Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Harold et Maude" : gonflé et superbement réussi: que du bonheur !

Atlanti-culture

Publié le
"Harold et Maude" : gonflé et superbement réussi: que du bonheur !

THEATRE

HAROLD ET MAUDE

D'après le film et le livre de COLIN HIGGINS  

Traduit et adapté pour le théâtre par JEAN CLAUDE CARRIERE

Mise en scène : Jean Denis MONORY

Avec la compagnie du théâtre de l'Arc en Ciel :

Iris Aguettant, Léo Pochat, Cécile Maudet, Peggy Martineau, Lorenzo Charoy, Enrique Medrano , Elie Geroudet

INFORMATIONS

Théâtre de L'EPEE DE BOIS - LA CARTOUCHERIE

www.epeedebois.com

Route du Champ de Manœuvre

 

75012 Paris

billetterie@epeedebois.com

Renseignements : 01 48 08 39 74
De lundi à vendredi, de 14h à 19h

Jusqu’au 25 mars 2018 : du jeudi au samedi à 20h30

Samedi et dimanche à 16h

et du 27 septembre au 21 octobre 2018 :  les jeudis, vendredis, samedis à 20h30 et les samedis et dimanches à 16h.

 

RECOMMANDATION

            EXCELLENT

THEME

 C'est l'histoire très œdipienne, très classique et actuelle en même temps, d'une idylle qui se noue et de joue sous nos yeux, entre HAROLD, un jeune homme dépressif et oisif  essayant désespérément d'échapper à l'amour très égoïste d'une mère possessive et castratrice, et MAUDE, une octogénaire au contraire joyeuse et un rien déjantée, que tout émerveille et passionne. La différence d'âge ne les éloigne pas, au contraire elle les aimante, elle les exalte et les illumine. 

Oubliant son attirance pour la mort, renonçant à mettre en scène ses faux suicides qui terrorise sa mère, HAROLD retrouve le chemin du bonheur.

Malgré les efforts désespérés de sa mère  et le recours aux petites annonces pour lui trouver l'âme sœur, Harold décide d'épouser MAUDE ; ils vont vivre ensemble quelques ultimes heures de liberté faisant fi des conventions bourgeoises et des règles établies, échappant aux codes de bonne conduite, et aux rites de la société de consommation et de la société tout court. En extase devant le  spectacle féérique de la nature, sur la terre comme au ciel, envoutés par la musique qui sauve de tout, ils échangent promesses et anneaux symboliques. Hélas, L'amour charnel qu' HAROLD appelle de ses vœux semble impossible à vivre aux yeux de MAUDE...

POINTS FORTS

1/ Le lever de rideau. Le démarrage-choc, les premières scènes du jeune héros blessé et incompris en conflit avec sa mère, madame Chaesen, femme superficielle et insupportable. La mise en scène de sa souffrance intérieure... avec ses faux suicides qui n'ont pour objet que d'attirer l'attention sur son mal être. Spectaculaire , très drôle et émouvant à la fois.

2/ La montée en puissance du drame qui s'annonce, depuis les scènes les plus cocasses du premier acte jusqu'à la scène finale en passant par les saisies judiciaires et les brimades policières, les (brèves) rencontres avec des jeunes filles candidates au mariage, coincées ou délurées,  recrutées via petites annonces par un mère impatiente.

3/ L'interprétation. Le rôle tout à fait exceptionnel de MAUDE, tout en finesse et en drôlerie. Petit oiseau sur la branche ou vieille dame indigne, MAUDE résiste à tout, MAUDE est attirante, MAUDE est désarmante. A l'instar d'HAROLD, la salle entière tombe amoureuse d'Ines Aguettant, alias MAUDE. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par VV1792 - 22/03/2018 - 18:47 - Signaler un abus Notre corps enseignant m'

    Notre corps enseignant m' avait inflige de regarder ce film dans le cadre de notre eveil, nous etions encore adolescent! Ce que j' en ai retenu? Un grand beurk!! On est passé du Grand Maulnes a la Grande Maud. On a les heros qu' on peut, mais on pressent deja la chute.. ( Il y a 40 ans. Comme premices de la decadence, on nous a ensuite servi les propagandes de l' avortement pour tous, touche pas mon pote, le sida, le pacs, le socialo ecologisme, le rechauffement climatique, le marriage a cons, les femmes a couilles et les hommes a tetons, l' amalgame, la deconstruction nationale, l' epuration ethnique, historique et culturelle..j' en passe. La page de l' histoire va tourner sur ces peuples vermoulus et deja morts de l' interieur, et cela ne se passera pas bien du tout..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Rodolphe de Saint Hilaire pour Culture-Tops

Rodolphe de Saint Hilaire est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€