Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 15 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hausse des taxes sur le carburant : l’étrange mais bien réel aveuglement social du gouvernement

Gérald Darmanin a profité ce vendredi d’une interview à l’antenne de RTL pour vanter une nouvelle fois les mérites de la taxe sur les carburants. Une taxe qui se fait plus lourdement sentir sur les ménages les moins aisés.

Porte-monnaie

Publié le

 

En janvier dernier, le gouvernement baissait les APL de 5euros, une décision qui a fait polémique. La hausse de la taxe au carburant n'est-elle pas plus néfaste pour les français aux moyens financiers restreints ? Compte tenu également de l'augmentation régulière du prix du pétrole n'est-ce pas une mesure bien plus impactante pour eux ? 

 
Jacques Bichot : La gestion des APL depuis la réforme d’octobre 2016 laisse à désirer. Il y a deux ans, le gouvernement socialiste avait inventé une prise en compte de revenus fictifs sur revenus financiers pour faire quelques économies de bouts de chandelle : un sur dix des quelque 6,5 millions de bénéficiaires y avait perdu quelques plumes. Pour situer le degré de ridicule de cette mesure les titulaires de livret A voyaient leur revenus pris en compte pour 3 % du montant de ces livrets, bien plus que leur taux d’intérêt !
 
Le coup de rabot de 5 € dont il est question maintenant a, par rapport au précédent, le mérite de la simplicité : c’est bête et méchant, mais du moins n’est-ce pas une usine à gaz comme il y a deux ans ! 
 
En fait, la question se pose de savoir s’il faut continuer à triturer les prestations sociales comme on le fait depuis plusieurs décennies, avec trois pas en avant (des augmentations) et un pas en arrière. Les hommes politiques et les hauts fonctionnaires n’ont-ils donc rien de plus utile et de plus intelligent à faire que ces mouvements browniens dont le résultat est que les gens ne savent plus où ils en sont, ce sur quoi ils peuvent compter. 5 euros, pour 6,5 millions de bénéficiaires, cela fait une économie de 32,5 Millions d’euros : je ne suis pas de ceux qui critiquent toutes les tentatives pour dépenser moins, mais quand même, est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? On aurait lancé un programme de dépistage des fraudeurs, les économies auraient vraisemblablement été supérieures, et au moins cela n’aurait pas affecté les braves gens qui sont dans la gêne et pour qui 5 € en moins, ce n’est pas une bière en moins au café du coin, mais un repas correct en moins à la maison.
 
Philippe Crevel : Le rapport entre les APL et l’augmentation du prix de l’essence avec les taxes est du simple au double. Donc évidemment que l’impact sur le pouvoir d’achat des français est bien important, surtout quand le prix du pétrole augmente comme c’est le cas à l’heure actuelle. D’autant plus, qu’ il y a le prix du pétrole, la taxe sur les produits énergétiques, et la TVA qui s’appuie sur les deux et vient renforcer le tout. Il y a donc un effet boule de neige des prélèvements en matière de carburant.
 
C’est donc beaucoup plus sensible pour les français que la baisse des APL. D’autant plus que l’on sait que cela va encore s’accentuer dans les cinq prochaines années. Il y a donc le coup du logement et aussi le coup du transport. 
 
Or, ces dernières années les français vont chercher du travail de plus en plus de leur domicile, aussi bien en région parisienne qu’en milieu rural du fait de la désertification ( il faut aller plus loin pour trouver du travail, pour trouver un médecin, pour amener ses enfants à l’école..). Par conséquent, ce sont des dépenses supplémentaires qui sont générées par l’augmentation de ces taxes.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gilbert perrin - 06/08/2018 - 09:13 - Signaler un abus RAPPEL des MENSONGES :

    MACRON, LEMAIRE, DARMANIN, en cœur : il n'y aura ni augmentation des charges ni des impots… AH…. les MENTEURS !!!!!

  • Par Clodo31 - 06/08/2018 - 10:47 - Signaler un abus Ecolos de mes deux....

    A force de créer des obstacles à la circulation (rond-points, dos d'ânes, voie unique, etc..) nos technocrates espèrent diminuer la circulation alors qu'en réalité, ils augmentent la pollution.Un parcours fait sans entrave pollue nettement moins qu'un parcours ponctués de ralentissements et de bouchons. Bien sur, utiliser les transports en commun serait profitable, encore faudrait-il qu'ils fonctionnent et surtout qu'ils soient adaptés à la demande, ce qui est loin d'être le cas, vu qu'ils sont élaborés pars des technocrates à-priori totalement inconscients des réalités quotidiennes. Au lieu de vouloir supprimer les cotons-tiges, pourquoi ne pas mettre en place un système de consigne des bouteilles et des canettes, comme cela se fait depuis longtemps à l'étranger ?

  • Par Poussard Gérard - 06/08/2018 - 11:55 - Signaler un abus Bilan négatif en un an

    les taxes, impôts ont explosé pour les citoyens cadres moyens, ouvriers, retraitésetc..mais pour les labos, financiers etc... Les français vont-ils enfin ouvrir les yeux sur cet imposteur et ses comparses les traitres??

  • Par gilbert perrin - 06/08/2018 - 12:29 - Signaler un abus Vous parlez des technocrates sinonyme de VOYOUCRATE : il n'y a q

    NON, il n'y a pas plus EXPLICITE que cela… gilbert Perrin CAR TOUS EGO ? ou EGAUX….

  • Par Bobby Watson - 06/08/2018 - 12:51 - Signaler un abus Faire le bonheur des gens

    contre leur gré, cela s'appelle le totalitarisme. Nyssen avait déjà esquissé le programme de rééducation des esprits malades par la télévision d'Etat...Notre démocratie va bien mal avec un pouvoir de cet acabit...

  • Par Anouman - 06/08/2018 - 12:55 - Signaler un abus carburant

    L'augmentation des taxes arrange le gouvernement qui voit l'opportunité de gaspiller un peu plus d'argent public. Mais dans beaucoup de cas les transports en commun sont peu efficaces et très coûteux pour la collectivité. Sans compter que pour une grosse partie de la population, ils n'existent pas et ne peuvent exister. Et pour une fois je suis d'accord avec Bichot: le développement des concentrations urbaines est une mauvaise chose et tout est fait pour que l'on consomme plus (voir les routes où il y a des panneaux tous les deux kilomètres sans raison valable).

  • Par zen-gzr-28 - 06/08/2018 - 13:03 - Signaler un abus Darmanin vante le hausse des taxes sur

    le carburant. Et une hausse de plus ! ? Il est fort dans ce sens l'exécutif ! Cela démontre qu'il est hors sol, sans vision, sans courage pour faire des réformes de fond. Il a raison pour une chose. Matraquer à ce point les citoyens la première année de mandat, il est, me semble-t-il, champion toutes catégories. Pas de quoi se vanter !

  • Par vangog - 06/08/2018 - 13:13 - Signaler un abus En même temps...faire ses courses en vélo...

    pour une famille de trois enfants, déposer les enfants à la crèche, puis à l’école , tout ça en vélo...ce ne sera pas facile! Ni en bus, d’ailleurs...Dard Malin veut sans doute inciter tous les Français à devenir des bobos asexués, avec familles réduites, et votant bien pour notre gourou interplanétaire? Navet, va!

  • Par ciara - 06/08/2018 - 13:28 - Signaler un abus Un écolo

    bonjour les dégâts. 2 écolos..... la cata

  • Par wwmat - 06/08/2018 - 13:36 - Signaler un abus J'aimerais

    connaitre le nombre exacte de nos compatriotes qui s'exilent chaque année pour ne plus vivre dans cet enfer qu'est devenu la France pour une personne normale.

  • Par Citoyen-libre - 06/08/2018 - 14:21 - Signaler un abus La posture d'un Jupiter

    En fait nous avons un Etat complètement asservi par les régions et les départements. Ce sont des gouffres financiers, l'Etat s'agite beaucoup mais en réalité, il ne peut leur demander aucune économie. Mais justement ou passe notre argent : dans le centre Var, vous avez un petit village La Celle. Il y a une abbaye du même nom qui a été transformée en hôtel 4 *, fréquenté essentiellement par des étrangers. Le Conseil Général vient de décider la rénovation et l'agrandissement de cet Hôtel, donc financé par le contribuable. Et cerise sur la gâteau, tout le personnel, cuisiniers, femmes de chambre, serveurs, etc, les salaires et charges sociales sont totalement payés par le Conseil Général. Ce genre de situations doit se répéter dans toute la France. Est-ce normal que le contribuable voit régulièrement ses impôts augmenter pour le fonctionnement d'un hôtel à clientèle privée ? Combien de golfs sont dans la même situation ?

  • Par ombelline - 06/08/2018 - 14:31 - Signaler un abus Et notre bobo écolo Hulot?

    Que dit-il? On ne l'entend pas beaucoup en ce moment... Il doit être parti en vacances pour utiliser ses 8 ou 9 véhicules (tous électriques?)qu'il a mentionnés dans sa déclaration de patrimoine.

  • Par pierre de robion - 06/08/2018 - 17:50 - Signaler un abus je me marre!

    Il y a un an, nous allions cette fois vraiment passer de l'ombre à la lumière en sortant de l'ancien monde pour entrer dans le nouveau!

  • Par MonsieurD - 06/08/2018 - 19:18 - Signaler un abus service public

    "Ceci donnant lieu à la naissance d’un sentiment de colère, de frustrations et d’incompréhensions quant au fonctionnement des services publics. " On est déjà bien plus loin que la naissance de ce sentiment.

  • Par lexxis - 06/08/2018 - 21:03 - Signaler un abus POURQUOI DONC L'AVION NE PAYE ÉCOLOGIQUEMENT RIEN?

    Pourquoi ce ministre qui n'a de cesse de taxer, retaxer et surtaxer les automobilistes, se détourne-t-il complètement du transport aérien hautement polluant, dont le carburant est scandaleusement détaxé et dont les avions ont souvent plus de vingt ans d'âge, sans qu'on leur oppose aucune vignette ou aucune restriction de circulation? Pourtant Orly et Roissy qu'on sache font bien partie de le Région parisienne qu'ils polluent abondamment. À moins évidemment que l'avion étant le moyen de transport privilégié de tous les bobos, il échappe à toutes les taxes écologiques et aux contraintes de modernisation qu'on impose à tout le parc automobile. Pourtant dans ces temps de disette pour les finances publiques, on n'ose pas imaginer l'apport d'un malus pour un avion de ligne, comme celui de taxes multiples sur son carburant

  • Par lexxis - 06/08/2018 - 21:11 - Signaler un abus UN MINISTRE INCAPABLE

    Et ce monsieur qui nous prend de haut n'est même pas capable avec tout l'argent qu'il pompe de débloquer les crédits suffisants pour assurer le bon entretien des routes et il faut en plus que ce soient des auditeurs suisses qui lui apprennent qu'on court à la catastrophe, parce que lui bien sûr il n'emprunte jamais de mauvaises routes. Une République exemplaire qu'ils avaient dit: de la rigolade, incapable de maîtriser la dépense publique, ils sont uniquement capables de taxer à tour de bras.

  • Par jurgio - 06/08/2018 - 22:58 - Signaler un abus Le raisonnement du macronisme est simple :

    Les contribuables français sont toujours prêts à payer toute augmentation, du moment qu'on leur explique clairement que c'est pour leur bien.

  • Par ajm - 07/08/2018 - 00:43 - Signaler un abus Mauvaise idée typiquement Française.

    Lexxis: les taxes aéroportuaires dans les grands aéroports Français sont parmi les plus élevées du monde. Taxer en plus le carburant avion plus cher en France tuerait définitivement ces aéroports. Les compagnies feraient le plein en GB ou en Belgique où elles installeraient leurs plate-formes et viendraient sur Paris en escale.

  • Par gilbert perrin - 07/08/2018 - 09:57 - Signaler un abus TOUT CELA : pendant les vacances

    COMME D'HABITUDE ???? après la canicule, on nous dit que çà va chauffer à la rentée…. AH ! NON MERCI, çà suffit ….

  • Par gerard JOURDAIN - 07/08/2018 - 11:37 - Signaler un abus faut bien l'accepter....

    tant que les français "majoritairement" ne veulent pas de coupe drastique dans les charges de l' état, il faudra continuer à augmenter des taxes. Mais...chut...pas encore mûr le bougre....Les politiques en sont ravis...

  • Par Micheline Guillou - 07/08/2018 - 14:15 - Signaler un abus Le "coup"?du logement et le

    Le "coup"?du logement et le "coup"?du transport???Relisez-vous,les fautes deviennent inquiétantes!!!

  • Par gilbert perrin - 07/08/2018 - 15:15 - Signaler un abus gérard JOURDAIN ... il faut lire et éditer les autres ....

    Je suis de ceux qui depuis 6 ans, réclame en permanence la baisse des charges publiques CAUSE ESSENTIELLE de nos difficultés européennes face aux autres pays européens.. QUI, j'aimerais qu'ils soient nombreux, m'ont soutenu dans mes idées… c'est la décision essentielle et indispensable de l'alignement des salariés publics et privés, des points de vue salaires et retraites… QUI ? QUI ? OUI qui ? on ne va pas du tout dans le bon sens, bien au contraire on dépense davantage dans le public et on augmente sans cesse les impots et charges… C'est MACRON tout comme ses prédécesseurs depuis 50 ans … ET VOILA, aujourd'hui la France est en faillite. Gilbert perrin

  • Par Frédéric GUIMBAL - 07/08/2018 - 16:38 - Signaler un abus Quatre raisons favorables au carburant cher

    Il n'y a plein d'avantages au carburant cher, à conditions que l'argent ainsi récolté soit utilisé à des fins de compensation de pouvoir d'achat: - accélère le progrès technique en général et automobile - diminue l'enrichissement des monarchies pétrolières belliqueuses - diminue les émissions polluantes - améliore notre balance commerciales C'est assez, non? F.Guimbal

  • Par gilbert perrin - 07/08/2018 - 18:33 - Signaler un abus GUIMBAL langage de fonctionnaire

    rien à ajouter… mais pour l'économie, l'emploi, le pouvoir d'achat : révisez donc votre jugement...

  • Par Max.B - 08/08/2018 - 10:11 - Signaler un abus Il a vite oublé d'où il venait..

    Il a oublié d'où il venait, ses parents qui sont ouvriers doivent être content d'entendre autant d'aneries, c'est lui qui déclarait que les français sont contre les impôts car c'est injuste mais pour les taxes car ils savent à quoi elles servent hé oui. Les taxes servent surtout à rapporter de l'argent sur ceux qui travaillent pour renflouer un gouvernement incapable de faire baisser les charges de l'etat. Aujourd'hui la dette de l'etat continue de progresser malgré toutes les économies que soit disant ils font

  • Par gilbert perrin - 09/08/2018 - 10:42 - Signaler un abus marre des narrateurs....

    de faits insignifiants, indignes de la philosophie ATLANTICO ??? j'aimerais qu'on me fasse entrer dans le fond de mes propos et propositions, chaque jour entendues et répétées par la base mais shunté ici au nom des idéologies personnelles, des NANTIS …. je pense que je ne vais pas tarder à ranger mes gaules… que BONS ENTENDEURS ENTENDENT, sinon, vous serez ainsi entre "langues de bois";;; c'est que je quelqu'un appelait la CHIENLIT .. ni les uns, ni les autres, ni moi bien entendu n'arrivont à sa cheville de justice d'égalité et de français.. JUSTICE et EGALITE, quel beau sujet à appliquer gilbert perrin

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jacques Bichot

Jacques Bichot est Professeur émérite d’économie de l’Université Jean Moulin (Lyon 3), et membre honoraire du Conseil économique et social.

Ses derniers ouvrages parus sont : Le Labyrinthe aux éditions des Belles Lettres en 2015, Retraites : le dictionnaire de la réforme. L’Harmattan, 2010, Les enjeux 2012 de A à Z. L’Harmattan, 2012, et La retraite en liberté, au Cherche-midi, en janvier 2017.

Voir la bio en entier

Philippe Crevel

Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€