Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Exclusif : l'insoutenable affaire de l'instituteur de Savoie violeur et agresseur présumé de 33 fillettes

Un instituteur de Savoie est soupçonné d’avoir violé ou agressé sexuellement 33 fillettes entre 2011 et 2013. Les enquêteurs ont retrouvé des milliers de photos sur son ordinateur qui montraient les parties intimes des enfants, tous âgés entre 5 et 12 ans. Leurs témoignages sont accablants. Atlantico a lu le réquisitoire du parquet de Chambéry qui demande le renvoi aux assises de l’instituteur où il devrait être bientôt jugé. Insoutenable.

Sale affaire

Publié le
Exclusif : l'insoutenable affaire de l'instituteur de Savoie violeur et agresseur présumé de 33 fillettes

Un instituteur de Savoie, âgé de 50 ans, soupçonné entre 2011 et 2013, d’avoir violé ou agressé sexuellement 33 fillettes devrait bientôt être jugé par une Cour d’assises ;

- Le parquet de Chambéry vient en effet de demander son renvoi. La juge d’instruction devrait, à moins d’un coup de théâtre improbable, faire de même ;

- L’instituteur semble lui aussi avoir être victime d’agressions sexuelles de ses oncles lorsqu’il était jeune ;

-Pour les psychiatres, la dangerosité de l’enseignant ne fait aucun doute. Ils estiment également qu’il est accessible à une sanction pénale.

C’est un procès pénible, pour tout dire insupportable, qui devrait se tenir prochainement devant la Cour d’assises de Savoie : celui d’un instituteur, Eric Molcrette, 50 ans, soupçonné de s’être livré à des viols et agressions sexuelles sur 22 fillettes âgées de 5 à 6 ans au moment des faits, c’est-à-dire entre le 1er septembre 2011 et le 9 avril 2013.

A l’époque, Eric Molcrette était en poste en Savoie, instituteur commun aux deux villages de Planaise et de Chavanne. Ce n’est pas tout : ce maître, qui pendant les vacances d’été, s’occupait d’un centre équestre en Charente-Maritime, à Mornac-sur-Seudre, devrait également rendre des comptes dans une autre affaire : il se serait livré à des agressions sexuelles sur 11 fillettes âgées de 9 à 11 ans. Soit en tout 33 fillettes. Aujourd’hui, l’instruction est terminée et le Parquet de Chambéry a demandé, dans son réquisitoire, le renvoi de l’instituteur devant la Cour d’assises. En toute logique, la juge d’instruction Sophie Muracciole devrait suivre le Parquet. Toutes les victimes se sont constituées partie civile, via des avocats de Chambéry. La  Fondation pour l’enfance, qui fait beaucoup pour les enfants victimes de violence ou de maltraitance,  dont la présidente d’honneur est Anne-Aymone Giscard d’Estaing, a pris la même initiative, via son avocat Olivier Baratelli. Lequel confie : "  Je souhaite que ce procès,  qui devrait se tenir bientôt, ait une valeur pédagogique. Il faut que l’opinion, et bien-sûr les pouvoirs publics, prennent  bien conscience, une  fois encore, que les agressions sexuelles détruisent des familles entières. Je souhaite également que les audiences permettent aux parents de faire leur deuil de ce qu’ont subi leurs enfants et que ces derniers puissent se reconstruire et mener plus tard une existence paisible. "  Voilà donc un procès qui risque d’être pénible pour les parents des victimes, et au cours duquel devrait être à nouveau évoqué le rôle de l’Education nationale. En clair, celle-ci a-t-elle été suffisamment vigilante ? Ou a-t-elle fait preuve d’attentisme dans la dénonciation des faits ? L’inspecteur académique, d’emblée, a dit qu’il avait été le premier à dénoncer les faits à la justice.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benoit 2011 - 14/03/2016 - 07:58 - Signaler un abus Beurk

    Beurk ! Gaetner semble se complaire dans les détails !

  • Par lasenorita - 14/03/2016 - 08:57 - Signaler un abus La pédophilie.

    ''Un instituteur a violé 32 fillettes, en Savoie,...Un prof de sport est accusé de viol et il enseigne toujours...etc...etc...''Ce sont des personnages DANGEREUX qu'il faudrait ne plus laisser en contact avec les enfants!....L'Education Nationale aura des ''comptes à rendre'' aux parents...Les Médias ont très LARGEMENT parlé du prêtre pédophile de Lyon...bien que je n'approuve pas la pédophilie, je trouve qu'on a fait beaucoup plus de bruit autour de ce prêtre ''célibataire''(de Lyon) qu'autour des nombreux pédophiles ''mariés'': enseignants (qui enseignent toujours), des ministres (Jack Lang, Mitterrand),députés (Cohn-Bendit..)..le fait d'être pédophile n'est donc pas la conséquence, pour les prêtres, de ne pas être ''marié''...les pédophiles sont des ''détraqués''... il ne faut pas leur donner une quelconque responsabilité!...

  • Par Deudeuche - 14/03/2016 - 09:10 - Signaler un abus Si l'EN see remettait un peu en cause comme l'EC

    L'évêque catholique de France devrait faire du consulting auprès du ministère de l'Educ Nat. Bien sûr l'omerta cela n'existe pas à l'EN-PS.

  • Par cloette - 14/03/2016 - 09:27 - Signaler un abus Clergé ou Enseignants

    Comment est ce possible ? depuis quand et pourquoi ?

  • Par essentimo - 14/03/2016 - 10:10 - Signaler un abus A quand

    un passage chez un psy (?) avant de confier des enfants à un enseignant (porteur de l'autorité) quel qu'il soit .

  • Par Septentrionale - 14/03/2016 - 10:20 - Signaler un abus Ces pédomaniaques doivent être traqués

    Ces détraqués ne peuvent plus justifier leur déviance sexuelle par amour de l'enfant. La société n'est plus patriarcale, les hommes ne peuvent plus se protéger entre eux, alors que l'avortement était condamnable de prison. Je ne défendrai pas pour autant les misérables gorgones féministes.

  • Par kaprate - 14/03/2016 - 10:37 - Signaler un abus @benoit2011

    D accord avec vous, cette "mode" du fait divers pédophile, fusse t il atroce et absolument condamnable, est critiquable sur Atlantico, qui comme d autres médias, se roule ici dans la fange, avec moult détails sordides à travers cet article. Informer ne nécessite ni voyeurisme ni pathos. Et ceci, même si cela pose comme mainte fois la question de la responsabilité d une institution, n est pas une information.

  • Par lasenorita - 14/03/2016 - 13:53 - Signaler un abus La pédophilie sur Atlantico.

    Je trouve qu'Atlantico relate, simplement, un fait divers et qu'il n'en fait pas trop!...depuis quelques semaines les Médias nous ''cassent les oreilles'' avec un prêtre pédophile de Lyon...tout simplement parce que ce prêtre est CATHOLIQUE!...Les mêmes Médias se gardent de rappeler que le prophète Mahomet a épousé une gamine de 6 ans quand il avait 53 ans et que la pédophile est largement pratiquée dans les ''pays musulmans'' où des gamines sont mariées avec des hommes qui pourraient être leur père mais chutt...ce sont les musulmans et, eux, ont le droit de TOUT FAIRE comme de vendre des esclaves sexuelles et de pratiquer, encore au 21ième siècle, l'esclavage! ...

  • Par Outre-Vosges - 14/03/2016 - 14:24 - Signaler un abus Pas de calomnies, @lasenorita

    Précisons que, si le Prophète a épousé Aïcha quand elle avait six ans, il a eu la patience d’attendre qu’elle en eût neuf pour la déflorer. L’histoire ne dit pas s’il ne lui a pas demandé entretemps quelques gracieusetés buccales, d’autres buvaient bien ses paroles… Quant à savoir si Mahomet avait la force d’honorer un si grand nombre d’épouses, je rappelle que, pour les exégètes autorisés, un prophète a sur ce point la force de quarante hommes et que Mahomet avait la force de quarante prophètes.

  • Par Linux - 15/03/2016 - 22:52 - Signaler un abus Quelques nombres ...

    A l'intention de ceux qui se risquent à faire des parallèles entre les affaires de pédophilie qui entachent régulièrement l'église catholique et cette affaire d'instituteur pédophile: il y a en France 1 050 700 personnels de l'EN dont 855 000 enseignants en contact permanent avec les élèves. Pour l'église catholique c'est 443 000 prêtres ... pour le monde entier. Si on rapporte le nombre d'affaires ayant éclaté au nombre de personnes au contact avec des enfants, je pense que l'église catholique remporte haut la main la palme de ce genre d'affaires dans notre pays. Ceci dit,on peut rencontrer des pédophiles dans tous les milieux et le problème réside essentiellement dans l'attitude de leur hiérarchie vis-à-vis des pédophiles identifiés « en interne ». Si l'enquête judiciaire déterminait que l'inspecteur d'académie ou tout simplement les collègues de ce pervers étaient au courant de ses agissements et ne les avaient pas dénoncés,il ne fait aucun doute que le scandale serait largement aussi grand que celui qui frappe encore une fois l'église catholique en la personne du cardinal Barbarin qui a couvert son subordonné pédophile alors qu'on croyait ce comportement définitivement révolu

  • Par Anguerrand - 16/03/2016 - 08:05 - Signaler un abus Le viol fait par un prêtre semble plus grave qu'un viol fait ...

    par un enseignant. Les medias anti chretiens nous bassinent depuis des années pour le qq prêtres en question. Par contre quand ils s'agit d'enseignants, les medias font le service minimum. À LINUX au passage en quoi consiste le travail des 200 000 enseignants qui ne sont jamais devant une classe ? Malades ? Travaillent pour les syndicats ? En congés prolongés, Administratifs ( ça fait tout de même 20% ). Ne me dites pas le contraire . Je connais très bien ce milieu. Le même phénomène de non dénonciation existe dans l'enseignement bien qu'il n'existe pas le secret de la confession.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Gaetner

Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à l'Express, chargé de l'investigation.

 

Il est l'auteur de La République des copains (Flammarion, 2005), Réglements de comptes pour l'Elysée et La Manipulation Clearstream dévoilée (Oh! Editions, 2006, avec Jean-Marie Pontaut), et La République des imposteurs (L'Archipel Editions, 2014).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€