Jeudi 24 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dans la tête des classes moyennes :
"Pour moi, le triple A,
c'est garder Assez d'Argent
pour Alimenter ma famille"

Un panel de plus de 130 Français des classes moyennes amenés à converser sur la plateforme collaborative FreeThinking. L'étude s'est déroulée du 4 au 7 janvier 2012. Quelles sont leurs attentes pour cette année présidentielle, bercée par la crise ? (Épisode 1/5).

2012, par les classes moyennes

Publié le 30 janvier 2012
 
  1. Premier enseignement : pour les Français qui se sont exprimés durant ces 13 jours, 2012 se présente mal. L’atmosphère a souvent été lourde depuis 2007 sur le blog FreeThinking, notamment depuis la récession de 2009. Elle s’aggrave encore, devenant par moment franchement noire, certains ne voyant de motifs d’espoir nulle part. Cette désespérance se retrouve à trois niveaux : le monde, la France, leur vie quotidienne.

Une crise mondiale...

Sollicités sur les défis à relever sur le plan international, ce qu’expriment ces Français de classes moyennes est déjà révélateur de leur état d’esprit général : les choses vont mal, elles ne vont pas s’arranger en 2012, le mur est proche.

  • Les questions les plus éloignées de leur vie quotidienne : la lutte contre le changement climatique et le risque nucléaire sont spontanément évoqués... pour être jugés impossibles à piloter à court terme.

« A part la crise économique du monde entier qui nous tient tous en haleine, l’autre enjeu sera, à mon avis, l’enjeu climatique : inondations, sécheresse, etc, et tout ce que cela implique : morts, déplacement des populations, famines, guerres car, à ce jour, tous les pays du globe sont touchés par les phénomènes climatiques. Donc, on n’est pas sorti de « l’auberge » !!!!! »

« Les enjeux pour 2012 sont à mon avis que nous commençions à prendre un peu plus soin de notre planète !! c’est essentiel on l’a vu avec la catastrophe nucléaire …le nucléaire, mon dieu !!! »


  • Les questions économiques et politiques : la construction européenne et l’avenir de notre continent semblent très mal engagés. Quelques commentaires présentent bien la nécessité d’aller plus loin dans l’intégration européenne comme une solution à la crise – mais ils restent marginaux dans le pessimisme ambiant.

« La crise va durer, l’Europe va s’effondrer et/ou se scinder en mini europes, quelques pays par ci, quelques pays par là, et tout sera controlé par les spéculateurs, les agences de notations. »


  • Les questions plus géopolitiques ou de civilisation, comme celle du printemps Arabe : là aussi, pas d’enthousiasme, plutôt de l’inquiétude. Avec ce sentiment nouveau qui s’exprime dans beaucoup de commentaires : la peur diffuse d’une guerre, au Proche-Orient ou ailleurs. Comme si une violence latente allait bientôt éclater. Les commentaires qui font état de cette crainte sont d’ailleurs souvent peu argumentés : ils expriment plus une sensation qu’une réflexion, mais ils sont nombreux.

« Les pays arabes, suite à leurs diverses « révolutions », se trouvent eux aujourd’hui comme certainement demain pas mieux qu’hier. Toujours aussi pauvres, toujours en guerre et de plus en plus menacés par la mise en place de régimes beaucoup plus ultras et conservateurs qu’auparavant…Que du bonheur! »  

« Je suis également pessimiste et à plusieurs endroits de la planète, ça ne tient qu’à un fil que les conflits explosent. » 

 

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Tan - 30/01/2012 - 15:00 - Signaler un abus Rien de nouveau

    que le rabâchage des dires des oiseaux de mauvaises augures qui font de la peur leur fond de commerce. Par contre, pas une note d'optimisme où l'on verrait ces personnes vouloir prendre leur destin à bras le corps. Des individus passifs pleurant la perte de leur paradis terrestre où tout leur tombait dans la bouche. Triste mentalité d'assistés prêts à croire n'importe quel bonimenteur comme Hollande.

  • Par Ravidelacreche - 30/01/2012 - 12:02 - Signaler un abus la catastrophe nucléaire …le nucléaire, mon dieu !!! »

    Il faut interdire les tsunamis ! Un point c'est tout !

Véronique Langlois Xavier Charpentier

Véronique Langlois et Xavier Charpentier ont créé en mars 2007 FreeThinking, laboratoire de recherche consommateur 2.0 de Publicis Groupe.

Voir la bio en entier

Fermer