Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 01 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grande primaire des gauches et des écologistes : l’offensive qui pourrait bien se retourner à l’avantage de François Hollande

Des dizaines de politiques et de représentants de la société civile ont réclamé ce lundi la mise en place d'une primaire élargie à gauche en vue de la présidentielle de 2017. Une situation délicate à gérer pour François Hollande, mais qui pourrait bien tourner à son avantage.

François, c’est plus fort que toi

Publié le
Grande primaire des gauches et des écologistes : l’offensive qui pourrait bien se retourner à l’avantage de François Hollande

Atlantico : La tribune publiée dans Libération et appelant à une primaire élargie à gauche en vue de 2017 est davantage issu de la société civile que du monde politique, même si certains parlementaires sont signataires. Est-ce que François Hollande doit vraiment craindre cette forme de pression ?

Jacques Julliard : Pas du tout. En aucun cas. Je dirais le contraire, si cela émanait effectivement de la société civile. Mais on ne parle pas ici de société civile. Ce sont essentiellement des intellectuels dont le poids sur l'opinion est à peu près nul.

Cette proposition n'était pas forcément attendue par François Hollande, mais est-ce vraiment une mauvaise nouvelle pour lui ?

Joseph Macé-Scaron : Je ne sais pas si c'était inattendu pour François Hollande, mais c'était en tout cas quelque chose qu'il avait promis. Pendant la campagne présidentielle, en 2011, il avait été interrogé sur cette question. Lui Président, est-ce que la primaire élargie au-delà du seul Parti socialiste avait un sens ? Il avait très clairement répondu que oui. Ce n'est que depuis six, sept ou huit mois que son entourage, des ministres proches comme Stéphane Le Foll ou le cercle restreint des hollandistes disent qu'un Président sortant ne peut pas passer par la case primaire. On peut comprendre que cette question ait été écartée quand la primaire était encore lointaine. Mais maintenant qu'on se rapproche de l'élection présidentielle, et qu'en plus de cela il y a également la primaire chez Les Républicains, il paraît de plus en plus difficile et intenable, en-dehors de toute position présidentielle, de ne pas organiser cette primaire.

Est-ce un avantage ou pas pour François Hollande ? Tout dépend évidemment le sens que l'on donne à cette primaire. Oui, si c'est une primaire totalement élargie et que toutes les familles de la gauche y participent. Mais parle-t-on de la gauche de gouvernement ou de la gauche alternative ? Cette question n'a pas encore été tranchée. Et si on parle de la gauche alternative, est-ce que les Verts y sont inclus ? Il y a une partition chez eux. Si c'est la gauche de gouvernement qui y participe, le Parti socialiste dispose d'une majorité écrasante, avec des partis satellites autour (radicaux de gauche, MRC, Front démocrate et écologistes emmenés par François de Rugy et Jean-Vincent Placé) qui sont davantage des formations d'appoint que des formations centrales. Pour l'instant, nous ne sommes pas vraiment dans une situation de gauche plurielle. La gauche plurielle, c'est un Parti socialiste fort mais accompagné de forces politiques fortes. Or, en ce moment nous sommes plus dans la gauche "plus rien" que dans la gauche plurielle. Si François Hollande se présentait dans le cadre de cet extrême morcellement avec le soutien d'une grande partie des sympathisants socialistes, c'est quelque chose qui, loin de l'handicaper, peut l'aider à redonner un élan et un coup de fouet à sa candidature.

Du point de vue de la légitimité, François Hollande a donc tout intérêt à accepter une telle primaire ?

Joseph Macé-Scaron : À partir du moment où vous avez perdu toutes les élections intermédiaires, où vous avez refusé d'avoir recours au référendum contrairement à ce que vous aviez promis, où vous êtes contesté jusque dans votre propre camp sur des choix importants comme celui sur la déchéance de nationalité, il est normal de penser à un ressourcement. Il y a nécessité de retrouver une légitimité, non pas pour terminer son mandat puisqu'il a été légitimement élu pour cinq ans, mais pour présenter une nouvelle candidature. Et il n'y a que les primaires qui peuvent lui donner cette légitimité-là.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gilly - 12/01/2016 - 09:21 - Signaler un abus Marianne sur Atlantico

    Non merci. Je ne paie pas un abonnement pour ça.

  • Par Mike Desmots - 12/01/2016 - 09:34 - Signaler un abus Intox ou désinfo cette article..?

    Les cartomanciennes... ont un avantage certain sur les journalistes ,car elles n'explique pas aux clients.... le principe de fonctionnement de la boule de crystal......!

  • Par 2bout - 12/01/2016 - 11:18 - Signaler un abus Gagner les primaires pour représenter la Gauche …

    ... à l'Eurovision, ou pour participer à une croisière sur le Danube ?

  • Par mymi - 12/01/2016 - 11:25 - Signaler un abus oui Gilly

    je suis de plus en plus déçue par Atlantico qui donne toujours plus désormais la parole aux bobos gauchos, et à la presse de gauche.. je ne vais pas sur Atlantico pour lire l'apologie du pépère suprême (suprême d'incompétence, de perversité...). Par ailleurs tous les articles sur la Droite sont systématiquement empreint d'antisarkozysme. Vous jouez à quoi Atlantico ? une réponse serait bienvenue !!!

  • Par Mike Desmots - 12/01/2016 - 11:48 - Signaler un abus @mymi, j'ai remarqué aussi cette dérive cool droito/gaucho....

    Bon , quand les journalistes et journaleux de tos bords ..veulent coller une rustine perfide sur un vieux pneu ..., ca ne fera pas démarrer l'automobile....(proverbe Tibétain)

  • Par pc85 - 12/01/2016 - 12:01 - Signaler un abus Et pourquoi pas G. Filoche dans leur primaire ?

    La bande de pieds nickelés serait ainsi au complet ...

  • Par Borgowrio - 12/01/2016 - 19:52 - Signaler un abus Oui Gilly , d'accord , Mariannne , un Tabloid puant

    Primaire ou pas , c'est la branlée qui les attend . Sinon je me met au front national ce qui me semblait complétement impossible il y a encore peu de temps

  • Par Liberte5 - 12/01/2016 - 19:53 - Signaler un abus Une seule certitude!!

    Nous avons sous les yeux et nous vivons là en direct, la crise de représentation de la classe politique. Si la France veut s'en sortir elle doit en finir avec ce système qui n'est là que pour servir les intérêts des élus. Quant à la France...ils s'en moquent. Mais tout est bien verrouillé. Je ne vois pas comment en sortir.

  • Par Philippine - 12/01/2016 - 19:55 - Signaler un abus Réponse à Gilly

    Tout à fait d'accord avec tout ce que vous dites dans votre commentaire .La propagande continue sans aucun droit de réponse . Macé Scaron et Julliard, tous deux fervents inconditionnels de la gauche , même si la France coule et si la pauvreté explose comme en ce moment . Ils n'en ont rien à faire, l'important, c'est de se maintenir au pouvoir !! Ce sont de véritables courtisans de l'ancien régime ! Atlantico commence sérieusement à m'excéder ! Et puis, les pauvres, c'est pratique, on les assiste et le tour est joué !

  • Par Philippine - 12/01/2016 - 20:01 - Signaler un abus Mille excuses ......

    pour avoir oublié mymi avec qui je suis également d'accord !

  • Par Septentrionale - 13/01/2016 - 08:26 - Signaler un abus blablablas et gesticulations des gauches

    Ces gauches accrochées à l'argent public et Hollande sur le même radeau...l'Imposteur 'auto-préocupé' par sa planque de ne le sait que trop bien. Et ce grand titre bien trouvé. Et pendant ce temps la Liberté est mise en concurrence avec la pensée aseptisée, un Universitaire est mis en examen pour avoir osé ironiser sur des propos de Valls la Führer-à-fleur-de-peau. Mais où sommes-nous tombés? En socialie.

  • Par Mike Desmots - 13/01/2016 - 09:23 - Signaler un abus @Septentrionale , j'aime bien l'image du radeau des médusés...!

    Nous sommes pas encore vraiment tomber ...nous somme en suspension ....entre les vraies contre-vérité et les mensonges d'état ....!

  • Par Gordion - 13/01/2016 - 09:56 - Signaler un abus @tous les internautes

    D'accord avec vos commentaires. Gageons qu'Atlantico les a invités pour qu'ils puissent exercer un droit de réponse...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Joseph Macé-Scaron

Joseph Macé-Scaron est un journaliste, essayiste et romancier français. Il est directeur de l'hebdomadaire Marianne.

Voir la bio en entier

Jacques Julliard

Jacques Julliard est journaliste, essayiste, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est éditorialiste à Marianne, et l'auteur de "La Gauche et le peuple" aux éditions Flammarion.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€