Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Fonctionnaire (littéralement) payé à ne rien faire… Et tous les autres : le point sur ceux qui travaillent ou pas dans la fonction publique française

Alors qu'un fonctionnaire vendéen à la retraite a perçu ces dernières années plusieurs dizaines de milliers d'euros alors qu'il ne travaillait plus, il est important de garder à l'esprit que tous les employés de l'Etat ne sont pas logés à la même enseigne quand il s'agit du temps de travail.

Pas à la même enseigne

Publié le - Mis à jour le 23 Décembre 2016
Fonctionnaire (littéralement) payé à ne rien faire… Et tous les autres : le point sur ceux qui travaillent ou pas dans la fonction publique française

Atlantico : Selon un récent rapport de la chambre régionale des comptes, une commune de Vendée a rémunéré pendant plusieurs mois un directeur des services qui ne travaillait plus, avec notamment 36800 euros injustifiés (lire ici). Si l'on observe le panorama global de la fonction publique française, quels sont les secteurs et les corps de métiers où les employés de l’État travaillent le moins ? A-t-on une idée précise de leur nombre ?

Luc Rouban : Il est effectivement important de bien distinguer les choses. En l'occurrence, ce rapport de la chambre régionale des comptes porte sur la fonction publique territoriale et en particulier sur un emploi de cadre dirigeant qui fait partie des emplois dits fonctionnels, souvent fortement politisés.

Dans la fonction publique territoriale, on constate souvent de très gros problèmes de gestion du personnel, avec des employés recrutés – pas tout le temps, certes – sur des critères politiques, ce qui peut entraîner un certain nombre d'abus et de dérives (primes, situations illégales, rémunération excessives, etc.). Cette gestion est assez régulièrement épinglée par les chambres régionales des comptes. C'est donc bien au niveau local que les zones d'opacité sont les plus nombreuses.

Or, la fonction publique territoriale n'est pas gérée comme la fonction publique de l’État. Chaque collectivité locale dispose d'une totale autonomie de gestion de son personnel, avec de grandes libertés, notamment pour le recrutement. C'est souvent dans ce cadre-là que l'on trouvera des situations abusives (considérations politiques, tolérance envers certaines pratiques, etc.).

Bien sûr, il faut se garder de généraliser ce genre de situations, tout dépend des collectivités locales et des parcours personnels des uns et des autres.

Il faut bien savoir que la fonction publique territoriale est composée aux trois quarts de fonctionnaires de catégorie C (employés, ouvriers), ce qui représente environ 1,35 millions de personnes. Il y a souvent des problèmes de gestion de ces personnels, en partie liés au fait qu'une bonne partie de ces travailleurs sont recrutés sans concours. On constate alors des soucis d'absentéisme, de conflits avec la hiérarchie, etc. Il y a régulièrement une vraie fracture interne dans les collectivités locales entre les cadres et le personnel d'exécution qui travaille sur la voirie ou dans des tâches manuelles. A cela s'ajoute le fait qu'étant donné que ces travailleurs effectuent pour beaucoup des tâches manuelles, ils sont plus souvent soumis aux accidents du travail, aux problèmes de santé, aux arrêts-maladie, etc. L'absentéisme n'est donc pas tout le temps illégitime.

Globalement, le recrutement sans concours induit un recrutement par affinités, pour lutter contre chômage local, pour préserver la paix sociale dans les communes, etc. C'est une forme de distribution d'emplois publics, comme on a pu l'observer dans l'Italie du Sud par exemple.

A l'inverse, y a-t-il des fonctions publiques ou des secteurs où les fonctionnaires travaillent beaucoup plus que la moyenne, voire même trop ?

Luc Rouban : Il y en a plusieurs, et on peut penser ici au secteur de de la recherche. Dès que l'on atteint un certain niveau de grande qualification, tous les cadres et assimilés sont au forfait-jour, ce qui sous-entend des semaines de 50-60 heures.

Contrairement à la fonction publique territoriale, la fonction publique d’État comporte, elle, des personnels qui peuvent être au contraire complètement écrasés de travail avec des salaires médiocres. C'est le cas dans les services actifs (140 000 policiers environ, 310 000 militaires environ), où vous avez des permanences de nuit et des contraintes horaires extrêmement fortes. C'est aussi vrai pour la fonction publique hospitalière (1 million d'agents, dont 113 000 médecins), avec notamment les personnels infirmiers et soignants des hôpitaux publics. Tous ces employés sont soumis à des pressions très fortes de la part de leur hiérarchie et des usagers, avec un niveau d'agression au travail parfois considérable (souligné par les récentes enquêtes de la Dares).

Ces secteurs sont très chargés et subissent en outre des réductions d'effectifs depuis quelques années, avec des conditions de travail dégradées. Ce qui pose d'ailleurs les germes d'un autre problème à l'avenir : maintenir un bon niveau de prestation pour l'avenir, alors que la demande de service public n'a pas baissé (bien au contraire) et que tous les métiers ne sont pas substituables entre eux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 20/12/2016 - 07:59 - Signaler un abus Boucs émissaires ?

    Article relativement modéré. Même Agnès Verdier-Molinié s'y montre nettement moins ''frénétique'' que dans la plupart de ses interventions télévisées. Ce qui est vraiment pénible sur Atlantico, ce sont les quelques commentateurs mentalement perturbés, ''monomaniaques'', atteints d'une ''névrose obsessionnelle'', pour qui les fonctionnaires remplissent le même rôle de ''boucs émissaires'' qu'ont connus les juifs dans le passé ! 

  • Par essentimo - 20/12/2016 - 08:39 - Signaler un abus ce qui est insupportable

    c'est d'être confronté chaque jour à l'insuffisance et la suffisance des fonctionnaires qui se savent intouchables. Quant à plaindre les "manuels" plus souvent soumis aux risques de maladies ou d'accidents, on voit qu'aucun de ces intervenants n'a géré une entreprise.

  • Par essentimo - 20/12/2016 - 08:40 - Signaler un abus je précise

    l'insuffisance : non en quantité mais en qualité !

  • Par goethe379 - 20/12/2016 - 10:02 - Signaler un abus Statut

    Tous les problèmes résident dans le statut de la fonction publique qui ne devrait être conservé qu'au régalien. Justice, police, armée. Les enseignants ne devraient pas en bénéficier.

  • Par GP13 - 20/12/2016 - 10:03 - Signaler un abus La logique du guichetier

    Absence de vraie responsabilité, anonymisation des relations, sorte de logique du guichetier, plombent la fonctionnarisation. Y aurait-il quelqu'un pour me prouver l’intérêt d'avoir des enseignants fonctionnaires, que le personnel hospitalier y compris médical soit fonctionnaire, qu'on ne pourrait pas externaliser quantités d'emploi de la fonction publique territoriale ??

  • Par Benvoyons - 20/12/2016 - 10:03 - Signaler un abus Problème Français et de la mauvaise gestion des Fonctionnairres

    1) Les Fonctionnaires sont aussi des élus. Ce qui est totalement interdit en UK, Allemagne, Autriche Pologne qui sont des dictatures comme tout le monde le sait. Donc les Fonctionnaires ont tous les pouvoirs de la Nation . La Révolution Française avait été faite pour éliminer des castes et bien en 2016 nous en avons UNE celle des Fonctionnaires Élus et qu'il faut éliminer pour pouvoir réformer et remettre la Fonction Publique dans son utilité première. 2) Avec le système ci-dessus la France est arrivée à un trop plein pour des questions purement Politcos Syndicales d'arrangement entre amie. Donc réduire réduire de 500000 est possible puisque l'Allemagne utilise 4.9 millions de Fonct pour 82 millions d'habs et la France 5.6 millions pour 65 millions d'habs. Donc c'est possible sans réduire ou il ne faut pas réduire et même en augmentant le nombre dans les secteurs ou ils font défauts par cette mauvaise gestion pour clientélisme amicale et voix électorale. 3) Donc la transformation de la Fonction Publique n'est pas sa remise en cause bien au contraire elle est sa revalorisation des salaires de la cohérence de son activité pour ainsi être mieux reconnu par les Français.

  • Par phillis - 20/12/2016 - 10:29 - Signaler un abus Retraîte basée sur les derniers mois!

    Un de mes beaux-frères travaillant dans la territoriale avait un petit salaire qui a été majoré de 30% sa dernière année afin qu'il touche une retraîte convenable, un des mes belles soeurs prof a pris sa retraîte à 50 ans. Ayant eu 5 enfants elle travaillait en 1/4 temps et a pris des congés sans soldes. Pour sa dernière année elle a effectué un plein temps avec heures sup dans un collège sympa. Résultat 1400 € et elle ose se plaindre en parlant de petite retraîte

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/12/2016 - 11:26 - Signaler un abus @ganesha

    le fonctionnaire perçoit à vie une rémunération que l'on pourrait assimiler au revenu universel.........puisqu' on ne lui demande pas obligatoirement un travail en retour.......C'est beau n'est-ce pas !!! Il faut vite éteindre la lumière..........ça attire les "feignasses".

  • Par totor101 - 20/12/2016 - 11:38 - Signaler un abus Un oubli ?

    On parle des effectifs, par exemple 1 million dans les services de la santé publique MAIS ! Quelle part d'administratifs qui n'ont AUCUN contact avec les malades et qui se la coulent douce dans un bureau ? ? ? ? C'est la même chose partout ! Ceux qui sont au contact du public sont les ALIBIS des bureaucrates flemmards .......

  • Par edac44 - 20/12/2016 - 12:24 - Signaler un abus Fonction publique : un outil de pilotage au service de l'état

    La fonction publique de l'État comptait au 16/12/2015, 2,47 millions d'agents (43,87 %), la fonction publique territoriale 1,98 million (35,17 %) et la publique hospitalière 1,18 million (20,96 %). Combien y a t-il de "feignasses" dans le tas ??? RÉPONSE : pas plus que dans le privé et c'est prouvé !... mais prendre un exemple de "dysfonctionnement" et en faire une généralité démontre une fois de plus, de la médiocrité grandissante de certains journalistes en mal d'audimat. Quant aux "yakafaucons" du dessus (mais pas tous !...), qui visiblement ne connaissent pas grand chose au sujet et préfèrent aboyer avec les loups dans ces colonnes, , je ne puis que leurs conseiller de se documenter un peu mieux sur ce qu'est la fonction publique, un outil indispensable pour toute démocratie au service de TOUS ses citoyens. ==============================================================> http://bit.ly/2gXgFk8 ==============================================================> http://bit.ly/2h70C8A

  • Par Anguerrand - 20/12/2016 - 12:37 - Signaler un abus A Paulquiroulenamassepasmousse

    Les insultes, arme des faible de Ganesha, sont à oublier, il doit être fonctionnaires pour les defendre ainsi. Le scandale de la fonction public est que nous en avons un million de plus qu'en Allemagne pour une population de 20 millions d'habitants en moins. Si l'on rajoute les régimes spéciaux cela nous coûte 20 milliards de trop par ans. Si nous revenons à nombre raisonnable, c'est donc 100 millards de gagner en 5 ans. Le secteur public et les régimes spéciaux sont la plus grande inégalité qui existe en france. ( ou sont les libertés, ÉGALITÉ, fraternité dans ces conditions ?)Peu de gens savent que les couples de retraités de fonctionnaires sont cumulables sans limites, dans le privé le cumule des deux sont plafonnés à des sommes très inférieurs à 2000€ . C'est scandaleux.

  • Par Anguerrand - 20/12/2016 - 12:41 - Signaler un abus Zoé Sheppart fonctionnaire régionale

    Lire son livre " 35 heures par MOIS" . Elle s'em........tellement qu'elle a écrit la vérité sur son travail, sa récompense, elle a été dégradée.

  • Par zouk - 20/12/2016 - 13:43 - Signaler un abus Fonctionnaires

    Quels pouvoirs les Cours de Comptes régionales ou Nationale ont-elles pour dénoncer et sanctionner les abus de telles embauches et retraites pour amis des politiques bien placés? Une véritable politique d'assainissement à tous niveaux est indispensable.

  • Par Benvoyons - 20/12/2016 - 15:33 - Signaler un abus edac44 - 20/12/2016 - 12:24 Personne ne remet en cause le fait

    qu'il faut une Fonction Publique :)::)) Seulement que les Fonctionnaires ne peuvent être des élus comme dans les autres pays démocratiques qui eux se bougent se transforment alors que cela est impossible en France car cette oligarchie à tous les pouvoirs en France et bloque les transformations nécessaires à la survie de la France. Qu'il y en a trop et que donc 500000 non remplacement cela n'est pas la Mer à boire. Il en restera encore 4.900 000 Fonctionnaires cela n'est pas la fin du monde ni son extinction :)::)) Les Députés et Sénateurs Grandes Mairies, les Régions les Conseils Départementaux doivent être dirigés par la société civile comme voulu par nos premiers révolutionnaires.de 1789.

  • Par moneo - 20/12/2016 - 15:45 - Signaler un abus Zoe Shepard

    elle a même été virée de son premier emploi pour avoir décrit la vie anonyme dans un emploi régional ( sans citer la région) mais ou c'était tellement criant de vérité que les intéressés se sont reconnus et l'ont fait virer tout en ne se rendant pas compte qu'ils prouvaient la réalité de la situation ( tant mieux pour elle ,ça lui fait de la pub ) il y a eu un projet de film mais je crois qu'il échoué ) il y'a trop de fonctionnaires parce qu'il y a trop de collectivités et de machins de coordination.le statut général est totalement inadapté , on y grimpe à l'ancienneté même si on est toujours absents ;le personnel y est déresponsabilisé , et c'est vrai quand il y en a un qui bosse ,invariablement c'est lui qui bosse beaucoup trop pour les autres( voir Zoe Shepard),la notion de corps est une catastrophe et un empêchement à toute réorganisation ( même De Gaulle s'y est cassé les dents avec le corps des mines) et les 35H ont achevé le travail. la première réforme est donc la suppression de corps et des statuts pour tous les nouveau recrutements et de prévoir des clauses de mobilité et d'adaptabilité et d'aligner pour les congés maladies du public sur le privé

  • Par Danper - 20/12/2016 - 16:10 - Signaler un abus Tous ne sont pas fainéants

    Il est évident qu'un certain nombre de fonctionnaires travaille consciencieusement. Cependant on connait tous des planqués parce qu'appartenant au bon parti. Le clientélisme règne en maître. Ce n'est pas un hasard si la majorité d'entre eux vote PS, hégémonique dans l'administration. Cela n'exclut pas la participation des autres partis a cet "achat" de consensus.

  • Par tubixray - 20/12/2016 - 16:47 - Signaler un abus Se la couler douce

    Il y a pire, des fonctionnaires travaillant consciencieusement mais réalisant des taches disparues du monde du travail privé depuis 20 ans !....Quelle a été l'incidence de l'informatisation dans les administrations depuis 20 ans ??? Un élément de réponse = compter les bureaux vides dans les ministères, les CPAM par exemple ... peu ou pas en fait.

  • Par Anguerrand - 20/12/2016 - 17:46 - Signaler un abus Vacances à rallonge

    Habitant depuis des années en zone balnéaires, quand on voit des touristes arriver le jeudi et repartir le mardi, on peut être sur, a qq exceptions près que ce sont des fonctionnaires qui pour le lundi et le vendredi font passer ces jours en carence donc sans retenue de salaire. Tant pis pour les étudiants s'ils sont profs. C'est totalement courant. De plus ils évitent les journées rouges ou noires contrairement au privé. Ces profs en burn out ne travaillent donc moins d'un jour sur 3 dans l'année. Ensuite on s'étonne du niveau scolaire. Il y a des années que les enseignants ne font plus ce métier par vocation, mais pour les vancances et ceux de leurs enfants perso avec lesquels ils n'ont pas de problèmes de garde. Ils gagnent la même chose sérieux ou non, alors...

  • Par edac44 - 20/12/2016 - 17:53 - Signaler un abus @Benvoyons les # entre fonctionnaires en France en Allemagne

    Il est difficile de comparer la fonction publique en Allemagne avec la fonction publique française parce que ces deux pays utilisent cette dernière de façon très différente dans la gestion de leur pays. Seuls les incultes se contentent de la différence des chiffres sur le nombre de fonctionnaires sans en comprendre la réalité. Concrètement, la France compte environ 90 emplois publics pour 1000 habitants, loin devant le Japon (40 emplois publics pour 1000 habitants) et l'Allemagne (50 pour 1000) mais loin derrière le Danemark et la Norvège (160 pour 1000). Un statut différent en fonction des pays Néanmoins, dans un comparatif entre la France et l'Allemagne mené en 2014, Rémi Lallement, économiste au Centre France Stratégie, expliquait sur France Inter que l'Allemagne a privatisé le secteur de la santé pour faire baisser le nombre d'emplois publics mais continue de verser les salaires. Surtout, le "statut de fonctionnaire est assez restrictif en Allemagne: il est réservé à un nombre plus restreint d’emplois qu’en France (les magistrats, certains postes de l’enseignement par exemple) et le nombre de contractuels est plus large", détaillait-il.

  • Par edac44 - 20/12/2016 - 17:57 - Signaler un abus @Benvoyons les # entre fonctionnaires (suite)

    Source BFMTV du 21/09/2015 =====> http://bit.ly/2hnq6dN

  • Par cloette - 20/12/2016 - 18:21 - Signaler un abus Un fonctionnaire

    est payé par l'Etat, donc Benvoyons n'a pas tort de dire qu'il ne doit pas être un élu car c'est en quelque sorte un conflit d'intérêt ... Mais il peut quand même ( à mon avis, être maire par exemple, non ?)

  • Par Benvoyons - 20/12/2016 - 18:34 - Signaler un abus edac44 - 20/12/2016 - 17:53 Cela ne change en rien le trop

    Fonctionnaires en Fr. Même la cours des comptes le dit tout de même. Maintenant merci de lire Médecine Allemagne http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Monographies__Les_conditions_d_installation_des_medecins_en_ville_dans_5_pays_europeens.pdf http://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/lallemagne-privatise-ses-hopitaux-publics-en-situation-dechec Cela en dit long sur la différence de mentalité sur la gestion de l'argent Publique en Allemagne et donc de la gabegie Française. La Suède aussi a privatisé complètement les Hôpitaux Les Hôpitaux sont sous contrat d’État. Concernant le payement par l’État et bien non se sont les caisses alimentées par l'ensemble des salariés . Même en France pas l’État sauf pour la dette. Mais la dette est le résultat de la non gestion par l’État des Hôpitaux Public . Faut savoir que la caisse Alsace Moselle qui a la même gestion qu'en Allemagne la caisse n'est pas déficitaire. La cause est que le % de prélèvement est calculé chaque année suivant le bilan de la caisse. Donc tu peux passer à 10 à 10.9% si nécessaire sur les salaires. Donc toutes les personnes pour la Médecine sont solidaires et ça change tout :)::))

  • Par Benvoyons - 20/12/2016 - 18:45 - Signaler un abus Il faut arrêter de dire c'est l'Etat qui paye car en aucune

    manière il est capable de le faire sans les impôts et taxes Tva qui sont payés par le secteur Privé. L’État utilise ton argent et même quand il fait de la dette c'est bien toi qui paye au bout. Donc l’État c'est nous donc il est normal que la société civile s'occupe de la gestion et des transformations nécessaires aussi bien pour le domaine privé que Publique.

  • Par Liberte5 - 20/12/2016 - 19:44 - Signaler un abus La france est gouvernée par les hauts fonctionnaires!!!!

    Ceux sont eux que l'ont retrouvent dans tous les gouvernements. Aucun pays au monde ne tolère qu'un fonctionnaire ne devienne un élu. Quant ces même élus votent des lois qui concernent la fonction publique, il y a conflit d'intérêt. Personne ne le souligne. D'autre partle premier statut général des fonctionnaires (de l’État) a été édicté par la loi du 19 octobre 1946, sous la pression des communistes. Des dispositions similaires ont par la suite été prises en faveur des agents communaux, par la loi du 28 avril 1952, et des agents hospitaliers, par le décret du 20 mai 1955.Le statut général des fonctionnaires a fait l’objet d’une refonte globale entre 1983 et 1986 au moyen des quatre lois qui, désormais, le constitue : loi du 13 juillet 1983, portant droits et obligations des fonctionnaires, communes aux trois fonctions publiques, lois du 11 janvier 1984, du 26 janvier 1984 et du 9 janvier 1986, portant dispositions statutaires relatives, respectivement, à la fonction publique de l’État, à la fonction publique territoriale et à la fonction publique hospitalière. Tout cela est le fait des socialistes et des communistes. Aujourd'hui la fonction publique n'a plus de sens.

  • Par edac44 - 20/12/2016 - 20:10 - Signaler un abus @Benvoyons : entre approximations, erreurs et contre vérités ...

    il est difficile ici de vous répondre et est-ce même utile ??? vous semblez "accro" à la suppression de fonctionnaires et bien, privatisons la fonction publique hospitalière, c'est 1,2 millions de personnes. Perso, j'y vois qu'un seul inconvenant : seuls les hauts revenus (et je n'en fais hélas pas partie !...) pourront se soigner avec efficacité!... Pourquoi croyez-vous que les anglais friqués (et quelques autres) viennent se soigner en France ? Nous avons encore pour l'instant le meilleur système de santé du monde mais l'utilisation de ses ressources est effectivement très mal gérée. Ce n'est pas une raison pour "casser la baraque" quand seules les portes grincent, non ???

  • Par Carl Van Eduine - 20/12/2016 - 20:43 - Signaler un abus Fonctionnaires ? Non ! Noblesse de robe faute de contre pouvoir

    Lorsque constitutionnellement, rien n'interdit à l'Etat de faire le déficit qu'il veut, lorsque rien ne lui interdit de siphonner comme il le veut le PIB, lorsque rien ne lui interdit une politique salariale hors sol, lorsqu'il peut engager des dépenses non comptabilisées qui obèrent le futur, pourquoi voudriez vous qu'il ne soit pas laxiste avec ce corps électoral des fonctionnaires qui sont par nature à leur propre service, car par contrat au service de l'Etat, qui depuis belle lurette est au service de l'Etat et non plus de la Nation ? Ne fût-ce que considérer que la qualité du service est proportionnelle au nombre de fonctionnaires, et non pas à leur motivation, pas plus qu'à l'organisation du travail, et aux outils de productivité, c'est vraiment décider qu'il y a d'une part les planqués de la république, dits aussi fonctionnaires et d'autre part, les travailleurs. Ce pourrait être faux. Mais encore faudrait-il admettre que les fonctionnaires doivent rendre compte comme les autres d'objectifs de qualité et de productivité. Mais c'est anti-électoral ... de gauche. La noblesse de robe, la réserve des bons votants, c'est eux. A part les autres communautaristes bien sûr.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/12/2016 - 21:34 - Signaler un abus @edac44

    Il faut impérativement arrêter d'écouter France-inter....notre système de santé est le plus coûteux au monde pour ceux qui cotisent et le plus généreux pour ceux qui ne payent pas.... Personne n'en veut sauf ceux qui en profitent à tort...

  • Par assougoudrel - 20/12/2016 - 22:18 - Signaler un abus Dans un service, il ya des postes où

    des fonctionnaires croulent sous la tache et d'autres où les autres tuent le temps en jouant au solitaire. J'ai connu des chefs de services qui faisaient des rotations de façon que tout le monde soit polyvalent et ça marchait très bien. Seulement, un chef de service au bout de deux ans est muté et la routine reprend le dessus. Les fonctionnaires sont mal répartis dans les divers postes et il y en a trop. Je parle dans les ministères civils et dans l'Armée. Cette dernière a été épurée et il y a beaucoup moins de personnels qui se tournent les pouces. Par contre, dans les municipalités, quand on voit une dizaines de jardiniers sur un petit terre plein, c'est révoltant. Des entreprises privées peuvent faire le travail au lieu de payer des gens à vie. Quand aux enseignants!!! J'avais une maison que je n'arrivais pas à vendre; un couple d'enseignants est venu la voir et l'ont achetée à toute vitesse car ils devaient partir en vacances. Ils ont même demandé au notaire de signer pour eux et de garder les clés jusqu'à leur retour. Ils l'ont achetée comme on achète une baguette. Le fonctionnaire est sensé être au service du citoyen et c'est l'inverse qu'on voit.

  • Par vangog - 21/12/2016 - 00:22 - Signaler un abus Les LR-PS ont embauché 1,2 millions de fonctionnaires

    territoriaux pour un service rendu au public dégradé. Ces embauches pour enrichir le mille-feuille de la décentralisation ratée avaient donc uniquement une vocation clientéliste...une sorte de récompense pour vote Adequat...ils allaient pas travailler, en plus!?!?!

  • Par 2bout - 21/12/2016 - 01:05 - Signaler un abus Evidemment edac44,

    si c'est sur France Inter qu'ils le disent.

  • Par Anguerrand - 21/12/2016 - 07:04 - Signaler un abus À vangog

    On doit l'embauche d'un million de fonctionnaires à Mitterrand et lui seul. Je ne sais pas où vous sortez les 200.000 autres, mais certainement à Hollande, c'est une façon bien facile pour cacher le chômage. Quand à NS il a été le premier à faire baisser le nombre de fonctionnaires. Quand la mauvaise foi vous aveugle !.... le programme économique de MLP - Phillipipot ne prévoit pas de diminution du nombre de fonctionnaires, bien au contraire. Au fait quel différence entre le programme FN et celui de Mélenchon ?

  • Par vangog - 21/12/2016 - 12:04 - Signaler un abus @Anguerrand +614% d'augmentations des effectifs

    des conseils régionaux en dix ans ( Sarkozysme-Fillonisme + Hollandisme-Macronisme)! Était-ce bien nécessaire, pour un si piètre résultat de nos transports, voies de circulation, économie etc...? Le reste est à l'avenant: après la LRL du 13 août 2004 ( Fillon) transférant des compétences aux collectivités, la fonction publique territoriale a été multipliée par deux ( source cour des comptes). Loin derrière, mais avec des chiffres tout aussi importants, suivent les communautés d'agglomération (+375%) et les communautés de communes (+222%). Le secteur communal, qui regroupe près de 2 agents territoriaux sur 3, est celui qui a le moins embauché puisque la hausse des effectifs atteint 14% entre 2001 et 2011. À cause de ces augmentations Hollando-Fillonistes, salaire des fonctionnaires représente en effet aujourd'hui plus de 23 % de la dépense publique totale et près de 13,5 % du PIB, des niveaux parmi les plus importants des pays de l'OCDE

  • Par Benvoyons - 21/12/2016 - 14:49 - Signaler un abus vabgog C'est bien de mettre les chiffres globaux mais merci de

    mettre les chiffres par Régions avec ceux qui ont le pouvoir sur ces régions et idem pour le reste:)::)::)) + les dates!! Voilà que monsieur ment par omission. Tu me diras tu ne fais qu'appliquer le système des Médias alors que tu les détestes :)

  • Par DANIEL74000 - 21/12/2016 - 14:59 - Signaler un abus STATUT ET SERVICE

    Le statut public a transformé les services publics en sévices publics. Pour rétablir une certaine égalité, le nouveau Président DEVRA supprimer le statut public à tout ce qui n'est pas régalien, les régimes spéciaux y compris les subventions aux syndicats, partis politiques et associations diverses et faux nez de l'administration

  • Par Anguerrand - 21/12/2016 - 16:13 - Signaler un abus A vangog

    Votre avalanche de chiffres, ne nous informe jamais du programme FN. Les FN comme vous ou Ganesha se dérobent à chaque fois dès que l'on parle du programme économique très coûteux ( et irréalisable) du FN. Je vous rappelle que NS a diminué le nombre de fonctionnaires , et le programme de Fillon prévoient une diminution légère du nombre de fonctionnaires si l'on se compare aux pays étrangers et à la densité de fonctionnaires par rapport aux nombres d'habitants. Je suis bien de l'avis de DANIEL 74000.

  • Par vangog - 22/12/2016 - 00:33 - Signaler un abus @Anguerrand manifestement, Francois Fillon

    n'est ni de votre avis, ni de l'avis de Daniel 74000, sinon il l'aurait déjà réalisé durant le mandat de Sarkozy, non?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Luc Rouban

Luc Rouban est directeur de recherches au CNRS et travaille au Cevipof depuis 1996 et à Sciences Po depuis 1987.

Il est l'auteur de La fonction publique en débat (Documentation française, 2014) et publiera Quel avenir pour la fonction publique ? en mars 2017 (Documentation française).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€