Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France est-elle prête à affronter le choc économique que risque bien d'être 2013 ?

Alors que le gouvernement maintient son objectif de 3% de déficit en 2013, le FMI a d'ores et déjà estimé que la France ne pourrait pas tenir cet engagement. La France est-elle suffisamment armée pour faire face à 2013 ?

Moment décisif

Publié le - Mis à jour le 9 Février 2013
La France est-elle prête à affronter le choc économique que risque bien d'être 2013 ?

Le chomâge sera le plus grand défi qu'aura à relever la France en 2013

Atlantico : L'économiste Christian Saint-Etienne a déclaré que "2013 [allait] être un choc d'une violence telle que les couleurs politiques [allaient] disparaître" [¹]. Dans le même temps, le Fonds monétaire international appelle la France à "rediscuter" l'objectif des 3% de déficit en 2013 parce qu'il l'estime inatteignable. François Hollande a lui-même reconnu que l'année allait être difficile. Quels sont les grands défis qui nous attendent en 2013 ?

Christian de Boissieu : Le principal défi est celui du chômage. Les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI) pour 2013 prévoient 0,4% de croissance, contre 0,8% selon le gouvernement. Or, il faut être à peu près au-dessus de 1,5% pour commencer à le réduire.

La situation de l'emploi est donc le principal enjeu économique, social et socio-politique des prochains mois dans un contexte où l'Europe sera une zone en ralentissement par rapport au reste du monde.

Pour y faire face, il faut prendre des mesures pour relancer la croissance et ne pas se satisfaire des ces prévisions. Au plan national, les mesures prises en faveur de l'emploi - que se soient les emplois d'avenir, les contrats de génération - jusqu'à présent ne seront pas suffisantes pour contrer la hausse du chômage. Il faut également des mesures supplémentaires en faveur des PME qui constituent la principale source d'emplois et d'activités. Il faut les aider à survivre et à se développer.

Thomas Guénolé : Les grands défis qui attendent la France et donc François Hollande ne sont pas particuliers à 2013 puisqu'il s'agit de défis structurels arrivés à maturité. Il existe plusieurs dettes : la dette de l'Etat, celle des collectivités locales, des fonctions publiques, la dette sociale, la dette environnementale et la dette intergénérationnelle (celle que les actuels trentenaires vont hériter des générations au-dessus).

François Hollande a donc plusieurs options :

  • une politique de relance mais qui requiert des moyens financiers que la France n'a plus puisqu'il faudrait accepter d'augmenter significativement notre dette sans gage de succès puisque la dernière relance - au début des années 1980 sous Pierre Mauroy - avait aggravé la situation en augmentant les importations ;

 

  • une politique de relance par une croissance endogène en investissant dans les transports, les infrastructures, l'information... mais ce type de croissance, au delà des moyens financiers, ne produit ses effets qu'à moyen terme ;

 

  • une politique d'austérité afin de réduire massivement la dépense publique ce qui laisse entendre une baisse du nombre de fonctionnaires, voire du périmètre de l'action publique.

 

Pour le moment, le gouvernement donne surtout l'impression de tâtonner le terrain. Seule chose qui semble certaine : la fiscalité augmentera pour tous.

Dans ces conditions, la France est-elle suffisamment armée pour affronter 2013 ?

Christian de Boissieu : Au delà des mesures budgétaires, il existe une marge de manœuvre considérable : l'épargne importante. En France, la taux d'épargne est en moyenne légèrement supérieur à 16% du revenu disponible. Alors que les banques risquent de freiner le financement de l'économie et que les finances publiques sont sous contraintes, il faut mobiliser cette épargne en faveur de l'investissement, du financement des PME et des dépenses d'avenir. Il faut une politique de l'épargne afin de générer de la croissance.

Au niveau européen, les mesures adoptées lors du sommet du mois de juin ont été insuffisantes. Le premier semestre 2013 doit être totalement consacré au problème de la croissance en Europe ce qui passera nécessairement par des mesures nationales en sus des initiatives européennes : il faut jouer sur les deux piliers. La crise n'est pas terminée mais est en bonne voie de résolution : la zone euro restera à 17 pays, la monnaie unique a été secourue... même s'il convient d'être vigilent.

Il y a un an, il aurait fallu que les Européens décident ensemble de décaler l'objectif des 3% de déficit à 2014 plutôt que 2013 afin de donner plus de temps au "noyau dur" des économies européennes dont la France fait partie. Sans cet accord, la France est tenue de respecter cet engagement. Cette révision du calendrier aurait permis d'éviter que la rigueur budgétaire ne pèse sur l'activité... Désormais, si la France ne respecte pas cet objectif, elle le paiera sur les marchés financiers par des taux d'intérêt plus élevés sur sa dette.

Thomas Guénolé : Sur le plan politique, les divisions à l'UMP ne sont qu'un problème secondaire pour la France car ce qui compte pour gouverner c'est d'avoir une majorité à l'Assemblée, ce qu'à François Hollande d'autant plus que celle-ci reste assez solide à ce stade même si nous constatons déjà quelques tensions, notamment au sein de la "gauche populaire". Mais ces fractures restent d'une ampleur normale. Il est encore impossible de pronostiquer réellement un éclatement de la majorité actuelle.

Jean-Luc Mélenchon incarne une opposition sur la gauche au pouvoir. Il a dit et répété que son objectif est la création d'une majorité alternative incluant le Front de gauche, l'aile gauche du PS et les écologistes qui sont plutôt sur une ligne "Les Verts" que sur une ligne "Europe-Ecologie". Il est alors important de rappeler que dans les dix jours qui ont précédé le premier tour de la présidentielle de 2012, seuls dix points de pourcentage séparaient les électeurs qui hésitaient à voter entre Hollande et  Mélenchon. Leur vote d'adhésion se portait sur Mélenchon mais leur "vote utile" les a conduit a glissé leurs bulletins sur Hollande. Conclusion : la frontière qui sépare le vote Hollande du vote Mélenchon est un mur en papier qui se franchit très facilement et l'espace potentiel de Mélenchon est largement supérieur à son espace politique effectif. Les élections européennes de 2014 seront déterminantes en termes de fragilité politique du gouvernement et de sa majorité.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par nervall - 30/12/2012 - 10:23 - Signaler un abus interdit de discuter de l`euro ?

    dans toutes les analyses , aucun economiste ne daigne parler de l`euro , pivot central de l`economie globale , or cet euro est tout sauf europeenne totale , du moins allemande sous cloche a francfort , et l`allemagne est sous cloche US , ce pays etant encore sous tutelle de l`armee US et UK , qui interdisent toute devaluation mais surevaluation permanente pour les usines de la zone dollar , au grand benefice de l`allemagne qui sempresse de cooperer et d`imposer de son influence a la BCE....tant que les imprimantes des US et d`ailleurs surelevent l`euro ..il n`y aura point de salut pour les pays de l`UE , la ruine les attend.....

  • Par adieux - 30/12/2012 - 10:24 - Signaler un abus misère

    mettre les jeunes au travail pour qu'il paye les retraites et les artistes du système vous pouvez aller faire un tour chez les grecs.

  • Par letroll - 30/12/2012 - 10:30 - Signaler un abus interviews symptomatiques ...

    ces interventions sont symptomatiques du manque de vision de nos "élites" ... le diagnostique est uniquement centré sur la France toute seule sans aucune référence à ce qui se passe en Europe et dans le monde ... des visions vouées à l'échec et une élite dont nous devons nous débarrasser

  • Par ZOEDUBATO - 30/12/2012 - 10:47 - Signaler un abus Elle était prête en avril 2012 mais tous les outils

    de croissance, de maintien de l'emploi et du pouvoir d'achat, d'économies structurelles,de la france unie d'un effort réparti équitablement, de justice sociale, de maîtrise de la dette et du budget, de projet d'avenir, de culture, etc. qui avaint été mis en place par Le Président SARKOZY ont été cassés et n'ont pas été remplacés Sa fourberie Minable XVI avait promis de taxer les riches, les banquiers, les financiers et l'Allemagne et au final ce sont uniquement les privés à bas salaires et des classes moyennes qui vont payer alors que c'est leur travail qui finance totalement la France La Gauche et les amis de Minable XVI tous riches nantis à statuts du Public qui nous ont ruinés avec leurs principes : "pas d'aspect comptable" "pas d'économies structurelles" " raisonnement moyens et non besoins" "clientélisme" "juge et partie" "postes de confort ou de complaisance pour mes amis et ma famille" "confusion entre postes de dépenses et emplois créateurs de richesses économiques" Ils continuent d'arnaquer les citoyens pour leurs enrichissements personnels et ne font aucun effort pour redresser la France car ils se sont enfermés dans un égoïsme forcené de parasites sociaux

  • Par Glabre et Ingambe - 30/12/2012 - 10:50 - Signaler un abus Au chômage, les "experts" stipendiés !

    C'est reparti pour l'analyse de deux looses du système, dogmatiques, qui n'ont rien vu venir, qui s'empiffrent aux frais de la princesse depuis des dizaines d'années, mais qui aujourd'hui c'est promis juré craché vont nous dévoiler toute la vérité. Et les voilà qui ressorte tous les poncifs du paradigme qui nous a pourtant envoyé dans le mur.

  • Par Equilibre - 30/12/2012 - 10:51 - Signaler un abus Vous prendrez bien un peu d'humour en ce dimanche?

    entre Childéric et Dagobert, Moudubid 1°, roi des Ventrus, prince des Assistés, Grand Duc du Cerveau Lent, marquis du Grand n'importe quoi, Chevalier de l'Ordre Bobo, son action se fit en faveur des sodomites, auxquels furent ouverts les droits du mariage, des morisques auxquels il ouvrit toutes les portes et de l'Algérie à laquelle il se soumit en 2012. il lutta contre tous les privilèges, sauf les siens, et se battit contre l'injustice, sauf quand il était fatigué. Il mourut riche dans un pays à l'agonie et marqua l'histoire de France de son empreinte très grasse.

  • Par gile - 30/12/2012 - 10:52 - Signaler un abus Croyance et attentisme

    Il me semble que, fondamentalement, la politique de hollande est dans l'immédiat de réduire le déficit budgétaire et, pour ce qui de l'emploi, d'attendre le retour de la croissance, fin 2013/début 2014, qu'il espère vigoureuse compte tenu du crédit impôt qu'il a créé en faveur des entreprises. Pour ce qui est des réformes structurelles, il a manifestement pris le parti de les envisager qu'une fois la croissance retrouvée. Ainsi, il joue son va tout sur le retour de la croissance. Le problème est que rien n'assure que la croissance sera au rendez vous. L'autre risque concerne en 2013 un effet récessif plus important que prévu avec une accélération du chômage qui rende l'attentisme insupportable.........En ce cas tout devient possible en termes politiques, y compris même de nouvelles élections législatives.

  • Par Redmonde - 30/12/2012 - 10:55 - Signaler un abus LANGUE DE BOIS

    Pas de contextualisation, aucune réalisation de la nature de la crise comme crise de la mondialisation et de redistribution économique entre pays occidentaux et émergents. Analyse myope, manque de vision globale, sans parler des tabous, ce qui ne doit même pas être mentionné, comme l'Euro/boulet pour les économies européennes suite aux politiques monétaires suivies par les EU et la Chine.

  • Par g de bouillon - 30/12/2012 - 10:56 - Signaler un abus les jeunes ne trouvent pas de travail....

    c'est dramatique pour un pays mais c'est le résultat de la politique familiale, de cette natalité des familles groseille ou pour être un peu plus précis des familles palmier dattier, de l'éducation nationale incapable de former un jeune à compter lire et écrire correctement ,à réfléchir avant de commencer un travail..... les entrepreneurs ne sont pas là pour pallier la carence étatique, que de sommes ponctionnées qui assèchent nos entreprises pour quel résultat! la nomenklatura nous asphyxie chaque jour un peu plus.

  • Par Equilibre - 30/12/2012 - 11:01 - Signaler un abus Plus sérieusement

    2013 sera un très grand carnage. Il faudrait que l'on m'expliquasse comment faire plusieurs pays n'ayant quasiment aucune caractéristiques communes sous une même monnaie. UNIQUE solution: la dévaluation salariale rapide, qui ne marche pas toute seule, sans ajustement monétaire. Les plus "pauvres" sont condamnés à s’appauvrir , les plus riches et puissants en profiteront avant de chuter à leur tour. . Quant au présiflan, il est de toute manière de la carrure dont sont faits les présidents de conseil général, tout juste bon à gérer des ronds-points. Et encore, il aurait fallu mieux pas, en bon français :-) Il préfère de toute manière tout ce qui n'est pas français, en témoigne sa politique d'importation de population et de dons d'argent au reste du monde. Il sera le présiflan du retour au franc, dans des conditions catastrophiques.

  • Par jmpbea - 30/12/2012 - 11:13 - Signaler un abus messieurs les économistes...

    cela fait 50 ans que j'entends l'éloge des PME sur tous les tons et de toutes les couleurs.....mais elles continuent à manquer de financements souples et bon marché, à souffrir d'une administration tatillonne, agressive et envieuse, de syndicats aux prises de position suicidaires, alors , je vous en prie, un peu de réalisme! les mesurettes du gouvernement pour l'emploi vont coûter très cher et reporteront le chômage de quelques mois,ça aussi cela a déjà été fait: résultat? il reste à voler aux français leur épargne qui est le seul argent qui reste en France...à suivre

  • Par cvoboda - 30/12/2012 - 11:22 - Signaler un abus Tout va bien!

    Les Français ne doivent pas s'inquiéter. Ils ont a leur tête un Président beaucoup plus compétent que le FMI et les instances économiques européennes et même locales qui manifestement ne savent pas de quoi elles parlent. Nous avons ici un grand penseur dont l'analyse se réfère à une méthode inventée par lui et qui remplace toutes celles ayant précédé: l'Écouénomie ou mise en pratique de ce qui lui est resté de ses précédentes études : La méthode Coué... donc: Tout va bien...

  • Par guy bernard - 30/12/2012 - 11:31 - Signaler un abus echec en 2013, et mat en 2014

    2013 est une allée pavée de rose par rapport à 2014. faites le point et vous verrez. et cela en dehors des aléas exogènes qui ne sont guère favorables. quand on sait de plus que l'on vend massivement nos brevets aux étrangers et nos parts de marche, les chances de réussites deviennent nulles. il n'est que temps que la France soit dirigée par des professionnels et non par des charlots lobbyistes de la fonction publique

  • Par papyjac - 30/12/2012 - 11:34 - Signaler un abus De mon point de vue

    Aucun économiste n'est d'accord sur ce qu'il faut faire Aucun politique n'a le courage de décider C'est la Grèce et l'Espagne qui vont marqué 2013 C'est 2014 qui sera dur pour la France

  • Par Manuman33 - 30/12/2012 - 11:46 - Signaler un abus Deux experts...

    aussi experts que moi en élevage des huitres. La nullité se montre chaque jour de plus en plus dans ce pays. L'exemple étant donné par nos experts, nos politiques, bref nos soit disant élites...Les solutions sont connus depuis de nombreuses années. Il reste à trouver les hommes courageux pour les prendre. Où sont-ils ? Pas dans le système politique en tout cas.

  • Par pemmore - 30/12/2012 - 11:50 - Signaler un abus Créer des emplois, quels emplois?

    tout est orienté vers les services dès l'école, pour rétablir l'activité il faudrait que les activités qui créent des richesses tournent à plus 10% (agricole,industrie tourisme) avec quel personnel? Demandez à un fainéassioux de lacher son tableau excell inutile sortir son cul de sa chaise et prendre le poste à soudure!

  • Par Salvatore Migondis - 30/12/2012 - 12:01 - Signaler un abus ..

    Ils attendent le deuxième volet du plan Marshall..?

  • Par General3Gaulle - 30/12/2012 - 12:02 - Signaler un abus Decryptage A LIRE...

    " les couleurs politiques allaient disparaître" traduire le PS ne pourra plus cacher que comme l'UMP ils servent la soupe a l'olygarchie financiere. Moi sa me fait rire de voir les pretendus experts qui ont meme pas vu venir la crise de 2008 nous prevoir encore l'avenir... Le probleme de ces experts c'est que ils servent aussi la soupe... Prochaines crise : démcoratique car les peuples vont prendre conscience que ce bi partisme verouille est un leurre de démocratie. La médicratie qui n'est pas un contre pouvoir va aussi subir des graves tubulences car certains medias vont devoire rendre des comptes au peuples... surtout quand nos impots subventionne un presse au service de l'olygarchie ... Un espoir pour les journalistes precaires (forme de censure) il faut s'attendre a une destruction de la mediacratie qui va s'effondrer... il ya des places a prendre pour construire le monde d'aprés et en revenir aux fondamentaux de la presse, relater la réalité, enqueter et pas servir la soupe, c'est la mort du softpower;

  • Par moerl16 - 30/12/2012 - 12:19 - Signaler un abus c'est pas demain

    c'est pas demain que les décisions nécessaires seront prises ,les énarques tiennent le pays et surtout se tiennent les coudes ,l'empilement des structures administratives ne sert que ces individus le découpage des départements des régions permet de placer des incapables inaptes a gagner leur vie autrement que sur les deniers collectés par les impôts et taxes ,le cumul perpétuel des postes d'élus leur permet de s'engraisser sans jamais créer une seule petite richesse ,j'ai 72 ans et j'attend toujours un homme politique avec la carrure et les cou!!!!!de De Gaulle pour oser chambouler le paysage politique français

  • Par MEPHISTO - 30/12/2012 - 12:25 - Signaler un abus Le choix du peuple

    Comment la FRANCE pourra t-elle résister à l' implosion programmé de son modèle social ? avec un HOLLANDE , élu par défaut , dogmatique ,idéologique et inactif . la donne aurait été tout à fait différente avec un SARKOZY pragmatique , volontariste et réélu

  • Par boblecler - 30/12/2012 - 12:30 - Signaler un abus lol la tribune titrait sur

    lol la tribune titrait sur son site 2013-1993 : même taux de chômage. Pourquoi? Car les Français ne veulent pas prendre leurs destins en main et SARKOZY a enlevé le commissariat au plan par le conseil d'analyse et sociale. Il faut que les gens investissent dans les PME sans qu'on ait besoin de leur dire. Les Français sont responsables de leur sort et de leur gouvernants. Attendre d'un gouvernement qu'il fasse en 6 mois ce qui n'a pas été fait en 5 ans faut pas rêver des gens y laisseront leur plume! moi le premier! Il faut des paysans, il faut des artisans car 700000 entreprises artisanales verront leur patron partir en retraite. Il faut que les français investissent dans les PME mais non SARKO a vendu EURONEXT à NYSE. Adieu les marchés secondaires en région. Les assurances préfèrent les placements financiers et à l'étranger pour obtenir les 20 % alors qu'on voit bien qu'avec la hausse du barril de pétrole, les industriels ne peuvent plus faire produire à 2000 km de leur marché.... Le patronat est con et les français paient via les partenariats public privés!!!!! Voilà tout ce qu'il faut changer et revenir à une situation de 1997 - 2001 quand poutine a inondé le marché de pétrole

  • Par Dr H. - 30/12/2012 - 12:57 - Signaler un abus "Aucun économiste n'est d'accord sur ce qu'il faut faire" !

    C'est ce qu'affirme papyjac. Mais au contraire, on sait très bien ce qu'il faut faire... L'Allemagne, la Suisse, le Canada, l'Australie, même la Suède... et j'en passe, avaient les mêmes tares que nous et risquaient de glisser sur le même toboggan. Mais eux ont réagi à temps. Une fiscalité raisonnable, un Etat dégraissé, des syndicats responsables, des entreprises menées par ceux qui y ont mis leurs sous et pas par des énarques... et le résultat est là. Mais ça demande d'en avoir dans le pantalon pendant quelques années !

  • Par lesud83 - 30/12/2012 - 12:57 - Signaler un abus Des veaux

    De Gaulle avait raison "les Français sont des veaux !" On s'en est rendu compte aux dernière élections présidentielles ! Comment autant de gens ont-ils se laisser berner par des promesses d'un homme qui n'a aucune compétence ? Il suffit de faire référence à : dans quel état a-t-il laissé le PS quand il en est parti ? Il a mis en faillite la Correze. Et les Correziens l'acclament ! DES VEAUX VOUS DIS-JE !!! Sans parler du gouvernement qui, depuis ma naissance, n'en a jamais connu un aussi incompétent ! Normal il a été constitué par un INCOMPETENT !!! Et les médias qui l'on fait élire au nom d'une idéologie STUPIDE et MALHONNÊTE n'ont même pas les Couilles de reconnaître leur erreur. A cause d'eux, aussi, voilà où nous en sommes. Ah oui,, parlons-en de la liberté de la presse !!! Mais quand parlerons-nous de son impartialité et de son honnêteté ??? SARKO REVIENS-NOUS V I T E, S A U V E - N O US, ON EST TRES MAL !!!!!!!!! FAIS REVENIR LES INVESTISSEURS SANS LESQUELS RIEN N'EST POSSIBLE ECONOMIQUEMENT DONC, EN MATIERE D'EMPLOIS !

  • Par pratclif - 30/12/2012 - 13:47 - Signaler un abus pratclif

    C'est pathétique d'écouter ou de lire ce que ces "docteurs" de l'économie nous disent à longueur d'année. Le problème c'est le chômage et l'emploi? OUI da! Mais la production? L'emploi accompagne la production; l'emploi est le résultat de la production de biens et de services marchands. Et ce ne sont pas les fonctionnaires et les emplois publics qui font de la production marchande. Chaque emploi public exédentaire, inutile ou inefficient, c'est un emploi payé par la taxation des ménages et des entreprises auquel correspond un emploi civil manquant cad. qui n'existe pas. Plus de production c'est investir,; pour investir il faut des profits; la croissance c'est exclusivement de l'investissement, et l'investissement c'est de l'épargne plutôt que de tout consommer. Quelques perles de ces experts: "de Boissieu: prendre des mesures pour relancer la croissance et ne pas se satisfaire des ces prévisions. Au plan national, les mesures prises en faveur de l'emploi - que ce soient les emplois d'avenir, les contrats de génération - jusqu'à présent ne seront pas suffisantes pour contrer la hausse du chômage." Les emplois d'avenir et les contrats de génération c'est encore plus de taxation;

  • Par pratclif - 30/12/2012 - 14:02 - Signaler un abus pratclif

    Quelques perles de ces experts: "de Boissieu: prendre des mesures pour relancer la croissance et ne pas se satisfaire des ces prévisions. Au plan national, les mesures prises en faveur de l'emploi - que ce soient les emplois d'avenir, les contrats de génération - jusqu'à présent ne seront pas suffisantes pour contrer la hausse du chômage." Les emplois d'avenir et les contrats de génération c'est encore plus de taxation; il n'y aura pas d'emplois nets créés, car aux emplois publics visibles créés, il y aura le même nombre d'emplois perdus dans l'économie réelle mais diffusés dans des milliers d'entreprises dont les PME. Ces emplois aidés seront principalement publics, car ceux créés dans le secteur marchand ne le seront que par effet d'aubaine.

  • Par pratclif - 30/12/2012 - 14:03 - Signaler un abus pratclif

    Quelques perles de ces experts: Guénolé: Hollande alternative N°3: "une politique d'austérité afin de réduire massivement la dépense publique ce qui laisse entendre une baisse du nombre de fonctionnaires, voire du périmètre de l'action publique". Ah oui! Une baisse massive d'emplois publics inutiles, inefficients voire néfastes pour l'économie réelle (les ENA qui passent leur vie à inventer des règlementations et des usines à gaz administratives) aura à court terme un

  • Par pratclif - 30/12/2012 - 14:04 - Signaler un abus pratclif

    Quelques perles de ces experts: de Boissieu; "l'épargne est là; le taux d'épargne des français est le plus élevé d'Europe?" Mais où est employée cette épargne? dans les bons du trésor pour financer l'excès de dépenses publiques; dans les livrets A, épargne administrée pour financer des projets d'État, logement social et projets non rentables, assurance vie dont les gestionnaires investissent aussi en bons d'états.....

  • Par Lama1983 - 30/12/2012 - 14:52 - Signaler un abus La Génération Perdue

    Pendant que les politichiens ne pensent qu'à leurs intérêts et ne savent pas où ils vont, pendant que notre pays est en train de couler des insuffisances des uns et des autres, la jeunesse est sacrifiée... on a parlé de décennie perdue au Japon, on peut désormais parler de génération perdue. J'ai écrit un article à ce sujet, n'hésitez pas à le consulter http://bougerlafrance.kazeo.com/ et si vous aimez mon blog, n'hésitez pas à voter en sa faveur, merci ^^

  • Par prado13 - 30/12/2012 - 15:28 - Signaler un abus La France est-elle prête à

    La France est-elle prête à affronter le choc économique que risque bien d'être 2013 ? Bien sûr que non. Avec normal 1er et sa clique d'incompétents, impossible !!! Ce gouvernement ne travaille pas et le peu qu'ils ont fait a été retoqué soit par le sénat soit par le conseil constitutionnel. Tout est impréparation, improvisation et pitoyable. 2013 = La Grèce pour les gaulois. Et ils l'auront voulu maintenant il va falloir passer à la caisse ou plutôt à la casse !!!

  • Par Gégé Foufou - 30/12/2012 - 15:55 - Signaler un abus Quand je lis

    les commentaires sur la politique ou l'économie sur ce site celà me fait penser au sketch des frères Taloche quand il parodient la chanson de Il était une fois: j'ai encore révé d'elle. La fille c'est Marine Le Pen et le gars qui n'entend rien ce sont les français abrutis par la pensée unique distilée en permanence par l'UMPS. Français patriotes, la solution vous l'avez à porté de bulletin de vote, c'est le Front National. Vous allez voir, lire et entendre de plus en plus de responsables commencer à reconnaitre la réalité de nos analyses politiques, économiques et sociétales, méfiez vous, ce qui les interessent c'est vos voix pour mieux vous berner une fois élus. Au fait Coppé, Fillion, ils réveillonnent ensemble ou ils affutent leurs armes pour le début de l'année ????

  • Par Gégé Foufou - 30/12/2012 - 16:00 - Signaler un abus Alesud83

    FAIS REVENIR LES INVESTISSEURS et les millions d'imigrés, les taxes, les ministres de l'ouverture de la diversité et des minorités, le Karcher, la sécurité, la réduction de la dette ET TON BARATIN d'européiste mondialiste asservit aux riches et aux banquiers voleurs. SARKO reste o tu es car nous au F.N. nous NE VOTERONS PLUS JAMAIS POUR TOI

  • Par Titan75 - 30/12/2012 - 16:15 - Signaler un abus Rappel de quelques vérités

    La gauche c'est l'idéologie, et l'idéologie et la vérité ne font jamais bon ménage. Un gouvernement d'incompétents haineux. Les Français sont des veaux pour avoir cru un type pareil. Un type élu par accident (DSK), par rejet (Sarkosy), presque par erreur. Avec l'aide des médias et des musulmans (93% au second tour). Un pays qui vit un double drame : économique et identitaire / civilisationnel (une immigration invasion qui finira par submerger la population de souche et la culture européenne). Une immigration qui ruine la France (et l'Europe) et la défigure. Un islam conquérant et agressif incompatible avec la démocratie et avec notre civilisation. Une crise économique qui vient de trop de dette et de redistribution des cartes entre pays développés et pays émergents. Voilà le rappel de quelques vérités dont on entend peu parler, en tout cas de la part de la quasi-totalité des pseudos "experts" qui s'expriment, ici ou ailleurs.

  • Par Terranostra - 30/12/2012 - 17:23 - Signaler un abus Les couleurs politiques UMP-PS ont disparu depuis belle lurette,

    Depuis plus de 20 ans la France est gouvernée par l'UMPS, européiste, mondialiste, pro-immigrationniste. J'aimerais savoir s'il existe des études sérieuses et objectives sur le chômage et l'immigration ? Merci de me les signaler.

  • Par Liberte5 - 30/12/2012 - 18:29 - Signaler un abus Ni la France ,ni la classe politique se sont prêtes à affronter

    Avec 10 millions d'habitants de moins,la France compte 500 000 fonctionnaires de plus que l'Allemagne. Le coût de la maison France (État, collectivités,système social) est supérieur de 200MDs d'euros par an à celui de l’Allemagne. Voilà les réformes qu'il faut faire pour s'en sortir avec en sus: sortir des 35h,réformer le système éducatif qui est devenu une machine à décerveler..Casser le collège unique.Valoriser l'apprentissage et les métiers manuels. Stopper l'immigration de peuplement. Voilà les pistes à suivre.Sinon c'est la descente aux enfers. L'UMP et le PS sont carbonisés. IL n'y a rien à en attendre.On ne peut pas compter sur ceux qui nous mis dans ce bourbier pour nous en sortir. La solution passe par la venue d'hommes et de femmes nouveaux qui veulent seulement travailler à redresser la pays.Devant le désastre les médias ne pourront plus ignorer ceux et celles qui actuellement en sont tenus à l'écart. Une nouvelle page va s'ouvrir. Un modèle sorti de la Libération, sclérosé,usé jusqu'à la corde s'écroule sous nos yeux. Il n'a plus sa place dans le monde tel qu'il se dessine.

  • Par Agate - 30/12/2012 - 18:44 - Signaler un abus Et en ce qui concerne la " refondation " de l'école...

    C'est surtout une bombe à retardement, en l'état actuel des voeux de ce gouvernement.. On a l'impression que pour le moment tout le monde s'en fiche, mais a-t-on idée du fric qu'une telle réforme va coûter à TOUS sans exception, par le biais d'une plus qu'évidente future hausse des impôts locaux ?!

  • Par lebahire - 30/12/2012 - 19:08 - Signaler un abus a gauchiste, gauchiste et demi

    De source Wikipedia, dans le n° 259 de l'ANARCHIE (24 03 1910) l'anarchiste marxiste Victor Serge écrivait:

  • Par victor13 - 30/12/2012 - 19:30 - Signaler un abus Plusieurs solutions nous ménent dans l'impasse.

    Cela veut dire qu’il n’y a pas de choix dans le présent et qu’il conviendrait de préserver l’avenir. Les dépenses devraient être réduites au maximum pour assurer un minimum. Ce n’est pas ce que ce nouveau gouvernement a observé et il devra s’y soumettre. Comme préconisé par ce gouvernement les restrictions des dépenses seront obligatoires en 2013. Cette mêmes années devra être employée à une programmation sérieuse et pertinente d’un Véritable Plan d’Investissements en vue d’un «Authentique» Redressement. Économique de la France en y associant évidemment,absolument toutes les instances concernées. Cela fait beaucoup de monde et demandera du temps. La difficulté viendra de l’impérieuse nécessité de faire participer toutes les tendances politiques et syndicales en imaginant au préalable l’organisation prédéfinie de la concertation des participants. Les différentes étapes de cette démarche devront être sérieusement t planifiées . NE SOMMES NOUS PLUS CAPABLES DE NOUS GOUVERNER A CAUSE DE NOS DISPUTES STERILES;

  • Par JJ BA - 30/12/2012 - 19:32 - Signaler un abus STOP

    Comme il est pénible ce pessimisme récurent! Bien évidement tout n'est pas parfait mais ... ce sport national et médiatique qu'est devenu la critique permanente, le clivage constant, le crachat dans la soupe de la république celle de la liberté de l'égalité de la fraternité , la critique et la moquerie quand il s'agit de la France . Pays que les citoyens du monde placent dans les 3 pays ou ils aimeraient vivre... avec Hollande aujourd'hui comme avec Sarkozy hier... l"aveuglement pour la seule réussite matérielle ne permet pas à certains d'apprécier la chance que nous avons de vivre ici!

  • Par Seb Per - 30/12/2012 - 19:43 - Signaler un abus ce qui se passera

    quand la crise sociale resultant de la la crise economique aura atteint un niveau insoutenable, alors soit une lame de fond portera un mouvement nationaliste au pouvoir, soit l'Etat se disloquera, et de la maniére suivante : des regions ou groupes de regions reprendront leur autonomie et refuseront la solidarité nationale, au besoin en formant des alliances avec d'autres regions limitrophes des pays voisins avec lesquelles elles partagent davantage economiquement et culturellement. Il faut bien comprendre que l'Etat Francais est certes une belle Histoire mais aussi un mythe construit par les Capetiens puis par les Bonapartistes et enfin les Republicains. Rajouter à cela l'immigration et on se retrouve exactement au 8eme siecle : une Gaule qui n est pas encore la France et dont le sud est aux mains des Maures / Sarrasins. Quelle ironie de faire un bond de 1300 ans en arriere.

  • Par Ludo1963 - 30/12/2012 - 19:44 - Signaler un abus très bonne nouvelle : l'économie française va plonger en 2013

    deux profs, deux blaireaux, tout mous comme hollande, je parie qu'ils n'ont jamais mis les pieds dans une PME rien sur le code du travail, les économies de l'état (révision des missions, mille feuille régional je vais pas faire la liste...) ils sont aussi nuls qu'Hollande qu'ils ménagent dans cet article.. l'économie française va plonger en 2013, c'est une très bonne nouvelle car nos créanciers forceront Mou 1er à faire des réformes qu'il ne pourra JAMAIS faire... il dissoudra l'assemblée et la droite où le centre droit gouverneront, sous tutelle de la troika. années de réformes difficiles mais après cela on repartira... la fin des 30 piteuses des faux socialistes je suis sûr que çà va déjà chauffer quand on aura les chiffres de la croissance (ou de la récession ?) du 4éme trim 2012

  • Par Deckard - 30/12/2012 - 20:09 - Signaler un abus Avec gradubide 1er comme

    Avec gradubide 1er comme présiflan et des bras cassés dans le gouvernement, je vois mal comment la France pourrait sortir de cette crise en 2013.... Esc-ce que Normal1er a une compétence dans un domaine financier ou économique au moins ? sait-il que nous sommes entrés dans l'euro ???

  • Par DANY83270 - 30/12/2012 - 20:37 - Signaler un abus Quel choc économique ?

    il n'y aura aucun choc économique puisque les socialos n'ont qu'à pressuriser encore davantage les contribuables pour trouver l'argent necessaire à toutes leurs dépenses; quant aux Français ils ne peuvent que cracher au bassinet lorsqu'on leur présente la facture ; exemple la Société des Eaux de Marseille qui augmente subitement le tarif de l'abonnement qui passe de 215 € / an à 375 € / an , ça sent le cambriolage; merci Hollande de favoriser ce genre d'augmentation de la part de la S.E.M. qui est l'un des sous-marin du PS !

  • Par zebulon54 - 30/12/2012 - 20:39 - Signaler un abus Voeux 2013

    Comment Sa Fourberie et ses collaborateurs, aussi fourbes que lui, vont-ils nous souhaiter une bonne année? Leurs égos n'en seront que légèrement écornés, certainement pas leurs portefeuiiles.

  • Par boblecler - 30/12/2012 - 21:45 - Signaler un abus Bien sur que la France est

    Bien sur que la France est capable avec les permis à polluer qui deviennent obligatoires, la fin de dizaines de conventions fiscales dont celle suisse qu'on peut renégocier. Suffit de revoir le statut de monaco et de faire des zones défiscalisées dans les banlieux!

  • Par milou - 30/12/2012 - 21:51 - Signaler un abus Des sous

    "ce qui compte pour gouverner c'est d'avoir une majorité à l'Assemblée, ce qu'à François Hollande" non! c'est "des sous" ! sinon il est cuit !

  • Par zebulon54 - 30/12/2012 - 22:47 - Signaler un abus ENA

    Le problème ne réside-t-il pas dans le monopole des grandes écoles sur la capacité de diriger.

  • Par vangog - 30/12/2012 - 23:07 - Signaler un abus Repousser les échéances pour sauver la "social-démagogie"

    en bref, "donner du temps au temps", telle est la devise de la gauche archaïque. Oui, mais jusqu'à quand?...

  • Par Lama1983 - 30/12/2012 - 23:53 - Signaler un abus virons cette bande de nazes

    Et qu'on n'en parle plus... marre de ces escrocs, incompétents, traîtres à leur patrie qui nous ont vendu aux marchés financiers fous, aux allemands et à d'autres intérêts. Revenons aux valeurs sûres !

  • Par campaillou - 31/12/2012 - 06:57 - Signaler un abus ceci noté

    ne soyons pas pessimistes tout de même......mais préparons les fourches. Il va arriver un temps ou ce qui ne devait pas être oublier.....va S'EXPRIMER! Mais ce sera de la douleur pour les plus faibles d'entre nous. la france qui se lève tôt!

  • Par fouloas - 31/12/2012 - 10:52 - Signaler un abus La dette, ce n'est pas la nôtre

    Que la dette soit payée par ceux dont les tripatouillages financiers ont conduit à cette dette; les peuples ne paieront pas, cette dette ils s'assoient dessus car ils ne sont pas responsables de cette dette.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christian de Boissieu et Thomas Guénolé

Christian de Boissieu est économiste. Professeur à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne, il a été président du Conseil d'analyse économique de 2003 à 2012.



Thomas Guénolé
 est politologue à à Sciences Po, maître de conférence à Sciences Po et professeur chargé de cours à l'Université Panthéon-Assas.

Ses tribunes dans la presse et ses interventions télévisées portent principalement sur l'extrême droite, la droite, le centre et la crise de l'euro. Il a fondé en 2012 le Projet Constitution Liberté en partenariat avec OpinionWay."

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€