Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

G20 : les grands argentiers du monde préparent l’exécution du bitcoin

Premier coup de semonce avec la faillite d’une plate-forme de change en Asie... la confiance se fissure. Les argentiers du monde préparent l’exécution du bitcoin.

Atlantico Business

Publié le
G20 : les grands argentiers du monde préparent l’exécution du bitcoin

Le bitcoin a dévissé cette semaine après l’annonce d‘une faillite de la plateforme Youbit, en Corée du sud, qui a été piratée. L‘avenir des crypto-monnaies n’est sans doute pas bouché, mais celui du bitcoin, lui, est bien compromis. Les banquiers centraux et les ministres des finances du monde entier semblent décidés à stopper la spéculation sur le bitcoin et autres cryptomonnaies avant que cette folie n’entraine une nouvelle catastrophe mondiale en ruinant les épargnants les plus naïfs et donc les plus fragiles.

Rien ne semblait arrêter la course folle de cette monnaie invisible, inexplicable, venue de nulle part mais passionnant de façon maladive une partie de la planète Geek.

Le bitcoin est né dans le cerveau de quelques geeks géniaux, au lendemain de la crise des subprimes qui avait bloqué le marché interbancaire après la faillite de Lehmann en septembre 2008. Il s’agissait de créer une monnaie d’échange qui échappe à toute régulation officielle, donc à tout risque de difficulté de la part d’un régulateur, d’un Etat ou d’un établissement financier. Le bitcoin est donc issu d’un contrat de confiance entre un acheteur et un vendeur qui se mettent d’accord. La transaction est enregistrée. L’ensemble des transactions est enregistré sur « une blockchain » qui matérialise la réalité du marché.

Cette cryptomonnaie a séduit beaucoup d’agents économiques qui se sont mis au bitcoin.

Les pur players y ont vu le moyen de participer à un système mondial affranchi de toute contrainte, capable d’engendrer un monde nouveau.

D’autres ont profité de ce système pour blanchir de l’argent un peu sale, issu d’activités peu convenables à l’abri des règles, du fisc et de la morale élémentaire.

Certains, enfin, y ont vu le moyen de spéculer sur cette mode. La demande étant supérieure à l’offre, la valeur du bitcoin a grimpé ces dernières années dans des proportions invraisemblables, jusqu'à 17 000 dollars le bitcoin et on parle maintenant de la barre des 20 000. La spéculation s’est même étendue à quelques produits financiers libellés en bitcoins. Sans parler de l’emballement absolu dont ont bénéficié quelques sociétés digitales, dont l’activité avait un rapport plus ou moins direct avec les cryptomonnaies ou la blockchain. Les limites du raisonnable ont donc été franchies au point d’inquiéter les autorités. Parce qu’il est bien évident que la bulle sur le bitcoin ne pourra qu‘éclater.

Très simplement, on peut recenser trois raisons pour lesquelles la fête du bitcoin approche de la fin.

 

1er raison : la confiance collective peut se fissurer naturellement parce qu’un agent peut avoir des difficultés à trouver une contre partie et que la nouvelle peut se répandre très vite sur le net.

 

2e raison : les plateforme d’échange peuvent faire faillite. C’est ce qui s’est passé cette semaine en Asie. Cette faillite n’a pas provoqué de panique systémique parce que son volume était modeste, mais elle a quand même entrainé une baisse du prix.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 23/12/2017 - 13:28 - Signaler un abus ET...

    Il n'y a pas de doute que quand les spéculateurs chinois auront lu l'article de Sylvestre et beh...comme disent les morues , ça va être la débrandade!

  • Par adroitetoutemaintenant - 23/12/2017 - 14:13 - Signaler un abus Information intéressante mais sans analyse

    La réalité c’est que les crypto monnaies comme le Bitcoin sont là pour rester et ce ne sont pas les quelques régimes dictatoriaux comme la Chine ou la France Stalinienne qui y changeront quoique ce soit. Dès qu’on parle de contrôle des changes (car c’est bien de cela dont il s’agit) la défaite est en vue. Mitterrand s’y est cassé la prostate, l’Afrique du Sud a vu sa monnaie se casser la gueule, tous les pays communistes et socialopes s’y sont cassé les dents. Le Bitcoin peut disparaitre mais il y a déjà d’autres crypto-monnaies. Les plateformes peuvent disparaitre des milliers d’autres seront créées. Aux Etats Unis il y a eu plus de 120 entreprises de construction automobiles depuis la création de la bagnole et plus de 100 ont disparues. Ça n’a pas empêché la bagnole car la liberté que cela donne dans les transports est encore imbattable ! Si vous voulez avoir de vrais renseignements sur les crypto-monnaies je vous conseille de lire le numéro de janvier de Scientific American. Quant au vendu de Bruno Le Maire il peut déjà préparer ses valises. La Banque de France sera peut-être la seule Banque Centrale à ne pas en acheter mais qui se préoccupe de cette crotte !

  • Par Tande - 23/12/2017 - 15:13 - Signaler un abus vers la fin en klaxonnant

    Je réponds aux propos un tantinet excessifs de "àdroitetoute maintenant": on peut être libre de se suicider en adhérant au Temple solaire, mais il faut admettre que cela ne tente pas nécessairement la majorité de la population (sans doute des attardés crypto-communistes, si l'on vous suit bien). Votre éloge de la vie libertaire est un peu un pari sur la sincérité d'acteurs qui ne sont pas toujours honnêtes ni professionnels. Bien sûr, la monnaie privée a toujours existé (les monnaies de compte sont nombreuses dans l'histoire, des biens alimentant le troc ont permis de remédier à des pénuries monétaires, etc...), et les crypto monnaies ne sont que la forme modernisée de ces techniques. Vous avez donc raison de soutenir qu'elles vont sans doute survivre, mais il faudrait que votre discours soit un peu moins passionnel et tienne compte de quelques réalités: 1. il y a peu de chance que ces produits remplacent les monnaies étatiques. 2. Elles ne pourront s'implanter que si un peu de ménage est fait, pour éviter l'opacité et la fraude. 3. Comme sur tout marché fut-il "libertaire", un peu de régulation sera nécessaire: la prétendue "confiance" dans un système informatisé ne suffit pas.

  • Par kelenborn - 23/12/2017 - 16:15 - Signaler un abus Tande

    La comparaison que fait notre desperado de la pensée rectale entre le bitcoin et l'automobile est amusante...quand il aura remplacé sa BX patriote par une Zoe en bitcoin, qu'il n'accélère pas trop!!! Ah , des gens comme ça aux rênes de l'économie , ça doit défriser

  • Par adroitetoutemaintenant - 23/12/2017 - 16:23 - Signaler un abus @Tande

    Merci pour votre Temple du Soleil. Je n’y crois pas car Dieu c’est moi ! 1. Je ne pense pas que ces monnaies remplacent les fiat monnaies. Mais cela devrait pousser les fiat monnaies à s’améliorer et les banques à accélérer leurs traitements et diminuer leurs charges. 2. Ménage pour éviter l’opacité et la fraude ? La première Banque Centrale a été créée par un roi qui a donné l’autorisation à une banque de ne pas respecter la parité avec l’argent ou l’or en caisse. En 3 jours les « fonds » de la banque sont passés de 36 000 livres sterlings a 960 000 sans que sa réserve de métaux précieux n’ait changé. Depuis le vol légalisé s’est installé ! Une grande banque, HSBC pour ne pas la nommer, m’a piqué 50 000 pounds. Il m’a fallu 6 mois de menaces pour les récupérer (bien sur sans intérêt) ! 3. Régulation ou espionnage ? Les 3 seules choses nécessaires sont Liberté, Justice, Propriété. En France : la liberté est restreinte, la justice est entièrement corrompue et le droit de propriété limité puisqu’on ne peut pas flinguer le connard qui essaye de nous voler et que le droit de déclaration « d’intérêt public » est laissé à la seule volonté de politiciens véreux.

  • Par pierre de robion - 23/12/2017 - 17:01 - Signaler un abus Deux choses, encore:

    1. Si je m'interroge sur la virtualité du bitcoin, auquel je ne comprends rien et dont par conséquent je reste à l'écart 2. Je ne suis pourtant pas loin de partager ses opinions sur la régulation!

  • Par moneo - 23/12/2017 - 17:46 - Signaler un abus infos non relayées en France

    j'ai lu sur un quotidien Suisse il y 'a 72 heures que le co fondateur du bitcoin aurait déclaré qu'il avait vendu tous ses avoirs en bitcoin...si c'est exact étonnez vous que dans la semaine on est passé de 18000 à 13000.... A chaque fois c'est pareil ,l'avidité humaine sans limite est invraisemblable

  • Par kelenborn - 24/12/2017 - 13:44 - Signaler un abus moneo

    A chaque fois c'est pareil ,l'avidité humaine sans limite est invraisemblable L'avidité je sais pas mais la bêtise certainement!!!! Et pour preuve, il y en a combien ici qui seraient prêts à en acheter!

  • Par kelenborn - 24/12/2017 - 13:44 - Signaler un abus moneo

    A chaque fois c'est pareil ,l'avidité humaine sans limite est invraisemblable L'avidité je sais pas mais la bêtise certainement!!!! Et pour preuve, il y en a combien ici qui seraient prêts à en acheter!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€