Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande, l'hypopresident qui voudrait que les Français oublient l'exercice du pouvoir
à la Sarkozy

Après avoir critiqué l'hyperprésident pendant 5 ans, voici que la presse raille l'hypoprésident. En réalité, François Hollande tient sa promesse de campagne d'un retour à la normale en matière de leadership. Reste à imposer ce tempo aux Français...

Editorial

Publié le

Qui ne s’en souvient pas ? On en a fait des tonnes, pendant cinq ans, sur l’ « hyperprésident » ! Nicolas Sarkozy montait souvent en première ligne, ravalait son Premier ministre au rang de « collaborateur », envoyait ses vrais collaborateurs dans les médias lorsqu’il n’y allait pas lui-même, au grand dam de François Fillon, lançait trois chantiers par jour... Donnant l’impression d’être en campagne permanente, son bureau transformé en « war room » à la française, Nicolas Sarkozy a été traîné dans la boue par moult journaux, traité d’« agité », d’« histrion de l’Elysée », voire même diffamé lorsque les attaques prenaient la forme de diagnostic médical...

Et voici qu’aujourd’hui, les mêmes font déjà le procès de François Hollande pour des raisons exactement inverses. Après avoir critiqué l’hyperprésident, voici qu’ils raillent l’hypoprésident ! « Hollande, secoue-toi, il y a le feu ! », titre Marianne en une. Au passage, constatons que par cet étonnant tutoiement de François Hollande, l’hebdo de gauche paraît lui dire : « Tu vois, on est avec toi mais là, tu commences à déconner ! » Le Point, en couverture, suggère au chef de l’Etat de se « réveiller ». L’Express pointe ses « cocus ». Etc.

En réalité, Hollande tient sa promesse de campagne d’un retour à la normale en matière de leadership. Un Président actif sur la scène internationale, en appui d’un Premier ministre qui dirige l’action gouvernementale. Des ministres forts qui communiquent dans leur secteur – Valls, Moscovici, Montebourg, Taubira… –, des collaborateurs à l’Elysée restant dans l’ombre, à l’image du secrétaire général de la présidence, Pierre-René Lemas, plus discret que Claude Guéant lorsqu’il occupait cette fonction. D’où ce constat : il est difficile d’avancer à reculons dans la façon d’exercer le pouvoir. Revenir dix ans en arrière, à l’époque du tandem Chirac-Raffarin de 2002, – un président arbitre et son chef du gouvernement débonnaire qui lâche la bride à ses ministres – semble compliqué après cinq ans de sarkozysme.

C’est pourtant cette pratique et son tempo que va tenter d’imposer François Hollande lors de ce quinquennat. Selon certaines indiscrétions distillées par ses proches, il devrait le rappeler aux Français lors de sa prochaine intervention télévisée, le 9 septembre, sur TF1.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sam84 - 06/09/2012 - 14:07 - Signaler un abus C'est sa nature

    Il suffit de se rappeler ce qu'en disait Aubry,son ex et ses chers amis du PS Il suffit de faire son bilan comme 1er secrétaire du PS enfin dans sa commune et son département Bref il n'a pas était élu sur ses compétences mais sur un anti Sarkosisme qu'il n'a fait que reprendre a son compte grâce aux médias qui lui avait fort copieusement tracé le sillon Piètre imitateur de Mitterrand,et de Chchi Il a franchi depuis longtemps le principe de peters

  • Par pimousse - 06/09/2012 - 14:21 - Signaler un abus bon a rien nul en tout

    sarko tenait la barre;parfois sans le succes escompté mais on sentait qu il y avait un pilote !il etait tellement actif que hollande qui veut se demarquer s avere etre un nul qui laisse la barre a un 1er ministre aussi nul ; effectivement ses amis socialistes l ont jugé inapte meme mitterrand n en a pas fait un petit secretaire d etat aux personnes agées tan t il lui paraissait leger au point qu il a confié un ministere a segolene alors sa compagne

  • Par lavande - 06/09/2012 - 14:29 - Signaler un abus @sam84

    Bien sûr qu'il est nul ! Le problème c'est que nous étions moins de 50 % à nous en apercevoir. Ce serait rigolo mais il s'agit de la France et de l'avenir de nos enfants. Où ils sont les pourfendeurs de Sarkozy chez Marianne, Mediapart ety Cie. D'ailleurs, je vous invite à voir les émissions où ils continuent à être invités en nombre : ( Calvi ,BFM, etc...) . C'est franchement amusant de les voir se contorsionner pour expliquer que la situation, Sarkozy ( si, si ,encore ) etc...Ils ne savent plus par quel bout prendre le saucisson comme on dit qu'en on a pas fait l'ENA et la problématique quand on l'a faite .

  • Par afterglow - 06/09/2012 - 14:37 - Signaler un abus la France a besoin d'un hyperprésident

    Nous, les électeurs, ne pouvons pas voter pour un premier ministre ni pour son gouvernement, nous sommes appelés aux urnes pour élire un Président. Après avoir subir une longue campagne et donner de notre temps et de notre patience il me semble tout à fait normal que le Président sorti des urnes soit un hyperprésident, qu'il bouge, qu'il agisse, qu'il montre qu'il est réellement aux commandes. On n'a pas tant donné de notre personne pour qu'il ne soit rien d'autre qu'un simple arbitre. Le tempo qu'il veut imposer aux français c'est d'un autre temps.

  • Par lavande - 06/09/2012 - 14:42 - Signaler un abus Ressortons nos classiques populaires

    Charpin à Fernandel dans le Schpountz : '' Ce n'est pas que tu sois bon à rien mais tu es mauvais en tout ''. Toute ressemblance avec un personnage existant serait pure coïncidence

  • Par heautontimoroumenos - 06/09/2012 - 14:57 - Signaler un abus Revenir en arrière est d'autant plus difficile que…

    … l'on est passé du septennat au quinquennat, et l'air de rien, cela change tout.

  • Par Atlante13 - 06/09/2012 - 15:00 - Signaler un abus A l'époque

    on les appelait les Rois Fainéants. Aujourd'hui faudrait rajouter Incompétent.

  • Par Roxyone - 06/09/2012 - 15:02 - Signaler un abus Président d'un autre temps ?

    Ce que ne veut pas voir Hollande, c'est que nous sommes au XXIè siècle, que le monde a changé, que tout va vite, très vite, les systèmes de communication ont boulversé les méthodes de travail, on le voit en entreprise, on n'arrive plus au bureau le matin pour prendre le temps d'ouvrir et de lire son courrier... on ouvre son ordinateur et on répond à ses mails dans l'instant. Notre époque nous impose une certaine immédiateté, et surtout une très grande réactivité. Hollande est anachronique, son premier ministre désuet, sa politique surannée... Hollande vient de découvrir durant l'été que la crise n'était pas une chimère de Sarkozy...

  • Par la vie claire - 06/09/2012 - 15:15 - Signaler un abus L'"hyppotame"

    L'hippotame Hollande se voulait être un super président ! Les journaïeux, après avoir fait sa campagne, s'aperçoivent qu'ils se sont trompés en trompant l'opinion publique, et l'ont maintenant dans leur viseur ! Quelle délectation ! Vont-ils payer les impôts que leur hyppotame nouveau président va leur réclamer ? ... A voir !...........

  • Par la vie claire - 06/09/2012 - 15:19 - Signaler un abus Roxione ...

    Roxione, comment voulez-vous voir clair avec des petits yeux de ... taupe !

  • Par la vie claire - 06/09/2012 - 15:57 - Signaler un abus Rectification !

    Mais vous aurez bien sûr traduit par : hippopotame.

  • Par le Gône - 06/09/2012 - 16:01 - Signaler un abus Zero pointé..

    Un President innexistant qui en fout pas une !! en arrivant au bureau tel le petit fonctionaire moyen a 9h du matin !!..et une bande de branquignole tous aussi incompetant les uns que les autres..Ca pour nous changer ca nous change..ah c'est vrau que la differance c'est que maintenant y paraitrait qu'il y'a une putain de crise mondiale..mais ca c'est juste depuis que couille molle est aux manettes..."Putain 5 ans de ce circus"..on va tous crever avant..

  • Par la vie claire - 06/09/2012 - 16:03 - Signaler un abus L'hippopotame voudrait ....

    Il en veut des choses ce gourmand personnage ! Nous faire oublier l'exercice du pouvoir "à la Sarkozy", l'on ne risque point tant l'exercice du pouvoir "à la mollasson" n'intéresse personne, et laisse tout le monde sur sa faim (enfin, pour ceux qui ont voté pour), vivement la fin ! Retour à la NORMALITE ! La vraie !

  • Par bidule - 06/09/2012 - 16:48 - Signaler un abus Moi je serai

    Président fonctionnaire façon JC

  • Par sam75 - 06/09/2012 - 17:11 - Signaler un abus Maladie du sommeil

    l'hypopresident semble touche par la maladie du sommeil, je crois surtout qu'il a atteint son niveau d’incompétence qu'il est au bout de ces modestes moyens. Pas d'idées et pas de dynamisme. Sarko reviens

  • Par Villaterne - 06/09/2012 - 17:17 - Signaler un abus La faute aux français !

    Les français qui ont mis ce type-là au pouvoir auront-ils le courage de partager la responsabilité du fiasco ?

  • Par CN13 - 06/09/2012 - 17:21 - Signaler un abus à yves derai :

    On constate que vous, journaliste, vous essayez de trouver des "petites" excuses pour excuser l'inexcusable sur le comportement mollasson de Hollande. Dans quel but ? vous aurait-il promis, à vous aussi, des avantages attractifs ? Tout ce qu'il a promis en tant que "sauveur" pour ceux qui y croient, c'est uniquement pour avoir des voix supplémentaires à l'élection présidentielle. Mais PERSONNE ne lui a demandé de quelle façon et avec quoi ! Reconnaissez quand même que Hollande et sa bande de potes au pouvoir ne glandent pas grand-chose. Quand NS disait de faire attention, la crise n'est pas finie. Les copains socialistes de Hollande répondaient "elle a bon dos, la crise". Il faudrait le leur rappeler çà. Et aujourd'hui, septembre 2012, ils s'aperçoivent "qu'il y a une crise exceptionnellement grave". SANS BLAGUE ! En plus, sa photo est d'une mochetée !

  • Par fms - 06/09/2012 - 17:25 - Signaler un abus l'exercice du pouvoir de Sarko se limitait à la com'...

    plus de bruit c'est sûr, mais pas plus de résultat. Au bout d'un an de mandat, Sarko n'avait à son "actif" que la suppression de l'école le samedi ! Les réformes ne sont venues qu'après le rapport Attali. Sarko a fait de la politique comme on fait de la pub, pas étonnant que les électeurs aient rendu leur baril d'Ariel pour récupérer leurs deux barils normaux.

  • Par CN13 - 06/09/2012 - 17:28 - Signaler un abus à vie claire :

    çà prouve une chose : que ces français ne savent pas réfléchir ni penser autrement qu'à travers tout ce que disent ces journalistes de gauche, même s'ils savent que Hollande et sa bande ne savent pas faire grand-chose, çà ne fait rien du moment que le petit peuple suive tout ce qu'ils disent, que ce soit vrai ou faux, surtout faux. Et on appelle cela, en France, la démocratie ! LOL ! LOL !

  • Par Harmaggedon - 06/09/2012 - 17:56 - Signaler un abus à suivre F. Hollande

    à le voir, à l'écouter anonner , je crois à chaque fois me trouver dans un EHPAD.... et j'ai presque envie de lui faire parvenir un déambulateur, pour lui permettre de se mouvoir, au moins, un minimum !

  • Par Skagerrak - 06/09/2012 - 18:07 - Signaler un abus Liberté chérie

    Voici maintenant la Gauche qui donne des instructions à la presse ! Décidément , on aura tout entendu . Et Laurent Joffrin qui veut introduire une police d' internet contre les articles ou commentaires " malveillants " . Retour à la Pravda ?

  • Par Ravidelacreche - 06/09/2012 - 18:08 - Signaler un abus l'hypopresident

    et lippo première dame sont a Brégançon ....Tout va bien dormez braves gens.

  • Par Karamba - 06/09/2012 - 19:02 - Signaler un abus Un président...

    ... que la presse tutoie tant la familiarité et la complicité est grande, ce n'est pas un président normal. C'est le chef d'état d'une république où règne la confusion et la corruption des pouvoirs censés être pourtant indépendants les uns des autres.

  • Par ARES - 06/09/2012 - 20:03 - Signaler un abus Un Président Normal ...

    Il est tellement normal qu il es est banal et meme invisible ... C'est ça un Président d'un Pays telle que LA FRANCE ??? La France est elle un "Bled" paumé car aujourd'hui rien ne montre que la France et les Français interesse ce PRESIDENT NORMAL !! Si c'est cel que voulait ceux qui ont votés pour lui j'espère qu ils sont contents ... au moins il ne fait pas de bruit et il ne dérange personne pour rester à son poste de planqué bien payé ...

  • Par prochain - 06/09/2012 - 20:20 - Signaler un abus Un énarque ne peut pas être normal

    Il ne peut être que génial. Pour preuve regardez où ils nous ont conduits, maintenant il faut finir le job.

  • Par l'enclume - 06/09/2012 - 22:26 - Signaler un abus Blabla Ier et les experts en hollandise

    Je t'aime moi, non plus Il n’a aucune épine dorsale, il manque de caractère. (Martine Aubry, Le Nouvel Observateur 30 juin 2011) Quelqu’un qui me dit qu’il est normal, je commence à me méfier. (Manuel Valls, Le Figaro Magazine 11 juin 2011) Il n’est pas fiable. (Martine Aubry, Le Nouvel Observateur 23 juin 2011) Celui qui ne fait rien est souvent plus populaire. (Ségolène Royal, Libération 14 juin 2011) Une fraise des bois peut-elle cacher un éléphant ? (Laurent Fabius, Le Nouvel Observateur 30 juin 2011) Le seul point faible de François Hollande c’est l’inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en 30 ans de vie politique ? (Ségolène Royal, Le Figaro 8 septembre 2011) Franchement, vous imaginez Hollande Président de la République ? On rêve ! (Laurent Fabius, Sud-Ouest 18 avril 2011) Arrêtez de dire qu’il travaille ! François n’a jamais travaillé, il ne fout rien. (Martine Aubry, Le JDD 30 avril 2011) Hollande, c’est le principal défaut du Parti Socialiste. (Arnaud Montebourg Canal + 8 juin 2010)

  • Par ricouti - 07/09/2012 - 00:27 - Signaler un abus Il faudrait savoir :

    Il faudrait savoir : Atlantico et tous ses robots lecteurs martellent ici que la presse est de gauche. Ah bon ? et pourquoi s'adonne t elle au Hollande bashing ?

  • Par Alice .R - 07/09/2012 - 00:32 - Signaler un abus serait ce un COMPLEXE d'INFERIORITE ?

    l'origine de la posture de notre président "normal" qui confine à la caricature. Ravie que cette imposture se retourne contre lui :sondage défavorable et réveil de la presse... car enfin ce président en voulant gommer l'action de N.S jusqu'à l'effacement total révèle juste son infériorité , son obsession (haine de N.S) et le vide sidéral de son programme. Cela montre aussi un profond mépris pour les électeurs de N.S .

  • Par Ganesha - 07/09/2012 - 07:21 - Signaler un abus Réactionnaires de Droite

    Beaucoup de commentaires qui n'ont "ni queue ni tête" Vous êtes des réactionnaires de droite, mais vous vous plaignez de n'avoir comme président "qu'un socialiste mou". Mais que demandez vous : un "socialiste pur et dur" ? Ignorez vous que ce qui est prévu, c'est que, bien entendu, la crise va continuer à s'aggraver, et que dans un avenir proche, vous aurez Aubry premier ministre, Mélenchon et Eva Joly au gouvernement ! A moins que vous ne rêviez d'un coup d'Etat militaire ne vous ramène votre petit Sarko malfaisant à l'Elysée ?

  • Par ISABLEUE - 07/09/2012 - 13:24 - Signaler un abus ARGH excellent

    tous ces commentaires me remontent le moral et me font bien rire !! Nicolas doit bien se marrer... Bien fait, c'est le retour de bâton pour MOU 1er , le président FONCTIONNAIRE;

  • Par troiscentsalheure - 07/09/2012 - 15:31 - Signaler un abus A Ganesha

    Il y aura certainement un remaniement d'ici la fin du quinquennat, Hollande pourra sortir ses jokers à ce moment là. C'est quoi le domaine de compétence des gens que vous citez ? Ils seraient capable d'accepter d'être les ministres du futur gouvernement Draghi ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves Derai

Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€