Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Flambée des prix des métaux : les premiers effets de la guerre commerciale mondiale

Les prix des métaux connaissant actuellement une importante hausse, notamment une progression de 30% de l'aluminium en quelques semaines.

Causes et conséquences

Publié le
Flambée des prix des métaux : les premiers effets de la guerre commerciale mondiale

Atlantico : Les prix des métaux connaissant actuellement une importante hausse, notamment une progression de 30% de l'aluminium en quelques semaines. Quelles sont les causes de cette hausse ?

Michel Ruimy : Tout d’abord, revenons sur le fonctionnement de ce marché pour bien comprendre ce qui se passe.

Au niveau mondial, la demande d’aluminium dépend de certains paramètres (revenu par habitant, l’urbanisation…) et elle est de plus en plus sensible aux variations de prix.

Parmi les principaux clients, on retrouve, en tête, la Chine avec plus de 30% de la demande mondiale et les États-Unis, en seconde position, avec une demande de 15%.

L’offre d’aluminium, quant à elle, croît surtout en raison de la hausse de la productivité de l’industrie, qui est de plus en plus concurrentielle. Les principaux pays producteurs d’aluminium sont, au premier rang, la Chine qui, en plus d’être le plus important consommateur est également le plus grand producteur, suivie de la Russie et du Canada.

Il faut savoir que ce minerai provient de la bauxite. Aujourd’hui, environ 75% des réserves découvertes et pouvant être exploitées sont principalement concentrées dans 5 pays : le Brésil, l’Australie, le Vietnam, la Guinée et la Jamaïque. On voit donc que la production de bauxite et celle d’aluminium se font séparément. À titre de comparaison, si l’Australie produit un peu plus de 30% de la bauxite au niveau mondial, sa production en aluminium est seulement de l’ordre de 5%. Ceci tient du fait que l’obtention d’aluminium requiert beaucoup d’électricité. Ainsi, pour la production proprement dite, il faut environ 4 tonnes de bauxite pour obtenir 2 tonnes d’alumine qui permettront ensuite la production d’1 tonne d’aluminium (métal).

Par ailleurs, la fabrication de ce métal non-ferreux nécessitant une grande quantité d’électricité, son prix est étroitement lié à celui du pétrole. Or, avec la reprise mondiale, les prix de l’énergie (pétrole, charbon) sont, de nouveau, orientés à la hausse avec, pour conséquence, une élévation du coût de production de l’aluminium, augmentation qui se répercute sur le prix de vente. Ainsi, en 2017, le prix de l’aluminium a augmenté de 20% par rapport à 2016 tandis que celui d’autres métaux de base tels que le cuivre, le zinc ou le nickel s’est apprécié de 30%.

Mais une telle flambée des prix s’explique principalement par la diminution de l’offre - même si, comme de nombreux autres produits, ce métal donne lieu à une économie active de recyclage, en particulier dans le secteur de l’emballage. En effet, afin d’enrayer la pollution qui grimpe dans les villes durant l’hiver en raison du chauffage des foyers, les autorités chinoises ont pris des mesures anti-pollution pour réduire la production locale. Le gouvernement a imposé des normes environnementales plus strictes et face à ces dispositions, plusieurs fonderies et raffineries ont été contraintes de stopper leur production alors que le pays représente près de 60% de la production mondiale !

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Ruimy

Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€