Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Guerriers de la justice sociale contre identitaires blancs, la guerre fait rage : mais quel camp est-il le plus susceptible de remporter la bataille des esprits en Occident ?

Selon une nouvelle étude, un groupe minoritaire peut réussir à s'imposer s'il atteint un seuil minimum de 25% de la population. Alors que le débat entre progressistes pro-immigration et conservateurs est plus aigu que jamais, les deux camps ont donc une chance de l'emporter.

A armes égales

Publié le
Guerriers de la justice sociale contre identitaires blancs, la guerre fait rage : mais quel camp est-il le plus susceptible de remporter la bataille des esprits en Occident ?

 Crédit Amy Osborne / AFP

Atlantico : Selon une nouvelle étude réalisée par Andrea Baronchelli (City University de Londres), Damon Centola, Joshua Becker, et Devon Breckbill (Université de Pennsylvanie), un groupe minoritaire de 25% suffirait pour changer une convention sociale reconnue par la majorité de la population. L'auteur de l'étude indique : « Qu’il s’agisse des gouvernements ou des organisations privées, nombreuses sont désormais les parties à faire appel à des individus au sein des espaces virtuels pour influencer les comportements et les croyances conventionnelles.

Ce que suggère notre étude, c’est que leur stratégie a des chances de porter ses fruits ». Comment interpréter de tels résultats ? De quelle manière un "consensus" peut-il être modifié par une minorité de 25% ? 

Vincent Tournier : Cette étude soulève une question très intéressante : celle de la formation des normes collectives, ce que les auteurs appellent les conventions sociales. Pourquoi une norme est-elle adoptée ou abandonnée par un groupe ? Spontanément, on a tendance à raisonner en termes de majorité : une norme est adoptée lorsqu’elle est soutenue par une large majorité de la population. Or, la réalité s’avère plus complexe. Tout l’intérêt de cette étude est précisément de valider de façon empirique une thèse que beaucoup connaissent depuis longtemps, à savoir que l’histoire n’est pas toujours faite par les majorités. C’est ce qu’on appelait autrefois les minorités actives ou agissantes. L’apport des chercheurs anglais est ici de déterminer le seuil-critique au-delà duquel la minorité peut imposer ses préférences ou ses valeurs. C’est une conclusion qui correspond assez bien à l’expérience commune. Par exemple, les enseignants savent qu’à partir de 4-5 élèves perturbateurs, c’est toute une classe qui peut devenir ingérable. De même, dans un immeuble ou dans un quartier, il est possible d’absorber une famille perturbatrice ou délinquante, mais au-delà d’un certain seuil, c’est tout le quartier qui se voit imposer la loi de la minorité et qui devient invivable. Ce mécanisme de la minorité active permet de comprendre divers phénomènes comme la mode, les grèves ou les mouvements sociaux. Ceci dit, le seuil de 25% n’est pas toujours facile à atteindre : il a sans doute été atteint en Mai-68, mais pas lors du dernier mouvement étudiant, ce qui a probablement causé son échec. Il ne suffit donc pas d’avoir quelques militants ici ou là pour changer le monde, même avec les nouvelles technologies.

Par ailleurs, on peut se demander si l’étude anglaise ne sous-estime pas le poids du reste de la population. Il est évident que le pouvoir de la minorité dépend des réactions que celle-ci suscite. Si le reste de la population est amorphe ou indifférent, le pouvoir de la minorité augmente mécaniquement. Mais si la minorité active se retrouve face à une autre minorité active, cela devient plus compliqué. Par exemple, dans une copropriété, si une minorité ne veut pas faire l’effort de trier ses ordures, cela va ruiner le travail de tout le reste du groupe, même s’il y a des copropriétaires très écologiques qui pratiquent le tri. Bref, une minorité agissante peut se trouver confrontée à une autre minorité agissante qui est susceptible d’annuler ses ambitions.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 17/06/2018 - 11:22 - Signaler un abus Aquarius

    Mr. Tournier semble surtout s'intéresser à l'opinion des médias ! Il est certain qu'Arte, BFM-TV et même les chaînes publiques, sont férocement ''pro-immigration'' : il suffit de voir leurs pleurnicheries sur l'Aquarius ! Mais je pense que le peuple, les citoyens, les électeurs, sont en train de se réveiller. Ma prédiction est que lors des prochaines élections européennes, le taux d'abstention, partout sur notre continent, sera très faible. Et la prochaine assemblée de Bruxelles-Strasbourg a de très fortes chances d'avoir une nette majorité anti-immigration.

  • Par Ganesha - 17/06/2018 - 11:31 - Signaler un abus Rassemblement National

    Mon désaccord avec mr. Tournier est encore plus net au sujet des aides sociales. Rappelons un fait très basique, essentiel : dans chaque pays ne votent que ceux qui ont la nationalité. Ce pourquoi les citoyens européens voteront, ce n'est pas du tout pour une diminution des aides sociales, mais c'est pour leur attribution exclusive aux nationaux ! En France, c'est exactement le programme de Marine Le Pen, et je pense que le Rassemblement National obtiendra un succès retentissant, avec un grand nombre de députés européens. Deux ans après le ''malentendu'' de 2017, les français auront vraiment compris, combien ils ont été dupés. Mélenchon, le ''tiers-mondiste'', va disparaître du paysage politique. Quant à Macron, représentant des ''très riches'', ainsi que Wauquier, candidat de la bourgeoisie aisée, ils seront balayés !

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 17/06/2018 - 12:04 - Signaler un abus ANGÉLISME , NAÏVETÉ ...OU CYNISME ASSUMÉ DE NOS "ÉLITES"

    "un groupe minoritaire ...." il semble bien que c'est déjà fait au niveau des musulmans de France ... Suffit de voir fleurir les foulards et les fringues associées .... ce que l'on ne voyait pas il y a quelques années . Les islamiste ont DÉJÀ pris le Pouvoir en France sur leurs coreligionnaires. Etape suivante : la même chose avec les "infidèles" ...que ça leur plaise ou non . Bon courage aux générations futures qui maudiront (PEUT ÊTRE ?) l'angélisme actuel des politiciens et des media qui trouvent tout ça très bien ... Encore plus de migrants (et le rapprochement familial qui ira avec) et les islamistes auront encore plus d'impact . Bref , l'avenir de la France " et le "vivre ensemble" dans toute leur splendeur ...

  • Par A M A - 17/06/2018 - 12:23 - Signaler un abus Plus il y a de migrants

    Plus il y a de migrants indemnisés ou subventionnés, plus ils dépensent, et plus il y a de transfert des impôts dans la grande distribution.

  • Par tigre - 17/06/2018 - 14:03 - Signaler un abus Guerriers de la justice sociale contre identitaires blancs, la g

    A ma connaissance le seuil est 20%. Seuil à partir duquel, dans une démocratie, une minorité agissante qui refuse le "système général" arrivera imposer ses vues à celui-ci qui ne peut plus la contrôler........ tiger

  • Par vieux croco - 17/06/2018 - 14:32 - Signaler un abus guerriers de la justice sociale

    je n'ai pas encore lu l'article mais le titre est d'emblée effrayant .Ou va t'on ?

  • Par Samuel5517 - 17/06/2018 - 15:13 - Signaler un abus Ils sont en train de perdre!

    Les voyous de gauche qui font maintenant le grand écart entre le marxisme-léninisme et l'islamisme sont en train de perdre. Dès que l'Allemagne aura basculé dans le camp anti immigration illégale avec la chute prochaine de Mme Merkel, l'ensemble de l'Europe basculera totalement et nous pourrons fermer les frontières totalement aux envahisseurs du Sud. Après il faudra s'armer au niveau européen pour être prêt à faire la guerre si besoin est bien sur!

  • Par kelenborn - 17/06/2018 - 16:39 - Signaler un abus Ganesha

    La différence entre toi et Tournier mais cela n'étonnera personne est que toi, tu nous ressors la même analyse depuis la mort du Roi Dagobert et qu'on la connait , que pour l'instant c'est un voeux pieux indépendamment des contradictions qu'elle contient, Tandis que Tournier fait une ANALYSE , plutôt intéressante car elle montre que si l'opinion commence à récuser l'équation Melenchon ( prolétaires de tous les pays unissez vous surtout si vous êtes barbus) et à considérer que le social sert d'abord les intérêts des immigrés, cela pourrait changer la donne en termes de rapports de force! Le danger, qu'il n'évoque pas ( mais la je vais te réjouir) c'est que les français se fassent niquer par des gens qui veulent bazarder le social tout en se gardant d'attaquer sur l'identité! Or cela c'était très exactement le programme Fillon ! et ce qu'est en train de devenir la politique Macroleon !

  • Par kelenborn - 17/06/2018 - 16:43 - Signaler un abus re Ganesha

    Regarde bien de temps en temps les dépèches qui sont une poubelle à merde et dont je ne sais si elles viennent de l'AFP ou de ses clones belges ou luxembourgeois, en tout cas des gardiens de la pensée unique! On est en train de faire monter en boucle l'idée d'un risque terroriste d'extrême droite en GB Et quand on lit l'article auquel cela renvoie, cela pourrait être écrit dans l'ImMonde, Merdiafart ou Libération :! La bête a des réserves!

  • Par Ganesha - 17/06/2018 - 18:19 - Signaler un abus Kelenborn

    Je fais ma propre analyse et j'en tire un pronostic. Je prends peut-être mes désirs pour la réalité : nous en reparlerons dans onze mois ! Je constate que pour vous, la prise de pouvoir par Marine Le Pen, est un événement inimaginable, indicible, ineffable ! Marine agira pour le bien des 65 millions de français, tandis que les lecteurs d'Atlantico sont désespérément à la recherche d'un défenseur de leur catégorie sociale particulière.

  • Par kelenborn - 17/06/2018 - 18:51 - Signaler un abus Ganesha

    Je n'ai jamais dit cela! Je pense qu'avec plus d'habileté (et de réflexion) elle aurait pu faire 45% au second tour, ce qui aurait changé la donne! Ce que je dis simplement, c'est que la bête a des réserves! C'est bien Gramsci qui ne sous estimait pas la puissance du politique et du culturel. Pour qu'un changement ait lieu, il faut qu'une bonne partie de l'élite déserte. Cela a commencé à se faire mais on est loin du but! Je dirai notamment que si l'Europe, telle qu'elle est conçue n'explose pas dans les deux trois prochaines années on n'est pas au bout de nos peines! Mais....il faut des optimistes: ce n'est pas tout à fait dans ma nature et même de moins en moins!

  • Par winnie - 17/06/2018 - 19:34 - Signaler un abus Je n'ai pas connaissance......

    du pourcentage d' homosexuels, de vegants, d'immigrationistes etc... present dans notre pays, mais ils sont moins de 25%des Francais et ce sont eux qui font la loi.

  • Par Atlante13 - 17/06/2018 - 20:10 - Signaler un abus Bon article, mais pas forcément d'accord

    sur le seuil de 25% de la population. Il suffit que le seuil s'applique à certaines catégories de la population, notamment aux "soi-disants" élites pour qu'il devienne réel. Il aura suffit à la gauche et extrême-gauche pour prendre le pouvoir dit "intellectuel" en France, postes clés dans les allées du pouvoir politique, postes clés dans les grandes administrations, postes clés dans l'Education nationale, pour que nos enfants soient formatés à gauche. Une génération ou deux après, la gauche est devenue la pensée unique du pays. Et la tendance actuelle est, qu'avec le soutien inconditionnel de la gauche, les islamistes soient en train de reproduire le processus. N'oublions pas qu'aujourd'hui 50% des jeunes de moins de 15 ans sont déjà issus de l'immigration. En fait il suffira de moins de 20 à 15% de la population pour prendre le pouvoir. Je n'ai jamais aimé de Gaulle, mais il avait raison lorsqu'il traitait les français de veaux.

  • Par Ganesha - 17/06/2018 - 20:11 - Signaler un abus Kelenborn

    Lorsqu'on évoque Marine Le Pen, la citation de Berthold Brecht vous vient aussitôt à l'esprit : ''Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde'' ?

  • Par vangog - 17/06/2018 - 21:32 - Signaler un abus @samuel5517 entièrement d’accord avec votre remarque

    les femmes sont souvent plus vulnérables à cette démagogie minoritaire, et Merkel a fait un très mauvais calcul en croyant qu’une immigration massive sauverait les retraites allemandes...cette immigration de clandestins est de plus en plus mal perçue et les jours de Merkel sont comptés...comme sont comptés les jours de la bécasse Moguerrini...lorsque des commissaires à couilles (sens propre et figuré) contrôleront l’immigration européenne, ce ne seront plus les mafias caritativo-gauchistes qui feront la loi minoritaire...et ça va venir très vite!

  • Par Moival - 18/06/2018 - 00:15 - Signaler un abus Progressistes?

    Il semble usuel de nommer les pro-immigration de progressistes alors qu'avec l'immigration en quasi-totalité musulmane illettrée que nous avons je pense que nous régressons non? Progrès dans le sens de encore plus de solidarité mais une grosses régression sur le plan culturel et financier non? Pourquoi dites vous "progressistes" alors?

  • Par Jardidi - 18/06/2018 - 15:50 - Signaler un abus La gauche est-elle progressiste?

    Le communautarisme n'est en rien nouveau. Le féminisme de gauche, haïssant les hommes hétérosexuels d'origine européenne n'est pas une avancée. La gauche soutient une religion rétrograde. Qui est dépassé, stupide, haineux, antidémocratique?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€