Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le FMI a t-il raison de dire que l'Afrique est le prochain eldorado ?

Antoinette Sayeh, directrice du département Afrique du FMI, a récemment affirmé à Yaoundé (Cameroun) que l’Afrique subsaharienne "devrait devenir une des régions les plus dynamiques du monde, immédiatement après les pays en développement d’Asie."

Cocagne

Publié le

Atlantico : Antoinette Sayeh, directrice du département Afrique du FMI, a récemment affirmé à Yaoundé (Cameroun) que l’Afrique subsaharienne « devrait devenir une des régions les plus dynamiques du monde, immédiatement après les pays en développement d’Asie. » Cette région est-elle effectivement le prochain eldorado économique ? Quand cela pourrait-il se produire, et à quelles conditions ?

Claude Leblanc : l'Afrique est désormais une zone de forte croissance avec des taux qui dépassent dans certains pays les 6%. Une croissance très au-dessus de l'Amérique du Nord (2,2%) et de l'Europe (1,1%). En 2013, parmi les 30 principales économies qui croîtront le plus, 16 seront africaines. Bref, l'Afrique tire la croissance du monde. L'exportation de ressources naturelles explique en grande partie cette réussite qui permet aux pays de réduire leur endettement, mais aussi de mettre en place des infrastructures indispensables à la poursuite de leur développement.

Enfin, cela permet de donner naissance à l'émergence d'une classe moyenne désireuse de consommer. Il y a les éléments pour créer un cercle vertueux. Toutefois, il demeure un élément indispensable à affermir, c'est la stabilité politique. Et dans beaucoup de pays, c'est encore, on le sait, compliqué.

Quels sont les domaines économiques à plus fort potentiel ? Quels pays en particulier pourraient connaître une forte croissance, et quels sont leurs atouts ?

Les secteurs de l'extraction minière et pétrolière sont les moteurs de la croissance. Mais la téléphonie, la mise en place d'infrastructures sont aussi importantes. Parmi les pays dont on peut attendre le plus, la Côte d'Ivoire apparaît comme l'une des économies les plus prometteuses. Le pouvoir de Ouattara semble stabilisé et il a entrepris des réformes structurelles importantes qui lui permettent de construire sur des bases plus saines. Les résultats sont là. En 2012, son taux de croissance à atteint 9,8 %. Le taux d’inflation, à moins de 2%, est stable. Et la dette extérieure régularisée. Les réformes en cours commencent aussi à porter leurs fruits. L abaisse des prélèvements sur le cacao permet aux paysans de toucher 60 % du prix de vente final.

Quel rôle la Chine joue-t-elle dans ce développement ? Quel est l’avenir économique du couple sino-africain ?

La Chine a beaucoup investi. Elle a beaucoup d'intérêts notamment dans le secteur des matières premières, même si le ralentissement de sa croissance l'a rend moins gourmande. Elle est aussi présente dans le secteur bancaire en plein boom actuellement. C'est un acteur majeur même si les rapports Chine-Afrique ne sont pas toujours très simples. Parfois les Africains ont l'impression d'être colonisés par les Chinois.

L’Europe étant l’un des principaux partenaires commerciaux de l’Afrique, en quoi la crise de la zone euro pourrait-elle constituer un frein au dynamisme économique de la région ?

La crise européenne a pour principale conséquence de réduire les investissements européens sur le continent. Moins présents, les Européens sont aussi soumis à la concurrence des Chinois, des Américains, des Brésiliens voire des Africains. Le Maroc, par exemple, est de plus en plus actif en Afrique sud-saharienne. Il n'est donc pas étonnant que la France, par exemple, cherche à travailler avec les Marocains sur des projets en Afrique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vat78 - 15/05/2013 - 11:21 - Signaler un abus Attention

    Antoinette Sayeh parle au conditionnel :"l'Afrique devrait" mais bon, je ne vois pas comment ça pourrait l'être si le système éducatif , l'enseignement reste à inventer. .... la question est : à qui profite cet eldorado ? aux investisseurs ? à la population ? ou aux politiques et fonctionnaires mafieux ?

  • Par Glop Glop - 15/05/2013 - 12:53 - Signaler un abus Souhaitons-le...

    ... aux Africains. Mais ce serait l'eldorado de qui en vérité?

  • Par fentreti - 15/05/2013 - 13:17 - Signaler un abus L'afrique est surtout en voie de destruction

    Bientôt ce pays sera vider de ses richesses , et la misère sera encore plus dure qu'aujourd'hui . Ce pays est surtout l'eldorado des patrons .

  • Par ciceron - 15/05/2013 - 16:43 - Signaler un abus Entierement d'accord

    L'Afrique se réveillera également. Malgré ses défauts et handicaps, ce continent est hyper dynamique

  • Par lsga - 15/05/2013 - 18:26 - Signaler un abus Merci l'extrême droite !

    Grâce aux nationalistes et pseudos patriotes, la 1ère Guerre Mondiale a mis à genoux l'Europe, l'a 2nd la achevé. Alors que les anglo-saxons géraient très intelligement et humainement leur décolonisation, faisant qu'aujourd'hui leur économie s'appuie encore largement sur la Chine et l'Inde... Les nationalistes Français provoquèrent les guerres de décolonisation ultra-sanglantes... Résultat : Une bonne partie des anciennes colonies françaises parlent aujourd'hui l'anglais plutôt que le français. Aujourd'hui, la France peut encore compter sur les pays du Maghreb et de l'Afrique francophone..... enfin.... avec un FN à 20%, et la stigmatisation de leurs gamins dans les banlieues.... ça va être encore les américains qui vont ramasser la mise... Rien à dire, les anglo saxons peuvent remercier l’imbécillité des nationalistes français et allemands.

  • Par gladio - 16/05/2013 - 06:50 - Signaler un abus L'Afrique serait la Californie

    sans les Africains.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Claude Leblanc

Claude Leblanc est le rédacteur en chef du magazine Jeune Afrique. Il a été auparavant rédacteur en chef de Courrier International, de 1993 à 2011. 

Il est le fondateur du mensuel gratuit Zoom Japon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€