Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marketing naval :
Gaza en tête de gondole

Mettre le cap sur Gaza plutôt que sur Tripoli en plein printemps arabe, c’est faire la preuve d’un curieux sens des priorités. Israël doit pourtant laisser faire (au minimum).

Zone franche

Publié le

Cette nouvelle « flottille pour Gaza», si elle parvient à quitter un port d’Athènes surtout concentré sur son hostilité au plan d’austérité européen (les dockers sont en grève), est pour l'essentiel un coup marketing.

Le petit territoire palestinien, accablé par le double blocus israélo-égyptien il y a quelques mois encore, est désormais désenclavé sur sa frontière avec le Sinaï et Le Caire autorise jusqu’à 500 passages quotidiens au fameux terminal de Rafah. Les Israéliens, de leur côté, ont assoupli le contrôle draconien des importations qu’ils imposaient aux populations gazaouies et ni médicaments ni équipements d’aucune sorte ne manquent plus.

Quelle que soit sa, hum, religion à l’égard de l’opération de juin 2010, l’objectif humanitaire, à défaut d’être central, restait pertinent et la candeur de certains de ses « matelots » crédible. Cette année, c’est différent : militants et journalistes occidentaux remplacent religieux et marchandises et l’on imagine avec quelle impatience la réorientation du bruit médiatique est attendue à Tripoli ou à Damas…

Israël sera-t-il assez stupide pour tomber dans un panneau pareil, envoyant la troupe à l’assaut d’un convoi dont on voit mal quel danger il représente pour sa sécurité mais dont on saisit fort bien le risque qu'il fait courir à sa réputation internationale ? C’est possible. La menace ― un temps brandie, retirée désormais ― d’interdire de séjour les reporters présents sur les bateaux témoigne au minimum d’une sérieuse absence de subtilité.

On ne répond pas à un coup marketing à coups de canons, ça tombe sous le sens. Mieux : on relève le défi en proposant, pourquoi pas, c'est même une suggestion de la gauche israélienne, d'escorter la flottille jusqu'à Gaza pour lui éviter les mauvaises rencontres. Le marketing, c’est un métier.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Occam - 28/06/2011 - 10:04 - Signaler un abus Précisions (1)

    "Israël sera-t-il assez stupide pour tomber dans un panneau pareil, envoyant la troupe à l’assaut". La troupe n'a pas été envoyée "à l'assaut" l'année dernière, et c'est bien pourquoi Tsahal a été débordée : tabassages, prises d'otage, ils ont mis un moment avant de laisser tomber leurs fusils paintball (http://www.youtube.com/watch?v=qG0EfG8mnAo&feature=player_embedded)

  • Par Occam - 28/06/2011 - 10:06 - Signaler un abus Précisions (2)

    Pour ceux qui sont intéressés de connaître la version israélienne de l'affaire du Mavi Marmara, voir cette vidéo très bien faite qui retrace les événements dans le détail : http://www.youtube.com/watch?v=z31GesVrBjc&feature=player_embedded Et si pour vous Tsahal rime nécessairement avec propagande, alors voici quelque chose de la BBC : http://www.youtube.com/watch?v=SXrzF0IOQYE&feature=youtu.be

  • Par Occam - 28/06/2011 - 10:09 - Signaler un abus Précisions (3)

    "pourquoi pas escorter la flottille jusqu'à Gaza" ? Cela poserait un problème légal, cf. l'expert international interrogé par Die Zeit : "Si le blocus ne parvient pas à être respecté ne serait-ce qu’une fois, il est inefficace et le devient donc devient immédiatement sur le plan juridique." http://jssnews.com/2011/06/24/un-expert-international-explique-pourquoi-israel-doit-empecher-la-flottille/

  • Par Wild Cat - 28/06/2011 - 11:40 - Signaler un abus "On ne répond pas à un coup

    "On ne répond pas à un coup marketing à coups de canons, ça tombe sous le sens"...Allez donc faire du marketing ailleurs...Israël Hamas, ce n'est pas un match de la League...Mais, il y a longtemps que les bobos confondent, croisières d'agrément et guerre...Au fait qui finance l'armement de cette flottille ? Marketing!!!...Il y a des coups de pompes qui....

  • Par Nico Pedia - 28/06/2011 - 11:41 - Signaler un abus Amateurisme

    Cette histoire de Mavi Marmara est bien triste http://www.actudefense.com/mavi-marmara-rapport-accablant-pour-larmee-israelienne/

  • Par ISABLEUE - 28/06/2011 - 11:47 - Signaler un abus A Occam : ceux qui sont honnetes savent la vérité. Les autres,

    vous pouvez toujours leur montrer des images, ils diront que c'est un montage : plus simple non ? et puis il faut arrêtre avec le terme FLOTILLE. Ridicule. Qu'ils jouent, qu'ils coulent et surtout qu'ils perdent, à moins qu'ils ailllent rendre visite à Gilad Shalit ... on peut rêver. Lamentables les bobos gochos haineux. qu'ils ne viennent pas pleurer... en plus

  • Par JP van St Jans - 28/06/2011 - 11:56 - Signaler un abus Pas d'accord avec la bienveillance de H. Serraf

    envers la première flotille de 2010. Il ne s'agissait en rien de matelots candides à visée humanitaire mais de militants à visée politique. Israël a cru à tort que la flotille obtempérerait à l'ordre de détournement vers Ashrod et s'est trouvé face à un agresseur, apparemment désarmé, mais bien décidé à être une "victime", journalistes à l'appui. La seconde flotille n'en est que la copie conforme.

  • Par 12Emma3 - 28/06/2011 - 19:15 - Signaler un abus C'est une provocation mediatisee

    en effet. Beaucoup de bruit pour RIEN.

  • Par buck ofama - 28/06/2011 - 22:02 - Signaler un abus Une pantomime narcissique aux frais du contribuable

    Le CE de la SNCF finance cette épopée". Il peut développer des actions humanitaires à l’étranger, à condition que, financé par un Etablissement Public, il n’engage pas les contribuables dans un choix partisan au profit d’un belligérant.

  • Par buck ofama - 28/06/2011 - 22:04 - Signaler un abus Les héros du rail, pareils à eux mêmes

    Pénible de constater que le personnel de la SNCF montre autant de zèle pour délégitimer Israël que naguère pour organiser les convois de la honte de Drancy vers Nuit et Brouillard. Ils ont de la suite dans les idées.

  • Par Occam - 28/06/2011 - 22:32 - Signaler un abus Eh bien

    Moi qui pensais me faire hurler dessus après mes premiers commentaires (j'ai l'habitude), je suis surpris... Apparemment les lecteurs d'Atlantico n'ont pas grand chose à voir avec ceux du Monde.fr !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€