Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 13 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les hôpitaux publics voient leur déficit exploser et tripler en un an pour atteindre 1,5 milliard d’euros en 2017

Les hôpitaux publics comptabiliseront 1,5 milliard€ de déficit fin 2017 contre moins de 500 millions en 2016, selon la Fédération Hospitalière Française (FHF). Cette rapide dégradation illustre la faillite du système administré de santé, qui coûte de plus en plus cher pour une qualité de moins en moins élevée des soins.

Panier percé

Publié le
Les hôpitaux publics voient leur déficit exploser et tripler en un an pour atteindre 1,5 milliard d’euros en 2017

La Fédération Hospitalière de France vient de tirer le signal d'alarme: la situation financière des hôpitaux publics, qui sont totalement administrés, est cataclysmique. Leur déficit global a augmenté d'un milliard en un an, pour atteindre le 1,5 milliard.

Comme l'indique la FHF, cette situation a deux causes clairement identifiées: l'activité des hôpitaux diminue (ce qui crée un tassement de leurs recettes) mais leurs charges restent stables (largement à cause du fonctionnement "cliquet" de l'administration bien connu des Français: les charges ne peuvent jamais diminuer, obligeant à une spirale haussière des recettes).

Beaucoup d'hôpitaux publics se trouvent aujourd'hui au bord de la rupture financière. 

Les hôpitaux publics paient durement leur sclérose administrative

Sans surprise, la FHF demande une augmentation de la dépense publique pour couvrir ce déficit. Alors même que les cliniques privées ont démontré leur capacité à mieux maîtriser des coûts identiques à ceux des hôpitaux publics, cette fédération qui regroupe des directeurs d'hôpital publics demande une relance de l'investissement public. 

Le système de santé publique mériterait pourtant d'être réformé en profondeur. En particulier, les coûts directs et indirects de la bureaucratie hospitalière deviennent une problématique grandissante...

Mais on peut imaginer que la FHF préfère l'occulter.

Cet article a été initialement publié sur le site Décider & Entreprendre

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 20/12/2017 - 09:03 - Signaler un abus "les charges ne peuvent jamais diminuer, en France macroniste!"

    Il suffit de regarder la tronche de la bécasse Agnès Buzyn (qui s'était caché sous la table, lors du scandale Lévothyrox), pour comprendre que les charges ne diminueront jamais... Donnez la gestion des hôpitaux aux patriotes Front National, si vous ne savez pas comment diminuer les charges! Et les Français de souche seront mieux pris en charge, avec nous, avec des charges plus faibles...chiche?

  • Par Borgowrio - 20/12/2017 - 12:49 - Signaler un abus RGPP

    Je n'ai pas oublié que Hollande a donné 1 milliard d'€ à la Tunisie , 1 milliard de dollars à la COP 21 ... Sans problèmes .. Alors , c'est quoi ce petit milliard quand la dépense publique est 250 milliards .. Les socialistes ont supprimé les Révisions Générales des politiques publiques de Sarkosy .... Qu'ils dansent maintenant

  • Par Anguerrand - 20/12/2017 - 16:51 - Signaler un abus A Borgowrio

    Plus 2 milliards à la Cote d’ivoire et le coût des soins gratuits pour l’immigration, environ 1 milliard et voilà la SS à l’équilibre. Ce déficit sera bien sûr payé d’une façon ou d’une autre, ce déficit.

  • Par Deudeuche - 20/12/2017 - 18:16 - Signaler un abus Après l’Ecole, l’Hopital

    L’Etat Parisien soit disant français, encaisse et gaspille comme toujours.

  • Par Anouman - 20/12/2017 - 19:37 - Signaler un abus Hôpitaux

    L'activité diminue? Il y a moins de malades? Ou on les soigne plus vite? Il aurait été bien de creuser ce point. Parce que: ça monte ou ça baisse ce n'est guère intéressant.

  • Par Pourquoi-pas31 - 20/12/2017 - 21:52 - Signaler un abus Les hopitaux facturent moins donc :

    par consequent, la secu debourse moins et va mieux (en principe) ! et c'est le principal !

  • Par DANIEL74000 - 23/12/2017 - 07:21 - Signaler un abus Le pouvoir de l'administration

    C'est l'administration qui tue la France car le pouvoir appartient à ceux qui se servent au lieu de servir. En plus la redistribution obère toute responsabilité et dignité

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€