Samedi 19 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Icône pour les uns, poil à gratter pour les autres : comment Christiane Taubira parvient à exister en tant qu'électron libre du gouvernement

Énergique, hyperactive, combative, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, enchaîne les combats depuis son arrivée au gouvernement. Du harcèlement sexuel à la justice pour les mineurs en passant par le mariage pour tous, la garde des Sceaux est un véritable électron libre.

Forte tête

Publié le 13 août 2013
 

Atlantico : Dans un portrait que le New York Times lui a récemment consacré, Christiane Taubira, la garde des Sceaux affirme qu'elle "ne supporte pas d'avoir un patron". "Ma conscience est mon patron, affirme-t-elle. Et ma conscience me dicte des règles qui sont, je dirais, extrêmement grandes – elles sont dures mais belles." Peut-on dire que la garde des Sceaux agit comme un électron libre au sein du gouvernement ?

Arnaud Mercier : Sa personnalité à part entière et ce qu’elle représente marquent sa différence avec les autres ministres. C’est une ancienne candidate à l’élection présidentielle, elle est noire, radicale, elle représente quelque chose qui justifie qu’elle ne soit pas traitée de la même manière que les autres ministres. La garde des Sceaux a toujours été connue pour sa personnalité, son franc parlé qui font qu’elle a été choisie par le gouvernement. Elle affiche sa singularité depuis longtemps, son choix est calculé. Aux yeux de la droite comme de la gauche, elle est celle qui a tenu les débats interminables sur le mariage homosexuel. Ainsi, elle est devenue une sorte de symbole avec un statut différent.

En 2007, la députée de Guyane finit par soutenir Ségolène Royal mais accepte quelques mois plus tard une mission que lui confie Nicolas Sarkozy sur les échanges économiques avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. A la primaire socialiste de 2011, la ministre de la Justice, pourtant membre du Parti Radical de Gauche (PRG), soutient Arnaud Montebourg au détriment de Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical.  Ces alliances politiques lui ont-elle nui ou l'ont plutôt servi ?

Je ne suis pas sûr qu’avoir soutenu Arnaud Montebourg pendant les primaires lui donne plus de poids. C’est surtout sa personnalité et sa singularité dans le jeu politique qui ont fait que l’avoir au sein du gouvernement était stratégique.

Quels sont ses principaux atouts pour exister au sein du gouvernement et pour lui avoir permis d’être élue personnalité préférée des Français en 2013 ?

Cette forme de fermeté, de pugnacité dans le débat sans tomber dans l’intolérance a fait de Christiane Taubira une personnalité à part entière. Elle a aussi la franchise, chose que les Français reprochent beaucoup à la classe politique de ne pas avoir. Elle ne donne pas le sentiment de sur-jouer l’indignation, elle semble sincère dans ses convictions. On n’aime ou on n’aime pas ses idées mais elle semble y tenir sincèrement. Cela correspond aux attentes exprimées par les Français qui ont souvent l’idée que les hommes politiques ne sont pas sincères et qu’ils mettent en scène leurs émotions. La garde des Sceaux échappe à cela.

De plus, les personnalités préférées des Français sont souvent des personnes issues de la diversité. La France veut donner une image de tolérance.

Ton jovial, sourire permanent, lyrisme, poèmes, peut-on parler de mise en scène et de personnage théâtral ?

Comme tous les politiciens, elle joue le jeu de la communication politique. Elle donne l’image de ne pas faire dans la langue de bois. Elle sait mettre en scène ce qui correspond à sa sincérité, au moins en apparence, ce qui est cohérent avec l’image qu’elle a déjà donnée d’elle-même et des réactions qu’elle peut avoir. Je pense que tout se joue à ce niveau-là car elle aurait dû être détestée d’une bonne partie des Français après avoir été l’égérie du mariage pour tous. Cela prouve qu’il y a une distinction entre le jugement sur la personne et le jugement sur ses idées.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par nounours007 - 16/08/2013 - 10:30 - Signaler un abus EXPLOSIVE ?

    électron ou neutron...c'est surtout une bombe ! Vivement l'explosion !

  • Par winnie - 14/08/2013 - 08:36 - Signaler un abus sous marin

    Je pense queTaubira est surtout un sous marin qui se sert de la republique pour arriver a ses fins,ardente independantiste guyanaise elle reussi a etre ministre et ensuite oeuvre tout les jours a la destruction de la civilisation Francaise avec l aval de notre president benet ou inconsient.
    L article de M.Mercier est tres gentil, je pense que Taubira est un grand danger pour la republique,et qu il faut s en separer au plus vite

  • Par Vinas Veritas - 14/08/2013 - 03:08 - Signaler un abus @harfa

    tu parles de Nabilla ?

  • Par Grwfsywash - 14/08/2013 - 00:43 - Signaler un abus Il est correct

    de souligner qu'elle jouit de la part d'un groupe important de parlementaires de tous bords d'un grand respect, voire d'une grande estime.
    Il est aussi nécessaire de se souvenir que le problème numéro 1 de notre classe politique est son manque de jugement...

  • Par harfa - 14/08/2013 - 00:32 - Signaler un abus Elle est là.

    Elle est belle intelligente, talentueuse, du coup très énervante. C'est une femme politique qui pas une seconde ne donne le sentiment d’être en arrière plan, de s'excuser d'etre là et d'etre une femme. Son aplomb, cet espace qu'elle occupe avec grace et ce charisme, peu l'ont. Elle l'a. Elle est une immortelle. Elle maîtrise la langue avec grâce et finesse. On aime ou pas on est d'accord ou pas, elle est là, elle fait partie de notre histoire et pour tres longtemps et meme apres ce gouvernement cette femme continuera de briller et de contribuer a faire avancer la France, son pays qu'elle aime de toute evidense.

  • Par Vinas Veritas - 14/08/2013 - 00:08 - Signaler un abus Electron libre ?

    C'est plutôt un neutron. mais les neutrons sont aussi les plus dangereux car ils sont à même de faire éclater le plus solide des noyaux : la société Française dans une explosion destructrice mais libératrice d'énergie.

  • Par fredchan - 13/08/2013 - 18:13 - Signaler un abus la vache du gouvernement

    une du gouvernement qui n'aurais jamais du y être comme beaucoup de sont groupe de ps vivement la rentrée ils vont avoir mal aux fesses

  • Par boutonnet1 - 13/08/2013 - 14:59 - Signaler un abus La vérité finit toujours par éclater

    L'incompétence de cette dame n'a d'égale que son arrogance propre aux gens de son origine. Elle a fait illusion un certain termps, tout comme l'entourage de Mr Ouille. Un incapable est obligé de s'entourer de gens encore plus nuls que lui pour survivre. Bravo Holland'Ouille vous avez fait le bon choix, qu'elle belle brochette...
    Attention toute fois à la métamorphose des cloportes

  • Par XI - 13/08/2013 - 14:52 - Signaler un abus Indépendantiste quand il le

    Indépendantiste quand il le fallait , avec Sarkozy au bon moment ,socialiste quand ça l'arrangeait , ministre à l'abri d'un gouvernement de diktat . Pendant la guerre , elle aurait été collabo , puis serait revenue en qualité de "résistante d'un réseau clandestin " voir même décorée comme " juste" . Quand une carrière politique dépend de l'opportunisme et de la malhonnêteté .

  • Par vangog - 13/08/2013 - 12:00 - Signaler un abus J'en ai rencontré en Guadeloupe, de ces

    Indépendantistes noyautant les entreprises:
    Totalement ingérables et impossibles à encadrer, car leur seule ambition, quand ils rentrent dans une entreprise, c'est de regrouper les autres salariés autour de leur archaïque combat et contre la hiérarchie, technique héritée des méthodes de" terre-brûlée" de nos syndicalistes gauchistes...
    Soit vous vous soumettez au diktat syndicalo-indépendantiste, soit nous cassons tout!...
    La seule défense pour les patrons Guadeloupéens était de faire allégeance à la communauté "Beké", contribuant ainsi à nourrir le fantasme indépendantiste.
    La déstructuration des valeurs Françaises, à travers le mariage homosexuel, fait partie de la stratégie indépendantiste, que n'a jamais renié Taubira, à ma connaissance...

  • Par fkb - 13/08/2013 - 10:20 - Signaler un abus Taubira...poil a gratter

    Ca ne rime pas, mais c'est excellent, et ca lui va tres bien.
    Appelons la donc comme ca maintenant LOL

  • Par issartier - 13/08/2013 - 10:14 - Signaler un abus trop ambigüe !

    trop ambigüe! Qu'elle ait une forte personnalité et beaucoup d'ambitions et qu’elle soit pugnace et culottée, c'est sûr! Qu'elle ait des convictions, c'est beaucoup moins sûr, car elle en change souvent, tout en en laissant croire qu’elle est gauchisante! Qu'elle soit une bonne ministre de la justice certainement pas, car elle s’oppose aussi fermement que par ignorance totale à tout ce qui est science juridique! Le Conseil d’Etat la récuse très souvent. Elle est détestée par la police, et c’est en France ce qui la sert le plus ! mais, plus grave, dans son ministère qui la connait bien elle est encore plus détestée que Rachida Dati ce qui lui ôte toute possibilité de faire des réformes intelligentes!

  • Par Ravidelacreche - 13/08/2013 - 10:05 - Signaler un abus Icône

    E-cône ça tient à peut de chose.

  • Par pemmore - 13/08/2013 - 09:57 - Signaler un abus Nul n'est prophète en son pays,

    ce qu'elle réussit si bien en France est un désastre dans sa guyane natale.
    Remarque c'est l'inverse avec Fillon qui laisse Sablé avec 6% de chômeurs, et la France avec 11% et des brouettes.
    Elle a de la couenne, moi je la verrais bien présidente et je voterais pour elle sans hésitation.

  • Par Beaumanoir - 13/08/2013 - 09:55 - Signaler un abus Pas de patron, sa conscience est son patron?

    donc elle n' a pas de cosncience

Arnaud Mercier

Arnaud Mercier est professeur en sciences de l'information et de la communication à l'Université de Lorraine,  Metz, responsable de l’Observatoire du webjournalisme (http://obsweb.net) au sein du CREM et chercheur associé au Laboratoire Communication et Politique (LCP) du CNRS.

Il est l'auteur de La communication politique (CNRS Editions, 2008) et Le journalisme(CNRS Editions, 2009), Médias et opinion publique (CNRS éditions, 2012).

Le journalisme, Arnaud Mercier

Voir la bio en entier

Fermer