Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le FN un parti d’extrême droite ? Extrême, peut-être, de droite certainement pas

Une convention étymologique requiert que l'on qualifie le Front National de parti d'extrême droite. Si l'on se fie aux propositions concrètes, le parti de Marine Le Pen trouve davantage sa source d'inspiration au Front de gauche, et vice-versa.

Biais étymologique

Publié le
Le FN un parti d’extrême droite ? Extrême, peut-être, de droite certainement pas

Nicolas Sarkozy a récemment dénoncé l'intérêt réciproque qu'ont le PS et le FN à se favoriser mutuellement, suivant ainsi la machiavélique doctrine mitterrandienne. Le PS croit asphyxier l’UMP et l’emporter au second tour grâce à un sursaut républicain illusoire. Le FN veut faire de la politique libérale et laxiste du PS un repoussoir pour des classes populaires de plus en plus tentées par le vote populiste.

Si Nicolas Sarkozy a raison de dénoncer ce cynisme insupportable, s’il a raison de brocarder ces cuisines politiciennes qui font de Taubira et de Philippot des alliés indéfectibles, le vrai danger pour la France provient plus de l’inquiétante similitude des programmes économiques du Front National et du Front de Gauche.

Que Jean-Luc Mélenchon suggère que la Banque de France finance sans discernement le Trésor Public et donne un blanc-seing à l’irresponsabilité financière de certains de nos élus. Marine Le Pen ne dira pas mieux.

Que Jean-Luc Mélenchon désigne dans un élan de démagogie l’euro comme cause de tous les maux des Français. Marine Le Pen approuvera.

Que Jean-Luc Mélenchon préconise d’embaucher massivement des fonctionnaires et d’hypothéquer le budget de l’Etat pour les soixante prochaines années. Marine Le Pen acquiescera au nom de la sanctuarisation des services publics.

Que Jean-Luc Mélenchon propose d’augmenter le SMIC de 300 euros brut aux dépens de la compétitivité de l’industrie française déjà mal en point. Qu’à cela ne tienne, Marine Le Pen renchérira en suggérant de réduire les charges salariales des petits revenus de 200 euros net.

Que Jean-Luc Mélenchon se pâme devant la victoire du parti démagogique de gauche radicale Siriza en Grèce. Marine Le Pen s’en réjouira.

Que Jean-Luc Mélenchon soutienne Kerviel. Marine Le Pen en fera un héros de la lutte contre le système financier.

Que Jean-Luc Mélenchon nous exhorte à surtaxer Total pour nous permettre d’importer plus d’énergies polluantes. Marine Le Pen ne changera pas une virgule.

Que Jean-Luc Mélenchon dénonce ces grandes entreprises d’où viendraient tous nos malheurs. Marine Le Pen applaudira.

Que Jean-Luc Mélenchon veuille supprimer Hadopi, sortir de l’OTAN, séparer les activités de banque de dépôt et de banque d’affaires, taxer indéfiniment les grandes entreprises, rejeter le traité transatlantique. Marine Le Pen dira : oui, oui, oui, mille fois oui !

Quand Jean-Luc Mélenchon souscrit, Marine Le Pen signe. Ce numéro de duettiste ne doit pas nous duper : derrière ces constats faciles et ces remèdes ineptes, c’est l’avenir de la France qui est en jeu. Il n’y a pas de plus grand péril pour l’économie française que le logiciel FNFG : il éreinte la construction Européenne, il fait fuir les investissements, il replie sur le marché intérieur, il méprise le développement durable, il hypothèque la crédibilité financière de l’Etat. Il nous fait méthodiquement manquer tous les ajustements nécessaires de notre modèle économique et social pour nous adapter à un monde digitalisé et mondialisé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 05/03/2015 - 08:10 - Signaler un abus Le FN est devenu un parti de gauche depuis la trahison de MLP

    et de son virage à gauche en contradiction avec les origines du FN de JMLP. MLP a soutenu des candidats CGT ( Hayange), la grève des cheminots, ou Syriza parti d'extrême gauche en Grèce. De droite il ne lui reste plus rien, le patriotismes disent certains commentateurs sur ce site, et les autres ne le seraient pas? En réalité ce parti est devenu un parti national-socialiste comme au bon vieux temps de tonton Adolphe. MLP n'a t elle pas été elu " démocratiquement a 99,9%? Signe d'une grande démocratie, comme enUnion Soviétique ou en Afrique.

  • Par Anguerrand - 05/03/2015 - 08:15 - Signaler un abus A quand un vrai parti de droite en France?

    Un parti patriote, avec une politique qui n'est pas celle de Melanchon avec en plus le retour ruineux au franc, comme le FN, mais avec une politique economique intelligente et économe des deniers de l'états? Espérons qu'un tel parti émerge d'ici à 2017 pour sortir la France de notre situation.

  • Par vangog - 05/03/2015 - 09:54 - Signaler un abus Ne faites pas écrire des journaleux biberonnés à la pensée

    unique sur le Front National! Ayez le courage d'inviter sur vos lignes des représentants du Front National pour en disserter! Sinon vous obtiendrez un panégyrique de Mélenchon, qui est l'exact opposé de ce qu'est le FN: contre la République, voulant rendre leur indépendance aux DOm-Toms, voulant réduire l'armée à la portion congrue, voulant plus d'Europe et l'abolition totale des frontières, anti-nucléaire, immigrationniste forcené, islamiste convaincu, dictateur dans l'âme, souhaitant interdire tous les partis qui ne pensent pas comme lui, Melenchon est l'exact opposé de ce que sont les patriotes. N'écrivez pas n'importe quoi!

  • Par Anguerrand - 05/03/2015 - 10:59 - Signaler un abus A vangog

    Vous, n'écrivez pas que le programme FN est l'opposé de celui de Melanchon. Ou alors vous ne connaissez aucun des deux tellement ils sont proches. Quant au patriotisme il n'est pas l'exclusivité du FN. Tous ceux qui ne sont pas d'accord avec le FNPS seraient d'après vous des traîtres a leur patrie? Durant la seconde guerre mondiale les collabos étaient issus tres majoritairement de vos idées nationales- socialistes.

  • Par Henrik Jah - 05/03/2015 - 11:53 - Signaler un abus @Anguerrand

    Je suis sympathisant FN et je suis consterné d'être comparé à un collabo ou à un adorateur d'Hitler alors que ma famille a été en partie ruinée et assassinée par les Allemands. Que vous le vouliez ou non, le FN est aujourd'hui le seul parti politique à dénoncer l'immigration massive qui est en train de tuer notre culture (les kebabs remplacent boulangeries, boucheries, etc.). Les partis qui ont été au pouvoir (UMP-UDI-PS) ont lâchement laissé faire et ont donné notre souveraineté à une entité extra-nationale (Bruxelles) qui nous condamne au nom des droits de l'homme quand on veut par exemple sanctionner des roms qui dépouillent les touristes et ruinent la réputation de notre Pays. Regardez les faits, êtes-vous prêt à faire confiance à nouveau à ceux qui ont tant échoué? Sincèrement il n'y a que le FN qui puisse sauver la France (car oui la France est en danger).

  • Par Ganesha - 05/03/2015 - 15:29 - Signaler un abus Déclaration d'Amour à Marine !

    Petit article de consolation, pour donner la parole à une représentante de l'UMP. Cette dame prétend savoir ce que Marine Le Pen fera lorsque celle-ci arrivera au pouvoir ! Les exemples de Sarko et de Hollande démontrent pourtant à l'évidence le respect de nos politiciens pour leur programme ! Nous, les citoyens, en sommes donc réduits à établir une ''relation amoureuse'' avec les candidats, essayant de deviner comment ils ou elles se conduiront, lorsque nous leur auront dit ''Oui'' ! Il me semble évident que Marine et Jean-Luc Mélenchon ont des personnalités très différentes, et les français sont beaucoup plus nombreux à vouloir voter pour elle que pour lui ! Jean-Luc a de bonnes analyses, et pourrait être un bon ministre de Marine, mais il est moins démocrate et personne ne le voit président ! Marine semble infiniment plus raisonnable et pragmatique, mais elle a aussi, et surtout, cette ''volonté de changement'' dont nous avons un si urgent besoin !

  • Par Anguerrand - 05/03/2015 - 16:05 - Signaler un abus A Henrik Jah

    Ne vous méprenez pas, je répondais a vangog qui a déclaré une bonne fois pour tout que seul le FN est un parti patriote. Je ne compare pas MLP au moustachu de triste mémoire. Je dois avouer que je fais mienne votre analyse sur l'immigration et ses consequences multiples et désastreuses. Je respect meme votre engagement. Moi meme je voterai FN si ce parti etait resté un parti de droite, or depuis MLP personne ne peut nier que la politique ECONOMIQUE FN est de gauche pire que celle du PS ( Melanchoniste) me paraît tout à fait désastreux pour la France. L'économie francaise ne peut supporter un salaire mini à 2000€, la retraite à 60 ans, les 35 heures, 5/6 semaines de congés payés, et une augmentation du nombre de fonctionaires deja beaucoup plus nombreux que nos concurents. Ces promesses de MLP sont comparables à celles de Syriza que soutient MLP. Le ministre de l'économie grec a lui meme déclaré qu'il ne pourra pas réaliser 1/10 eme de ses promesses. MLP fait les mêmes, juste pour se faire elire et cette politique socialiste Y EN A MARRE! Mon fils vote FN et nous en parlons librement et en particulier de l'économique, car pour ce que vous dénoncez nous sommes pleinement ok.

  • Par Anguerrand - 05/03/2015 - 16:27 - Signaler un abus A Henrik Jah

    Rassurez vous je ne vous mêle pas aux Vangog, ou Ganesha qui récitent un bréviaire pseudo FN sans jamais parler d'économie surtout si l'on abandonne l' € au profit d'un franc qui se dévaluera vraissemblablement de 30%. Mais voilà notre dette est libellée en € les 2.050 milliards ( peut être 2500 en 2017) se revalueraient donc d'autant. Sans compter le dette dite " hors bilan" qui tien compte des engagements extérieurs de la France ( pour la grece par ex.) ou le retraité non financée des fonctionaires qui se situe à ce jour à environ 5.000 milliards. Peut être avez vous voyager à l'étranger avant l'avènement de l' €, beaucoup de pays où de bureaux de change refusait notre franc monnaie de singe. Il fallait donc changer les francs en $ avant le départ avec donc double frais de changes. De plus si nous quittons l' € et que les pays du Nord pour qui ca ne pose pas de problème le gardent l'€ remontera fortement. Enfin les petits epargnants, souvent l'épargne de toute une vie s'envolerait en fumée. La France redeviendrait alors un pays sous développé. Pas très excitant comme avenir pour nos enfants. Rassurez vous je vous crois tout a fait patriote sincère, j'aime aussi la France!

  • Par cloette - 05/03/2015 - 19:59 - Signaler un abus Je pense

    qu'elle sera élue parce que l'UMP n'arrive pas à convaincre que ce sera mieux en résultats juste mieux pour les personnes, et que Marine Le Pen semble habitée et qu'elle a du souffle, autrement dit qu'elle a du volontarisme très fort, et d'une stature de femme d'Etat

  • Par vangog - 05/03/2015 - 21:31 - Signaler un abus @anguerrand cessez de vous comporter en père fouettard!

    Les Francais vivaient très bien avant l'Euro, l'industrie, la recherche, le commerce extérieur progressaient, avant les très bêtes lois sur le regroupement familial de Giscard l'UDIste, le chômage était sous contrôle...tout s'est détérioré apres le septennat Giscardien et les deux septennats Mitterrandiens qui ont stoppé la croissance, en accentuant le chômage et l'explosion de la dette gauchiste. Il y a une vie après l'erreur de l'Euro, comme il y avait une vie prospère et libre avant l'Euro! Toutes les institutions européennes sont des merdes néfastes qui agissent de manière socialiste: elles ne contribuent pas à préserver la Liberté nécessaire à un sain et libéral entreprenariat, mais édictent des lois morales et des normes imbéciles et désuètes et inapplicables à des cultures et des traditions différentes. Personne ne perdra d'un retour à l'Euro, car il se passera exactement ce qui s'est passé lors du passage du Franc à l'Euro: une conversion uniforme de valeur qui ne lèse ni n'enrichit personne...

  • Par Leucate - 05/03/2015 - 22:40 - Signaler un abus @vangog- vous fatiguez pas

    Anguerrand est un gamin de 13 ans qui n'a jamais connu le FF et qui considère l'euro comme les anciens d'avant 1926 (le franc Poincaré) considéraient le franc Germinal vulgairement appelé napoléon et demi napoléon. Sauf qu'aujourd'hui, alors que depuis 1971(fin de Bretton Woods) aucune monnaie n'est rattachée à une valeur métallique, nous ne faisons qu'échanger des ligatures de sapèques contre des colliers de coquillages. Avant 1971, le dollar était monnaie internationale mais il était lié à l'or, une once d'or valant 35 $ - elle en vaut 1.198,09 aujourd'hui. Et puis il y a eu l'inflation: quand j'ai commencé comme élève fonctionnaire catégorie A, je touchais 1225 francs en 1971 (sous Pompidou), le même en 2015 touche à peu près la même chose en euros en 2015 (voir grille générale de la FP). J'ai fait toute ma carrière à être payé en FF et plusieurs fois en FCFA, j'ai bien vécu, j'ai payé ma maison avant la retraite et ma pension a simplement été reconvertie en euros en 2002 quand l'euro n'était que monnaie commune en remplacement de l'ECU. A propos, combien valait le petit noir ou le demi juste avant le passage à l'euro ?

  • Par plazbovo - 05/03/2015 - 22:47 - Signaler un abus Debout la France

    @anguerrand : bonjour, tu cherches un parti patriotique intelligent. Tu connais certainement Dupont-Aignan, candidat 2012, qui me semble assez proche de tes attentes.

  • Par l'enclume - 05/03/2015 - 22:48 - Signaler un abus Toujours aussi nul !

    vangog - 05/03/2015 - 21:31- L'hôpital que se moque de la charité, la France vivait très bien avant l'euro, par contre pour les Français, c'est une autre musique. Je vous rappelle qu'après la guerre le D.M. valait un franc, quarante ans après un D.M., valait + de 4 francs. Actuellement parité :1 € = 1,9558 D.M. - 1 € = 6,55957 Francs, voila la réalité. Vous pensez que les pays qui seront restés dans la zone euro, accepteront d'être payé par des Francs, c'est à dire de la monnaie de singe, ils exigeront soit des dollars, soit des €. Vous pourrez allumer des feux de joie avec vos billets qui ne voudront plus rien sur la scène internationale. Ahhhhhhhhhhhhh! j'oubliais, puisque ce serait Marine, le monde entier se mettra à genoux pour honorer la nouvelle reine.

  • Par Leucate - 05/03/2015 - 23:15 - Signaler un abus @l'enclume Le Nouveau Franc

    """Je vous rappelle qu'après la guerre le D.M. valait un franc, quarante ans après un D.M., valait + de 4 francs. Actuellement parité :1 € = 1,9558 D.M. - 1 € = 6,55957 Francs, voila la réalité.""" Pas exactement. Après la guerre le DM ne valait rien. La parité entre le NF et le DM de la RFA (pas de la RDA) date de la réforme monétaire entreprise par Pinay conseillé par l'économiste Jacques Rueff. Du fait de la guerre, le Franc Poincaré de 1926 avait perdu énormément de sa valeur. Il s'agissait de redonner une monnaie solide à la Nouvelle République instituée en 1958. C'est le nouveau franc appelé aussi franc lourd. Rueff commença par dévaluer la monnaie de 20% puis créa le NF avec une valeur égale à celle de 180 milligrammes d'or fin (on est toujours sous le régime de Bretton Woods où le prix de l'once d'or est fixée, depuis 1944, à 35 $. La valeur du Nouveau franc correspond volontairement à celle du DM de la RFA, dans la perspective de la convertibilité des monnaies européennes et dans le cadre d'une politique de rapprochement avec la république de Bonn (entrevue De Gaulle Adenauer - septembre 1958).

  • Par Anouman - 05/03/2015 - 23:29 - Signaler un abus Droite ou gauche?

    A vrai dire on s'en tape. On prend les propositions une par une et on voit celles qui sont les moins stupides (je ne dis pas intelligentes parce que c'est une qualité rare en politique). Il est clair que les partis qui vantent les bienfaits de l'Europe telle qu'elle est ont du mal à être crédibles. Que ce soit en pratique, ou d'un point de vue théorique, rien ne peut faire pencher pour cette construction aberrante. C'est la créature de Frankenstein que ses créateurs n'arrivent pas à empêcher de tout détruire.

  • Par Le gorille - 05/03/2015 - 23:49 - Signaler un abus Ereinter l'Europe ?

    Je n'attends que ça ! Pour le reste... UMPS ne fait pas mieux...

  • Par Le gorille - 05/03/2015 - 23:49 - Signaler un abus Ereinter l'Europe ?

    Je n'attends que ça ! Pour le reste... UMPS ne fait pas mieux...

  • Par Leucate - 06/03/2015 - 00:05 - Signaler un abus fin de l'euro avant 2017 ?

    Et si, pour mettre tout le monde d'accord, l'euro ne durait pas jusqu'en 2017, soit qu'il éclate en deux ou trois euros, soit que les gouvernements décident, contraints et forcés, que l'expérience n'a que trop duré et que le plus sage soit de revenir à la monnaie commune et à son fameux serpent monétaire ? J'en connais qui auraient bonne mine ici ... suivez mon regard. Il y a eu plusieurs articles à ce sujet sur Atlantico et encore dernièrement sur Le Monde sous la signature d'un certain Wolfgang Streeck (Sociologue de l’économie et professeur à l’université de Cologne). Il y a toutes sortes de raisons susceptibles d'amener la fin de l'euro avant même que MLP n'ait le temps d'entamer des négociations avec ses partenaires européens à ce sujet. En réalité, la question n'est plus de savoir si l'euro va tomber mais quand. qui le fera tomber est un autre sujet et cela peut très bien être l'Allemagne d'ailleurs.

  • Par TortugaP - 06/03/2015 - 09:27 - Signaler un abus Enfin la vérité, limpide et évidente …

    Je suis libéral, donc de droite, sans doute, quoi que … En tout cas, je suis pour la liberté, celle de choisir de prendre des risques sans être condamné d’avance, méprisé ou traité de profiteur (ils exploitent combien d’ouvrier pour Facebook/Twitter/Whatsapp ? Ces fortunes sont la valeur en bourse des sociétés, l’argent n’est pris à personne … il n’est même sur aucun compte et n’a jamais été versé pour la majeure partie … ) celle de choisir de travailler hors de France quelques années sans être surtaxe sur ce qui n’est que du capital pour ma retraite qui de fait sera incomplète en France quand je reviendrais, celle de choisir de ne pas investir dans les niches fiscales sans pour autant être surtaxé, parfois à près de 100% des gains. Parce qu’ une loi si mauvaise qu’ il y a tant d’exceptions (de niches fiscales) ne peut pas être juste, c’est évident non ? Et je ne me reconnais dans aucun des points des programmes du FN ou du FDG, qui pour moi en effet sont les mêmes. La même démagogie, la même haine et intolérance vis-à-vis soit des riches et / ou des français ou émigrés qui n’ont pas les yeux de la « bonne » couleur … en rajoutant une couche a la demagogie du gvt ...

  • Par Leucate - 06/03/2015 - 15:35 - Signaler un abus Les droites selon René Rémond

    Même s'il a dans ses rangs quelques traditionalistes, le FN ne peut être classé dans la droite légitimiste (royaliste). Se voulant populaire, il n'est pas à classer non plus dans la droite d'argent que Rémond appelle "orléaniste" (louis-philipparde). Issu de la"ancien Centre National des Indépendants et Paysans (le parti de Pinay) il se situe dans la famille populaine "bonapartiste" à laquelle faisait aussi partie feu le parti gaulliste, passé orléaniste avec Chirac. En fait, depuis la disparition des gaulliens, le FN reste le seul parti de droite bonapartiste en France contemporaine. Pour Rémond, ce qui caractérise le bonapartisme traditionnel (Napoléon III) est le mépris des hiérarchies naturelles et la recherche permanente du soutien des masses populaires, à travers notamment la pratique du plébiscite. Le bonapartisme, tel qu'il a été pratiqué en particulier par Napoléon III, reconnaît le suffrage universel même s'il se méfie des partis politiques et du parlementarisme. Aux temps modernes (après 1945), le bonapartisme gaullien et maintenant le FN se caractérisent toujours par un même souci de la grandeur de la France et l'appel direct au Peuple (référendum) pour gouverner

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Cécilia Durieu

Ingénieur de formation, Cécilia Durieu est chef d'entreprise dans les Alpes Maritimes. Elle est aussi secrétaire nationale de l'UMP et candidate aux élections législatives de 2012 et européenne de 2014.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€