Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Excédents records : le très vilain petit secret que cachait le commerce extérieur allemand

L'office fédéral allemand des statistiques a annoncé lundi 9 février que les excédents commerciaux Outre-Rhin avaient dépassé les 200 milliards d'euros en 2014. Si les admirateurs récurrents du modèle allemand s'en servent pour confirmer leurs hypothèses, cette "performance" illustre surtout les résultats d'une politique économique agressive envers ses partenaires européens.

Le beurre des autres

Publié le
Excédents records : le très vilain petit secret que cachait le commerce extérieur allemand

L'Allemagne peut-elle vraiment se réjouir de ces bons chiffres ? Crédit REUTERS/Tobias Schwarz

Bien que ce montant -217 milliards d’euros- soit dépourvu de toute réalité quotidienne, sa signification apporte une grande fierté à l’Allemagne et à ses admirateurs. Il s’agit du montant de l’excédent commercial de biens allemands, qui atteint, pour cette année 2014, un nouveau record. L’équivalent du PIB de la Grèce ou encore du Portugal.

Bien évidemment, ce type de publication engendre toute une série de réactions admiratives et envieuses, face à "l’insolente réussite allemande".

Le modèle allemand, c’est "trop bien", c’est du solide. Par contre, le fait objectif que ce surplus commercial soit à l’origine de déséquilibres gigantesques au sein de la zone euro et qu’il soit une cause majeure de la crise actuelle ne pèse pas bien lourd face à l’émerveillement collectif.

Pourtant, en mars 2014, même la Commission européenne avouait se préoccuper du problème posé par les excédents allemands :

"L’Allemagne connaît des déséquilibres macroéconomique qui exigent un suivi et une action politique. En particulier, le compte courant a constamment enregistré un excédent très élevé, ce qui reflète une forte compétitivité et une grande quantité d'épargne investie à l’étranger. C’est aussi un signe que la croissance domestique est restée faible et que les ressources économiques n’ont pas été allouées de façon efficiente."

De quoi s’agit-il ? Un excédent de compte courant correspond à une différence favorable entre les exportations et les importations. Le pays exporte plus qu’il n’importe, sa balance est donc positive. Mais il ne s’agit pas là de l’explication la plus satisfaisante. Car un tel excédent a également une autre signification : La consommation allemande est tout simplement insuffisante pour absorber sa production totale. Si le pays produit beaucoup et consomme peu, un déséquilibre apparaît et il est alors nécessaire d’exporter le surplus en question.

Toute la question repose alors sur la méthode employée pour parvenir à ce résultat record de 217 milliards d’euros. Au cours des années 90, l’Allemagne post-réunification souffre d’un chômage élevé et d’une faible compétitivité. Afin de remédier à cette situation, et de façon concomitante à l’arrivée de l’euro, le pays va mettre en place une stratégie de contrainte salariale. Les salaires sont bloqués.

Dans une ambiance européenne de croissance soutenue, l’Allemagne va alors bénéficier de la forte demande de ses partenaires européens. A l’inverse, la demande intérieure allemande pantoufle sagement en raison de la stagnation des salaires. Le déséquilibre recherché commence à produire ses effets. Ainsi, les exportations vont progresser d’autant plus que les salaires seront stables, et ce, en surfant sur la croissance européenne, notamment des pays périphériques. Pour être clair, l’Allemagne va "importer" la demande des autres pays, ce qui revient à dire que le pays exporte son chômage chez ses partenaires. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une stratégie coopérative mais bien d’une pure agression économique. Mais à cette époque, au sein de la zone euro, c’est le sacre du "vivre ensemble".

Car si une telle stratégie peut être tolérée dans une union afin de permettre à un pays de se redresser, certaines limites doivent être respectées. Mais ces limites ont été explosées depuis longtemps par l’Allemagne. Jusqu’à en arriver à cet excédent commercial de 217 milliards d’euros.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 10/02/2015 - 08:02 - Signaler un abus Parce que...

    ....augmenter les salaires serait la meilleure politique économique dans l' état actuel de l' Europe ? . L' orthodoxie allemande satisfait les allemands . Nous aurions aimés , nous aussi , avoir un excedent commercial de 217 Milliards d' Euros , sans réunification à réaliser . Mr Goetzmann , votre anti-germanisme résonne socialiste .

  • Par Anguerrand - 10/02/2015 - 08:07 - Signaler un abus Encore un article anti Allemand

    La jalousie est un vilain défaut, qu'est ce qui a empêché la France d'avoir la même politique? Je suis d'accord avec Texas, si je vous comprend bien vous aimez le nivellement par le bas, les socialistes adorent, ils adorent n'avoir QUE des pauvres.

  • Par Enjoy - 10/02/2015 - 08:41 - Signaler un abus Toujours la même rengaine socialiste

    les allemands ont bloqués les salaires , mouais ... mais ils partaient déjà de plus haut que nous . La vérité qui fais mal c'est qu'ils sont plus bosseurs , plus sérieux que nous et qu'ils fabriquent du meilleur matos ? ça fais mal aux franchouilles mais c'est comme cela . Et c'est pas nouveau , ça dure depuis Bismark

  • Par boulegan - 10/02/2015 - 09:29 - Signaler un abus les bases de l'argumentation sont pipeautées

    1° étude comparative de salaire par le JDN .Pour 2 postes identiques entre un employé allemand et un français ( compte tenu des charges salariales, patronales et impôt ) : le salaire allemand est supérieur de 26 %. 2°si l'état s'implique peu par lui même dans l'amélioration de la compétitivité , ce sont les entreprises qui le font au prorata de leurs résultats , en clair pas de redistribution et les fleurons ne cotisent pas pour les canards boiteux . 3° pas de 35 heures 4° des syndicats constructifs

  • Par kiki08 - 10/02/2015 - 09:44 - Signaler un abus ce type nous prend pour des

    ce type nous prend pour des idiots . il est vrai que les salaires dans la haute fonction publique sont sont bien moins élevés en allemagne qu'en france . mais dans le privé , ils sont toujours plus élevés qu'en france , en moyenne . coté productivité , on est loin du compte , parce que en france, la gauche et les syndicats font tout pour la bloquer .

  • Par kiki08 - 10/02/2015 - 09:49 - Signaler un abus atlantico

    je ne comprend pas atlantico , qui travaille avec une andouille de ce calibre .

  • Par crobard007 - 10/02/2015 - 10:23 - Signaler un abus Dénoncer ou s'adapter.

    Nous sommes en situation de concurrence, soit on s'adapte, soit on disparait, il semblerai que le monde anglo-saxon ait compris les réalités de l'époque, et l'Allemagne connaitra prochainement une hausse des salaires puisque le chômage baisse structurellement dans ce pays, cette tension sera à plus en moins brève échéance, favorable au salariés, d'autant plus qu'il faut y rajouter le pragmatisme qui caractérise ce pays et avoir à l'esprit qu'ils auront les moyens pour ce faire. Dénoncer ce fait est imbécile, cela revient revient à légitimer nos élites françaises qui se révèlent de puis plus de 35 ans inconséquentes et incompétentes qui ne voient les créateurs de richesses patriotes et travailleurs qu'un portefeuille dans lequel il est possible de puiser inexorablement, jusqu'à ce que mort s'ensuive afin de financer leur enrichissement, leurs gabegies et leur démagogie, le pragmatisme dans l'intérêt du pays est pour eux une notion abstraite. Nous ne sommes de ce fait pas en position de critiquer la réussite de nos voisins. C'est chez nous qu'il faut faire le ménage !

  • Par superliberal - 10/02/2015 - 11:27 - Signaler un abus Article risible

    J'ai rarement lu un article aussi risible... Les pauvres Allemands qui travaillent avec la faim au ventre et nous force a acheter leur produits de mauvaises qualité. On parle bien de l'Allemagne d'aujourd'hui pas de la RDA ? ôtez moi d'un doute... En ce qui me concerne nos amis Allemands m'inspirent plus l'admiration que la pitié et je remplacerais volontiers Hollande et toute sa clique par Merkel voire Schroder...Le seul conseil que l'on pourrait donner aux Allemands c'est de faire des enfants, pour le reste c'est du grand foutage de gueule.

  • Par lehutin - 10/02/2015 - 11:32 - Signaler un abus Monsieur Goetzmann

    Il y a fort longtemps que je ne lis plus les articles de ce monsieur. Ni même ceux auxquels il participe. Si par erreur j'en ouvre un, je "raccroche" aussitôt. Rien que de lire son nom m'exaspère au plus haut point. A ce point d'inepties (c'est un euphémisme), ce n'est plus une couche, c'est du blindage. Je me suis abonné à Atlantico pour un an. Je le supporterai donc, en essayant de ne pas le voir, jusqu'à la fin de mon contrat. Mais je ne le renouvellerai pas pour en être enfin débarrassé. Pour une fois, bien que n'ayant pas lu l'article, je me suis intéressé aux commentaires. Ils sont édifiants. Je me sens moins seul.

  • Par AlainAFZ - 10/02/2015 - 12:01 - Signaler un abus unanime ?

    a lire les commentaires quasiment unanimes, il faudrait peut être obtenir un autre observateur moins germanophobe...ou plus objectif...

  • Par assougoudrel - 10/02/2015 - 12:13 - Signaler un abus Goetzmann anti-allemand

    et anti retraités français. Mon outillage est allemand et j'ai toujours roulé en allemande. Quand on aura leur sérieux et leur savoir faire, j'achèterai français, mais le moins cher à qualité égale, comme pour les appels d'offre. Je serai déjà chez Belzébuth pour ma corvée de charbon.

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 16:03 - Signaler un abus Mr Goetzmann étant un spécialiste en économie devraient nous

    donner: 1) les statistiques de l'évolution des exportations Françaises et Allemande depuis 1950 jusqu'à maintenant . 2) L'évolution du Franc et du Mark pendant cette même période. 3) l'évolution de la France avec l'€ alors que les nos importations matières premières (mêmes machines outils) coutaient moins cher grâce à l'Euro avec l'évolution de la dégradation industrielle française avec les 35 heures. Ce n'est pas l'Euro qui a posé le problème à la France mais les 35 heures et le départ des industrielles étrangers de France.Aussi notre problème Franco Français avec des syndicats politiques marxistes, commandés par des Fonctionnaires qui ont précipité la désindustrialisation de la France. En Allemagne c'est les industriels qui font les transformations économiques,et l'évolution des marchés. En France c'est notre oligarchie étatique ENA.Finalement les Casques à pointe sont pragmatiques, bougent les lignes en permanences alors qu'en France et bien nous avons nos culs de plomb Syndicalistes et Étatiques qui sont en fait les mêmes ( font parti de la même maison) qui gouvernent le tout. Il faut ajouter nos culs de plomb de l’Éducation Nationale pour comprendre notre évolution.

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 16:07 - Signaler un abus Finalement le pays qui est rigide c'est la France celui qui est

    mobile, qui se transforme et bien c'est l'Allemagne. La grande différence pour finir de comprendre notre problème Franco Français et bien les Fonctionnaires n'ont pas le droit d'être des élus en Allemagne. En France et bien vous avez 55 à 60% des élus qui sont des Fonctionnaires.

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 16:23 - Signaler un abus Le principe des analyses de ces économistes est que la France

    est Libérale (comme l'Allemagne, UK, USA et..) mais pas du tout la France est un pays de fonctionnement totalitaire Socialiste avec ses syndicats qui sont conformes à la doxa Socialo Marxiste. Donc les préconisations économiques qui fonctionneraient dans un pays Libérale ne peuvent fonctionner en France. C'est pour cela que Mr Goetzmann me fait toujours rire avec ses analyses. S'il mettait ce que j'ai demandé dans mon premier mémo et bien je puis vous dire que vous auriez une bonne crise de fous rires.

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 16:36 - Signaler un abus Maintenant vous pouvez voter FN MLP cela donnera la même chose

    car comme avec les Socialistes pour le FN l'Etat peut tout et le seul labilité à vous dire se que vous devez penser, faire,. Ils sortent du même tonneau des mêmes cursus Étatiques. La seule différence est dans les données théoriques sur les immigrés. Mais si vous croyez qu'ils vont faire ce qu'ils disent et bien autant vous tremper le doigt dans le C..cela aura le même effet sur votre intelligence. Sauf s'ils prennent l'option d'ouvrir des camps!

  • Par EUROPE - 10/02/2015 - 16:41 - Signaler un abus Souvenez-vous!

    Les allemands sont les meilleurs quoiqu'en pense notre éditorialiste. Il ne faut pas oublier que la RFA a absorbé 17 millions d'allemands de la RDA en 1992,( imaginer cela en France! nous avons eu déjà grand mal a digéré 1 millions de Pieds-noirs) en 1991. Mais l'Allemagne avec difficulté a réussi à se relever, nous on s'est enfoncé , d'un côté la cigale et de l'autre la fourmi, la France continue encore de danser et la fourmi allemande à besogner; A chacun sa vérité!

  • Par LA RICHARDIERE - 10/02/2015 - 16:53 - Signaler un abus il y avait le "c'est la faute à Sarko!",

    bin maintenant c'est "la faute aux Allemands". Imparable, très technique comme argumentation. Pardon Angela! Il n'y a que les loosers pour neuronner ainsi. Raisonnement simpliste et démago d'un "économiste" d'en bas. Même pas le niveau d'un trésorier d'association de chasseurs de mouches tsé tsé dans le Larzac. Imaginons l'inverse, il dirait quoi le gars? Atlantico, il faudrait que le modérateur modère les conneries des z'éconnomistes et autres z'experts qui se plantent depuis des lustres et qui polluent le forum.

  • Par cloette - 10/02/2015 - 17:03 - Signaler un abus Ils avaient voté

    Pour Hitler , avec conviction! et leurs enfants vivant aujourdh´ui gardent le souvenir d'une éducation culpabilisante de l'école mais aussi de leurs parents qui avaient adhéré .... Ils ont eu une enfance austère dans des familles qui ont évidemment beaucoup payé , comment ont ils élevé leurs propres enfants , c'est quand même un passé lourd à porter dont Angela Merkel est une représentante ..... Pourquoi serait on obligé d'admirer inconditionnellement l'Allemagne ?

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 17:10 - Signaler un abus cloette 10/02/2015 - 17:03 La question n'est pas d'admirer mais

    de dire des choses vraies entre l'Allemagne et la France.

  • Par cloette - 10/02/2015 - 17:18 - Signaler un abus Benvoyons

    Ils gèrent mieux que nous , sont plus travailleurs, et économiquement supérieurs je suis d'accord , mais parfois je me demande s'ils n'ont pas à nouveau de vilaines idées à notre sujet ?

  • Par Benvoyons - 10/02/2015 - 17:25 - Signaler un abus cloette - 10/02/2015 - 17:18 Aucune et même je puis te dire

    qu'ils n'aiment pas la situation actuelle et qu'ils ne l'ont pas cherché. C'est les autres pays qui n'ont pas bougé et qui de fait ont propulsé l'Allemagne à être seule en tête. D'ailleurs il suffit de relire les documents des réunions économiques Franco Allemande. L'Allemagne dès la signature des accords ont demandé à la France et aux autres aussi de se transformer. Donc les pays du sud y sont allés dans la m...; en connaissance de cause. Les Allemands ne sont pas des traitres avec les Européens..

  • Par perceval - 10/02/2015 - 18:14 - Signaler un abus cet article est ridicule

    Les Français consomment, parait-il, et ce serait d'ailleurs le seul élément moteur de notre économie. Mais ils consomment quoi? Des produits étrangers, puisqu'on ne fabrique plus grand chose, pas de machines outils pas de produits blancs ou de produits gris etc... et le peu que l'on fabrique est soit trop cher, soit de mauvaise qualité. Tout ça pour des rémunérations au total plus élevées, mais plus élevées parce qu'un employé en France touche 80 quand cela coûte 150 à son entreprise et sur les 80 il lui reste à payer lorsqu'il consomme 20% de TVA et sur l'ensemble un impôt de plus en plus lourd. Disons qu'il lui reste grosso-modo moins de 40 avec lesquels il doit se loger. On continue?

  • Par MONEO98 - 10/02/2015 - 18:21 - Signaler un abus A lire

    sur le site de l'IFRAP Salaires et impôts, la France fait le grand écart Le 9 janvier 2015 par Bertrand Nouel

  • Par Vm - 12/02/2015 - 04:19 - Signaler un abus Objectivité

    Ainsi les allemands sont coupables d avoir été vertueux et la gabegie qui règne chez nous est à prendre en modèle. Ce discours éculé sent bon le socialo keynesianisme qui refuse de voir que nous sommes le peuple qui travaillons le moins en Europe, qui a le plus de fonctionnaires, ou le revenu réel à constamment augmenté depuis 20 ans. Le seul reproche qui pourrait être fait à l Allemagne est celui de la parité au moment de la création de l euro mais celui là ne justifie plus aucun de nos problèmes actuels aussi ne l avez vous pas retenu.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Goetzmann

Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr.
 
Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€