Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Expulsion des religieux au Comité d’Ethique : ce que cache ce retour à une laïcité musclée

Juifs et protestants français viennent de perdre leurs représentants au sein du Comité consultatif national d'éthique. Et cela, bien que le président de la République soit tenu, selon les textes, de nommer 5 personnalités qui appartiennent aux "principales familles philosophiques et spirituelles".

Ostracisme

Publié le

Atlantico : Le Comité consultatif national d’éthique a fait l’objet de 22 nominations – 15 nouveaux membres et 7 renouvellements. Un sujet fait du bruit chez les religieux puisque le pasteur Louis Schweitzer ainsi que le rabbin Michael Azoulay n’ont pas été renouvelés et ont été "remplacés" par une historienne du protestantisme - Marianne Carbonnier-Burkard - et un neurologue qui par ailleurs se dit attaché à la tradition juive - Lionel Naccache. Que penser de ce "nettoyage religieux" ? 

Damien Le Guay : D’abord, il y a une question de forme.

La politesse républicaine, qui suppose de prévenir, d’avertir, n’a pas été de mise. Les deux évincés l’ont appris par les journaux. Les protestants s’en sont émus. Le Rabbin a manifesté son étonnement. Ensuite, si les textes du CCNE ne prévoient pas de « représentants des religions» en tant que tels, une tradition s’était instaurée pour permettre à ces derniers d’avoir voix au chapitre. Le président de la République doit, selon les textes, nommer 5 personnalités, qui appartiennent aux "principales familles philosophiques et spirituelles". Enfin, le choix de ne pas les renouveler, eux et pas d’autres, est bien une décision politique. Il n’y a plus de religieux en tant que tels au sein du CCNE. Ceux qui les ont remplacés ont des "sensibilités religieuses".

Et si, contrairement au discours d’apaisement du président actuel (Jean-Claude Ameisen), Claude Baty, représentant officiel des protestants de France, a cru devoir écrire au ministre de l’Intérieur pour protester et si le Pasteur Schweitzer et le Rabbin Azoulay ont publiquement manifesté leurs désaccords, c’est bien qu’il y a un problème. Un problème lié à leur état religieux, à leur fonction religieuse.

Existe-t-il derrière ces changements un but politique inavoué ? Quelle vision de l'éthique cela implique-t-il ?

Le problème est double. D’une part, il s’agit d’un climat. La laïcité est un cadre général, des règles mais aussi un savoir-vivre ensemble, un respect mutuel. Pourquoi ne pas avoir renouvelé ces deux « religieux », compétents, spécialistes de ces questions, sans même avoir cherché une concertation avec les protestants et les juifs ? Sans doute pour les "sanctionner". Tout le monde sait que la position du CCNE sur l’euthanasie (avis de juillet 2013 défavorable à la légalisation de l’euthanasie) n’a pas plu. De plus, il faut envisager de meilleures manières les débats à venir – ceux sur la PMA et l’euthanasie. Le changement de la moitié des membres du CCNE permet "d’assurer ses arrières". D’autre part, il s’agit d’une certaine conception de "l’éthique de discussion", au fondement des comités d’éthique, et qui suppose que l’intelligence soit collective, la discussion libre, la conviction mutualisée. Le Rabbin Azoulay considère qu’il y a derrière ces évictions un "préjugé réducteur et choquant sur la capacité des religieux à pourvoir penser librement et intelligemment". Dès lors, si, comme le dit le rabbin Azoulay, les religieux n’ont plus voix au chapitre en ceci qu’ils sont religieux, c’est qu’ils sont considérés, par nature, comme incapables d’entrer dans ce processus de mise en commun des convictions. Si tel est le cas, alors existe une sorte de discrimination à l’égard des religieux – avec tout à la fois un a priori négatif qui n’est pas lié à une personne mais a une catégorie et, d’autre part, un défaut de reconnaissance, une sanction professionnelle, une dévalorisation des compétences au regard d’une supposée incapacité à sortir de sa condition. Pourquoi un rabbin serait-il moins convaincu et libre en même temps que Michelle Meunier, nouvellement élue au CCNE qui ne cache pas ses convictions LGBT ?

Faut-il relativiser l'importance de l'évènement ou au contraire y voir un révélateur de l'exclusion progressive des religieux dans le débat public ?

On peut le considérer. L’actuel président du CCNE le dit. M. Sicard, ancien président du CCNE, pense de même. Mais le Pasteur Schweitzer va quand même jusqu’à considérer que "le message est clair" : il s’agit d’un "retour à une laïcité musclée". Une certaine laïcité montre ses muscles et considère que les religieux n’ont pas place autour de la table quand il est question de religion, de laïcité ou de sujet de société. S’est-elle imposée dans certaines dernières décisions ? On peut se poser la question. Claude Baty s’étonne que dans le nouvel "observatoire de laïcité", dirigé par Jean-Louis Bianco, aucun de ses membres ne soit un religieux alors même, dit-il "qu’il y a des francs-maçons". La laïcité ne concernerait-elle pas les religieux ? Les religieux, a priori, ne joueraient pas le jeu ? Pourquoi ? Dernier indice : sans concertation aucune, France-Culture a déplacé certaines émissions religieuses du dimanche matin (celles des protestants et des juifs), à 7 h du matin pour laisser place, pendant une heure, à une émission de Frédéric Lenoir, "les racines du ciel" - émission intéressante au demeurant. Nous ne sommes plus dans les religions mais la "spiritualité laïque", la quête de soi. Les deux premiers invités de cette émission furent Luc Ferry et Mathieu Ricard. C’est tout dire ! Pourquoi mettre un dimanche matin, dans le temps des religions, une émission qui n’est pas religieuse si on ne considère pas, sans le dire, que la "spiritualité laïque" va venir remplacer les "religions" - ce qu’a clairement dit Luc Ferry lors de la première émission ?

Sommes-nous en train de confondre athéisme et laïcité ? De remplacer le dialogue par l'analyse ?

Il y aura toujours deux conceptions de la laïcité. Soit elle est envisagée comme un cadre général de limites et de respect. Alors, tout le monde est laïc – y compris les religieux s’ils respectent les règles de la République. Soit elle est envisagée comme un combat, une séparation entre les laïcs (qui seraient ceux qui n’ont pas de religions) et "les croyants" qui ne seraient que les seuls "croyants religieux". Ainsi, pour ce qui concerne une ultra-laïque, Caroline Fourest se présente comme "une laïque" - ce qui laisse à supposer que son interlocuteur ne l’est sans doute pas ! Cette laïcité-cadre et cette laïcité-contre ont des a priori différents.

Le paradoxe en France est que la République (de gauche comme de droite) est plutôt rétive vis-à-vis de toutes irruptions des religions dans l’espace public alors même que les traités européens, qui nous engagent, sont eux favorables au dialogue, à l’écoute des religions et à la contribution de ces dernières au débat public. Ainsi l’article 17 du traité de Lisbonne indique que l’Union doit avoir un "dialogue ouvert, transparent et régulier" avec les religions. Et le 30 mai dernier, les plus hautes autorités européennes, ont organisés une réunion avec les autorités religieuses d’Europe pour redonner sens et confiance en l’avenir de l’Europe. Et si la Commission européenne fait des "rappels à l’ordre" sur les Roms, elle n’en fait pas sur ce "dialogue"-là !  Elle pourrait en faire un suite à  l’éviction des religieux du CCNE ! Avec qui dialoguer si ses interlocuteurs sont renvoyés en dehors des instances de dialogue ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Justinien10 - 29/09/2013 - 10:37 - Signaler un abus Je ne suis ni croyant ni pratiquant, mais...

    Je trouve ahurissant cette haine des religions qui ont façonné notre culture depuis plus de 2000 ans. Une certaine Gauche cultive la haine de soi, de son Histoire, de son passé, de ses racines. A l'école de mes enfants, on étudie d'abord les rois africains du Mali, mais plus Louis XIV ou Napoléon (et encore moins de Gaulle !). La cantine ne sert plus de porc, et il ne faut plus fêter Noël.... Que nous fêtons joyeusement à la maison. Il nous faut lutter contre cet Etat de Gauche totalitaire qui veut nous imposer sa contre-culture et détruire l'âme de ce pays. Les Français, quelles que soient leurs croyances ou leurs origines, doivent entrer en résistance culturelle contre ce pouvoir destructeur.

  • Par Vautrin - 29/09/2013 - 11:07 - Signaler un abus Mais aussi...

    A quoi sert un "comité d'éthique" ? Tout simplement à dédouaner les politiques qui tremblent devant la prise de responsabilité. Car une décision politique est, précisément "politique", donc arbitraire par définition, et ce n'est à personne d'autre qu'à ceux qui ont reçu mandat de peuple de décider. D'ailleurs, dans le cas qui nous préoccupe, on voit la kolossale ficelle : les socialistes veulent faire passer la gestation pour autrui, dans le cadre de la perversion entreprise de la société. Ils savent que ça passera mal, aussi espèrent-ils avoir la caution de "sages" qui ne sont, en fait, que d'imbéciles idéologues.

  • Par iznogoud - 29/09/2013 - 11:10 - Signaler un abus De toute façon....

    Quand un état crée un "comité d'éthique" dont les politiques ont le contrôle, on ne peut qu'être méfiant !

  • Par gliocyte - 29/09/2013 - 11:29 - Signaler un abus Il manque une donnée cruciale!

    Le Comité d'Ethique s'était prononcé en défaveur de la GMA et de l'euthanasie. Cette question va repasser mais cette fois en ayant effacer les religieux du débat, et en y ayant nommé des personnalités à la botte, l'oligarchie s'est assurée qu'il se prononcera pour. Qui a des doutes encore sur la dérive totalitariste de ce gouvernement? Comité d'éthique?: Non Comité politique?: Oui

  • Par gliocyte - 29/09/2013 - 12:26 - Signaler un abus De plus

    Mode d'élection et durée du mandat des élus au CCNE: http://www.senat.fr/lc/lc89/lc89_mono.html On y lit que le CCNE comprend 39 membres désignés pour quatre ans mais renouvelables par moitié tous les deux ans. Dernier arrêté du ministre des affaires sociales et de la santé portant nomination des membres: 14 AVRIL 2012 Donc le renouvellement par moitié tous les deux ans aurait du avoir lieu le 14 AVRIL 2014! Et Marisol Touraine, au mépris de toutes les règles, a avancé cette nomination de 8 mois! Pour quelle urgence? Si ce n'est pour que ce "Conseil" donne un avis positif sur la GPA et l'euthanasie?

  • Par sheldon - 29/09/2013 - 12:30 - Signaler un abus Seul l'islam aurait il droit de cité pour la gauche ?

    Je suis très étonné par l’éviction des représentants des 2 religions juives et protestantes. La religion juive, en plus des stigmatisations et horreurs que ses disciples ont suivi au cours de"s siècles, y compris en France, est la religion sur laquelle le christianisme repose : Jésus était un juif qui vivait son "judaïsme" (je ne suis pas venu pour abolir la loi (de Moïse) mais pour l'accomplir) Les chrétiens protestants français sont très ouverts et la Cimade très en pointe sur le secours aux démunis. Si des évangélistes sont parfois plus conservateurs (mariage pour tous, PMA, etc) ils n'ont jamais engendré d'actions traditionalistes pouvant aller jusqu'au terrorisme. Le retour à une laïcité de combat anti religieuse serait une catastrophe en faisant revivre un affrontement d'un autre age !

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 12:39 - Signaler un abus Religieux et dialogue ne sont pas compatibles.

    Quel intérêt y aurait-il à mettre un religieux au sein d'un comité de dialogue ? Un dialogue, ca signifie parler aux autres autant qu'écouter les autres. Les religieux ne font qu'écouter leurs religions donc le dialogue est impossible car ils ne sont là que pour défendre la position de leur religion. Mieux vaut pour un vrai dialogue des croyants laïques qui connaissent les positions de leurs religions respectives mais qui n'y sont pas asservis comme le sont les religieux.

  • Par golvan - 29/09/2013 - 12:46 - Signaler un abus On assiste tout simplement au

    On assiste tout simplement au triomphe des francs-maçons et de leur religion de substitution qu'ils prétendent être guidée par la raison (lol). Et bien sûr une lesbienne apportera un avis totalement neutre sur des questions de moeurs. Il est intéressant de constater de visu le fanatisme franc-maçon et sa haine du catholicisme. Le gouvernement est truffé de francs maçons (environ la moitié des ministres) et ce groupuscule haineux est en train de mettre en oeuvre depuis dix-huit mois une politique d'éradication de la mémoire, déjà largement entamée dans l'éducation nationale, et de destruction d'un fond culturel français alors que des électeurs naïfs ont cru mettre au pouvoir des "réformateurs". Quant à Hollande, cynique et sans aucune morale particulière, seul son maintien au pouvoir l'intéresse. On ne se méfie jamais assez des lâches et des médiocres dans son genre. Ce sont de remarquables apparatchiks connaissant tous les rouages du système sans lequel ils n'existeraient pas. Le comité d'éthique n'est jamais qu'une pièce du puzzle de contrôle de l'opinion publique, et il est évident que les socialistes ne peuvent y tolérer aucun contradicteur.

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 12:57 - Signaler un abus Quand on n'a plus de morale, on agite le hochet éthique

    L'éthique serait la "science du Bien et du Mal". Si le camarade Nietzsche a raison de dire que Dieu est mort, alors l'éthique n'est plus qu'un cadavre agité par les gaz de décomposition, selon ses propres élucubrations. Si Nietzsche s'est gouré, alors l'éthique ne devrait être que l'étude de la Morale. Mais c'est sans doute quand le cerveau commence à ressembler à du yaourt pas frais qu'on ne peut plus comprendre cela. Et que celui qui devrait être la référence morale du pays déclare dans sa sénilité débutante que le Bien et le Mal se votent par une assemblée de gens élus, élus qui ont de l'éthique une version compatible avec leur petites affaires personnelles.

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 13:06 - Signaler un abus Le mot "éthique" est un double leurre.

    L'éthique singe la Morale pour faire croire que ce qui est légal est légitime. . La notion d'éthique est typiquement franc-mac. Les choses sont maintenant évidentes.

  • Par tikel - 29/09/2013 - 13:52 - Signaler un abus J'ai décidément le sentiment

    J'ai décidément le sentiment de vivre dans un régime totalitaire, un régime soviétique. En tant que croyant (protestant) et passionné d'Histoire, je suis horrifié de ces pratiques d'un autre temps. En niant le passé de ce pays, on prive la jeunesse d'avenir

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 14:57 - Signaler un abus @tikel

    Je suis étonné que vous qui vous présentez comme "passionné d'histoire" vous en veniez à autant nier le passé. Les religions (plus particulièrement l'église catholique en fait) a été dans notre pays le pire ennemi de la liberté, de la démocratie et de la république depuis la révolution. Il est assez cocasse que vous veniez aujourd'hui nous donner des leçons de démocratie au nom de la religion.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 14:57 - Signaler un abus @tikel

    Je suis étonné que vous qui vous présentez comme "passionné d'histoire" vous en veniez à autant nier le passé. Les religions (plus particulièrement l'église catholique en fait) a été dans notre pays le pire ennemi de la liberté, de la démocratie et de la république depuis la révolution. Il est assez cocasse que vous veniez aujourd'hui nous donner des leçons de démocratie au nom de la religion.

  • Par klavius - 29/09/2013 - 15:51 - Signaler un abus les témoins de Jehova qui

    les témoins de Jehova qui sont contre les transfusions sanguines, les islamistes qui, plus que quiconque ont des convictions religieuses, tous ces gens ont donc droit aussi au débat éthique ? ou alors il faut choisir parmi les religions celles qui ont voix au chapitre, selon quels critères ? seuls des scientifiques porteurs ou non de convictions religieuses personnelles sont habilités à conseiller le politique ce n'est pas une question de droite ou de gauche mais de savoir et de concorde.

  • Par PATRIE63 - 29/09/2013 - 16:13 - Signaler un abus la haine du christianisme

    Ce pouvoir sue la haine du christianisme par tous les pores : opposants au mariage gay caricaturés et jétés en prison, chrétien évangéliques à qui on refuse systématiquement des salles de culte en Région parisienne, chrétiens engagés qu e l'on stigmatise (Nadine Lalanne à la mairie de Conflans sainte Honorine), Vincent Peillon qui affirme ouvertement vouloir utiliser l 'école pour "déchristianiser " la France et maintenant c coup de force au Comité National d'Ethique ..en France, seul compte désormais l 'Islam(électoralisme oblige), mai l'Islam est lui même instrumentalisé au service de la dictature maçonnique qu el 'on cherche à nous imposer depuis mai 2012..

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 17:07 - Signaler un abus @bisc31: grand historien, vous.L'Eglise persécute la République!

    Vous avez sans doute raison. Mais expliquez nous alors que c'est la religion catholique qui est la responsable ou la coupable, comme vous voudrez des faits suivants : - extermination des prêtres dit réfractaires, pendant la glorieuse révolution, ceci par gazages, noyades de Nantes et autres procédés "humanitaires" - extermination des Vendéens décrétée par la Convention. Génocide précurseur universel. Tanneries de peau humaine pour écouler les stocks et ne rien laisser perdre du patrimoine national. - dissolution des Congrégations en 1792, ce qui laisse le pays sans personne pour enseigner ni soigner ni héberger quiconque, vu que c'étaient ces congrégations qui avaient le role d'assistance sociale. Pas grave, les pauvres n'ont qu'à aller se faire tuer dans les guerres de conquête révolutionnaires puis de l'Empire, ce qu'ils ne manqueront pas de faire,d'ailleurs. - On remet ça en 1901,en bannissant cette fois les Congrégations. - en 1905, on confisque les biens de l'Eglise, c'est à dire ceux que les fidèles avaient payé de leur poche.Du vol - l'affaire des fiches, vous connaissez? Ça a décapité l'armée et préparé la débâcle de 14, avec des incapables bien-pensants. Et on en passe!

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 17:25 - Signaler un abus @klavius : les sceintifiques sont disqualifiés sur l'ethique

    Et pourquoi pas écouter ceux qui représentent une sensibilité minoritaire, à partir du moment qu'ils respectent un contrat social ? Les scientifiques ne peuvent donner un avis moral, vu qu'ils refusent d'endosser la responsabilité de leurs découvertes. On ne peut dire "la Science est neutre, ni Bien ni Mal, c'est celui qui décide des applications qui en est responsable" et en même temps donner un avis sur ce qui est Bien ou Mal. D'autant plus que croire à leur indépendance et intégrité est d'une naïveté ridicule et coupable. Les scandales sur les cellules souches, Woo Suk Hwang, & les cancers,vous connaissez? Celui qui vit immergé dans une population, qui connait ses besoins, ses espoirs, ses peurs, est indéniablement qualifié pour donner un avis, fût-il islamiste ou adorateur de l'Oignon. Simplement, le politique n'est pas forcé de prendre une décision qui favorise cet avis plutôt que ceux amis par la population du pays, dans le respect des droits de chacun, et d'une Loi qui devrait respecter un ordre social simple, tel que défini dans le Décalogue. Sans cela, toutes les utopies prétendument basées sur la "Raison" triomphante ont fini dans la barbarie la plus abjecte et le sang.

  • Par DEL - 29/09/2013 - 17:25 - Signaler un abus Intéressant

    de constater que ceux qui luttent de toute leur force contre une religion, la religion musulmane, s'étonnent de voir d'autres en faire autant pour ad'autres religions. Moi, franc-maçon, j'aimerais que toutes les formes de spiritualité soient représentées dans cet organisme: les religieuses comme les non religieuses, les athées comme les croyantes, les philosophiques comme les terre-à-terre... Eh, oui, ce n'est pas parce qu'on est franc-maçon que l'on n'aime pas la tolérance, bien au contraire. Il appartient à chacun comme à tous de se battre pour cela!

  • Par Vuillard - 29/09/2013 - 17:47 - Signaler un abus Haine du christianisme,

    Haine du christianisme, projet de destruction de la culture, manigance politique de francs-maçons (pas n'importe lesquels non plus, plutôt genre G.O.). Si d'habitude ils foutent la paix aux juifs, là, ils ont dû le virer parce que c'était un vrai (je veux dire pas un adorateur du Veau d'Or déguisé en juif comme il en pullule, notamment dans le cinéma, le journalisme et la politique). Oui, la dictature du Veau d'Or se met en place, doucement, sournoisement. Tous les indicateurs sont au rouge. Rien qu'à voir la toute nouvelle liste des indices de terrorisme potentiel aux US : cultiver son jardin est devenu un indice de repérage important pour les kaïds du Fbi.

  • Par Brondillant - 29/09/2013 - 18:16 - Signaler un abus en résumé

    si tu veux être éthique en France , il faut: - que tu sois athée ou laïc +++++++ - franc maçon (ça fait tellement bien, tellement intelligent, tellement tolérant) - que tu sois favorable au mariage pour tous (voir ci-dessus) - que tu considères que l'euthanasie c'est bon (sauf pour toi et ta famille) - que t'aimes tout le monde (sauf ceux qu'aiment pas les homos, les francs maçons, l'euthanasie et les athées) - que tu sois favorables à toutes les religions qui sont bien (l'islam, le bouddhisme et le taoïsme) Ben moi je me demande ce qu'ils attendent pour créer une police politique ? A mon avis ça va pas tarder.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 18:18 - Signaler un abus Je ne suis pas comme vous un

    Je ne suis pas comme vous un lecteur partial et militant de l'histoire et je n'ai aucun problème à dénoncer les crimes du régime révolutionnaire de la terreur tout autant que ceux de la chouannerie. Quant à la lutte de la troisième république contre l’hégémonie oppressive et obscurantiste qu’exerçait l'église sur notre société, je la vénère car elle est le fondement même de émancipation de notre peuple après tant d'année d’oppression religieuse. Je soutiens donc le bannissement des congrégations et la mise à disposition des biens de l'église à leur vrai propriétaire... Le peuple français émancipé. Quant à l'affaire des fiches dont l’extrême droite d'alors s'était fait les choux gras, convenez qu'elle n'a pas mis l'armée francaise plus à mal qu'en 1871. Les républicains que vous qualifiez "d'incapables bien-pensants, ont au contraire su bien mieux préserver l'intégrité de la france que ne l'avaient fait les bigots bonapartistes et monarchistes qui avaient abandonné l’Alsace et la Lorraine 40 ans plus tôt.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 18:21 - Signaler un abus @Lampiste

    Je ne suis pas comme vous un lecteur partial et militant de l'histoire et je n'ai aucun problème à dénoncer les crimes du régime révolutionnaire de la terreur tout autant que ceux de la chouannerie. Quant à la lutte de la troisième république contre l’hégémonie oppressive et obscurantiste qu’exerçait l'église sur notre société, je la vénère car elle est le fondement même de émancipation de notre peuple après tant d'année d’oppression religieuse. Je soutiens donc le bannissement des congrégations et la mise à disposition des biens de l'église à leur vrai propriétaire... Le peuple français émancipé. Quant à l'affaire des fiches dont l’extrême droite d'alors s'était fait les choux gras, convenez qu'elle n'a pas mis l'armée francaise plus à mal qu'en 1871. Les républicains que vous qualifiez "d'incapables bien-pensants, ont au contraire su bien mieux préserver l'intégrité de la france que ne l'avaient fait les bigots bonapartistes et monarchistes qui avaient abandonné l’Alsace et la Lorraine 40 ans plus tôt. Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/expulsion-religieux-au-comite-ethique-que-cache-retour-laicite-musclee-damien-guay-854703.html#y9311UFWBrB0LYDd.99

  • Par Anemone - 29/09/2013 - 18:47 - Signaler un abus @bisc31

    "Religieux et dialogue ne sont pas compatibles." . figurez vous que la fin de vie est le moment où l'homme se pose le ° de questions existentielles. . alors oui, les religieux ont leur mot à dire. . D'ailleurs lors d'une démarche éthique, nous nous devons de prendre en compte la dimension culturelle et religieuse d'un malade! . Contrairement à ce qu'on peut croire, M Romero est bien isolé en ce qui concerne l'euthanasie, si on demande leur avis aux MALADES et non à ceux qui sont en bonne santé!

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 18:52 - Signaler un abus @Anemone

    Vous m'avez mal lu... Je ne vous dis pas que la religion n'a pas sa place dans ce débat. Je vous dis que les religieux en sont de mauvais représentants. Des croyants laïques seraient plus constructifs dans ces débats plutôt que des religieux figés sur leurs dogmes.

  • Par Anemone - 29/09/2013 - 18:59 - Signaler un abus @le lampiste

    ["Le mot "éthique" est un double leurre. L'éthique singe la Morale pour faire croire que ce qui est légal est légitime. La notion d'éthique est typiquement franc-mac. Les choses sont maintenant évidentes."] dites vous . Lisez donc Paul Ricoeur, [« Faut-il faire une distinction entre morale et éthique ? À vrai dire, rien dans l'étymologie ou dans l'histoire de l'emploi des mots ne l'impose : l'un vient du latin, l'autre du grec ancien, et les deux renvoient à l'idée de mœurs (ethos, mores). On peut toutefois discerner une nuance, selon que l'on met l'accent sur ce qui est estimé bon ou sur ce qui s'impose comme obligatoire. C'est par convention que je réserverai le terme d'« éthique » pour la visée d'une vie accomplie sous le signe des actions estimées bonnes, et celui de « morale » pour le côté obligatoire, marqué par des normes, des obligations, des interdictions caractérisées à la fois par une exigence d'universalité et par un effet de contrainte.] . Et Levinas... L'éthique, c'est «responsabilité pour autrui» . Et tant d'autres....qui vous donneront une réponse bcp moins dogmatique!

  • Par gliocyte - 29/09/2013 - 19:01 - Signaler un abus @bisc

    De quoi le peuple français s'est-il émancipé?De la religion catholique? Pour quoi? Pour tomber dans celle de la religion laïque! Que fait-elle? Des lois qui n'ont pour objet que de détruire 2000 ans de culture et annoncer le nouveau messie: Un être hermaphrodite, sans passé donc sans avenir. Croire c'est d'abord faire preuve d'humilité et penser qu'il y a une "spiritualité" supérieure à l'homme, ce qui rend les hommes tous frères. Sans cette humilité l'homme sera détruit par par lui-même. C'est ce qui est entrain de se réaliser sous nos yeux.

  • Par Anemone - 29/09/2013 - 19:10 - Signaler un abus @Brondillant and Co

    J'aimerai connaître l'origine de votre haine du "franc mac". . D'une part je précise que le GO est un truc franco français, peu connu à l'étranger et certes fréquemment de gauche! Ceci dit, il serait dommage de généraliser! La généralisation est la pire sottise de ceux qui ne connaissent rien! C'est à ça qu'on les reconnaît! Il existe cependant tout plein d'autres obédiences au monde qui se foutent comme de l'an 40 de la politique, mais qui réfléchissent sur les questions existentielles que devraient/pourraient se poser les humains. . Avec un mot d'ordre : TOLERANCE! . Google-isez, vous serez surpris! . Il est vrai que ne sachant ni lire ni écrire, j'ai du mal interpréter ce qui m'est apparu sur ces sites!

  • Par Anemone - 29/09/2013 - 19:11 - Signaler un abus @Gliocyte

    Je suis à 100% de votre avis, sur tous vos commentaires.

  • Par jean fume - 29/09/2013 - 19:13 - Signaler un abus C'est que derrière la laïcité de certains,

    se cache une religion, avec ses chapelles, son clergé, ses ayatollahs, son inquisition. Simplement que pour eux, la laïcité n'est que le cache sexe du marxisme.

  • Par issartier - 29/09/2013 - 19:25 - Signaler un abus Si vous êtes contre

    Si vous êtes contre la croissance, l’emploi, la liberté, l’égalité, le commerce, le niveau de vie, la propriété de votre logement,… n’hésitez pas une seconde: votez en 2014 pour la socialocratie dictatoriale pilotée par Hollande avec la complicité du Comité d’éthique, ce succédané totalitaire de la morale du citoyen lambda.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 19:29 - Signaler un abus @gliocyte

    Je connais vos idées d'humilité face à dieu et ce qu'y en découle. Je respecte votre position même si je ne partage pas votre façon de voir. Et, précisément l'émancipation du peuple français consiste à accepter ces différents points de vus et refuser que le votre soit imposé à tous comme ça l'était à une époque pas si lointaine. Cette émancipation ne détruit pas notre culture... Elle la transcende !

  • Par golvan - 29/09/2013 - 19:33 - Signaler un abus @bisc31

    Vos commentaires vous situent clairement parmi les lobotomisés de l'Histoire de France tels qu'ils ont été formatés par les réformateurs de l'Histoire selon saint marx qui officient à la tête de l'EN depuis cinquante ans environ. Ces tristes sires affublent systématiquement l'Eglise catholiques des pires qualificatifs, parce qu'insulter systématiquement une institution finit toujours par payer surtout auprès des esprits simples. Et ces mêmes esprits simples, pauvres crétins, vont par les chemins et les forums déverser leur bile sur des sujets qui visiblement les dépassent. Quant au fondement de la morale occidentale, il est de toute évidence chrétien, donc issu du christianisme. Faire semblant de l'ignorer ne rend pas plus intelligent mais est seulement une preuve de mauvaise foi ou d'imbécilité. On pourrait parler d'une morale gréco-chrétienne, mais là encore l'esclavage a été interdit par les pays chrétiens alors qu'il ne gênait personne dans la Grèce antique. Contentons nous donc de l'expression morale chrétienne, ce qui ne signifie pas qu'on aspire à une société dominée par un clergé. Et certainement pas par un clergé socialiste.

  • Par golvan - 29/09/2013 - 19:46 - Signaler un abus @ Anemone

    Peut-être êtes vous franc-maçon (maçonne ?) pour les défendre de cette façon, pour ma part tous les francs-macs que je connais sont des arrivistes qui profitent de leur appartenance à une loge pour bénéficier de marchés et avantages divers, comme de très nombreux membres du PS. Je ne les trouve pas spécialement tolérants ni spécialement intelligents, mais ce qui les réunit, parce qu'il faut bien trouver quelque chose d'autre que l'amour de l'argent, c'est une haine affichée du catholicisme censé être l'obscurantisme absolu. Ma description est peu flatteuse mais je ne supporte plus cet entrisme et ce copinage dans de nombreuses institutions et corps intermédiaires, aux antipodes de la démocratie et justement des principes républicains. Et le plus drôle, si l'on veut, c'est de présenter ces farceurs comme des disciples de la raison et de la tolérance. Quelle blague !

  • Par gliocyte - 29/09/2013 - 19:52 - Signaler un abus @Bisc

    Je n'impose rien, je constate... et je constate que votre croyance repose sur le principe que l'homme est l'égal de Dieu, voire même supérieur. Je parle d'humilité vous me répondez transcendance. Vous me parlez émancipation, je vous réponds mise sous dépendance d'un égo sur dimensionné.

  • Par walküre - 29/09/2013 - 20:05 - Signaler un abus La France souffre d'une tare politique

    La gauche.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 20:26 - Signaler un abus @gliocyte

    Chacun est libre de ses opinions mais ca ne nous autorise pas pour autant de dire n'importe quoi. L'avantage d'un forum, c'est que les écrits restent. Alors, relisez correctement nos posts respectifs et constatez que je n'ai pas répondu par "transcendance" à votre "humilité" mais à la soi-disant "destruction de la culture". Quant à votre humilité... J'y ai répondu par "respect". Je ne sais pas si mon égo est démesuré ou pas mais je sais que je préfère dépendre de MON égo que du votre.

  • Par gliocyte - 29/09/2013 - 20:49 - Signaler un abus @bisc

    Chacun est bien sur libre de ses opinions. Vous avez les vôtres, j'ai les miennes mais écrire " je ne vous autorise pas" semble prouver que nous avons pas la même définition du mot liberté.

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 21:19 - Signaler un abus @anemone: merci des conseils, mais pensez par vs-même...

    Exactement; l'origine des mots est effectivement significative : l'origine grecque est interprétée comme une science, avec le suffixe qui distingue les sciences, l'éthique a donc une valeur RELATIVE et REVISABLE. Ceci la distingue d'une morale, et de son ordre qui déplait tant, car ils sont immuables et transcendants, comme on suppose que les traditions de Rome l'étaient. Ce qui fait que l'Ethique est utilisable par nos politicards, alors que la Morale leur fait l'effet de l'eau bénite. Un débat vieux comme le monde et Paul Ricoeur a écrit en un temps qui parait déjà loin, 1990, cette réflexion sur cette question. Propos de philosophe, très convenables pour les soirées sous la véranda avec un Cognac vieux, loin des fureurs de la politique et des responsabilités. Mais il y prend un point de vue a priori de primauté de l’éthique sur la morale, sans le justifier en rien. C'est donc son point de vue, et tout Paul Ricoeur qu'il fut, il lui reste personnel sans être une vérité démontrée. Et pour le moment, c'est plutôt vous qui semblez vouloir faire de cette opinion un dogme par un argument d'autorité, ce qui nous rapproche plutôt de la philosophie du revolver de Hermann Goering

  • Par JanniV - 29/09/2013 - 21:24 - Signaler un abus Une question de langage

    Je recommande aux personnes éjectées de ce Comité de faire un grand scandale dans les media en disant haut et fort qu'ils ont été stigmatisés et qu'ils sont les victimes d'un amalgame injuste entre laïcité et exclusion. Les ennemis du bien-vivre ensemble ont tout un vocabulaire qu'il suffirait de reprendre pour les battre sur leur propre terrain... Il doit bien y avoir une agence de communication pas vendue aux bobos qui puisse leur venir en aide...

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 21:36 - Signaler un abus @gliocyte

    Alors, si j'avais écrit " je ne vous autorise pas"... ca prouverait effectivement que j'ai un drôle de conception de la liberté. Mais relisez mon post et vous constaterez que je dis " ca ne vous autorise pas" en faisant référence au fait qu'une différence d’opinion ne dispense pas d'une lecture attentive.

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 21:40 - Signaler un abus @bisc31: je vous laisse adorer vos idoles, c'est superbe !

    Si on comprends bien, c'est faire une lecture militante et partiale de l'histoire que de vous rappeler des faits indéniables, dès lors qu'ils dérangent vos certitudes bétonnées ? Ce n'est pas la peine de vous demander de citer les horreurs faites par l'Eglise depuis la révolution, je suppose que c'est un DOGME ABSOLU que vous avez psalmodié suffisamment longtemps pour ne pouvoir imaginer une autre réalité. Quant aux monarchistes qui ont abandonné l'Alsace-Lorraine... faites pas trop rigoler, l'hiver approche avec les gerçures des lèvres... Au passage, sachez que les Alsaciens et Lorrains semblaient pour leur majorité, pas trop chauds pour revenir dans la Patrie des Libertés... Mais il faut surtout souligner que vos idoles, dont le plus célèbre frangin 3 points, ont prolongé la guerre de 14 d'au moins un an pour pouvoir détruire définitivement ce qui restait le noyau de l'Europe Chrétienne, l'Empire Austro-hongrois, héritier du Saint-Empire. Ce symbole était insupportable, pour ces gens qui sont les principaux responsables de la montée du régime le plus anti-chrétien qu'on ait connu, celui du 3eme Reich. Le Traité de Versailles, cette imbécilité de Clemenceau, vous adorez aussi ?

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 21:49 - Signaler un abus @lampiste

    C'est assez drôle que vous invitiez anemone à penser par elle même en défendant la supériorité de la morale sur l’éthique. L'éthique, qu'elle soit collective ou personnelle découle de la libre pensée alors que la morale est exogène et imposée à tous par des dogmes.

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 22:10 - Signaler un abus @bisc31 : Proverbe Chinois.

    L'Homme Sage est celui qui connait ses limites. . Et ces dogmes, comme vous dites, ne sortent pas du néant ontologique (ça doit vous faire plaisir, on a l'air déjà plus intelligents, non? :)) ), mais c'est la sagesse des Nations, les recettes venues du fond des âges que nos lointains ancêtres ont découvertes comme indispensables à la vie en société. Parfois avec un grand coup de pied au cul salutaire, comme il est relaté dans la Bible. Moïse, vous connaissez ?? Vous voyez, suffit de vous expliquer, vous comprenez !

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 22:13 - Signaler un abus @Lampiste

    Sachez que contrairement à vous je n'adore aucune idole. Vos considérations sur l'histoire sont assez fantaisistes Je vous invite à lire le paragraphe intitulé "Les élections du 8 février 1871 et la paix" de l'article sur la troisième république de wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Troisi%C3%A8me_R%C3%A9publique_(France) Le positionnement des républicains et des monarchistes sur le sort de l'alsace et la lorraine y est clairement expliqué. l'opposition farouche des élus alsaciens et lorrains aussi. Votre lecture de l'histoire est fantaisiste mais l'interprétation que vous faites est carrément délirante.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 22:19 - Signaler un abus @Lampiste

    Vous confondez la sagesse que je respecte car elle laisse la place à l'interprétation avec la morale que je rejette car trop rigide. Quant à Moise... on m'a raconté qu'il parlait avec plus de modestie et moins d'arrogance que vous.

  • Par Equilibre - 29/09/2013 - 22:30 - Signaler un abus Quelle laïcité?

    Le problème avec les concepts humains, c'est qu'ils sont à géométrie très variable suivant qui les lit et les interprète. Avec peillon and co, les degauche quoi, la laïcité est redevenue une religion et tous doivent se soumettre au nouveau dieu. Elle a un ordre, des clercs. Son but: détruire non pas la chrétienté (c'est déjà fait ou presque), mais en virer toutes formes de traces, y compris son histoire et ses bons côtés. Un nouveau peuple, des nouveaux bovidés déracinés dégénérés déshumanisés défrancisés etc etc etc pour une nouvelle religion, gavé à la moraline gogo bobo gauchiste, à l'inversion de valeurs et à la destruction de l'ancien monde. Ceux qui voulaient juste une séparation état/religion en sont pour leurs frais. La présence de totalitaires inhumains de la LGBT est un très bon signe avant-coureur de l'accélération du mouvement. Le présiglan approuve, bien sûr. Ce résidu de machin est à gerber... Le présiglan détruit la France.

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 22:40 - Signaler un abus @equilibre

    Je partage votre interprétation sur la lecture à géométrie variable de la laicité. Il ne m'a pas échappé que ceux la meme qui criaient "laicité" contre l'islam quand les musulmans voulaient imposer leur point de vue s'insurgent contre la laicité quand ils veulent imposer leur très chrétienne vision du monde. Mais rassurez vous il y a beaucoup de personnes comme moi pour faire appliquer la laicité comme elle se doit.

  • Par Eddy K - 29/09/2013 - 22:55 - Signaler un abus Retour de la gauche sectaire et irresponsable !

    Flamby l'illusionniste est un marxiste : il a été pendant 10 ans 1er secrétaire du PS, parti qui n'a jamais fait son Bad Godesberg et qui est donc toujours un parti marxiste. Il serait ridicule de prétendre qu'un PS marxiste ait été dirigé pendant 10 ans par un non marxiste... La problème avec tout marxiste est qu'il considère une partie des Français comme ses ennemis: les bourgeois, les patrons, les conservateurs, les croyants et les religieux. Il suffit de voir comment tous ces gens ont été traités dans tous les pays où les marxistes ont monopolisé le pouvoir ! Bref, Flamby l'Illusionniste traite une partie des Français comme ses ennemis. Est-ce si étonnant, de la part d'un marxiste ? PS pour Le Lampiste: l'Affaire des Fiches et les persécutions contre les officiers catholiques a eu comme résultat la promotion d'officiers incompétents (mais radicaux-socialistes et athées) et c'est une des causes directes des massacres de 14-18 (avec les pantalons rouges pour favoriser les producteurs du sud-ouest, terre rad-soc). A tel point que Joffre a dû écarter presque la moitié des généraux Français (notamment en les envoyant à Limoges, d'où l'expression "Limoger quelqu'un")...

  • Par Le Lampiste - 29/09/2013 - 23:09 - Signaler un abus @bisc31: la laÎcité variable, ca vole pas haut, gare à la chute

    Vous ne répondez jamais sur l'essentiel, on se fout pas mal de 1871, qui n'a été que le premier résultat des aberrations de la révolution, dont vous vénérez les statues sanglantes,qui a généré toutes les guerres européennes qui l'ont suivi, sans compter le nazisme et le communisme et leurs myriades de morts et de vies sacrifiées. Alors, vos considérations sur les élections de 1871, permettez qu'on se torche avec. La Morale est rigide, dites vous? Mais c'est précisément le principe des lois naturelles que de définir les limites. Intangibles et fondamentales. 10 points, généraux, pas plus. Pas d'interdiction de cochon ou de pinard, mais du fondamental. Et vos propos prouvent bien que vous êtes hermétique à cela, vous croyant capable à vous tout seul de redéfinir la nature humaine, incapable de comprendre que vous n'y comprenez rien, vous prenant pour le centre de l'Univers et pour l'idéal universel. Votre laïcité est un masque, vous croyez intelligent de favoriser l'Islam contre les racines chrétiennes, dans un projet d'arriérés, car il y a bien longtemps que l'Eglise a abandonné toute velléité de cléricalisme. Vous croyez l'Islam soluble dans vos idées: vous vous gourez lourdement

  • Par bisc31 - 29/09/2013 - 23:29 - Signaler un abus @Lampiste

    Je ne cherche pas à redéfinir à moi seul la nature humaine. Bien des philosophes, sociologues, psychologues athées ou croyants m'aident en cela. Ce sont des gens qui, quelles que soient leurs convictions religieuses, remettent les choses en perspective pour chercher la vérité. C'est précisément cette capacité qui manque aux religieux et qui les discrédite dans leur capacité à participer à un débat. Benoit XIV lui meme s'était interrogé sur la place de la raison dans la religion et militait en faveur de davantage de raison. C'est précisément ce qui manque aux religieux aujourd'hui.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Damien Le Guay

Philosophe et critique littéraire, Damien Le Guay est l'auteur de plusieurs livres, notamment de La mort en cendres (Editions le Cerf) et La face cachée d'Halloween (Editions le Cerf).

Il est maître de conférences à l'École des hautes études commerciales (HEC), à l'IRCOM d'Angers, et président du Comité national d'éthique du funéraire.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€