Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Génération M’Bappé ? Macron, le contorsionniste compulsif et le multiculturalisme

La très longue visite des Bleus à l'Elysée lundi 16 juillet fait écho à la Fête de la Musique. Cette dernière éclairait nettement sur la conception présidentielle du culturalisme.

Elastique

Publié le
Génération M’Bappé ? Macron, le contorsionniste compulsif et le multiculturalisme

 Crédit CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP

Parlons marketing. La photo somme toute un peu baroque du président Macron environné d’artistes appartenant d’évidence aux minorités invisibles, à l’occasion de la fête de la musique à l’Elysées, est de nature à donner satisfaction à un segment d’électeurs : ceux qui apprécient ce moment fixé dans l’éternité. Pour les autres, soyons certains que pour Macron et les quelques technocrates qui administrent ce pays d’une manière – croient-ils – éclairée, il y aura d’autres photos et d’autres moments « faits pour eux » et mettant en scène le leader suprême.

Ainsi est fait Macron : c’est un Hamon qui a réussi. Alors qu’Hamon s’époumone à créer un groupuscule à coup d’écriture inclusive et d’invocations glorifiantes à la diversité (mais alors, pourquoi la diversité devrait-elle élire un Blanc comme lui ?), Macron, lui, incarne le multiculturalisme à la française – un multiculturalisme insidieux et qui ne dit encore pas son nom, mais qui s’installe. Macron s’est fait élire en faisant le grand écart : on lui disait « populisme » ? Il répondait « Europe » ! et en même temps (sic), il nous promettait une présidence jupitérienne, loin des affres de guichetier mal fagoté de son prédécesseur. On lui disait « protectionnisme » ? Il répondait « restaurer la compétitivité française ».

D’où les déceptions qui fleurissent : un certain nombre d’électeurs de gauche ont voté contre « le fascisme » et donc pour Macron. Dit autrement, contre l’identité et advienne que pourra pour le social. Ils se retrouvent désormais avec un Président dont ils ont le sentiment qu’il « casse le social » et qui à leurs yeux est trop « à droite » sur l’identité. Ceux d’en face, les sensibles de l’identité, ne se retrouvent pas pour autant avec un Président qui serait le champion de la France éternelle : ils sont comme prévu avec un thuriféraire de l’Europe fédéralisante. Si le « fascisme » et le protectionnisme ne sont pas passés, le malentendu est général. La déception aussi.

Le débat à venir sur l’Islam de France va cristalliser encore une fois les velléités de synthèse de Macron : un coup vers la France, la République, le christianisme fondateur de ce pays (et pour les lettrés : Ricoeur, Uriage résistancialiste avec ses références aux « premiers de cordé ») ; un coup vers les minorités, la diversité, la post-modernité, les accommodements raisonnables. Ses ministres sont d’ailleurs représentatifs de cette gymnastique électoraliste. Ligne droitière : l’intérieur et l’éducation, Collomb et Blanquer – les Clémenceau et Barrès du régime. Ligne « progressiste » : Nyssen (Culture) et Schiappa, chasseresses du « mâle Blanc ». Voilà ce qu’est le macronisme – une synthèse science-po des courants sociétaux français. En revanche sur l’Islam, pour l’instant, c’est l’invisibilité prudente. L’exemple parfait de l’équilibrisme du macronisme est celui du voile islamique. Premier mouvement : un rappel sur l’identité. Macron reconnaît que ce symbole religieux fait malaise car « il n’est pas conforme à la civilité de notre pays ». Deuxième mouvement, en direction de la gauche et le multiculturalisme relativiste : Castaner avance dans les médias qu'il y a « quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question ». En bon ancien socialiste non affranchi de ses représentations archaïques, Castaner identifie la mantille catholique portée jadis au titre du droit canonique de 1917, avec le voile islamique. Et nous voilà en pleine confusion mentale et dans le relativisme absolu : tout se vaut, tout est représentation et faux-semblant. Castaner nous le démontre avec clarté : le macronisme est un archaïsme ripoliné en modernité. Et nous pouvons évidemment compter sur la vigilance de Marlène Schiappa pour détecter tout comportement déviant (pour elle) et promouvoir sans répit l’exégèse du politiquement correcte. Le sympathique et brut de décoffrage Jean-Claude van Damme vient d’en faire les frais. C’est vraiment prendre les Français pour des imbéciles que de croire qu’on peut tout à la fois célébrer le rôle essentiel du christianisme dans notre pays, le comparer abusivement à l’islam ; être un peu dur et mou sur l’immigration ; ringardiser l’Etat providence qui coûte « une blinde » et repousser la loi sur la pauvreté en septembre, apparemment pour ne pas subir la concurrence médiatique du football.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 17/07/2018 - 09:39 - Signaler un abus pas d'accord, Macron poursuit

    pas d'accord, Macron poursuit sa logique de partition des territoires. Quand il dit aux musuulmans, prenez vous en main, et quand il dit aux catholiques occupez vous plus de politique, il poursuit le même but, vers une sociètè multiculturelle répartie géographiquement.

  • Par vangog - 17/07/2018 - 11:06 - Signaler un abus Macron , un illusionniste?...

    Oui, mais les Français adorent ça! Ce peuple qui s’ennuie a besoin de jeux, de tribuns et de mises-à-mort (en ce moment- c’est T.Solère...demain, qui?...) . Les grands artisans de ce cirque?...les médias! Même le grand cirque remballe son chapiteau, le jour du départ...

  • Par Ganesha - 17/07/2018 - 12:33 - Signaler un abus Manif pour tous

    Personnellement, je suis convaincu que ce guignol-président, successeur d'une longue lignée, sera enfin pour le peuple français ''la goutte qui fait déborder le vase'', ''l'étincelle qui va mettre le feu aux poudres'' ! Sauf, bien sûr, pour les lecteurs d'Atlantico, qui en tant que partisans de la ''Manif pour tous'', ne sont que des homosexuels honteux et des vicieuses lubriques, qui adorent se faire sodomiser !

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 17/07/2018 - 14:24 - Signaler un abus @ganeshânebâté

    toujours aussi con !

  • Par cloette - 17/07/2018 - 14:35 - Signaler un abus les prophètes l'ont dit

    à savoir Nicolas Sarkozy , "tout cela va se terminer en farce" et Jacques Attali, "la prochaine présidente sera une jeune femme" .

  • Par moneo - 17/07/2018 - 14:54 - Signaler un abus MBappé phénomène footballistique

    incontestable,il va enterrer zidane si c e n est fait mais l ' image de ce jeune garçon froid comme un serpent au balcon de l elysée aura aussi une carrière Politique c'est évident d'ici 20ans... d'abord un beau ministère la diversité conçu sur mesure par les habituels tireurs de marionnettes mais dans 20 ans Mbappé President ne fera pas rire tout le monde.Impossible?????

  • Par cloette - 17/07/2018 - 15:40 - Signaler un abus @moneo

    si, c'est possible, cf notre Houellebecq national qui est un visionnaire .

  • Par moneo - 17/07/2018 - 18:27 - Signaler un abus marrant

    madame la Première dame dans la cour d l'Elysée a fait la bise à tout le monde enfin sauf 1 .elle s'est prise "un vent" au moment ou ellel s'avance un joueur recule dun pas et lui tend la main .De qui s'agit il ,Fekir.... vous savez le dernier des mohicans qui ne chante pas la marseillaise...les journalistes y ont vu une marque de respect.........ça doit être cela . vous en pensez quoi,

  • Par cloette - 17/07/2018 - 18:43 - Signaler un abus @moneo

    Fekir est un musulman " pieux" , c'est à dire intégriste .

  • Par assougoudrel - 17/07/2018 - 18:50 - Signaler un abus Fekir, en faisant ce geste

    rentre dans la "bonne grâce" de tous les musulmans haineux du globe, des plus grands chefs religieux, des chefs islamistes, aux plus petits imams, pour finir par les petites frappes merdiques des banlieues. Dans toutes fêtes, il y a un gâcheur d'ambiance. J'espère qu'à la moindre incartade, il sera mis de coté, mais il est champion du monde et il fera de l'ombre à Benzéma et aux autres compatriotes. footeux qui ne le digèrent pas. C'est peut-être une bonne chose. Si ils se bouffent le "tchu", c'est tant mieux.

  • Par Beredan - 17/07/2018 - 19:05 - Signaler un abus Le vivre ensemble ...

    Pour lui , elle est impure ... il aurait même dû s’abstenir de lui tendre la main , et se contenter d’une inclinaison de tête .

  • Par Anouman - 17/07/2018 - 19:13 - Signaler un abus Macron

    (les électeurs n'auront) "Rien, sauf la dette et des technocrates bien en place, sûrs d’avoir raison et gérant le pays malgré lui." Conclusion limpide. Car c'est ce qu'ils ont depuis 40 ans et il faut croire qu'ils aiment ça et ils aimeront encore ça. Pas tous, mais suffisamment.

  • Par Liberte5 - 17/07/2018 - 22:51 - Signaler un abus E. Macron a atteint les limites de l'exercice.

    Un coup au centre , un coup à gauche, mais jamais à droite. L'électeur de droite cocu sous Sarkozy,volé par les juges qui ont éliminé Fillon, commence à renâcler sérieusement. D'autant que la situation de la France va empirer. Que les réformes à la marge ne vont rien régler et que l'islam va continuer à prospérer. Et personne ne peut dire s'il y aura ou pas d'autres attentats.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 17/07/2018 - 23:27 - Signaler un abus Fékir, à ne pas confondre

    Fékir, à ne pas confondre avec Félix Kir, ex maire de Dijon et amateur de vin .....Effectivement rien à voir avec le ptit garçon mal élevé qui joue à la baballe.

  • Par assougoudrel - 18/07/2018 - 10:13 - Signaler un abus Ce matin, sur RTL,

    les lécheurs de babouches lui souhaitaient un "joyeux anniversaire, Fekir" pour ces 25 ans, en nous faisant écouter les gamins de Vault en Velin, fiers uniquement de leur champion du monde, à croire qu'il était tout seul à jouer, comme Fédérer. Ces journalistes sont ridicules, niais à en pleurer et méritent des coups de pieds au cul par rafales de dix.

  • Par gerint - 18/07/2018 - 10:33 - Signaler un abus @assougoudrel

    Prêt pour prendre le maquis ?

  • Par GP13 - 18/07/2018 - 10:55 - Signaler un abus C'est bien l'échec de Macron qui est prévu

    Alors qu'il arrive le plus rapidement possible, parce que l'intérêt du pays ne peut pas attendre encore 4 ans.

  • Par assougoudrel - 18/07/2018 - 11:57 - Signaler un abus @gerint

    Quel cirque! Je regarde ça de loin. Je suis près à déguerpir, car il n'y a plus rien à faire.

  • Par Beredan - 18/07/2018 - 12:22 - Signaler un abus Manu et Kolinda ...

    Un sacré couple ! Mais où donc avaient-ils relègué la reine mére ?

  • Par lili57 - 18/07/2018 - 12:28 - Signaler un abus Ganesha

    Aimez vous offenser ? Avez vous des a

  • Par lili57 - 18/07/2018 - 12:28 - Signaler un abus Ganesha

    Aimez vous offenser ? Avez vous des a

  • Par lili57 - 18/07/2018 - 12:29 - Signaler un abus je poursuis !

    avez vous des amis ? J'en doute

  • Par Vincennes - 18/07/2018 - 15:45 - Signaler un abus Ce mec semble surtout "doué" pour faire la fiesta avec l'argent

    des Français qu'il n'aime pas…...de la même façon qu'il a financé sa campagne présidentielle sans que les médias ne se pose la moindre question !!! à quand la FIN de leur NICHE FISCALE afin qu'ils retombent sur terre ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Les Arvernes

Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.

Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l'équivalent de droite aux Gracques qui s'étaient lancés lors de la campagne présidentielle de 2007 en signant un appel à une alliance PS-UDF. Les Arvernes, eux, souhaitent agir contre le déni de réalité dans lequel s'enferment trop souvent les élites françaises.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€