Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Friendly" : Pourquoi les Français sont-ils aussi mauvais en langues étrangères ?

Fait tristement révélateur, dans sa lettre de félicitations à Barack Obama pour sa réélection, François Hollande a écrit "friendly" pour "amicalement" : c'est tout simplement un non-sens.

Le nettoyeur

Publié le 23 novembre 2012 - Mis à jour le 27 novembre 2012
 
La France se situe au 25ème rang du classement du TOEFL, test international d'anglais

La France se situe au 25ème rang du classement du TOEFL, test international d'anglais Crédit DR

L'événement était drôle, mais également tristement révélateur : François Hollande a écrit un seul mot en anglais dans sa lettre de félicitations à Barack Obama pour sa réélection, et ce mot était mauvais. “Friendly” pour “Amicalement” est tout simplement un non-sens.

 

La nullité des français en langues étrangères—et particulièrement en anglais, lingua franca du monde moderne—est avérée. La France se situe au 25ème rang du classement du TOEFL, test international d'anglais. Le problème va du garçon de café tentant inintelligiblement de communiquer avec des touristes médusés jusque, comme on l'a vu, aux niveaux les plus élevés de la société française. L'incompétence linguistique des responsables français est une blague récurrente des sommets européens tout comme des grandes entreprises internationales.

 

A qui la faute ?

  • L'histoire, d'abord. Comme le signale l'expression “lingua franca”, le français a été pendant très longtemps la langue internationale, eu égard à notre rayonnement politique aussi bien que culturel. Pendant très longtemps le français était la seconde langue pratiquée par tous, et donc les français n'avaient pas besoin d'apprendre une autre langue pour voyager.

  • Le protectionnisme culturel, ensuite. De la loi Toubon aux exigences de passage de musique en langue française à la radio, notre protectionnisme culturel fait tout son possible pour nous protéger des langues étrangères. Il est évidemment absurde de penser que l'exposition aux langues étrangères pourrait affaiblir la langue française, alors qu'elle s'en est au contraire enrichie au travers de l'histoire. Le pire coupable est ici la pratique quasi universelle du doublage des films et séries télévisées. Passons sur le fait que le doublage est une amputation artistique. Passons aussi sur le fait que cette pratique du doublage renforce la présence des productions audiovisuelles anglo-saxonnes dans notre paysage, alors que nous sommes censés vouloir les protéger. Il suffit de constater que dans les pays scaninaves et aux Pays-Bas, presque tout le monde parle un anglais courant, et que cela est du à la diffusion des séries américaines en version originale sous-titrée. (Ca ne ferait pas de mal non plus à la capacité de lecture des français.)

  • Il faut, enfin, hé oui, incriminer l'école. L'enseignement des langues dans l'école française est—comment dire ça poliment?—une torture. Les langues vivantes en France sont enseignées comme des langues mortes. Mus par un cartésianisme extrêmiste, les programmes sont concentrés sur la grammaire et l'apprentissage de règles théoriques, et se fondent principalement sur la mémorisation. Rien de plus contre-intuitif ! Rien de plus rebutant ! C'est en fait un miracle que certains d'entre nous sachent déjà aligner trois mots d'anglais... La faute au cartésianisme et aussi à la fonction de reproduction sociale de l'école : l'allemand, langue peu répandue, est préférée par les parents bourgeois, à l'espagnol, comme seconde langue. Pourquoi ? Pas parce qu'il vaut mieux dans sa vie parler allemand qu'espagnol, mais parce que l'allemand est réputé plus difficile. L'objectif des langues, dans l'esprit des parents (et donc des enfants et de l'école) n'est pas d'apprendre une langue, mais de montrer qu'on est “fort en thème”, puisqu'il est admis qu'apprendre une langue doit être difficile. A ce compte-là, les cours de langue au collège pourraient être profitablement remplacés par des séances de mémorisation de l'annuaire... (A noter que l'apprentissage de la grammaire française obéït aux mêmes objectifs...)

    Réfléchissons deux secondes : comment un enfant apprend-il une langue ? Doit-on lui faire mémoriser des règles de grammaire, des déclinaisons et des verbes irréguliers ? Bien sûr que non. Un enfant est plongé dans un univers où on parle la langue, son cerveau l'aborbe, et puis un jour, il parle, en phrase complètes. Au début pas très bien, mais c'est en continuant à entendre et à pratiquer la langue que (avec un peu de chance...) il s'améliore.

 

Il est parfaitement connu que la seule méthode viable pour apprendre une langue étrangère est l'immersion. Mon cas personnel est peut être ici éclairant : je suis bilingue anglais. Je travaille tous les jours en anglais, et je suis souvent publié par des journaux américains. Mes amis américains me disent que je m'exprime sans accent. Ai-je vécu longtemps dans un pays anglo-saxon ? Jamais plus de 15 jours en continu. Est-ce que j'ai bien travaillé à l'école ? Non, c'est le contraire. Je suis bilingue anglais parce qu'en rentrant à la maison après l'école, au lieu de faire mes devoirs, je regardais des séries américaines en version originale. J'ai ensuite beaucoup pratiqué, grâce à mon addiction à internet.

 

Je considère que je n'ai aucun mérite d'avoir appris l'anglais : il m'a suffi de faire le contraire de ce que préconise l'école et de ce que fait notre société.

 

Il n'y a absolument aucun doute que si l'Education nationale distribuait des DVD de séries en version originale au lieu de payer des enseignants, les français parleraient beaucoup mieux les langues étrangères (et perdraient moins de temps). Mais cela supposerait que nous revenions sur notre nombrilisme culturel. Cela supposerait aussi que nous considérions que l'objectif de l'école est d'enseigner, et pas de participer à un classement social par mesures arbitraires.

 

Nous en sommes encore loin...

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par toto10 - 28/11/2012 - 12:10 - Signaler un abus @r hempel

    Ça donne quoi une fréquence de 0 Hz ? ..... chut, écouter ce silence .....

  • Par hempel - 28/11/2012 - 08:54 - Signaler un abus Question d'oreilles

    Vous êtes tous dans les hypothèses farfelues traditionnelles.
    Please, tout d'abord arrêtez de dire que les Français sont nuls en Anglais ou en langue en général ! Pourquoi apprendre une langue si déjà on pense être "nul"? Saviez-vous que « La voix ne reproduit que ce que l’oreille entend parfaitement »?
    Si chaque langue se caractérise par son rythme et sa musicalité, elles contiennent aussi leurs propres fréquences dominantes. Celles du Français se situent sur des fréquences basses comprises entre 125 à 250 hz et des fréquences médium entre 1000 et 2000 hz. Celles de l'Anglais entre 2000 et 12000 hz. En revanche les slaves eux peuvent entendre des fréquences allant de 0 à plus de 8000 hz! Et dire que tout le monde pense qu'ils sont doués!!
    Nous n'avons aucune fréquence dominante commune avec nos voisins GB!!!! Si nous, petits Français, nous rencontrons de vrais problèmes pour parler l'Anglais c'est en autre parce que nous n'entendons pas bien ces hautes fréquences .

  • Par Guglo - 28/11/2012 - 01:20 - Signaler un abus Voila les deux raisons - je suis trilingue

    Afin de réussir à l’examen de CAPES (même pour enseigner la langue anglaise) – il faut être de la langue maternelle française OU connaître la langue française même mieux que les français. C’est très rare qu’il y a un prof de la langue maternelle anglaise dans les écoles qui enseigne l’anglais. Toutes les questions sur l’examen de CAPES pour réussir l’examen concernant l’anglais sont relatives à la langue française – même le devoir de traduction est de l’anglais vers le français – donc il ne faut pas faire de faute en langue française et les candidates de la langue maternelle echouent. Les cours de langue anglaise aux écoles sont toujours en français – les profs sont des ‘francophones’ ayant souvent peur de parler une langue qui n’est pas leur langue maternelle. Deuxièmement tout est en français car le gouvernement a peur que le moindre film ou autre en anglais peut faire que les enfants ‘perdent’ le français. Chose intéressante que dans les pays où il y a le vrai bilinguisme et même trilinguisme – on laisse les films dans leur originale langue et il y a des profs d’anglais qui se sont qualifiés pour ce poste puisque ils ont fait un examen fondé sur leur connaissance d’anglais

  • Par JADDE - 27/11/2012 - 20:35 - Signaler un abus Pas les françaises

    Les français peut-être...mais certainement pas les françaises....

  • Par andr0mede - 27/11/2012 - 20:07 - Signaler un abus droit au français

    "le pire coupable est ici la pratique quasi universelle du doublage"
    vous croyez quand même pas qu'on va regarder les 2/3 des émissions de tv en anglais???
    Je trouve cette phrase totalement inadmissible. On est en France et donc on a le droit d'avoir des émissions dans notre langue.
    Ceux qui veulent pratiquer l'anglais le font facilement si ils veulent: il est tellement facile d'aller sur youtube et de regarder des émissions en anglais!
    "Je considère que je n'ai aucun mérite d'avoir appris l'anglais"
    Là je suis d'accord avec vous: la pratique d'une langue ne relève pas de l'intelligence. J'ai connu en alsace une personne vraiment stupide qui était parfaitement bilingue français-alsacien (j'ai connu des alsaciens très intelligents aussi!)

  • Par Didier Lejeune - 27/11/2012 - 18:44 - Signaler un abus Parler une langue étrangère : né d'un besoin plus que d'un choix

    Je pensais comme vous jusqu'à ce que je réalise que les Anglais et les Américains sont aussi nuls que nous en langues étrangères. Ma conclusion est en fait que plus on vit dans un petit pays, plus on est bon en langue étrangère car on en a davantage besoin pour échanger avec l'extérieur. Cela dit, l'erreur de Hollande est inacceptable compte-tenu des moyens diplomatique dont il dispose.

  • Par ArcadeFire - 27/11/2012 - 13:28 - Signaler un abus ...suite

    , la remplacer par 2 ou 3h d'anglais supplémentaires, et l'inclure dans le brevet des collèges afin de garantir un socle d'anglais aux élèves à 14/15 ans. Puis, en 2nde, ils choisiraient une spécialisation (anglais pour sciences, littérature ou économie/social), qui n'aurait que 2h de cours par semaine, et ils auraient par ailleurs à choisir une voire 2 autres langues vivantes (s'ils abandonnent le latin ou ne prennent pas SES, enfin c'était comme ça de mon temps), non-pas selon ce que leur disent leurs parents, mais selon une réelle attractivité culturelle, car c'est l'autre réelle source de motivation de l'apprentissage d'une langue : Les arguments "apprends l'Espagnol, tu peux parler avec 1 milliard de gens" ou "l'allemand, parce que dans ton milieu on apprend l'allemand" sont stupides (on croise plus des allemands que des argentins, et quitte à être snob, je trouve que la langue de Tolstoï c'est encore plus la classe, non ?)

  • Par kalixte - 27/11/2012 - 13:24 - Signaler un abus C'est l'histoire d'un

    C'est l'histoire d'un Français à Londres qui ne trouve pas de travail : il ne pipe pas un mot d'anglais. Il cherche à prendre des leçons, qui sont toutes, vraiment trop chères. Au moment où il commence à désespérer, Il découvre enfin une annonce conforme à ses faibles moyens. Il se présente à l'adresse indiquée et sonne. Un homme ouvre la porte :
    "- It's here for english lessons ?
    - if, if, between !"

  • Par ArcadeFire - 27/11/2012 - 13:17 - Signaler un abus Concentrer l'apprentissage

    J'ai traversé entre mi-septembre et mi-octobre l'Europe à vélo (et un peu en train), de Paris à Moscou. Je peux vous garantir qu'au fin fond de la Bavière, les gens parlent aussi peu anglais qu'en Lorraine.
    D'abord je mets en doute la crédibilité de tests comme le TOEFLE. Personnellement j'ai passé le TOEIC et j'ai eu moins que mon frère alors que dans la vie de tous les jours on me considère comme meilleur que lui.
    Ensuite, il faut savoir ce qu'on entend par anglais. En broken english, c'est-à-dire le langage fourre-tout que la planète entière utilise à sa guise, l'erreur d'Hollande n'est pas grave, il serait parfaitement compris par un japonais. Par contre comment apprendre le vrai anglais sans grammaire ? Je suis parfaitement d'accord pour mettre en VO les films anglais, c'est ce qui produit la différence entre moi et mon frère : il est meilleur que moi à l'écoute d'une conversation rapide. Par contre je pense que l'enseignement à l'école est correct, parce qu'il permet d'avoir une intelligence grammaticale supérieure, et ainsi apprendre vite d'autres langues. Les russes me disent que j'ai très vite compris leur grammaire. Ce qu'il faudrait, c'est supprimer la LV2 en 4ème/3ème,

  • Par Outre-Vosges - 27/11/2012 - 10:38 - Signaler un abus Et encore les dialectes qu'on appelle à la rescousse!

    On pouvait s'y attendre; nos régionalistes (comme @expat2) ont sauté sur l'occasion pour nous resservir leur salade: introduisez dans les écoles le berrichon ou le béarnais, nous disent-ils, et vous verrez que vos enfants feront des progrès fulgurants en anglais. S'ils trouvent des imbéciles pour les croire, ils auraient tort de se priver. Pour ma part je n'ai pas cherché à faire apprendre à ma fille l'alsacien, dans l'infinie variété de ses parlers locaux, je l'ai habituée tout de suite au bon allemand qu'elle a acquis en même temps que le français. Elle comprend tout de même l'alsacien de Strasbourg mais ne le parle pas, et elle était perdue en entendant le dialecte francique de sa grand-mère. Elle a appris l'anglais, qu'elle parle remarquablement aux dires d'experts, mais si elle écoutait des films anglo-saxons, c'était après avoir fait ses devoirs et non au lieu de les faire. On dirait que @Pascal-Emmanuel Gobry donne des conseils pour que les enfants des autres deviennent des cancres et ne concurrencent pas les siens. Mais, comme je disais plus haut, s'il trouve des imbéciles pour le croire, il aurait tort de se priver.

  • Par spa - 27/11/2012 - 09:36 - Signaler un abus et nos amis anglais alors?

    Pourquoi donc prend-on plaisir à se tirer une balle dans le pied. Il est vrai que notre beau pays ne brille pas par sa capacité à lire et écrire la langue de Shakespeare, cependant est-il normal de s'imposer chez nous des contraintes que d'autres n'acceptent pas chez eux. Allez en Angleterre, aux US, en Italie et demander si le serveur ou le concierge d'un hôtel parle français, et vous verrez. Alors que diable, avant de dire que le français est mauvais élève en langue, demandons aux autres également un petit effort lorsqu'ils viennent chez nous.

  • Par Bardon - 27/11/2012 - 09:25 - Signaler un abus Désolé

    ..mais aux USA il y a longtemps que ce type d'entorses au langage est accepté sans inquiéter personne ... vous avez sans doute gardé un anglais scolaire de France comme référence ;) même plus de GB...

  • Par Teaandbiscuits - 26/11/2012 - 23:51 - Signaler un abus Les profs de langue (anglaise ou pas) en ont marre....

    Les profs d'anglais ne se sont pas offusqués qu'on dise que les français parlent pas vraiment bien anglais mais que l'auteur de l'article se présente comme bilingue alors qu'il ne l'est clairement pas, qu'il accumule les remarques ringardes, les clichés et les inexactitudes, qu'il prenne comme punching-ball les profs de langue comme la plupart des médias et même les ministres alors que ces derniers gardent le cap et font comme ils peuvent malgré l'effritement des horaires, l'alourdissement des taches administratives, les consignes contradictoires de leurs administrations et de leurs inspections et les difficultés quotidiennes pour appliquer et varier leur pédagogie. C'est trop facile de faire la leçon aux profs avec des arguments démagogiques et de jeter l'opprobre sur leur profession parce qu'un homme politique a fait une erreur sur *un seul* mot. C'est comme si on engueulait les entreprises d'informatique parce que quelqu'un a mal utilisé son ordi perso. Y'a un moment où la responsabilité des profs s'arrête et où commencent celle des pouvoirs publics, de l'institution scolaire, des élèves, des parents et des médias...

  • Par Allergico ps - 26/11/2012 - 21:52 - Signaler un abus Félicitations Mons Gobry!

    Je suis tout à faut d'accord avec le contenu de votre article ! Par contre ... La majorité des commentaires prouve que vos propos ont offusqués bon nombre de profs d'anglais !!!

  • Par texarkana - 26/11/2012 - 18:38 - Signaler un abus "Le Français la langue de la Démocratie" hahahaha

    au moins je me marre un peu!

  • Par FondaPepe - 26/11/2012 - 18:24 - Signaler un abus A few points...

    Buenos días à tous. L'auteur s'étant, à ce qu'il parait, démoli tout seul ; je passe à vous Mesdames et Messieurs les commentateurs. Quelqu'un a parlé de l'espagnol et de l'italien, "langue de pays ruinés". Cette personne ignore que de l'autre côté de l'Atlantique la tortilla s'est bien retournée et que les marchés en plein croissance de l'Amérique Latine pourraient vous tirer une sacrée épine du pied pour peu que vous parliez leur langue (chose qu'ont évidemment compris les Allemands, eux).
    Les langues sont mal enseignées partout, à l'exception peut-être des pays scandinaves. Il est vrai que les sons de la langue maternelle conditionnent la capacité de distinguer et de répéter les sons d'une langue étrangère (ici, net avantage aux langues slaves: leurs sons comprennent toute la palette de sons des langues européennes ; tandis que nous, hispanophones, avons des sons bien plus limités : il nous faut donc beaucoup plus d'efforts que pour les Russes). Mais même l'immersion à 100% ne résout pas tout : tant de Français -de souche- ne savent pas, je n'ose pas dire écrire, mais parler leur langue !!! There's simply no magic bullet, practice makes perfect. Yours friendly, PepeFonda.

  • Par jeandanjou - 26/11/2012 - 15:27 - Signaler un abus exemple comment apprend l'anglais

    ne l'imitez surtout pas, ce n'est pas la bonne méthode, mais à titre d'exemple, je le compare en ajout à cet article:
    http://www.youtube.com/watch?v=9EsTeKt134o&feature=player_embedded#!
    Bonne journée.

  • Par Amiga - 26/11/2012 - 13:52 - Signaler un abus Tous nuls, sauf moi ?

    C’est formidable cette incapacité des journalistes à l’humilité ! Quel professeur ! Monsieur donne des leçons de clichés et de lieux communs à tout le monde. Quelle leçon, mes amis, j’en suis tout ébouriffé.
    Et bien sûr, après un constat si accablant, comment ne pas dire que c’est bien sûr, comme toujours, la faute aux autres…
    Vite, offrez-nous une nouvelle occasion de nous flageller.

  • Par IrnBru - 26/11/2012 - 13:05 - Signaler un abus Tant de professionalisme et d'expertise...

    ... m'émeut. Puisque vous semblez en connaître un rayon en didactique des langues, cher Monsieur, vous ne serez pas sans savoir que communiquer comprend: parler (en continu, et en interaction), comprendre un message oral, écrire, lire. Je serais assez curieuse de voir comment regarder des séries en V.O vous a rendu "bilingue" en expression orale et écrite, ainsi qu'en compréhension de l'écrit. Les sous-titres ont probablement été d'une grande aide pour cette dernière.
    En outre, je vous convierais assez à assister à un cours de langue en secondaire. 30 à 35 élèves devant un DVD, voilà certainement ce qui les aidera à décrocher leur bac et à devenir bilingue, sans aucun doute.
    Enfin, puisque vous avez trouvé la machine à remonter le temps de l'enseignement des langues et que vous êtes resté coincé quelques décennies en arrière, le bonjour à JFK de ma part, je vous prie.

  • Par texarkana - 26/11/2012 - 12:58 - Signaler un abus "friendly" erreur volontaire?

    J'ai ma petite théorie là dessus, mais pas la place ici de développer.
    Sinon, le mythe de l'Allemand pour forts en thème, c'est un mythe....le Chinois, le Japonais, l'Arabe, l'Hébreu, l'Hindi, le Russe sont ardus pour un Européen...certainement pas l'Allemand, cousin de l'Anglais!

  • Par evy - 26/11/2012 - 12:31 - Signaler un abus my tailor is rich ....

    il n'y a pas que des séries débiles en anglais.National Geographic par exemple, devrait avoir des sous-titre plutôt que des traductions qui ne sont pas toujours exactes. Les films en version originale sous-titrés,

  • Par texarkana - 26/11/2012 - 11:45 - Signaler un abus de tputes façons certains vous diront

    que l'Anglais c'est ringard et que le dernier chic c'est d'apprendre le Mandarin "qui n'est pas difficile" [sic]

  • Par texarkana - 26/11/2012 - 11:43 - Signaler un abus Lorsque je parle Anglais

    ...certain trouvent que j'ai un accent trop "américain" et que c'est vulgaire, c'est vrai que l'accent de DELORS

  • Par Dominique_Z - 26/11/2012 - 07:46 - Signaler un abus Bonjour, Vous êtes un fan des

    Bonjour,
    Vous êtes un fan des séries télévisées en v.o. et vous avez raison. Mais cela ne résoudra pas le problème ! Mon fils pensait comme vous, mais s'est rendu compte qu:un peu de travail est nécessaire aussi ! Il faut préciser qu'il sort de l'une de nos écoles de "commerce" avec 5 heures d'anglais hebdomadaires, des cours enrièrement anglophones (y compris les examens, bien sûr). Tous les étudiants français n'ont pas cette chance - et tous les parents ne paient pas 8000 € par an pour que leurs enfants bénéficient d'un enseignement de bonne qualité ...
    Sans contester la nullité de l'appentissage des langues dans l'enseignement public français, je crois que nous ne devrions pas oublier que les locuteurs néerlandophones ou germanophones ont de grandes facilités, l'anglais étant au fond, un dialecte bas-allemand au vocabulaire trés largement romanisé.
    Cela n'explique pas que la mention "niveau scolaire" signifie "absolument nul" en allemand et espagnol tout autant qu'en anglais.
    Mais au pays du fonctionnaire-roi, comment envisager le remplacement indispensable de la moitié du corps enseignant ?

  • Par toto10 - 26/11/2012 - 01:55 - Signaler un abus justice is rendered

    seems like Mr Peg is being taken down a peg or two ..... lol

  • Par Teaandbiscuits - 26/11/2012 - 01:33 - Signaler un abus Ah j'oubliais...

    LE TOEFL, test international d'anglais ? D'où vous sortez ça ? Ce n'est pas un test organisé par plusieurs pays. C'est un test d'entrée dans les universités *américaines* qui vérifie si l'étudiant a le niveau linguistique suffisant pour suivre les cours. Si on le rate, il y a possibilité de suivre des cours de remise à niveau avant de commencer son année. Certes il y a des centres d'examens dans plusieurs pays (ceux qui envoient des étudiants) mais c'est un test 100% américain de niveau universitaire.
    Quant à " L'incompétence linguistique des responsables français (...) blague récurrente des sommets européens tout comme des grandes entreprises internationales." , deux directeurs du FMI (DSK, C.Lagarde) qui parlent très bien anglais, Jean Claude Trichet, Man of the year du Financial Times en 2007, vous croyez que ces gens-là prêtent à rire pour leur anglais ? C'est trop facile de trouver des contre-exemples à vos déclarations car vous n'avez pas fait de vraies recherches. Lisez davantage, sortez de votre bulle de certitudes, les connaissances solides ne sont pas dans les séries télé...

  • Par YouDon'tRock - 26/11/2012 - 01:08 - Signaler un abus Clap clap clap !!

    Comparer l’apprentissage d'une langue étrangère à la manière dont un enfant apprend sa langue maternelle est une ineptie totale. Le cerveau du tout petit enfant est en effet très malléable à ce qu'il entend... Sauf que dans le cas d'une langue étrangère, qu'on apprend plus tard, le cerveau a perdu sa capacité à se transformer en éponge (même si le vôtre semble très doué pour absorber les fautes), d'où le besoin d'apprendre une langue et non seulement de l'entendre. Votre ignorance des processus cognitifs de l'apprentissage est hilarante.
    Votre cas particulier est très éclairant en effet : il met merveilleusement en lumière la façon dont les gens comme vous, plein de prétention sans aucun recul, pensent être bilingues alors qu'ils produisent un anglais atrocement charcuté. La page d'accueil de votre site (http://launch.noosphere.io/) comporte non seulement pas mal de maladresses, mais elle est surtout bourrée de fautes de grammaire. Vous êtes bilingue, dites-vous ? Eh bien, il faut croire que votre addiction à Internet vous a placé en immersion au pays des analphabètes. Ah oui, c'est vrai, pas grand monde ne parle correctement sur Internet ...
    Au fait, vous écoutez les DVD, vous ?

  • Par Teaandbiscuits - 26/11/2012 - 00:24 - Signaler un abus Réfléchissez deux secondes...et soyez plus fair play.

    S'il suffisait d'être plongé dans un bain linguistique permanent pour réussir à apprendre une langue, comment expliquer que des francophones aient un mauvais niveau de français ? La chance qu'un francophone a pour améliorer son niveau est d'aller à l'école où on lui apprend à lire et où on l'aide à développer son vocabulaire de manière répétée et organisée.
    Autre chose. Vous avez fait HEC, si vous avez eu une bonne note en langue vivante, vous avez pratiqué l'apprentissage de vocabulaire, fait de la traduction à haute dose, beaucoup lu et cela, avec l'aide de vos profs. Arrêtez de nous baratiner.
    En plus, à l'inverse de beaucoup de français moyens, vous avez eu la chance de partir à l'étranger et de pratiquer. La plupart des gens ne peuvent pas se le permettre. Ne généralisez pas à partir de votre cas.
    Dernière chose, un non-sens ce n'est pas ce que F.Hollande a fait, il a fait une faute de grammaire en calquant sur le français mais le sens de sa formule était parfaitement compréhensible. Dans la page d'accueil de votre site, vous avez fait plusieurs erreurs de grammaire également sans gravité. Est-ce la faute de vos professeurs là aussi ? Où est-ce la vôtre ?

  • Par Teaandbiscuits - 25/11/2012 - 23:52 - Signaler un abus Bilingue, bilingue c'est vite dit...

    A l'écrit, ça ne se voit pas. Voici ce qu'on trouve sur la page un de votre site : "We are building a new kind of market research firm. Please attend our launch conference in Paris, "The Business of Social Media"!." => Launch conference ? ça n'existe pas en anglais dans le sens où vous l'entendez. Demandez à n'importe quel anglophone un peu cultivé. Il vous donnera les formules authentiques.
    "Noosphere will do market research, at first focused on the internet industry and then expanding across all sectors. We will also be doing events, and a little bit of media. For more on what we're doing," => focused ? Vraiment, y' a pas un problème de conjugaison? Doing events ? Y'a pas un mot plus précis? A little bit ? A l'oral d'accord mais c'est d'un niveau familier. Et puis Internet, ça prend une majuscule en anglais, vous savez, cher monsieur. Un peu de rigueur s'il vous plait.
    "Noosphere is founded by Pascal-Emmanuel Gobry. " => Alors là, c'est le pompon. On utilise le prétérit pour parler du passé, vous ne saviez pas ? C'est vrai, vous avez raté des cours.... C'est dommage car ça vous éviterait de passer pour un ignorant arrogant. Retournez à l'école M.PEG. Vous en avez besoin.

  • Par jeandanjou - 25/11/2012 - 23:47 - Signaler un abus Je suis entièrement d'accord avec cet article

    Je suis néerlandais, vivant en France depuis 34 ans et je viens d'envoyer un courrier recommandée AR aux deux ministres concernés le 5 oct. 2012 (V Peillon et G Fioraso) avec mon analyse personnelle sur la situation absurde du niveau de l'anglais des jeunes en France. Ceci a un effet négatif également sur le commerce international de la France.
    J’observe ce système depuis 40 ans et me suis décidé enfin de faire un rapport.
    Le Français est aussi doué que d’autres pour apprendre les langues mais malheureusement le « système » ne lui permet pas d’être aussi bon que les autres.
    Rien n’est fait pour cibler le souci de l’oral en France et ...... les résultats sont là.
    Personnellement je continue à donner des cours d’anglais particuliers et je me suis rendu compte que une fois dépassé la barrière de l’oral, les notes remontes.
    Mais surmonter le problème de l’oral est un travail intense dans les conditions que je vis ici en France.
    Bon courage à tous,
    Jean

  • Par kettle - 25/11/2012 - 23:36 - Signaler un abus Good Moaning

    http://www.youtube.com/watch?v=zGNVU5ZjlgA

  • Par nanine - 25/11/2012 - 23:23 - Signaler un abus Lorrain, documentez-vous avant d'écrire des âneries.

    En France aussi, nous donnons des cours d'histoire (...) en langues vivantes. Cette année, je fais cours de physique-chimie en anglais avec mon collègue de sciences à des 1ères STL.
    De plus, sachez que nous intégrons des données culturelles dans chaque séquence. Nous faisons donc souvent cours d'histoire en langues étrangères.
    Et puis, comparez ce qui est comparable. Les élèves scandinaves travaillent en petits groupes et ont au moins 4 à 5 heures de cours / semaine / langue alors que nous, français, avons tout juste 2h en premières et terminales pour une classe de 30 élèves en moyenne. Sachez que les élèves de séries technologiques, qui sont assez faibles en général, ont les mêmes épreuves et exigences au BAC que les élèves de S avec seulement 1h30 de cours / semaine / langue. Est-ce logique?!
    Nous faisons ce que nous pouvons avec les moyens qu'on nous donne, mais nous ne pouvons pas faire de miracles avec des élèves qui refusent de participer, de travailler ou même d'amener leurs affaires.
    Si vous avez la solution aux différents dysfonctionnements, faites-nous en part ou passez le concours du CAPES ou, mieux encore, devenez ministre de l'éducation nationale.

  • Par alostcarebear - 25/11/2012 - 22:25 - Signaler un abus Allez dans un collège ou un lycée avant de dire que vous ....

    ... savez comment se déroulent une heure d'anglais, ou comment les cours sont faits! Bon sang, on n'est plus dans les années 1980, et heureusement que l'enseignement de l'anglais a bien changé! Pour info, la grammaire est interdite par les IPR ( après, bien sûr, il en faut bien un peu: comment avez-vous appris qu'on dit " vous dîtes" et non "vous disez"? Grâce à la grammaire!!!) Ensuite, par de règles théoriques mais de la pratique, de la pratique et encore de la pratique. La mémorisation, un peu, comme vous avez appris vos tables de multiplication!
    Dernière chose: vous êtes cordialement invité venir dans ma classe, n'importe quelle heure: j'ai des 3e et ds 5e dans un collège de la campagne profonde, et j'aimerais bien vous voir face à la réalité deux secondes. Le système éducatif français est certes pourri, mais on fait face à une population complètement démunie, tant culturellement, socialement, économiquement, et je dirais même intellectuellement. Je n'ai que trop peu d'exceptions dans mes classes et j'ai parfois l'impression que franchir la grille du collège, c'est entrer dans un monde parallèle où les règles de respect, de logique et d'humanité sont inversées...
    Cordialement

  • Par coucou - 25/11/2012 - 22:20 - Signaler un abus Félicitations tous nos problème résouls en 5 minutes

    Félicitations!
    - pour votre définition de 'lingua franca'
    - pour avoir trouvé la solution au problème de l'enseignement des langues TOUT SEUL comme un grand, à quoi servent tous ces
    - pour avoir aidé le gouvernement à faire des économies (les élèves resteront à la maison regarder des séries anglophones, moins de sous gaspillés sur des manuels, moins de profs à embaucher pour toutes les langues vivantes imaginez les économies que ça fait! remarquez : on peut faire pareil pour le français aussi: la télé et encore la télé!)
    - par contre mettez une photo récente et NON CELLE DE VOTRE FILS OU PETIT FILS parce que les méthodes critiquées sont trop anciennes et en correspondent pas à ce qui ce fait en cours depuis quelque temps, mais oui, j'oubliais, vous n'étiez pas à l'école, vous regardiez Buffy, Friends et Soprano ...
    Get your facts straight before braying such nonesense. You sound both absurd and full of yourself, if you are bilingual then you know what I mean when I say 'Empty vessels make the most noise'.
    coucou

  • Par petrus75017 - 25/11/2012 - 21:48 - Signaler un abus Article affligeant et prétentieux

    Sujet important traité de manière affligeante qui démarre sur une interprétation dont on perd vite la trace du fait et de son contexte, des inexactitudes (cf les autres commentaires qui les soulignent), une subjectivité démesurée. Le tout gâchent de trop rares références pédagogiques pertinentes. Et le pompon : l’auteur qui s’érige en exemple. Si au moins, il y avait un peu d’humour pour rattraper tout ça. Mais non, on s’avachit l’encéphale sur la conclusion d’un écolier qui règle ses comptes. Dommage ! Peux-être qu'en Anglais ou en Chinois, ça serait mieux passé.

  • Par oscar30340 - 25/11/2012 - 20:37 - Signaler un abus Pourquoi ????

    "Pourquoi les Français sont-ils aussi mauvais en langues étrangères ?"
    Parce qu'ils preferent les langues Françaises.

  • Par Ali ce - 25/11/2012 - 19:48 - Signaler un abus cours mauvais

    mes 2 ados sont dans un collège tout ce qui est plus banal, d'un bon niveau, mais je reconnais que les cours de langue sont de piètre qualité, sur l'ensemble de tous les profs de langues, + de 50 % dispensent des cours sans conviction, et le résultat est mauvais 1 année sur 2, dont une année une professeur d'allemand incroyable, personne ne comprenait un traite mot de celle disait, une année totalement perdue.
    pour notre président, qu'a t'il appris à l'Ena, ce n'est pas une pub pour cette école, ça fait vraiment couple Bidochon.

  • Par langue de pivert - 25/11/2012 - 19:29 - Signaler un abus Pourquoi ? je dont no...☺

    I don't know ? :-( ah bon ?...c'est loin tout ça ! :-)
    Pour la petite histoire il faut savoir que Mitterrand - le modèle politique du plouc - ne pratiquait aucune langue étrangère !

  • Par pantaver - 25/11/2012 - 18:49 - Signaler un abus réponse à jim et un peu de réflexion suite

    ... j'ajouterai la difficulté que nous avons à laisser passer une erreur de langage. Nous corrigeons les étrangers lors de fautes de langage. Nous souhaitons que la langue ne soit pas écorchées et corrigeons les étrangers même les français. Par contre les anglais ne reprennent pas les étrangers lorsqu'ils font une erreur mais qu'ils ont compris le sens de nos paroles. Du coup le fautes de langages perdurent et se propage. Or nous voulons et ce n'est pas une bonne chose au départ, de parler l'anglais correctement voir comme les anglais. En effet les français sont nuls en anglais mais les pays nordiques et l'Angleterre ont des langues très proches de l'Allemand et donc toutes ces nationalité ont beaucoup de mots communs ou très proches. De plus, il y a certains sons qui sont difficile à acquérir car non présent dans la langue française. Les étrangers ont aussi cette difficulté avec certains de nos sons comme les accentuations des voyelles et les sons on et an. Mais nous savons que notre langue est difficile. je finirais que je suis nulle et je l'assume même si j'essaie de m'améliorer

  • Par pantaver - 25/11/2012 - 18:34 - Signaler un abus réponse à jim et un peu de réflexion

    Jim, je pense que votre ignorance est grande car la France exporte bien des choses même de la littérature. Je pense aux BD tel Astérix, tintin. Il y a aussi les écrivains tel Lévi, Musso... Sans parler des grands auteurs que compte l'histoire de France. Pour les films une autre personnes l'a dit les américains redessine les film afin de mettre leur sauce. Je pense à Les visiteurs, Intouchables et j'en passe. Si je ne me trompe en matière de musique de nombreuses comédies musicales sont exporter comme Notre dame de Paris. Mais bon c'est vrai la France exporte rien. C'est vrai nous n'avons pas des chanteurs internationaux tel Lady gaga ou Madona mais sérieusement leurs textes ont-ils profond et disons évocateurs de notion morale ou alors de sentiment.
    maintenant je vais rebondir sur l'article en lui même. Il est vrai que les français ne sont pas bon en langues étrangères mais plusieurs raison sont en causes hormis l'enseignement où le seul tort aujourd'hui et qu'il ne soit pas enseigné au primaire ou pas assez. Il n'est pas besoin de faire des cours en anglais. mais passons je vais citer plusieurs facteurs. La tonalité de langue ainsi que l'age d'apprentissage.

  • Par lorrain - 25/11/2012 - 17:17 - Signaler un abus exemple scandinave

    il existe aussi dans les pays scandinaves quelque-chose que l' on ne verra jamais chez nous, pour cause d' impossibilité d' évolution de nos profs...
    les cours en anglais, eh oui, dans les écoles scandinaves, certains cours sont donnés en anglais ou en allemand, comme des cours de math, d' histoire ou de science, ce qui fait que les élèves font des langues en faisant autre chose...
    mais pour ça, il faut autre chose que les profs de lycée dont je me souviens , en particulier, en 1°, un prof de Français dont les cours étaient une copie plastifiée d' un ouvrage que nous avons trouvé dans la bibliothèque du lycée. en fait, l' année du bac, on nous aurait distribué ce livre (sujets de compos compris), on aurait pu se dispenser de suivre les cours

  • Par Anna Edis - 25/11/2012 - 16:55 - Signaler un abus passé, quand tu nous tiens

    Eh oui, les cours de langues ont pas toujours été super et on peut toujours faire mieux. Mais bon, j'invite le journaliste à aller dans mes cours ou ceux de mes collègues, ou au moins à se renseigner comme son métier l'exige avant de lancer n'importe quoi. Approche actionnelle, CECRCL, travail en îlot ou U, ateliers et scénarios pédagogiques, emploi des nouvelles technologies, etc. Nous ne faisons pas des miracles et nous ne prétendons encore moins faire des bilingues avec nos 30 élèves et la plupart du temps seulement 2 heures de cours au lycée (des coefficients ridicules au bac) mais on enseigne les langues bien différemment de nos jours. Quand aux DVD magiques, c'est la même chose que l'immersion, ou les cours, sans motivation, sans confiance, ça ne sert à rien ou peu de choses! Et à quoi bon rougir d'une erreur, ou la montrer du doigt? La règle numéro 1 est de parler sans complexe!

  • Par obcj - 25/11/2012 - 16:47 - Signaler un abus suite Rien ne vaut l'immersion

    ne voulaient pas parler avec nous, ... Non vs êtes français, ici on ne parle pas anglais disaient-ils...
    Bon, nous les avons inscrit dans un petit théâtre américain à Paris, mais malheureusement la responsable les accueillait en Français.
    Donc pas d'inquiétude, ns ns sommes dit qu'ils avaient relégué l'anglais dans une petite case..
    Ensuite au passage en 6ème, leur anglais est revenu avec un bon accent, ctat génial, puis évidemment qq séjours en Angleterre avec le CE, pas terrible malgré tout, ils parlaient tous en français, le mieux a été l'immersion complète, fille et garçon au pair chez des amis anglais, qui ne parlaient qu'anglais, et là ça été bénéfique...
    Maintenant ils sont dans le bain du matin au soir l'un aux US, l'autre en France travaillant pour une société britannique...
    Je conseille aux parents étrangers qui sont en France, de n'importe quelle nationalité, de continuer à parler à leurs enfants dans leur langue maternelle puis de les mettre à l'école française... et à l'étranger idem... Ce n'est que bénéfice...

  • Par obcj - 25/11/2012 - 16:44 - Signaler un abus rien ne vaut l'immersion

    Oui G trouve que les cours à l'école étaient nuls... Il faudrait absolument que ces cours comme ceux de l'histoire de France soient ludiques...
    D'autre part des séjours en Angleterre sont indispensables, il faut être dans le bain, et cela plsrs années de suite à partir de l'âge de 14 ans. Mais sans Comité d'entreprise, les séjours sont très chers...
    Mes enfants ont eu la chance de vivre à l'étranger en pays anglophone à partir de l'âge de 2 ans 1/2 et 4 ans. Malgré la colonie française, qui ne jurait que par l'école maternelle française, nous avons mis nos enfants à la Nursery School, ns étions 2 familles seulement sur une vingtaine... Ils ont eu un tas de petits copains allemands, anglais suédois et du pays (que je ne nommerai pas). Pdt 1 mois ils ne parlaient pas, ils enregistraient, tout ce qui se disait à l'école, ensuite au bout de ce mois ils parlaient couramment... ctait magique, avec un bon accent, du Yorkshire pour ma fille qui avait un prof de cette région, et d'Oxford pour mon fils, pour les mêmes raisons...
    Qd nous sommes rentrés en France, au bout de 2 ans, ils ont continué à jouer, à se disputer en anglais pdt 1 mois, puis silence complet, l'anglais mis au rancart...

  • Par dicosdor - 25/11/2012 - 12:38 - Signaler un abus Programmes...

    On appelle pas ça être "journaliste" quand on pond des vérités générales sur une expérience personnelle. Vous avez juste une bonne 30aines d'années de retard quand vous parlez des programmes d'enseignement des langues... Le CECRL ça vous dit quelque chose? L'approche actionnelle? Les Tice? Renseignez vous un peu avant de balancer toute sorte de contre-information. Allez voir les cours de langue d'un enseignant de la nouvelle génération, vous verrez que ça a bien changé. Alors certes, tout est loin d'être parfait dans l'éducation nationale et puis il y a toujours quelques enseignants récalcitrants qui continuent à faire des cours old-school mais le temps du par coeur et de la grammaire à outrance ça fait longtemps que c'est révolu...

  • Par ft - 25/11/2012 - 12:20 - Signaler un abus Les temps sont en train de changer

    Je ne vais pas contredire l'article de monsieur Gobry. Les faits lui donnent raison concernant la nullité des Français en langue étrangère. Mais il est utile de l'informer d'une évolution notable dans l'enseignement des langues étrangères, et en particulier de l'Anglais. Ce que M.Gobry décrit, c'est l'enseignement d'Anglais qu'il a reçu au collège et au lycée. J'ai reçu le même que lui et notre actuel président aussi. Aujourd'hui, le gouvernement a pris la mesure du problème et s'est engagé à réformer l'enseignement des langues vivantes étrangères. Tout cela n'a encore donné aucun résultat perceptible, mais laissons à cette réforme le temps de donner ses fruits. Maintenant, l'oral est prédominant dans les cours de Langue étrangère au collège. Le professeur fait cours en Anglais. Or, avec 27 élèves en moyenne par classe, et l'obligation de donner à chacun le même temps de parole, et sachant qu'un cours dure 50 minutes tout au plus, quel temps d'oral reste-t-il à chaque élève ? L'enseignement à l'école ne suffit pas. Il faut le compléter par une pratique quotidienne de l'Anglais. Bonne idée d'annuler les doublages de films et de généraliser les versions originales sous titrées.

  • Par jean gisgrocquier - 25/11/2012 - 12:19 - Signaler un abus D'accord avec expat2

    On pourrait aussi ajouter que l'absence d'accent tonique dans notre langue ne facilite guère les choses.

  • Par kikkoman - 25/11/2012 - 12:06 - Signaler un abus Le premier obstacle à la

    Le premier obstacle à la pratique d'une langue, c'est le filtrage qu'opère le plus souvent notre cerveau... Pour une majorité d'entre nous, l'expression dans une langue étrangère passe systématiquement par la case "français"... parce que seules les ressources intellectuelles sont sollicitées. Or, dans la vie de tous les jours, en dehors du moment où on est devant sa copie d'interrogation écrite, on utilise les émotions, l'affect, et surtout le BESOIN de se faire comprendre... pour des immigrés, pouvoir être compris est une question de survie... Les nouvelles méthodes d'apprentissage ont essayé d'ouvrir le champ d'apprentissage, mais c'est aux élèves de trouver leur motivation ( tout le monde le sait, rien ne vaut les "pillow-lessons"... ! )
    J'ai eu la chance enfant de pouvoir parler 3 langues à la maison... j'ai appris à imiter ce que j'entendais, à "penser" dans des langues différentes, sans passer par le français.J'ai donc pu en apprendre 7 en tout, dont le japonais.Alors, dans nos familles, immigrées ou pas, valorisons notre patrimoine "langues régionales", non pas pour dévaloriser notre bon français, mais pour justement apprendre à penser, ressentir, dans une autre langue..

  • Par François DE CAHAN - 25/11/2012 - 12:03 - Signaler un abus L'enseignement des langues !!

    J'ai fait anglais 1ère langue de la 6ème à la terminale et un petit peu en école d'ingé. La première fois que j'ai eu à me servir de l'anglais de manière professionnelle, c'est lorsque ma société m'a envoyé aux USA pour y construire une usine (ou plutôt participer à la construction). Bien entendu, mon anglais était nul. Il m'a fallu 6 mois pour arriver à converser à peu près correctement. Depuis, les choses de la vie professionnelle ont voulu que je parle à peu près couramment l'anglais. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas grâce aux professeurs de l'Education Nationale.

  • Par Jo22 - 25/11/2012 - 09:46 - Signaler un abus (suite) encore et toujours la même chose..

    Mais arrêtons de penser que nous sommes ridicules, grotesques ou simplement nuls.
    Moi ce que je trouve ridicule, c'est de pondre un article suite a une faute aussi peu conséquente.
    Pensez aussi que la France est un pays relativement ouvert sur les autre: nous regardons des films, écoutons de la musique et connaissons des artistes de divers pays. Aux States, par exemple, les films étrangers sont très souvent réadaptés pour conquérir le marché national et on écoute point de musique si ça ne chante pas en anglais.
    Nous ne sommes peut être pas les plus à plaindre, ni à flageller !

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est le fondateur de Noosphere une entreprise de recherche de marché.

Voir la bio en entier

Fermer