Vendredi 25 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand François Hollande efface
en catimini la "licence globale"
de son programme

Dans la version originale de son programme, le candidat socialiste affirmait que "les auteurs seraient rémunérés en fonction du nombre d'accès à leurs œuvres grâce à un financement reposant à la fois sur les usagers et sur tous les acteurs de l'économie numérique". Une phrase devenue : "les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d'accès à leurs œuvres grâce à un financement reposant sur les acteurs économiques".

Tu veux ou tu veux pas ?

Publié le 8 février 2012
 

Le numérique, c'est formidable, cela permet d'actualiser en permanence ses positions, son programme, ses promesses. Une petite phrase enlevée, une autre rajoutée, sans tambour ni trompette, et on est à jour, replacé dans le sens du vent.

François Hollande est très fort à cet exercice. Il vient en effet de retoucher son programme numérique (la fameuse proposition 45) pour en retirer toute mention à une quelconque licence globale, par une série de reculades, et sans la moindre compensation.

Au départ, l'entourage du candidat Hollande semblait prendre la direction de la licence légale, c'est à dire un système où en échange d'un forfait, payable par tous les abonnés à internet (en clair, une taxe sur l'accès à internet), ces derniers sont autorisés à puiser dans un catalogue de fichiers culturels.

L'offre dite « légale » tarde à venir à cause du problème de la disponibilité des catalogues. L'ensemble des droits ne sont pas forcement gérés par le même acteur économique, tous les films ne sont pas aux mains de la même major, et faire s'entendre tout ce beau monde est chose délicate. Les consommateurs, que ce genre de détails ne concerne pas (à juste titre) s'impatiente : mais comment se fait-il que je paie et que je n'ai pas tout ? Il est évident que les gens ne vont pas s'abonner à plusieurs endroits. Comme dans Higlander, il ne devra en rester qu'un et si on laisse les choses se faire toutes seules, ce sera celui qui aura coupé la tête de tous les autres.

Nous avons donc des titulaires de droits qui refusent de se mettre d'accord pour générer une offre légale de qualité, avec toutes les oeuvres, facilement accessibles à un prix acceptable, et qui dans le même temps se plaignent que la clientèle se dirige massivement vers des services qui proposent justement ce que les titulaires de droit n'offrent pas. Au bout d'un certain temps, où s'accumulent les promesses (non tenues) d'amélioration de l'offre légale, alors que la pression pour lutter contre le « piratage » est toujours aussi forte, les politiques peuvent estimer justifié de taper du point sur la table.

C'est un peu comme dans les négociations syndicales, où le gouvernement a appris, depuis peu il est vrai, à fixer des dates limites pour trouver un accord, sous peine de reprendre le dossier en mains et de légiférer. Et là, miracle, après s'être vu désaisis une fois ou deux, les partenaires sociaux ont appris à conclure des accords...

Pourquoi ne pas reproduire le même modèle ? On dit aux ayants droits qu'ils ont jusqu'à une certaine date pour monter une vraie plate-forme d'offre légale. Si ce n'est pas le cas, le gouvernement monte alors une plate-forme en imposant un licence légale, à la fois aux abonnés, mais aussi aux ayants droits, qui ne peuvent pas refuser de mettre leurs oeuvres à disposition. Le mécanisme de la licence globale proposé par François Hollande (et bien d'autres) pouvait servir à ça : l'arme nucléaire contre des ayants droit de mauvaise volonté.

Visiblement, François Hollande et ses lieutenants n'ont aucune vision stratégique sur ces questions, et surtout, aucune volonté politique. On l'a bien vu, mis à part lors des débats sur la loi hadopi, où quelques députés socialistes ont été contre, les élus PS ne sont que les passe-plats de l'industrie culturelle...

On ne voit pas pourquoi cela changerait. En fait, ce qui est étrange, c'est que François Hollande ait eu une velléité de révolte en osant évoquer la licence globale. Il est vite rentré dans le rang. Une belle occasion gâchée.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par chateleine - 09/02/2012 - 10:15 - Signaler un abus hollande

    depuis le debut je dis que hollande n,a rien d

  • Par flogo - 08/02/2012 - 16:26 - Signaler un abus Tous en musique ...

    " Que reste-t-il de ses amours
    Que reste-t-il de ses discours
    Une photo, vieille photo
    De son programme "

  • Par yt75 - 08/02/2012 - 15:32 - Signaler un abus Taxes, Etat grand redistributeur (part 3)

    Et ce nouveau rôle et organisations associées, exactement les mêmes que pour la problématique "identité sur le net" (bataille rangée actuelle pour se loguer à travers profils facebook, twittrr, g+ etc sur quasi tous les sites, même si surtout presse actuellement, avec données personnelles associées et compagnie) :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
    Problématique ou rappelons le, absolument AUCUN besoin d'ID unique par personne partagé entre les acteurs pour que "les choses fonctionnent sans friction".
    Quant au piratage, piratage zéro absolument aucune importance, et si "lutte" vers les centres et non utilisateurs finaux bien évidemment :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/

  • Par yt75 - 08/02/2012 - 15:30 - Signaler un abus Taxes, Etat grand redistributeur (part 2)

    Et je sais bien que l'informatique est dans un syndrome paroxystique du "cordonnier toujours le plus mal chaussé" à ce sujet (les références, transformé en maladie de coller virtuel ou immatériel partout quand le "problème" est strictement le même que dans d'autres domaines), mais quand même !
    Mais si "il n'y aura pas de légalisation des échanges illicites"(Fleur Pellerin midem), alors quoi ?
    Ce qu'il faut c'est ça :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/
    Et c'est cela qui permettrait de vrais nouveaux entrants, rééquilibrages créateurs/éditeurs, vraie plus value "expérience utilisateur" à acheter par rapport à pirater, baisse des prix, réductions étudiants ou chomeurs, et aussi moins de "quincaillerie" accumulée pour chacun, ce qui permettrait pourquoi pas ? Un certain rééquilibrage budget "contenu"(culturel ou connaissances) et budget "machines et appareils" ?

  • Par yt75 - 08/02/2012 - 15:29 - Signaler un abus Taxes, Etat grand redistributeur (part 1)

    Vraiment urgent de comprendre que tout principe basé sur taxes pour les revenus, et principes ou système de mesures sur écoutes et consultations, ceci avec l'état au milieu en grand redistributeur vers les créateurs, est bien entendu non seulement techniquement infaisable, mais surtout en rien souhaitable !
    Il y a-t-il encore quelqu'un (ou une) qui comprenne ce que cela veut dire ?
    C'est à dire approche monitoring à tout va des flux utilisateurs ? (dans la ligne hadopi d'ailleurs)
    http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/
    Et puis de toute manière strictement infaisable dans l'environnement "longue traîne"(cf wiki) du contenu actuel, et en plus au dessus d'infrastructures de piratage ne partageant aucun SYSTEME DE REFERENCES pour identifier les oeuvres ou mêmes éditions (type ISBN, ISAN, IMDB, ISWC, etc).
    Dire le contraire est du pur mensonge ou de l'ignorance (parler de "panel" comme pour médiamétrie est complétement grotesque, à part pour les tubes radios/télés tout au plus, donc œuvres petite diffusion encore perdantes)

  • Par cesar 13 - 08/02/2012 - 13:25 - Signaler un abus @atlante13

    Tout a fait ça ..
    Il serait interessant d savoir ce qu il a dire en matiere fiscale , la loi de finance 2012 deja votee va aboutir a une hausse d impots . il n a pas (encore) osé dire qu il reviendrait dessus ....
    C est etonnant !

  • Par Karamba - 08/02/2012 - 13:16 - Signaler un abus Nouvelle preuve accablante...

    ...comme quoi Hollande est un troll mais surement pas un chef d'état.

  • Par Equilibre - 08/02/2012 - 12:26 - Signaler un abus Changement de phrase

    Ne dites pas:
    "Visiblement, François Hollande et ses lieutenants n'ont aucune vision stratégique sur ces questions, et surtout, aucune volonté politique."
    Mais dites:
    Visiblement, François Hollande et ses lieutenants n'ont aucune vision stratégique, et surtout, aucune volonté politique.
    Mieux:
    Visiblement, François Hollande et ses lieutenants n'ont aucune vision, et surtout, aucune volonté.
    Au top
    François Hollande et ses lieutenants n'ont rien.

  • Par Harmaggedon - 08/02/2012 - 11:43 - Signaler un abus et combien d'autres... ?

    et combien d'autres dispositions parmi les 60 préconisées par Hollande, vont encore disparaitre soit par "infaisabilité", soit d'autres sous la pression de lobbies dans ses propres rangs ou dans les rangs de ses "alliés".... ?
    Son livret me fait penser à un programme de vacances idylliques, mais qui, en réalité vous mène à un hôtel minable, avec un service minable, dans un cadre du même acabit,... résultat : des vacances chères et gâchées !

  • Par Atlante13 - 08/02/2012 - 10:55 - Signaler un abus Girouette, girouette....

    Elle tourne encore une fois. D'ailleurs, dès qu'il propose quelque chose de concret, vous pouvez être sûr que peu de jours après il dira le contraire. Normal quand on n'a aucune vision pour l'avenir du pays, la seule chose qui l'intéresse est de prendre le pouvoir, en promettent tout et son contraire.
    Dernier revirement, sur l'Europe.
    "Si je suis élu, je dénoncerai les accords pris par Sarkozy"
    Et maintenant, c'est "Si je suis élu, je soumettrai au pays, par référendum, un nouveau projet de constitution européenne".
    Bien sûr, en accord avec tous les autres pays européens.
    Dans 5 ans, et si l'Europe existe encore.
    Girouette, girouette....

Authueil

Authueil est un célèbre blogueur.

Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.

Voir la bio en entier

Fermer