Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

“Ice and salt” : le nouveau challenge dangereux des adolescents

Un nouveau défi fait "le buzz" sur Internet, chez les adolescents : se brûler avec du sel et de la glace. Ce challenge dangereux pour la santé provient probablement d'un mal-être chez le jeune. En effet, ce qui est présenté comme un défi se rapproche de l'automutilation.

A song of ice and fire

Publié le
“Ice and salt” : le nouveau challenge dangereux des adolescents

Atlantico : Le ”Ice and Salt Challenge” est un nouveau défi pratiqué par les adolescents et diffusé sur internet. Que recherchent ceux qui s'y adonnent ? En quoi consiste cette nouveauté inquiétante exactement ?

Georges Picherot : Il s’agit de se brûler en appliquant du sel sur la peau en le mélangeant avec de la glace, pour obtenir en même temps un effet refroidissant avec une température la plus froide possible. Le fait d’ajouter du sel fait baisser la température de la glace. Par cette pratique, l’adolescent va se brûler la peau en mélangeant les deux éléments. La brûlure peut même être importante. Si elle est sur une petite surface elle sera superficielle, mais sur une surface large, le jeune peut créer une brûlure au second degré.

C’est de l’automutilation.

Pour moi, la description de cette pratique ressemble beaucoup à celle de la scarification. C’est la recherche d’une marque du corps, c’est la manifestation d’un sentiment de malaise qui traverse l’adolescent. Par différents moyens qui peuvent surprendre l’adulte ils prennent des risques pour exprimer ce mal-être. Ce qui est particulier dans ce challenge, c’est que le jeune respecte la douleur et la recherche. La douleur va être utilisée comme un abcès de fixation, il se concentre sur la douleur plus que sur ses problèmes. Cette pratique de “l’Ice and Salt” est étrange parce que pour éviter la douleur sur l’instant le jeune utilise de la glace presque comme un anesthésiant.

Quel est l'ampleur de ce phénomène selon vous ? Après les jeux du foulard et autres défi dangereux, la diffusion de ces pratiques est-elle favorisé par Youtube et les réseaux sociaux ? Comment expliquer cet engouement ?

Il ne me semble pas que c’est un phénomène de grande ampleur comme toutes les nouveautés. Ce challenge est une forme de provocation sur internet, les adolescents se provoquent entre eux et se poussent à faire ce genre de choses. Ce phénomène reste marginale car la pratique reste assez particulière. Ce n’est pas si simple que cela, les jeunes sont malgré tout conscients des risques qu’ils prennent.

Le principal inconvénient est que la maîtrise de la diffusion est très complexe. Cette pratique ne touche pas beaucoup de monde, cependant nous ignorons l’ampleur de la diffusion des vidéos expliquant comment faire. Cet aspect est particulièrement incertain ce qui complique la quantification du phénomène. De nombreux défis de ce type ont tourné sur Youtube sans connaître un réel engouement, il faut donc relativiser.

Pourquoi cette pratique constitue-t-elle une menace pour la santé ? Que faut-il dire à ses enfants s'ils la pratiquent ?

L'adolescence est une période d’essai, on se marque la peau, elle est symbole d’une forme d’expression ce qui conduit à des pratiques risquées comme la scarification ou l’automutilation qui peuvent mettre la santé en péril. Les brûlures en général sont un vrai risque pour la santé, elles sont une porte ouverte aux infections. Par ailleurs, elles ont des conséquences immédiates sur la santé particulièrement lorsqu’elles sont étendues. De plus, ces brûlures vont laisser des cicatrices rétractiles et disgracieuses. A partir d’une brûlure tout peut arriver.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 01/02/2017 - 17:11 - Signaler un abus En fait

    Les sociétés primitives ont ou avaient compris cela bien avant nous avec leurs rites d' initiation .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Georges Picherot

Georges Picherot est pédiatre et chef de service de Pédiatrie (Unité de Médecine de l’Adolescent) retraité.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€