Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hulot et la fin de la voiture : la goutte de trop pour les automobilistes qui ne peuvent pas s’en passer ?

La "Loi mobilités" présentée vendredi par Nicolas Hulot et Elisabeth Borne s'attaque frontalement à l'utilisation de la voiture. L'objectif étant, selon le projet, d'encourager une "France sans voitures".

Vroum !

Publié le
Hulot et la fin de la voiture : la goutte de trop pour les automobilistes qui ne peuvent pas s’en passer ?

 Crédit GERARD JULIEN / POOL / AFP

Atlantico : Nicolas Hulot et Elisabeth Borne ont présenté vendredi matin les contours de la future « Loi Mobilités ». Comme représentant des intérêts des automobilistes, êtes-vous inquiet des nouvelles mesures qui ont été annoncées ?

Pierre Chasseray : Evidemment que je suis inquiet, nous le sommes tous ! Une fois encore, la solution qui a été retenue est de créer de nouvelles taxes, comme s’il n’y en avait pas suffisamment. Les taxes s’accumulent et le gouvernement ne fait rien d’autre que de poursuivre dans des mesures politiquement et communicationnellement correctes, dont le seul effet est de faire porter entièrement le chapeau aux automobilistes, qu’on accuse d’être les responsables de tous les dérèglements climatiques. C’est criant d’injustice !

Surtout que la conséquence de ces nouvelles taxes, c’est que l’on privilégie les citoyens urbains sur ceux des campagnes. En effet, les incidences de cette guerre anti-automobilistes se font davantage ressentir dans les territoires ruraux. Je me suis rendu compte récemment de l’impact qu’il y avait, par exemple, sur le logement : tous les indicateurs le montrent, les campagnes continuent d’être désertées ! Les Français ne peuvent plus supporter les hausses continues du prix des carburants, les taxes écologiques, les systèmes de malus… Prenons un seul exemple – mais il y en a une myriade – avec le village de Saint-Ulphace, dans la Sarthe : des logements dont le loyer est inférieur à 300 € ne trouvent pas de locataires, simplement parce que du moment qu’ils sont situés à plus d’une dizaine de kilomètres du centre-ville, personne n’en veut : la mobilité coûte trop cher ! On fait un mal de fou aux campagnes, et il est urgent que cela cesse.

Les automobilistes avaient déjà été passablement échaudés par l’abaissement des limites à 80 km/h…

Mais c’est pareil tous les jours ! Ca se bouscule au quotidien, il n’y a pas une journée où les politiques parisiens n’inventent pas une nouvelle mesure contraignante pour les automobilistes ! On crée sans-cesse de nouvelles taxes ou de nouvelles mesures. Il faut dire aussi que cela rapporte : les radars bien-sûr, mais aussi les taxes sur les carburants : il faut se dire qu’un centime de taxe sur l’essence, c’est 500 millions d’euros supplémentaires dans les caisses de l’Etat. Il n’y a plus qu’à faire la multiplication : 2 centimes, un milliard ; trois centimes, un milliard et demi… 

A côté de ces mesures, le gouvernement s’apprête-t-il à proposer des alternatives sérieuses pour garantir aux Français une mobilité tout en limitant l’impact environnemental de leurs déplacements ?

Bien-sûr que non, il n’y a aucune alternative crédible ! On fait comme si toute la France était semblable à Paris, et on promet d’augmenter les facilités pour les cyclistes ou de favoriser l’essor des transports en commun… mais c’est juste risible : les habitants de la campagne n’ont que leur voiture personnelle pour se déplacer, et ils vont continuer à verser de plus en plus d’argent dans des taxes en tout genre, simplement parce qu’ils n’ont pas d’autre solution. 

Et que penser de la voiture électrique ?

La voiture électrique ? En voilà une trouvaille ! Mais on ne parle que de ça ! Seulement, je suis censé représenter l’opinion publique, et je peux vous assurer que l’opinion se moque bien de la voiture électrique ! Ca ne correspond pas du tout aux besoins des gens, sinon, il y a bien longtemps que les Français auraient acquis un véhicule électrique. La réalité, c’est que vous pouvez vous en servir éventuellement comme d’un second véhicule, mais en aucun cas comme voiture familiale. Tenez, en ce moment les Français partent en vacances : vous imaginez quelqu’un descendre de région parisienne jusque sur la Côte d’Azur avec un véhicule électrique ? L’autonomie est d’environ 200 km… Ca fera beaucoup de gens qui passeront leurs vacances à Bourges, et il n’y aura plus personne à Nice ! Non, les voitures électriques ne sont pas une solution aujourd’hui, sinon les Français l’auraient déjà adoptée.

En somme, vous avez le sentiment que conduire un véhicule personnel est en passe de devenir en quelque sorte un délit moral…

C’est exactement cela ! Il y a une sorte de condamnation morale a priori des automobilistes, qui sont les grands méchants loups. Mais ils sont pointés de l’index par des élites parisiennes, qui ont un IPhone à la composition particulièrement polluante au fond de leur poche, qui allument la climatisation à fond au bureau, et qui reprochent ensuite à la France des campagnes de saloper la planète. C’est du délire : on est dans l’hypocrisie la plus complète ! 

Par ailleurs, je ne crois pas qu’il soit sain de vivre dans un tel hygiénisme, nous sommes bombardés d’émissions et de messages alarmants sur l’état de la planète mais tout cela ne fait que renforcer le poids de l’Etat dans nos vies : il en vient à prendre de plus en plus de décisions à notre place. Nous ne voulons pas, en réalité, que quelque ministère que ce soit vienne réguler l’ensemble de notre vie. Assez !

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par GP13 - 22/07/2018 - 10:35 - Signaler un abus Le mépris des élus

    Ils se déplacent en voiture avec chauffeurs, conçoivent des réseaux de transports en commun, qu'ils n’utilisent pas et n'utiliseront pas et sont donc aveugles aux défauts de leur conception. Quant à Hulot, propriétaire de plusieurs voitures dont un gros 4x4, en ne pratiquant pas lui même ce qu'il préconise pour les autres, il rejoint le camp des imposteurs.

  • Par Anouman - 22/07/2018 - 11:38 - Signaler un abus Harcèlement

    La politique en matière de transport privé est tout simplement du harcèlement moral et fiscal. Mais comme les gens sont idiots ils continuent d'élire ceux qui sont à l'origine de ces politiques, certains l'étant au point de les cautionner. Puisqu'on révise la constitution on devrait enlever le mot liberté, il ne sert plus à grand chose.

  • Par Labarthe - 22/07/2018 - 13:33 - Signaler un abus Du courage, des idées..ce qui manque

    Que l’on s’attaque d’abord au transport par camion. Que l’on développe le ferroutage, le merroutage, la construction de camion, et même le transport par dirigeable. Un beau programme pour l’ Union Européenne, mais il fallait une vision et des politiques avec du courage et une Europe bien loin de celle que nous avons faites...

  • Par assougoudrel - 22/07/2018 - 14:04 - Signaler un abus Hulot, numéro un dans

    le cœur des français. Pourquoi se plaignent-ils?

  • Par Liberdom - 22/07/2018 - 14:34 - Signaler un abus J'me marre !

    Quand je regarde les vieux épisodes d'Ushuaïa Nature sur la chaine de Hulot je me dit que le Nicolas il s'est drôlement fripé de la tronche depuis qu'il est ministre. Il a pris 20 ans en 1 an "aux affaires". Cette république de merde est en train de tout pourrir.

  • Par vangog - 22/07/2018 - 14:34 - Signaler un abus La dictature des minorités...

    la dictature de ceux qui ont pris le pouvoir sur les benêts, grâce au pantin de la grande finance, assène leur message terroriste anti-bagnole en boucle. Plusieurs chaînes entières, comme Ushuaia-TV sont consacrées à faire rentrer le message rechauffiste dans la tête des Français naïfs...ce cretin de Nicolas Hulot nous y abreuve de son idéologie frelatée, rechauffiste, mondialisante et immigrationniste, derrière des prises de vue époustouflantes ...car tout se mêle dans la tête de ces archaïques sectaires qui ont constitué une union de faux-culs pour mieux vous imposer leur idéologie de décomposition . Vous les avez voulus?... alors, supportez ces navets encore quatre ans!...et c..est pas fini de taxer!

  • Par Citoyen-libre - 22/07/2018 - 15:35 - Signaler un abus Un pitre instrumentalisé

    Hulot, c'est un garçon intelligent, il a su faire fortune. Il savait parfaitement qu'il allait s'assoir sur toutes les fadaises qu'il a raconté toute sa vie, mais il a pris soin auparavant de se faire nommer ministre d'état. Ecolo surement, idiot, non. Aujourd'hui, en bel ambitieux, il cherche à laisser sa marque. Les bagnoles, quel magnifique sujet. Il a compris que sur le nucléaire et la FNSEA, il faisait pas le poids. On nous à bassiner sur le Glyphosate pendant des mois, alors que les pesticides sont autrement plus dangereux, parce qu'utilisés 15, 20 fois sur le même fruit. Sur Public Sénat, il y avait nos "gentils" agriculteurs, qui tranquillement indiquaient que ce qu'ils produisaient, ni ils ne le mangeaient, ni le buvaient. Tout le monde se bat pour le fric, mais les agriculteurs et viticulteurs, c'est sur la santé humaine, qu'ils s'enrichissent. Mais comme dirait Assougoudrel : Hulot préféré des français.....Hallucinant, non ?

  • Par ajm - 22/07/2018 - 15:48 - Signaler un abus Escroquerie.

    Citoyen- libre : vous connaissez beaucoup d'agriculteurs qui s'enrichissent ? Et pour la santé, le nombre de centenaires explose, sans compter ceux, plus jeunes, qui vivent mieux que leurs parents et grands-parents avec dix ou quinze ans de plus. Hulot est un escroc mais il n'est que la figure de proue d'une grande armée de petits et moyens escrocs que sont les ecolos, fausse science et vrai business, avec le bio à toutes les sauces.

  • Par kelenborn - 22/07/2018 - 16:44 - Signaler un abus ah ah

    au fait il a combien de bagnoles l'escrhulot! Ah c'est( vrai , celle de Corse, il y va en hélicoptère! Bon cela étant, l'hygiénisme galopant est justement dénoncé mais Atlantico qui nous offre chaque semaine une tranche de docteur Gayet devrait balayer devant sa porte

  • Par moneo - 22/07/2018 - 17:01 - Signaler un abus Hara Kiri

    Augmenter les taxes pour gagner plus c'est baisser la consommation donc l'assiette de l'impôt .....comprenne qui pourra Des gens influents dans la Presse, par exemple,et producteurs de céréales destinées à la fabrication de carburants pourraient se fâcher -:)

  • Par A M A - 22/07/2018 - 17:13 - Signaler un abus Se mettre les citoyens dans

    Se mettre les citoyens dans la main, en les contraignait de plus en plus dans tous les domaines, pour en faire des zombies bien domestiqués, obéissant au doigt et à l'œil à un pouvoir totalitaire.

  • Par fanfoué - 22/07/2018 - 19:28 - Signaler un abus un avenir concentrationnaire

    Le but poursuivi par Hulot et consort est de vider les campagnes qui avaient vu un retour progressif des habitants grâce à la qualité de vie qu'elles proposaient. Il faut avec l'appui des gros agriculteurs éradiquer tous ces petits producteurs qui osent proposer des circuits courts. Tout est mis en oeuvre (Taxes, interdictions, loup ...) pour un nouvel exode rural car il faut concentrer la population en ville, limiter au maximum les déplacements, vacances comprises et la nourrir avec de la merde produite sur des terres artificialisées. Le reste du pays sera des zones naturelles sous cloche ou seuls lui et ses pseudos scientifiques auront le droit d'aller

  • Par Citoyen-libre - 22/07/2018 - 19:49 - Signaler un abus Ajm

    Je suis entouré de vignes. Et je vous garanti que la vigne, elle pousse toute seule...(très peu de travail). Et si vous aviez à renifler en permanence, les émanations des produits chimiques, vous arrêteriez de boire le "bon" petit rosé de Provence et du Var. Je crois que les stats ne disent pas tout. Les agriculteurs sont comme les PME, certains savent gérer et d'autres pas, et personne ne soucie d'une PME qui dépose son bilan. Le prince de Monaco, qui est ou était un céréalier, avait ou a, une propriété de 700 Ha. Je ne crois pas qu'il ait refusé les aides de l'union européenne. Quand aux agriculteurs, ils ont tous un cpte bancaire au Crédit Agricole et tout le reste (patrimoine-cash,etc) dans les autres banques. La FNSEA sait très bien défendre ses ouailles, bien mieux que le MEDEF. Je n'aime plus les viticulteurs depuis que je les connaît. Certains sont responsables (pas de désherbant, traitement à minima) mais beaucoup d'autres sont des pourris. Seul le fric compte, et les viticulteurs sont très riches.

  • Par pierre de robion - 22/07/2018 - 23:09 - Signaler un abus Bossuet avait raison!

    Pauvres Français qui maudissent les faits dont ils chérissent les causes! Si les électeurs n'étaient pas si benêts, les écolos ne seraient que ce qu'ils sont en réalité: un épiphénomène, et les "végans" suivent le même chemin: bouchers, éleveurs, attention! Plus grave, il en est de même de l'intégrisme religieux!,

  • Par francoise34 - 23/07/2018 - 00:05 - Signaler un abus Réfléchi, Huilot

    Il est grave , le baratineur ministre Mais où sont les plans pour mettre en oeuvre clés belles idées. Comment recharger t on tous ces véhicules sans garage, stationnés devant les immeubles des villes ? Une borne par place de stationnement? Et je ne vous demande pas d où viendra l'électricité Il re mérite pas un poste de ministre, ce bel animateur Tv

  • Par Le gorille - 23/07/2018 - 03:19 - Signaler un abus Euh ! Le TER me dépose-t-il devant ma porte ?

    Que nenni ! Et c'est une évidence. Alors à quand l'autocar devant ma porte ? Là encore, c'est impossible. Et il me faut monter 2 km à pied en plein cagnard (côte à 10% en moyenne)... Et si j'ai mes courses de ville, j'vous dis pas ! Taxi ? Quand j'aurai 90 ans... mais alors plus besoin... la maison de retraite est censé pourvoir à tout. Et puis les taxis... faut qu'ils viennent chez moi. Donc de la ville la plus proche. Alors 16 km + la course+ 16 km... Le calcul en CO2 est vite fait : pas reluisant ! Et la disponibilité des taxis ? Un goulag, Mr Hulot, ce que vous nous présentez.

  • Par essentimo - 23/07/2018 - 03:49 - Signaler un abus et que fait-on

    des ouvriers de l'industrie automobile ? Au chômage ?

  • Par Dorine - 23/07/2018 - 09:36 - Signaler un abus pauvre Hulot

    Avant d'interdire la voiture, il faudra interdire les grèves dans les transports en commun et il faudra remettre le fret sur les rails.

  • Par zelectron - 23/07/2018 - 10:47 - Signaler un abus Hulot : à la niche !

    ces si(mi)nistres ne savent faire qu'une seule chose: INTERDIRE ! construire ? qu'est-ce que ce mot là, que signifie-t-il ? c'est une injure ? un fake ?

  • Par Bernard78000 - 23/07/2018 - 10:56 - Signaler un abus Tuer la voiture pour expier les fautes de l'Etat.

    On oublie vite que les deux "Grenelle de l'environnement" avaient conduit à une sur-diésélisation inégalée du parc automobile français et que les ministres qui ont fait ça (NKM est polytechnicienne et ne saurait prétendre ignorer la chimie des oxydes d'azote) étaient pleinement conscients des conséquences de leurs actes. Cette surdiésélisation délibérée a envoyé à la mort près de cinq fois plus d'êtres humains que les accidents de la route. Alors maintenant, on veut tuer la voiture pour créer un nuage de fumée et faire oublier ce crime. Les automobilistes sont les victimes expiatoires des politiciens. Honte sur vous, Monsieur Hulot.

  • Par ajm - 23/07/2018 - 12:35 - Signaler un abus Contradictions et schizophrénie.

    Bernard 78000: Le renforcement tout récent des normes pour le CO2 continue, en pratique, à pousser le diesel. En fait, on veut nous pousser vers la voiture électronique avec toutes ses contraintes ( autonomie, coût, temps de recharge très élevé. ..) et son vrai bilan écologique qui est loin d'être si bon ( recyclage des piles, utilisation de métaux rares terriblement polluants..) sans compter la nécessité de disposer de capacité de chargement électrique très puissants sur tout le territoire, le coût de ce maillage électrique du réseau dans des milliers de stations étant exorbitant, obligeant en outre les fournisseurs d'électricité à deployer des capacités ponctuelles instantanées ( par exemple début et fin de mois juillet et août quand des centaines de milliers d'automobilistes sont susceptibles de se recharger ensemble ) considérables , du coup, inévitablement, avec des centrales utilisant de façon intermittente de l'énergie fossile , donc plus de CO2.

  • Par Haddock36 - 23/07/2018 - 13:40 - Signaler un abus Et l'hydrogène

    Depuis plus de 10 ans et après avoir lu le livre de Jeremy Rifkin (The hydrogène Economy,) l'hydrogène me fascine et m'obsède mais à chaque fois que j'aborde le sujet, j'ai l'impression de passer pour un fou. Le Japon et l'Allemagne ont opté pour la voiture à pile à combustible et possèdent déjà un réseau de distribution conséquent. Que fait la France? La France vient d'avoir une idée révolutionnaire: limiter la vitesse à 80Km/h

  • Par Citoyen-libre - 23/07/2018 - 15:40 - Signaler un abus Haddock36

    Je partage totalement votre avis. L'hydrogène est surement la solution d'avenir, et non pas l'électrique sur batterie rechargeable sur des bornes. Et c'est là que le Hulot a tout faux. Comme les gafa, nous prenons encore 20 ans de retard.

  • Par ciorane - 23/07/2018 - 16:32 - Signaler un abus Le problème

    Le problème n'est pas l'ènergie mais le stationnement, marre de voir des champs transformés en parking, chaque automobiliste voulant une place pour stationner sa bagnole à chaque endroit où il se rend. La plupart des voitures squattent les chaussées toute la journée pour 2km de trajet. Les jambes ne s'usent que si on ne s'en sert pas.

  • Par vangog - 23/07/2018 - 22:13 - Signaler un abus Les carburants sont la vache-a-lait de l’etat PS-Macroniste!

    Depuis 2014, la TICPE a augmenté de 59,6 à 156, 20 euros pour 1000 litres de gas-oil (sans compter la TVA) . Les 25 milliards d’euros (rapport Rabaud 2014) qu’elle constituait en 2014 ont donc été triplés par les socialauds-macroniste et doivent donc atteindre près des 75 milliards d’euros, distribués entre état Ps-macroniste, départements (essentiellement le RSA) et les Régions (celles qui ont le plus augmenté leurs effectifs en fonctionnaires, depuis l’avènement du socialisme...). On peut donc affirmer, sans crainte de se tromper, que les socialauds-macronistes n’abandonneront jamais la TICPE régulièrement augmentée, sous peine de scier la branche du clientélisme sur laquelle ils sont assis...fin de la discussion! L’hydrogène, c’est mort, car les gauchistes ne pourront pas le taxer aussi bien...la France est condamnée à la régression à cause de l’engrenage des taxes gauchistes (sens large...)

  • Par lijaro - 24/07/2018 - 09:43 - Signaler un abus Pour un type qui a 6 véhicules, il manque pas d'air hulot!

    en 1 an, les délires de cette dictature en marche sont impressionnants. j'habite le village cité en exemple dans l'article, il est impossible de ne pas avoir de voiture à la campagne. la macronie est une bande d'arrivistes malhonnêtes, voleurs et totalement hors sol, incapables de gérer le pays, les résultats dans 4 ans seront catastrophiques.

  • Par Papy Geon - 24/07/2018 - 10:29 - Signaler un abus Shadoks et fiers de l’être…

    Nos dirigeants nous jouent une pièce de théâtre inspirée de la BD humoristique des shadoks. La voiture « tout batteries » est une aberration écologique. Il faudra augmenter la production d’électricité pour recharger des systèmes de batteries pas très propres pour l’environnement. A contrario, on veut réduire globalement notre production d’électricité, pour pouvoir n’utiliser à terme que de l’énergie primaire renouvelable. Cherchez l’erreur ! Et tout cela aux dépens de l’autonomie des citoyens qui vivent hors des villes, évidemment. Pour conserver cette autonomie, il nous faut utiliser autre-chose que des batteries à raccorder obligatoirement à une prise de courant. Ces batteries, aberration écologique, ont par ailleurs une durée de vie très courte, compte-tenu de leurs conditions d’utilisation. Alors, soyons fous…utilisons l’hydrogène, puisqu’il est possible d’en produire en séparant le carbone (que l’on sait stocker et utiliser comme matériau) de l’hydrogène, qui sont les constituants du gaz naturel. La pile à combustible est déjà une réalité...ailleurs qu'en France.

  • Par KOUTOUBIA56 - 24/07/2018 - 10:35 - Signaler un abus dehors et vite

    dehors et vite

  • Par Haddock36 - 24/07/2018 - 14:21 - Signaler un abus Clorane

    Le problème du parking a été résolu depuis longtemps par des pays comme la Grande-Bretagne avec la généralisation des Park & Ride, autre domaine dans lequel nous sommes très en retard.

  • Par Helveticosuisse - 25/07/2018 - 09:09 - Signaler un abus Plus de voitures.

    Quand il ne sera plus ministre, qu'il n'aura plus de voiture de fonction, à moins qu'il n'ait choisi le vélo, ce cher Nicolas devra se déplacer à pied ou à dos d'âne, ce qui lui irait très bien.

  • Par Papy Geon - 25/07/2018 - 15:01 - Signaler un abus Raisonnons comme un shadok…

    Constat 1 : La voiture qui transporte des batteries est plus lourde qu’une voiture à moteur thermique. Constat 2 : étant plus lourde, elle fait plus de mal en cas d’accident, et s'arrête moins facilement. Constat 3 : Si elle est utilisée comme celle du facteur, qui roule à 50 km/h, elle peut durer toute une journée sans recharge, et le facteur n’a jamais d’accident. La solution : réduire la vitesse autorisée sur les routes, pour adapter les conditions de circulation aux véhicules transporteurs de batteries, et leur permettre d’augmenter leur autonomie. Car en France, nous disent ces shadoks, nous avons des cerveaux, les meilleurs, et nous allons donner l’exemple aux autres pays européens. Il faut juste remarquer trois choses : d’abord, en France, les vrais cerveaux qui inventent des fusées Ariane, des TGV, nous soignent, ...qui font des tas de choses très utiles dans notre société, n’ont rien à voir avec ceux de nos shadoks parasitaires. Ensuite, les pays européens vont bien rigoler, en observant nos comportements. Enfin, nous n’avons pas voté pour récupérer des guignols de passage, non élus, qui ne sortent de leurs bocaux climatisés que pour nous emm.... Et là, j'enrage!

  • Par Haddock36 - 25/07/2018 - 18:17 - Signaler un abus La voiture autonome

    Je reviens sur la voiture à pile à combustible, rarement évoquée dans les media, pour une raison simple, c'est que nous avons une fois de plus raté le coche. En revanche la France semble miser sur la voiture autonome alors que je n'ai jamais vu dans cette invention qu'un gadget inutile et dangereux. Inutile puisque le conducteur doit toujours demeurer derrière le volant, dangereuse car je ne n'accepterai jamais de confier ma vie et celle de ma famille à un ordinateur.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Chasseray

Pierre Chasseray est délégué Général de l'association 40 Millions d'automobilistes.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€