfert de compétence de l'Etat vers les collectivités locales, la décentralisation n'a entrainé ni diminution ni même stabilisation des effectifs de l'Etat mais en même temps, les effectifs des collectivités locales ont augmenté de 40% en dix ans. Cherchez l'erreur... Il n'y a pas de recette miracle, ce qu'ont déjà fait l'Espagne, l'Italie, la G.B. sans parler de la Grèce, il faudra bien que la France s'y mette. Il ne s'agit pas de "haine" ni de dresser les salariés les une contre les autres, mais d'un constat de faillite annoncée.

  • Par Loupdessteppes - 09/02/2013 - 12:38 - Signaler un abus Et Tartuffe ?

    Et les retaites des fonctionnaires ? Vont-ils être enfin alignées ? Et Tartuffe ? Marre de ces priviligiés qui se se lutinent chaque matin à l'eau lustrale des Marx Brothers....

  • Par Hugo from Caracas - 09/02/2013 - 12:56 - Signaler un abus @carredas

    Je ne nie pas qu'en tant qu'ancienne fonctionnaire, vous n'ayez aucune capacité à raisonner et réfléchir d'ailleurs votre post le prouve, Je sens bien d'ailleurs le style d'une ex-fonctionnaire du MINEFI dans votre prose. Seulement, il faudrait peut-être que vous alliez au delà des chiffres et que vous étoffiez votre réflexion : .Le pourcentage de fonctionnaires en France est moins élevé que dans des pays à niveau de vie plus élevé (Danemark, Suède et Finlande) et proche de celui des USA et de l'UK qui est plus élevé que ceux de la Grèce, Portugal, Italie et Espagne. Donc l'argument du pays qui a la fonction publique la plus pléthorique tombe à l'eau. 2. La France a le taux de dépense publique/PIB le plus élevé. OK ! donc on pourrait penser qu'en supprimant des fonctionnaires à gogo on ferait baisser ce ratio au niveau des pays de l'OCDE. C'est vrai ! Sauf que la grande part des dépenses publiques ne vient pas des traitements de fonctionnaires qui ont été relativement maîtrisés sur 30 ans ( par rapport à l'évol de notre PIB) mais de l'explosion des prestations sociales par rapport au niveau de PIB. A méditer....

  • Par Cap2006 - 09/02/2013 - 15:16 - Signaler un abus Je ne comprends pas l'utilité de ce statut....

    sauf pour les fonctions régaliennes.... sécurité, justice, controle des missions de service publique, etc... Et on ne peut pas vraiment dire que administration soit un bon employeur... ni pour nos finances publiques, ni pour les fonctionnaires eux mêmes. S'il devait y avoir un referendum dans ce pays... ce serait pour la suppression de tous les contrats de travail, au profit d'un contrat unique, simplifié, avec des cotisations communes, ouvrant des droits commun... mais aussi simplifierait l'embauche comme la débauche en fonction des besoins... tout en garantissant une sécurisation... Cela s'accompagnerait de la fusion et de l'homogénéisation de tous les régimes... CDI et Fonctionnaire actuels bénéficieraient d'une clause accordant un bonus en cas de perte d'emploi, en fonction de leur ancienneté... les indépendants seraient les deux signataires de ce contrat... facilitant les aller et retour entre les statuts, ouvrant des droits.... Voila un beau sujet de referendum....

  • Par carredas - 09/02/2013 - 15:38 - Signaler un abus @Hugo from Caracas

    Je n'ai jamais été fonctionnaire, je ne peux donc pas être une ancienne fonctionnaire... Vous évoquez d'autres pays pour démontrer que la France n'a pas le plus haut % de fonctionnaires mais de quoi parle-t-on ? En France, être fonctionnaire c'est bénéficier d'un statut surprotégé, d'une quasi impunité, de contrats à vie, d'avancements à l'ancienneté, ce sont des avantages sans équivalent avec le privé mais pas que... Il n'y a pas d'équivalent dans les autres pays où les contrats à vie sont réservés à quelques fonctions, où le statut est de droit privé, où il n'existe pas d'avancement à l'ancienneté... Le Canada comme la Suède ont à un moment donné procédé à des licenciements de fonctionnaires. La Norvège et sa rente pétrolière est un cas particulier avec une l'économie plutôt en bonne santé. Il faudra nécessairement revoir le statut de la fonction publique tel qu'il a été prévu par le gouvernement Mauroy en 1983-1984.

  • Par marie - 09/02/2013 - 15:45 - Signaler un abus le s fonctionnaires sont partout ils ne vont pas voter contre eu

    faut il etre fonctionnaire pour etre age femme a l hopital ou professeur dan un college en suisse les eneignants ont sous statut de droit prive ils sont paye au diplome(une these mieux paye qu'une licence à leur ponctualité, à leurs abences, aux reultats des eleve je reve d une france comme cela la fonction publique pour la fonction regalienne

  • Par DEL - 09/02/2013 - 16:47 - Signaler un abus Qui paie l'IFRAP...

    et dans quel but? Ceci étant dit, je constate l'étendue de la jalousie de la plupart des "posteurs" sur le site, envers les fonctionnaires, dont je suis, en tant qu'enseignant, ce qui doit être le comble de l'horreur pour eux. Au fait, venez donc vous occuper de mes élèves en difficulté, au jour le jour, e on verra combien de temps vous tenez, quels progrès vous leur ferez faire, et après des années de ce travail, à combien vous estimerez la valeur de ce travail. Mais vous êtes tous des admirateurs de l'Allemagne et de ses 400€ de salaire pour vivre, n'est-ce-pas!

  • Par josephyne1 - 09/02/2013 - 17:44 - Signaler un abus @ DEL

    Je vous renvoie au commentaire de Marie (en dessous du vôtre) concernant les enseignants suisses, mais peut-être sont-ils payés plus chers que vous. Je ne comprends pas que le seul argument que vous opposez en général, vous les enseignants, est la dureté d' enseigner des élèves en difficulté. Vous parlez toujours de votre métier comme d'une chose épouvantable. Comment dans ces conditions vouloir rester dans l'enseignement. Tout est-il si négatif ou avez-vous de temps en temps quelque bonheur avec vos élèves ? J'ai travaillé à titre privé dans un CHU en tant que technicienne de labo, mais payée sur le tarif des fonctionnaires de l'hôpital, car le salaire de la convention collective du privé pour le même poste était ridicule. J'ai donc pu bénéficier de l'avancement et de l'indexation du public, et je peux dire pour mon exemple personnel que la fonction publique hospitalière m'a avantagée. (sauf pour ma retraite qui est restée alignée sur le privé) Je suis pour remettre à plat le statut privé et public, par souci d'égalité si chère à notre gouvernement actuel. Et d'arrêter d'opposer les salariés les uns contre les autres.

  • Par Thierry.64 - 09/02/2013 - 18:31 - Signaler un abus Diviser les catégories Privé/Public, pour mieux régner.

    Je suis fonctionnaire. Je vais m'adresser à Loupdessteppes et Moneo98. Votre haine du fonctionnaire, je peux la comprendre, surtout en ces temps de crise. Puisqu'ils sont si "avantagés", que n'avez-vous pas passé les concours pour faire partie de la Caste ? C'est pourtant simple il suffit de s'inscrire, d'être Français, d'avoir un minimum d'instruction et pour certaine fonctions une taille/vue minimale. Bien sûr, on va vous envoyer d'abord dans une école pour une formation d'environ un an à 500 kms de chez vous. Ensuite, ne croyez pas que vous allez bosser à trois kms de votre village, non non ! Allez hop Paris, région parisienne, les coins bien pourris bien entendu pour environ 10 ans a prendre des caillasses et des crachats sur la G... (vive l'exotisme au sens propre!). Là, seulement, vous pouvez espérer un retour dans votre village d'enfance. Si vous travaillez de nuit, n'espérez pas toucher les heures de nuit comme dans le privé....

  • Par Thierry.64 - 09/02/2013 - 18:35 - Signaler un abus suite

    Vous voyez je travaille essentiellement de nuit, la majoration heures de nuit atteint sur trois mois environ 150€. Quel travailleur du privé accepterait çà ? J'ai droit à un week end complet sur 7 ! Vite la grèèèèèève! Ha oui j'oubliais je n'ai pas le droit de grève. J'oubliais aussi passez 10 ans avec un abonnement TGV pour voir votre femme et vos deux enfants 2 fois /semaine car vous les avez laissés à "l'abri" en province. Après, après seulement vous viendrez nous traiter de nantis !!!

  • Par Hugo from Caracas - 09/02/2013 - 18:53 - Signaler un abus @carredas

    Vous êtes comme à l'accoutumée dans l'évitement (mais bon je suis habitué). Vous parlez poids de la dépense publique et après vous embrayez sur le statut des fonctionnaires et les privilèges ou de je ne sais quoi lorsque l'on vous met face aux limites de vos raisonnements. Ca a du être dur vos 20 ans à l'EPIC entourée de fonctionnaires ;-))))

  • Par Outre-Vosges - 09/02/2013 - 19:11 - Signaler un abus Cessez de vous plaindre puisque vous l'avez voulu

    «Venez donc vous occuper de mes élèves en difficulté» nous lance @DEL. Je reconnais que votre métier est pénible, mais il est pénible précisément parce que, du fait de ce qu'on a appelé un Yalta intérieur, on n'a cessé d'appliquer depuis 1960 les réformes que vos syndicats de gauche exigeaient des gouvernements. On a créé ces absurdes classes hétérogènes où on mélange des élèves qui ne savent même pas le français avec d'autres qui, comme ma fille quand elle avait quatorze ans, lisent couramment des romans anglais et allemands. Recréez donc l'école de Jules Ferry, la vraie, refaites des classes de niveau et placez-y des professeurs appropriés. Mettez devant des élèves passionnés d'apprendre un petit vieux maigrichon et chauve: ce sera le silence de mort pendant ses cours; en ZEP le malheureux passerait par la fenêtre. Donnez au contraire à des cancres un professeur ceinture noire de judo: même s'il connaît peu la matière, ce peu il pourra le transmettre. Faites de réformes en ce sens et les enseignants seront à l'aise et ne se plaindront plus.

  • Par phidias - 09/02/2013 - 19:24 - Signaler un abus Thierry.64

    C'est trop terrible ce qui vous arrive. J'en suis ému.   Ne vous retenez pas plus longtemps pour nous : Démissionnez au plus vite !

  • Par carredas - 09/02/2013 - 19:27 - Signaler un abus @Hugo from Caracas

    J'ignore pourquoi vous me donnez ainsi des arrières-pensées... pourquoi serai-je dans l'évitement ? Vous vouliez démontrer que le poids de la fonction publique n'est pas plus important en France que dans d'autres pays, je vous réponds que dans ces autres pays être fonctionnaire n'a pas le même sens qu'en France où le fonctionnaire bénéficie d'un statut très protecteur qui rend impossible toute souplesse. Il ne s'agit pas seulement du nombre (important) de fonctionnaires en France mais de la rigidité de leur statut très éloignée par exemple de ce qui existe au Canada, en Suède et au Danemark les fonctionnaires n'ont pas de sécurité de l'emploi à vie. En France, sans même augmenter le point d'indice, la masse salariale augmente mécaniquement grâce à l'ancienneté, c'est ce qui est dit dans l'article. Il n'est pas possible de comparer simplement le nombre d'agents de la fonction publique d'un pays à l'autre sans tenir compte de ces spécificités. Plus la situation économique se dégradera en France, moins il sera possible de justifier de telles différences entre les salariés du public et du privé. Vous ne partagez pas cette analyse, soit...

  • Par Thierry.64 - 09/02/2013 - 19:38 - Signaler un abus @ Phidias

    Décidément, vous n'avez rien compris et vous êtes dans le schéma que je dénonce. Où avez-vous vu que je me plains ? Certes non je ne me plains pas ! Surtout lorsque je regarde autour de moi ! Mais on n'a rien sans rien ! Ce qui me dérange, c'est tous ceux qui nous critiquent, qui nous crachent leur haine (jalousie ?), cette haine qui a été fort bien entretenue d'ailleurs et qui ne feraient pas le quart de notre parcours dont vous peut-être...

  • Par Outre-Vosges - 09/02/2013 - 19:45 - Signaler un abus «Qui paie l'IFRAP?» demande

    «Qui paie l'IFRAP?» demande @DEL, sur un ton inquisiteur qui lui va bien. Je suis inquiet que l'on confie des élèves à quelqu'un qui ne sait pas cliquer sur les mots indiqués en bleu. S'il l'avait fait et cliqué sur iFRAP (en haut, sous le portrait d'Agnès Verdier-Molinié) puis une nouvelle fois sur l'onglet iFRAP (le deuxième à partir de la gauche), il aurait pu lire (sous Déontologie): «La Fondation iFRAP est intégralement financée par la générosité privée; ceci la rend totalement libre de parole, de ses axes de recherche et de ses propositions de réformes.» Maintenant vous avez la réponse: c'est la générosité privée. C'est moins honorable bien sûr que la générosité publique qui pille les caisse de l'État au profit du Centre Lesbien Gay Bi et Trans (Centre LGBT Paris - Île-de-France), de SOS Homophobie, du Festival de Films Gays & Lesbiens, voire de SOS-racisme et autres mouvements anti-français, mais tout le monde n'a pas la grandeur d'âme de Delanoë.

  • Par Manassas - 09/02/2013 - 22:43 - Signaler un abus La réforme du rythme fonctionnaire

    "(les enseignants ayant le plus gagné lors du dernier quinquennat grâce aux heures supplémentaires défiscalisées qui permettaient aux professeurs -surtout du second degré- d’augmenter leur rémunération en donnant plus de 18 heures de cours par semaine)". Ah ces enseignants volent le pain des français en voulant travailler plus pour gagner plus. Rassurez-vous, braves gens, avec l'ère Hollande, pas la peine de se lever trop tôt le matin... Ne nous plaignons pas quand vos chers enfants seront livrés à eux-mêmes ou laissés en permanence lors des absences d'autres professeurs et sans cours... Par ailleurs, Atlantico laisse-t-il la parole aux parents d'élèves qui s'opposent à la réforme des rythmes scolaires? Dans certaines villes, cela se résume à plus de temps passé à l'école dans le bruit : où est l'allégement ? Mais encore une fois on va arguer du fait que ce sont les enseignants du primaire qui préfèrent rester au lit... Cet éreintement systématique peut effectivement fatiguer le plus vaillant des êtres humains.

  • Par ankou666 - 10/02/2013 - 06:36 - Signaler un abus Qu'ils nous lâchent la grappe ses pleurnichards !

    « ...Atlantico laisse-t-il la parole aux parents d'élèves qui s'opposent à la réforme des rythmes scolaires? » Je ne suis pas d'Atlantico, mais les sus nommés demandent-ils la parole ?! -- @ Outre-Vosges : et oui, ils ont tiré sur la corde sans savoir ce qu'il y avait au bout et maintenant ils crient aux charrons qu'il y avait une gamelle au bout qui leur est tombé sur la tête. Le plus désolent est que se sont nos enfants qui en font les frais s'ils sont resté dans le public ! Heureusement nous avons encore le choix.

  • Par Cap2006 - 10/02/2013 - 09:45 - Signaler un abus Qui paie l'IFRAP ?

    @DEL et Outre Vosges Il me semble que l'IFRAP vit sur le dos d'une niche fiscale... sans même avoir une quelconque mission de soutien à une partie de la population.... --> on peut donc dire que la subvention est de 60%.... --> on ne peut comparer le role de l'IFRAP ( études vaguement sérieuses & d'aucune utilité publique ) et des syndicats (patronaux/salariés) ou des représentants des minorités...

  • Par vangog - 10/02/2013 - 11:42 - Signaler un abus Cette grève peu suivie permet de relativiser

    et de comprendre que ceux qui réclament toujours plus de privilèges pour leur nouvelle "noblesse de robe", sont une minorité, télécommandée par les syndicats gauchistes. La grande majorité des fonctionnaires est en phase avec la population et avec la situation économique et comprend que, si leur nombre a été doublé autrefois par l'hypocrite Mitterrand, ils ne peuvent plus prétendre a des hausses de salaire incompatibles avec la situation dans laquelle ils ont mis la France...

  • Par jerem - 10/02/2013 - 13:12 - Signaler un abus Adorable Molinier .... l'arnaqueuse au sourire d'ange

    "les documents budgétaires transmis à Bruxelles montrent que la masse salariale de l’État va augmenter de 80,6 milliards à 81,76 dans les 3 ans" vain dieu ca fait 1,4% de hausse sur 3 ans soit 0,4 par an ..... c'est insupportable . Au fait c'est en euros courants evidemment et l'inflation va cerainement etre de moins 4,5% !!!

  • Par jerem - 10/02/2013 - 13:21 - Signaler un abus Molinie va nous faire le coup de 27% des salaires de femmes !!!

    "de 2244 euros nets mensuels à 2459 euros en moyenne dans la Fonction publique d’État versus de 1998 euros nets mensuels à 2082 euros pour les salariés du secteur privé entre 2007 et 2010" dites donc charnante dame , c'est comme l'eternel 27% de salaire en moins pour les femmes . le fameux 27% qui prend toute la masse et divise sans tenir compte de la fonction ni du temps (plein ou partiel ) .. Car les femmes a fonction egale et durée egale ne sont plus qu'a 9% d'ecart et les journalistes chocs nous sortent encore comme des perroquets un 27% qui n'a aucun sens. Alors pour vos salaires du publics ...ou est la comparaison a fonction comparable ? ... PAs trop de concours dans le secteur privé .... c'est bien connu dans le privé on joue sur les compétences pour l'emploi et pas une ribanbelle de concours pour jsutifier l'entrée au monsatère public ... Alors ou sont ces comparaisons reellement serieuses ?

  • Par jerem - 10/02/2013 - 13:28 - Signaler un abus l'ancienneté ... A quant l'attaque intelligente

    MAIS QUAND METTRA T ON LES PIEDS DANS LE PLAT , une bonne fois !!!! a travai egal , salaire egal . Des lors que remunere donc ces primes a l'ancienneté ..... la fosse a chomage des seniors dans le privé et le déficit public pour les collectivités publiques ..... AIS QUAND SUPPRIMERA T ON CES augmentations fondées sur la présence .... c'est cela qui va pousser çà la mobilité ? ah oui dans les multinationales a multiples filiales ou l'on fait suivre l'anciennete du gentil salarié bobo qui est poru la baisse des impots mais aussi pour l'ouverture d'une conciergerie dans l'entreprise . VOILA Mme Molinier un sujet de reflexion ..... Supprimer la prime d'ancienneté (et on peut la convertir en droit a la formation individuelle ... ca oui ). Mais que cela corresponde a quelque chose et en rien au respect du principe mettant en relation travail fourni et salaire du . c'est l'ancienneté qui devrait etre bloquée dans la fonction publique (et cela gelerait les habitude d'augmentation a 6 mois de la retraite pour les 25 ans de pensions) et non pas le point d'indice .

  • Par jerem - 10/02/2013 - 13:34 - Signaler un abus sinon tranquillement la fraude va pouvoir continuer

    ca c'est sur qu'avec des reductions des effectifs dans la finance et l'emploi on se doute que la traque des fraudes aux cotisations et impots va surement s'accelerer .... et aucun doute que le renforcement de la lutte contre le travail au noir va etre en tete de gondole .... on va surement dire bravo aussi , n'est ce pas ? En revanche aucun commentaire sur cses gentils communes de droite qui ont des effectifs plethoriques pour des polices municipales dont aucune evaluation d'efficacité n'ait faite, des effectifs peri scolaires pour les activités que les députes maires dénoncent comme superfetatoires au palais bourbon mais engagent comme maire au service de leur population en augmentant les impots sur les entreprises .... en toute coherence !!! curieusement pas trop d'analyse sur le sujet .... on ne parle meme pas des communes agences devoyages qui proposent meme des déplacements pour les soldes a londres (certainement la défense du commerce local avec des prix municipaux)....

  • Par vangog - 10/02/2013 - 13:49 - Signaler un abus @jerem êtes-vous certain qu'il subsiste encore des communes

    "de droite"? Je croyais qu'elles avaient été submergées par la vague rose? Celle qui a mis en place ces communes gauchistes tellement "économes" qu'elles n'ont pas besoin d'avoir de Police Municipale, car il est bien connu qu'elles ne subissent aucune délinquance(sic)....

  • Par Papy Geon - 10/02/2013 - 17:18 - Signaler un abus Les fonctionnaires d’aujourd’hui sont des héritiers…

    Les fonctionnaires d’aujourd’hui sont les héritiers d’un statut créé après-guerre par le vice-président du conseil Maurice THOREZ, secrétaire du parti communiste, alors que le président du conseil, le Général De Gaulle, venait de démissionner en janvier 1946. Quelles sont les évolutions apportées à ce statut depuis 1946 ? l’inventaire devrait être facile à faire, vu l’état des choses en 2013. Cela sent un peu la vieillerie! Il faut appliquer les mêmes règles que dans le privé, ou dans d’autres pays de l’UE : en particulier, faire évoluer plus rapidement que la moyenne, les salaires de ceux qui le méritent (implication, envie de progression, résultats, …). Il ne faut surtout pas oublier que sont nés, durant ces temps troublés de l’après-guerre, des foules de régimes spéciaux d’entreprises publiques, qui sont autant de bombes à retardement lorsqu’on se penche aujourd’hui sur l’évolution des retraites, par exemple. L’un des idéaux républicains en a pris un sale coup pendant cette époque, à moins que le régime communiste ait sciemment créé cet éparpillement?

  • Par prochain - 10/02/2013 - 22:07 - Signaler un abus @Papy Geon

    La loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 dit Le Pors (Anicet ministre communiste) sur la Fonction...

  • Par vangog - 11/02/2013 - 00:57 - Signaler un abus @papygeon Vous avez mis le doigt sur le gros problème

    de la France en matière d'inégalité sociales! Avec la stratégie de la terre brûlée appliquée aux entreprises ( soit vous vous pliez au chantage communiste, soit vous êtes cassé progressivement...), la seconde grande stratégie communiste est d'obtenir des privilèges dans les secteurs industriels où son chantage syndical s'exerce le plus efficacement, afin d'obliger les autres secteurs à s'aligner sur ces soi-disant "victoires syndicales"... Thorez a été un des initiateurs de cette stratégie dans les secteurs que les communistes contrôlaient le mieux après guerre, soit la fonction publique. Ensuite sont venues les entreprises publiques ( SNCF, PTT , banques etc...) qui ont su garder leurs avantages iniques en devenant semi-publiques ( EDF, Renault etc...) La troisième étape de cette stratégie concerne les grandes entreprises privées qui s'empressent toutes de délocaliser pour échapper au racket fiscal et au chantage syndical. La quatrième étape concernera les PME qui avaient, jusque là, échappé à cette agression et qui deviennent la seule possibilité d'embauche pour la gauche et qui y seront forcés par des mesures coercitives type "carotte ou baton" et par une obligation syndicale.

  • Par jerem - 12/02/2013 - 23:15 - Signaler un abus @vangog

    commencer par nice la ville de l'ex ministre qui vantait ses 650 cameras sous sarkozy et reclama soudain d'etre dans la liste a renfort de police au meme titre que marseille ..... si vous voulez d'autres villes , tapez dans les hauts de seine , vous savez ce departement qui a tres peu de moyens et ou l'on a meme le :luxe de pouvoir perdre du temps dans des successions de pere a fille , tellement les caisse s se remplissent dans trop faire attention

  • Par jerem - 12/02/2013 - 23:22 - Signaler un abus @Papy Geon - 10/02/2013 - 17:18

    la grosse tarte a la creme , du tout pareil . et la reference a l'etranger sans rien dire (et meme savoir) de ce qui se fait ailleurs (et qui a de forte chance d'etre totalement disparate). un fonctionnaire a une obligation de service public. Mais des politques incapables d'exercer leur autorité prefere s'en referer au maché privé .... C'est comme ces maires qui font de l'externalisation un jeu a coups gagnants. ils font des erreurs , c'est pas moi. ils augmentent leurs tarifs ,c'est pas moi Mais on montre ses muscles et on signe encore plus d'externalisation pour faire passer l'augmentation en la noyant dans le petit service supplementaire rendu ..... que l'on fasse sortir du giron de certains collectivites des fonctions qui ne sont pas de leur ressort , certainement . que l'on considere que tout se vaut , certainement pas . on se demande encore en quoi une ville est mandatée pour etre une agence de tourisme et sortir des catalogues a pas de prix dans toutes les boites aux lettres

  • Par jerem - 12/02/2013 - 23:25 - Signaler un abus @Outre-Vosges - 09/02/2013 - 19:45

    la generosité privée qui passe par un déduction fiscale de 66% , vous repasserez pour nous la refaire ... puisque vous savez cliquer, vous n'avez certainement pas manqué l'appel aux dons et la mise en avant de l'avantage fiscal (donc sur les contribuables) ..... et l'ifrap n'est pas la seule .... thomas more qui donne des lecons de reductions de dépenses publiques comme fondapol de Reynier c'est pareil

  • Par jerem - 12/02/2013 - 23:27 - Signaler un abus @ankou666 - 10/02/2013 - 06:36

    ah oui pourquoi les ryhtmes scolaires sont differents dans le privé sous contrat ? les vacances scolaires sont différentes , les rythmes aussi peut etre les programmes ..... vous devriez mieux surveiller vos gosses et faire un tour dans leurs devoirs

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).

Son dernier ouvrage est : 60 milliards d'économies !, paru aux éditions Albin Michel en mars 2013
 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€