Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 22 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Flashback : les Jeux Olympiques
de Sydney, une véritable réussite
pour les Français

Malgré l'absence de Marie-José Pérec, les athlètes français ont brillé lors des JO de 2000 en Australie. Bilan : 38 médailles. Un très beau crû sur lequel revient Guy Benamou. Extraits de "L'aventure des Jeux Olympiques, un siècle de passion olympique" (1/2).

La belle époque

Publié le

Depuis 1936, depuis Roger Michelot et Jean Despeaux, les pugilistes français n’avaient pas vu l’or de près. Et voici qu’un mi-mouche de 48 kg, 21 ans, tout juste connu dans son quartier natal de Bourgoin-Jailleu (Isère) se révèle devant les caméras du monde entier. Bien conseillé à Sydney par Aldo Cosentino (un ancien champion d’Europe amateur et très brillant styliste) et Dominique Nato, Brahim Asloum, malgré sa relative inexpérience internationale, livre un combat de grande qualité technique. Sa médaille d’or fêtée comme elle le mérite fait de ce petit bonhomme enjoué une nouvelle vedette très médiatique.

A son retour d’Australie, il passera professionnel sous la direction de Louis et Michel Acariès et deviendra champion du monde.

Unique boxeur français détenteur d’un tel titre, Brahim Asloum sera contraint de ranger prématurément les gants, faute d’organisateurs capables de présenter en France une réunion de haut niveau en disposant de moyens financiers suffisants. Dommage, car Brahim Asloum, toujours très médiatique et populaire, était particulièrement estimé. Venu de l’Aisne, à Saint-Quentin, Jérome Thomas, poids mouche de 51 kg, aura le bronze, même s’il estimait avoir gagné sa place en finale. Le Cubain Félix Savon égale quant à lui le record de Laszlo Papp et de son compatriote Téofilo Stevenson en remportant sa troisième médaille d’or en poids lourds après 1992 et 1996.

Autre triplé, en cyclisme féminin : Félicia Ballanger ajoute deux titres à son palmarès. La Vendéenne vainc la concurrence dans la vitesse et le 500 m contre la montre. Comme annoncé quatre ans plus tôt, Félicia Ballanger raccroche ses vélos et se tourne vers la pédagogie tout en restant proche du milieu cycliste. Elle vit aujourd’hui en  Nouvelle-Calédonie où elle est une citoyenne active. La cycliste sera la première à recevoir le « Vélo d’Or » décerné par Vélo-Magazine. Même la perpétuelle Jeannie Longo, qui obtient le bronze dans le contre-la-montre sur route, n’y a jamais eu droit.

Florian Rousseau, déjà trois fois distingué depuis 1993 par le même magazine, ajoute lui aussi deux nouveaux succès dans sa besace. Prodige et passepartout, amateur de nouvelles discipline, le licencié de l’A.M. Saint-Denis-de-l’Hôtel, près d’Orléans, remporte d’abord le keirin, une spécialité spectaculaire venue du Japon, où l’on doit jouer des coudes pour l’emporter. Puis, avec ses équipiers Arnaud Tournant et Laurent Gané, il s’impose en vitesse par équipe devant la Grande-Bretagne, ennemi héréditaire.

Le parcours le plus insolite est à mettre au crédit de Marion Clignet. Née aux Etats-Unis, dans l’Illinois, de parents champenois, elle termine deuxième des championnats américains en 1990, à l’âge de 16 ans. Mais à 22 ans, on lui dit qu’elle est atteinte d’épilepsie. Marion Clignet décide de continuer sa vie de championne. Licenciée à l’UC Colomiers, elle devint deux fois vice-championne olympique de poursuite individuelle, en 1996 à Atlanta, et donc en 2000 à Athènes. Mieux, elle fut six fois championne du monde dans plusieurs catégories. Preuve que la volonté aide parfois à surmonter la maladie. En VTT (vélo tout terrain), Miguel Martinez, fils de l’ancien meilleur grimpeur du Tour de France en 1978, acquiert l’or, quatre ans après le bronze. Licencié à Mandelieu (Alpes-Maritimes), il s’orientera ensuite vers la route sans y rencontrer le même succès.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guy Benamou

Guy Benamou est l'auteur de "L'aventure des Jeux Olympiques" aux éditions Jacob-Duvernet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€