Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Homosexualité : un véritable tabou dans le milieu du football

L'homosexualité demeure un tabou dans le sport. Et particulièrement dans le milieu du football, où il est difficile d'assumer ses préférences sexuelles, surtout chez les hommes.

Homo Footballisticus

Publié le

Atlantico : Comment peut-on expliquer le tabou de l’homosexualité dans les sports professionnels ?

Jerôme Jessel : Tout d’abord, ceci n’est pas vrai pour tous les sports. L’homosexualité est beaucoup plus acceptée dans le tennis féminin par exemple. Amélie Mauresmo a, par exemple, fait son « coming out ». Il y a dans le tennis une plus grande liberté de parole. En revanche, le sport le plus homophobe reste le football.

J’avais expliqué dans mon livre, Sexus Footballisticus, qu’aucun joueur n’avait fait son « coming out » dans le football. Le seul exemple connu, reste le joueur anglais Justin Fashanu.

En 1990, il révéla son homosexualité.  Peu de temps après, il a été maltraité par ses coéquipiers, ses adversaires, il a fini par se suicider. Statistiquement, il n’y a aucune raison qu’il  y ait moins d’homosexuel dans le sport que dans d’autres secteurs d’activités, c’est-à-dire 5 à 10 %.

Il est à noter, que le tabou reste beaucoup plus important quand il s’agit d’un sport collectif. Il faut pouvoir vivre sa différence au sein d’un collectif. Or dans le cadre d’un sport individuel, le poids est moindre, il est plus facile d’avouer son homosexualité. On n’a pas à vivre tous les jours avec un groupe, on évite le regard de ses partenaires et les moqueries. Voilà pourquoi, il est très difficile de voir des footballeurs faire leur coming out dans le football.

A ce jour en France, seul Olivier Rouyer a avoué son homosexualité à l’âge de 50 ans. Sa carrière professionnelle était déjà terminée. Je le répète mais, le football reste le sport le plus homophobe. Un joueur homosexuel est obligé de trouver des alibis, de fausses copines, de se créer « une autre vie » pour faire croire qu’il est comme les autres.

Les valeurs du sport sont-elles compatibles avec l’homosexualité ?

Le sport doit être l’école de la tolérance, de l’acceptation, de la différence. Il faut pouvoir être soit même.  Pour répondre à votre question, il est évident que le sport est compatible avec l’homosexualité. De plus, vous remarquerez, que les homosexuels prennent plus soin de leurs corps et ont une meilleure hygiène de vie. Si on le compare à un autre sport, le rugby, est plus ouvert. Les rugbymans sont plus cultivés, plus ouverts que les footballeurs. Il suffit d’entendre les insultes dans un stade de football... beaucoup d’entre elles sont homophobes.

Peut-on voir une différence entre les hommes et les femmes sur ce sujet ?

J’ai l’impression que c’est plus facile à dire quand on est une femme. En tout cas, il y a plus de femmes que d’hommes qui ont osé parler. Les femmes sont plus courageuses qu’elles soient homosexuelles ou pas.

Des pays sont-ils plus ouverts que d’autres sur ce sujet ?

Oui, je pense que les pays jeunes sont plus ouverts, notamment l’Australie. Plus proche de nous, je pense à un pays latin comme l’Espagne. Notre voisin ibérique est beaucoup plus tolérant que nous. D’ailleurs, le mariage homosexuel y est autorisé. La France par contre a beaucoup de retard à ce niveau-là. Je ne sais pas si le mariage homosexuel promis par le président va changer les mentalités. La France doit être parmi les pays les plus homophobes d’Europe. L’homosexualité a longtemps été vue comme un délit jusque dans les années 80.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 12/08/2012 - 10:08 - Signaler un abus le sport le plus homophobe reste le football

    Le foot Féminin ou Masculin ?

  • Par Seymour - 12/08/2012 - 10:36 - Signaler un abus j'en connais un...

    "aucun joueur n’avait fait son « coming out » dans le football. Le seul exemple connu, reste le joueur anglais Justin Fashanu. " Faux, il y a le suédois Anton Hysen... comme quoi, la Suède est toujours en avance.

  • Par carredas - 12/08/2012 - 10:37 - Signaler un abus Le foot...

    1) "...Le sport doit être l’école de la tolérance, de l’acceptation, de la différence..." Qui a décidé de cela ? le sport est une activité humaine parmi d'autres qui reflète l'état de la société, il n'est pas et n'a pas à être plus "moral" qu'un milieu scolaire, professionnel ou artistique. 2) "...De plus, vous remarquerez, que les homosexuels prennent plus soin de leurs corps et ont une meilleure hygiène de vie..." Voilà une affirmation quasi "hétérophobe" :-) 3) "...Les rugbymans sont plus cultivés, plus ouverts que les footballeurs." Encore une affirmation à l'emporte pièce qui devrait être étayée, qui sont ces footballeurs bornés et incultes dont parle l'auteur ? de quel milieu viennent-ils ? qui les entraîne ? 4) " La France doit être parmi les pays les plus homophobes d’Europe" Ah bon... selon quelle étude ? et en quoi le fait de ne pas être favorable au mariage homosexuel implique-t-il l'homophobie ? Dommage, cet article plein de clichés n'éclaire pas vraiment sur l'homophobie qui à priori semble pourtant bien régner dans le milieu du football.

  • Par Saint-Yves de Tréguier - 12/08/2012 - 11:40 - Signaler un abus Cet article ne manque pas de

    Cet article ne manque pas de clichés...cependant, affirmer que le football est le plus homophobe de tous les sports me semble évident. Il suffit d'observer les stars actuelles;des petites frappes agressives,sans éducation, incultes, incapables de s'exprimer correctement. Des ploucs de la "diversité"... A l'image des quartiers "populaires" dont ils sont issus et ou il est hautement préférable de rester dans son placard. Question de survie.

  • Par François78 - 12/08/2012 - 12:53 - Signaler un abus Ben voyons ...

    "Le sport doit être l’école de la tolérance, de l’acceptation, de la différence" . Tout accepter ? Ouille ! ... Est ce que les 90% à 95% (1) qui n'en sont pas peuvent donner leur petit avis ? . 1) selon vos évaluations bidon (c'est beaucoup moins selon des études anglaises - les anglais étant pourtant rès "ouverts" sur ce sujet).

  • Par QuadPater - 12/08/2012 - 15:38 - Signaler un abus M. Jessel affirme beaucoup de choses

    ... mais ne prouve rien. Pas de références, rien de concret, juste quelques lignes pour justifier les subventions aux assos "anti-homophobie", rien de plus. Atlantico, s'il vous plaît, donnez-nous en pâture des articles polémiques écrits par des pros, : nous méritons mieux que les gribouillis des fans de Têtu. Merci. "Les rugbymans sont plus cultivés, plus ouverts que les footballeurs. Il suffit d’entendre les insultes dans un stade de football... beaucoup d’entre elles sont homophobes." Allons Jessel, qui profère ces insultes ? les joueurs ou le public ?

  • Par HdT - 12/08/2012 - 15:50 - Signaler un abus Homophobie dans le sport? Doutons...

    Le monde du Football homophobe? Ou écrit: le monde du Football intolérant? Une question peut-être: Quelle est l'origine spirituo-culturelle la plus fréquente des joueurs? Il y a sans aucun doute déjà un élément de réponse quant à l'intolérance. Au rugby, pour reprendre l'un des sports cité, une certaine culture y est beaucoup moins pour ne pas dire quasi pas du tout représentée. Et pour cause... on prend des coups en masse et des vrais par tous les temps. Les coming out sont le plus souvent en provenance de régions et pays n'ayant pas perdu le contrôle de prédominance de culture originelle. - On est étonné de ne pas encore voir de drapeau du football en france avec pour dominante colorée: le vert, ou un qualconque fanion de club avec un croissant.

  • Par langue de pivert - 12/08/2012 - 18:03 - Signaler un abus Fatiguant !

    Les orientations sexuelles relèvent de la vie privée et ne regardent personne ! Ceci dans le milieu du football comme dans les autres ! Pour ne pas être homophobe a-t-on une obligation d'être homophile ? Tout cela n'a pas beaucoup de sens ! Personnellement j'ai probablement côtoyé des homosexuel(le)s sans l'avoir jamais su...et c'est très bien comme ça ! Je trouve seulement bizarre (et lassant) ce besoin de reconnaissance des homosexuel(le)s...mal dans leur peau ?

  • Par sheldon - 12/08/2012 - 20:44 - Signaler un abus @HdT : oui et non !

    En France il y a toujours eu une réticence à "officialiser" des situations pouvant être gênantes en n'en parlant pas sous prétexte de vie privée. Ainsi l'homosexualité n'a jamais été un problème dans l'armée car on n'en parle pas. La prédominence d'une nouvelle culture méditerranéenne où il n'est pas rare de lapider les homosexuels, voire de les condamner, n'arrange pas les choses. On peut déplorer une certaine régression de la culture française, mais c'est laloi de la majorité et des clientèles électorales !

  • Par Théodora - 12/08/2012 - 20:50 - Signaler un abus bêtise politiquement correcte

    Cet article est d'une bêtise abyssale. Il s'abstient évidemment de définir l'homophobie dont personne ne sait ce qu'elle veut dire exactement et ne songe pas une seconde à s'interroger sur les causes qui ne rendent pas l'homosexualité tout à fait compatible avec les sports d'équipe masculins. Quelle connerie !

  • Par HdT - 13/08/2012 - 07:32 - Signaler un abus à SHELDON

    L'acceptation de l'homosexualité est relativement récente parce que le discours a changé, disons surtout que beaucoup se sont rendus compte que quelquefois leur meilleur(e) ami(e) "n'entendait" pas sa sexualité sur la même ligne qu'eux et qu'en vérité rien ne changeait quoi que ce soit à la véritable profondeur et réalité de leur amitié. Les choses ont évolué parce que la prise de conscience que non seulement l'ami(e), mais aussi le fils, la fille (le fils surtout, l'homosexualité féminine ayant de tous temps été moins persécutée), mais quelquefois le conjoint ou la conjointe n'avaient pas toujours été du "même bord" (la volonté des coming out), a été réelle. Le cinéma contribuait largement à montrer une image faussée comme toute théâtralisation d'ailleurs de quoi que ce soit et puis tôt ou tard on repose ses pieds bien par terre en acceptant de regarder la réalité en face, celle qui a toujours été autour de nous: les héros ne s'appellent pas John Rambo, les homosexuels sont loin d'être tous nés dans la cage aux folles, les références masculines étaient finalement des "fiottes" pour reprendre le langage populaire (Rock Hudson) et nombre de vrais héros d'autrefois (guerre ou autre)

  • Par HdT - 13/08/2012 - 07:39 - Signaler un abus à SHELDON (suite)

    étaient homosexuels depuis toujours... et rien ne changeait alors le cours des choses. Nombre de figures historiques, tels que des Malcom X, des Eleonor Roosevelt, des John Edgar Hoover, étaient des "ambiguités" selon l'ancien classement, mais nous avons quitté le monde selon Freud et autres psychophilosophes nous expliquant qu'il n'y a qu'une vérité, mais "vérité" de plus en plus souvent remise en question et c'est une excellente chose... une très excellente chose sur bien des thèmes. Et si demain nous apprenions que l'Inspecteur Harry était en fait une "fiotte"?

  • Par le Gône - 13/08/2012 - 09:16 - Signaler un abus @Seymour

    Ah bon.;parceque pour vous annoncer que vous êtes gay et même con puisque footbaleur c'est une "avancée de la civilisation"..ben dites donc!! quelle conneire que celle ci!!

  • Par texarkana - 13/08/2012 - 10:20 - Signaler un abus Et que fait Act Up?

    c'est sûr que c'est plus difficile d'attaquer le sacro saint milieu de foutball que de faire des sit ins devant des églises, bande de petits joueurs!

  • Par Montalte - 13/08/2012 - 11:05 - Signaler un abus Encore!

    Après les athlètes olympiques qui ne font pas leur coming out la semaine dernière, Atlantico nous sert maintenant les footballeurs? Peut-on nous expliquer les raisons profondes de cette campagne de presse? Vous roulez pour qui? On peut parler d'autre chose que de propagande homosexualiste dans ce journal?

  • Par Seymour - 13/08/2012 - 12:32 - Signaler un abus heu...

    Faudrait arrêter la fumette, Gône, et apprendre à lire... Où ai-je parlé de civilisation, je peux savoir? Par contre, pouvoir annoncer librement qu'on est homo, oui, c'est une avancée, que ça vous plaise ou non.

  • Par Montalte - 13/08/2012 - 16:40 - Signaler un abus Va-t-on avoir...

    Après le coming out aux JO, le coming out au foot, va-t-on nous abassiner tout l'été avec le coming out à vélo, en patin, au basket, à la pétanque? Et comme plusieurs commentateurs l'ont dit, tout cela sans aucune info étayée, sans étude du sujet, sans contre point. Juste de la propagande pure et dure.

  • Par Seymour - 13/08/2012 - 19:28 - Signaler un abus Vous nous faites bien votre

    Vous nous faites bien votre "propagande hétérosexualiste" depuis toujours, à tout le monde, dès la petite enfance! Alors, hein...

  • Par QuadPater - 13/08/2012 - 21:39 - Signaler un abus À Seymour

    Allez plus loin Seymour, s'il vous plaît. Qu'est-ce qu'une propagande hétérosexualiste ?

  • Par Montalte - 14/08/2012 - 21:55 - Signaler un abus C'est l'occasion de prier pour la France

    Demain, fête de l'Assomption, tous les catholiques et toutes les personnes de bonne volonté qui voudront se joindre à eux sont invités à prier pour la France. Bonne fête de l'Assomption.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérome Jessel

Jérôme Jessel est journaliste et écrivain.

Il est l’auteur du best seller "La face cachée du foot business" (Flammarion)

Il termine avec Bruno Godard "La décennie décadente des Bleus" relatant les scandales qui ont secoué l’équipe de France de 2002 à 2012.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€