Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'hypocrisie de Macron : cachez cet Aquarius que je ne saurais voir !

Le président de la République est un adepte du "en même temps". C'est très, très commode.

SOS Elysée

Publié le
L'hypocrisie de Macron : cachez cet Aquarius que je ne saurais voir !

 Crédit BORIS HORVAT / AFP

Emmanuel Macron a des points communs avec le pape François. Tous deux sont "migrants friendly". Mais le Vatican n'a pas de façade maritime. Et c'est une chance pour le Saint-Père.

Mais nous, hélas pour Macron, nous avons Marseille. Et c'est vers la cite phocéenne que vogue l'Aquarius avec à son bord des migrants recueillis au large de la Libye. Affreux dilemme pour le chef de l'Etat. Que doit-il faire ? 
 
En même temps, il défend avec des trémolos dans la voix une généreuse politique d'accueil des migrants... En même temps, il sait que notre opinion publique n'en veut pas...
Oui que faire ? Macron, toujours aussi génial, a trouvé une solution que Tartuffe n'aurait pas reniée. Il a demandé au gouvernement de traduire en clair sa très sinueuse pensée.
 
"Nous voulons une solution européenne pour l'Aquarius, en conformité avec le droit maritime qui stipule que le navire qui en fait la demande, soit accueilli dans le port dont il est le plus proche". Tel est le communiqué des services d'Edouard Philippe. 
 
A Matignon on a des cartes. Et un simple coup d’œil sur elles permet de voir que l'Aquarius n'est pas loin du tout de la Sicile ou de Lampedusa. Mais l'Italie a fermé ses ports aux migrants. Pour cela son égoïsme et son nationalisme ont été flétris par Macron...
 
On mesure ici les avantages du "en même temps". On mesure par la même occasion les capacités d'hypocrisie du président de la République. Macron veut bien des migrants. Mais il les veut en Italie. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 25/09/2018 - 11:05 - Signaler un abus Il est le président des

    bobos purulents et des bien-pensants; ils veulent des migrants avec les "sans dents" et les "rien", mais pas question qu'ils viennent piétiner leur "surface de réparation".

  • Par winnie - 25/09/2018 - 11:32 - Signaler un abus c est sur!

    en meme temps, on peut etre a voile et a vapeur, comme notre president!

  • Par J'accuse - 25/09/2018 - 11:32 - Signaler un abus On ne voit que lui !

    Comme l'Aquarius (bateau désormais sans pavillon) se dirige sans entrave vers Marseille, on sait quel port sera bientôt le plus proche... L'Aquarius non seulement se livre à des activités illégales, mais n'a même plus le droit de naviguer, et est donc un bateau pirate ! Il continue cependant à décharger ses cargaisons de clandestins plumés par les trafiquants, pendant que les dirigeants européens essayent de refiler la patate chaude à d'autres.

  • Par LouisArmandCremet - 25/09/2018 - 13:14 - Signaler un abus Le plus près...

    Le plus logique reste encore la Libye et le plus près la Tunisie. L'Aquarius devrait être interdit des eaux européennes sous peine de saisie en raison du trafic d'être humain qu'il op"ère et ce en toute illégalité.

  • Par moneo - 25/09/2018 - 14:41 - Signaler un abus Marseille c'est loin

    il faut qu'il s'arrête et reste en Corse

  • Par cloette - 25/09/2018 - 17:09 - Signaler un abus Trafic d'êtres humains

    finalement comme l'esclavage, ces êtres humains que vont ils faire après avoir accosté sinon servir de main d'oeuvre sans doute taillable et corvéable, y a -t-il eu une enquête sur toute la population migrante errante dans Paris . Et en Italie où ii y en a eu beaucoup (avec en conséquence un changement de politique ) . La Hongrie n'en veut pas , mais dans le fond qui en veut ? Ce sont des migrants économiques, pas des réfugiés venant de dictature, aidons les pays d'où ils viennent !

  • Par vangog - 26/09/2018 - 00:43 - Signaler un abus L’Aquarius est le porte-étendard de la résistance française

    à l’invasion! Nous n’avons même plus besoin d’actions de jeunesse identitaire, car l’Aquarius se suffit à lui-même! Il a mis le nez de Macron dans son pipi, et l’a forcé à pleurnicher auprès de l’UE afin qu’elle lui apporte une (fausse) solution...mais, comment l’UE pourrait-elle trouver une solution aussi anti-démocratique que celle suggérée par Macron-Rothschild, alors que l’UE est, elle-même, un bateau à la dérive, qui se cherche un port d’accostage...pas avant 2019, Na!

  • Par ISABLEUE - 26/09/2018 - 09:25 - Signaler un abus nouveau métier : récupérateur de migrants.....

    ils ont beau critiquer Salvini et Orban, ils voient bien que les peuples n'en peuvent plus.. A moins que la demande de main d'oeuvre corvéable à bas coût soit un projet pour l'EUrope ??

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€