Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’hommage aux familles d’agriculteurs suicidés va-t-il rester confidentiel ?

Pour la troisième année consécutive, le deuxième dimanche d’octobre (ce sera 8 octobre en 2017) verra l’organisation d’une journée d’hommage aux familles des agriculteurs qui se sont suicidés, toujours à Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan. Jusqu’à présent, jamais une personnalité n’a daigné s’y déplacer...

Agriculture

Publié le
L’hommage aux familles d’agriculteurs suicidés va-t-il rester confidentiel ?

C'était la première édition de la journée d'hommage aux familles d'agriculteurs suicidés, en octobre 2015. Crédit A.J. - Wikiagri

Cet article est également en ligne sur WikiAgri

C’était il y a deux ans. Le 11 octobre 2015, 600 croix blanches résistaient tant bien que mal au vent breton sur le parvis de la basilique Sainte-Anne. Elles symbolisaient le nombre de suicides commis en une année en agriculture. Le chiffre a certes été contesté (il ne correspond pas aux données officielles de la MSA, qui elles-mêmes sont discutables faute d’étude réelle sur le sujet depuis trop longtemps). Mais la démarche est restée ancrée dans les esprits. L’organisateur, Jacques Jeffredo, a reproduit l’initiative en octobre 2016. Il ne pensait pas aller plus loin, il voulait arrêter.

Non pas parce que le problème du suicide en agriculture se trouverait enfin en voie d’être réglé. Mais, a-t-il laissé échapper plus d’une fois, « parce que ça ne sert à rien »... La situation n’évoluant pas, chaque année des suicides restent à déplorer...

Et il a réfléchi. Il reste constamment sollicité par les familles depuis la première organisation, tenu au courant de nouveaux drames un peu partout en France, et même dans les pays limitrophes. Alors, il a décidé de reconduire cette journée. « Je pense surtout à apporter un soutien aux familles, explique-t-il à WikiAgri. Ce fléau est une catastrophe pour les familles... » Et c’est donc pour elles, en soutien, davantage qu’en espérant encore pouvoir changer le cours des choses, que Jacques Jeffredo reconduit l’opération. Comme les deux précédentes éditions, elle consistera en une messe en la basilique le matin, puis des conférences l’après-midi.

Pourquoi cette journée ?

A l’origine, Jacques Jeffredo, maraicher, partait d’une observation : « Le travail doit être une source d’épanouissement, même s’il reste du travail... », déclarait-il ainsi en 2015. En constatant que ce n’était plus le cas dans nombre de domaines concernant l’agriculture. Alors que, à la base, devenir agriculteur, c’est un choix, une vocation, une passion... Pas une obligation dont on ne sait que faire et qui conduit jusqu’au suicide ! Pourtant, lors de la première édition de cette journée il y a deux ans, la basilique refusait du monde pour la messe. On était venu de partout en France pour apprécier cette journée d’hommage. « On », cela signifiait, et a à nouveau signifié lors de la deuxième journée en 2016, des familles d’agriculteurs, des « anonymes »... Pour ces parents, ces veuves ou ces veufs, ceux qui voient les leurs traverser des périodes invraisemblables sans que les médecins ne sachent déterminer s’il s’agit de dépression ou de burn-out, cette « reconnaissance » de leur souffrance, inédite dans notre société, reste synonyme de réconfort. De chaleur humaine. De celle qui a manqué, très souvent, près de chez eux, lorsque l’irréparable se préparait...

Enfin une célébrité ? Le ministre de l’Agriculture est invité

Selon Jacques Jeffredo, « les familles ne pourraient trouver un réel réconfort que si elles sont écoutées ». Y compris à un autre niveau que le sien ou celui de l’église catholique (puisqu’une messe est au programme). C’est la raison pour laquelle il invite le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, à venir se rendre sur place ce 8 octobre 2017.

Jusqu’à présent, lors des deux premières éditions de cette journée particulière, aucune personnalité, que ce soit du monde agricole, politique, ou autres, n’a daigné montrer son intérêt envers les familles endeuillées. On veut bien croire que cette journée venue d’un inconnu a pu surprendre dans un premier temps. Depuis, les médias (presse écrite, radio, télévision) ont suivi. Il y a de multiples reportages issus de la journée organisée par Jacques Jeffredo. On sait l’homme sérieux, on sait que celles et ceux qui se déplacent sont réellement dans la souffrance : il n’existe plus, aujourd’hui, le moindre obstacle à une reconnaissance du phénomène par des personnalités officielles...

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Antoine Jeandey

Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.

Voir la bio en entier

WikiAgri

WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les articles partagés sur Atlantico sont accessibles au grand public, d'autres informations plus spécialisées figurent sur wikiagri.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€