Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Europe a besoin d'une pensée et d'une âme : à sa tête, il n'y a que des experts comptables ! Et c'est pour ça qu'elle meurt...

Jamais une aussi belle idée ne fut autant abîmée. Ceux qui dirigent l'Union européenne ont une calculette à la place du cœur.

De profundis

Publié le
L'Europe a besoin d'une pensée et d'une âme : à sa tête, il n'y a que des experts comptables ! Et c'est pour ça qu'elle meurt...

 Crédit ARCHIVE / UPI / AFP

L'Europe fut belle et jeune du temps des Grecs. C'était une princesse envoûtante et fascinante. Zeus la convoitait ardemment. Et Zeus s'y connaissait en jolies femmes. 

Emmanuel Macron et Angela Merkel viennent de signer un accord a minima sur le budget européen. C'est à peu près tout ce qu'ils savent faire. L'évocation de cet accord vaut tous les commentaires.

Pendant près de mille ans, l'Europe régna sur le monde. Par sa culture, ses philosophes, ses poètes, ses musiciens et ses peintres. Elle domina le monde.

Par ses navigateurs, ses explorateurs et ses soldats. Et aussi par quelque chose d'encore plus puissant : elle était la fille des Grecs, des Romains, de l'Ancien Testament, du Nouveau Testament.

C'est ainsi qu'elle colonisa le monde arabe, l'Afrique noire, une partie de l'Asie et qu'elle fit des Amériques son prolongement naturel. Il va sans dire que ces conquêtes s'accompagnèrent naturellement de massacres et d'exactions. 

Puis l'Europe mourut. Une première fois lors de l'abominable et fratricide saignée de 14-18. Une deuxième fois quand Hitler réalisa son rêve européen avec comme corollaire l'extermination d'un peuple et l'asservissement de tous les autres qui n'avaient pas eu la chance de naître allemands.

Vint l'après-guerre. Pour conjurer le spectre, de nouvelles guerres intra-européennes, on décida de bâtir une union économique. C'était un début. Peut-être nécessaire. Mais pour qu'il fut prometteur, il eut fallu construire ensuite une entité décidée à défendre ces valeurs grecques, romaines, juives et chrétiennes.

Les experts-comptables en étaient tout à fait incapables. Ils accouchèrent de l'euro. On peut approcher un billet de banque de son oreille : aucun cœur n'y bat. La civilisation européenne méritait mieux. Car la civilisation est la seule identité qui vaille. D'y avoir renoncé a laissé l'Europe flétrie, vieillie et pantelante. Zeus est allé courir d'autres filles...

Nombreux sont ceux pourtant qui veulent s'y installer. L'Europe est riche et ils sont pauvres. Ils sont porteurs d'une religion et de coutumes étrangères à la civilisation européenne. Celle-ci ayant été enterrée au plus profond des caves de la commission de Bruxelles, qu'avons nous à leur proposer ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 22/06/2018 - 09:00 - Signaler un abus bel article

    superbe !

  • Par zelectron - 22/06/2018 - 09:43 - Signaler un abus HARMONISATIONS

    soyons clairs : ce sont les entreprises qui créent la richesse et non les états. Ceci étant l'harmonisation du statut et des règles de la vie et des systèmes commerciaux de ces firmes demandent à être mise en chantier impérieusement sous peine de ne jamais pouvoir édicter des modes sociaux justes entre les nations

  • Par lexxis - 22/06/2018 - 10:01 - Signaler un abus QUE SAVEZ-VOUS DONC DES EXPERTS-COMPTABLES?

    Contrairement à. votre diatribe sur les experts-comptables - une profession que vous connaissez visiblement très mal -, si la conception, l'organisation et le fonctionnement de l'Europe avaient été confiés à des expert-comptables, nous n'en serions pas là. En effet ces experts-comptables reçoivent au cours de leurs études et de leurs stages une formation non seulement comptable, mais économique, financière, juridique et sociale dont bien peu de professions peuvent s'enorgueillir. Et ce n'est pas parce qu'on manie, qu'on crée ou qu'on contrôle des chiffres à longueur d'année qu'on est absolument incapable de réfléchir à ce qu'ils signifient, à ce qu'ils représentent et même mieux encore à tout ce qui ne se trouve pas dans les chiffres et qui devrait y être. En plus, la logique des chiffres amène inexorablement à croiser d'autres logiques, d'autres cohérences qui échappent visiblement à l'Europe. Attention, je ne dis pas que le gouvernement et la gestion de l'l'Europe devraient être monopolisés par des experts-comptables, mais je puis vous assurer que s'il s'en trouvait davantage en son sein cela se saurait et cela éviterait bien des déboires,bien des mécomptes et bien des inepties

  • Par vangog - 22/06/2018 - 10:18 - Signaler un abus Kohn-le-Bendit, Mosco-le-vicieux, la bécasse Moguerrini...

    Juncker-le-fiscaliste, Merkel-l'immigrationniste élevée au lait marxiste...ce sont eux qui gèrent l'UE, et ils n'ont rien d'experts-comptables..;plutôt des idéologues bornés!

  • Par assougoudrel - 22/06/2018 - 10:23 - Signaler un abus Mr Rayski parle en parabole

    Tous ceux qui nous ont gouvernés (à part Barre) n'ont jamais été experts comptables et se sont entourés de copains qui ne connaissent rien de ce métier. Quand on voit un Sapin, Moscovici et ceux de maintenant, on comprend que c'est du second degré. En tous cas, je devine le désarroi des peuples d'antan qui voyaient leur empire décliner à cause de dirigeants douteux.

  • Par assougoudrel - 22/06/2018 - 10:50 - Signaler un abus Pardon

    décliner et mourir

  • Par Jean-Emmanuel GREBET - 22/06/2018 - 10:51 - Signaler un abus Merci

    Oui, je ne comprends pas que tout le monde dans la presse et les media en général oppose si simplistement les Musulmans à "notre culture judéo-chrétienne", alors que nous sommes tout autant de culture gallo-romaine, celte, germanique et bien plus encore. Comme si dans notre Histoire une civilisation avait effacé l'autre alors que jusqu'à récemment les cultures successives se sont additionnées en une mémoire collective si riche. C'est depuis l'après-guerre qu'il semble que maintenant l'on veuille assassiner cette mémoire commune et chacune de ses variantes, pour faire de nous et de nos descendants des moutons dociles et faciles à manipuler... le totalitarisme soft et béat...

  • Par Ex abrupto - 22/06/2018 - 11:01 - Signaler un abus D'accord avec Lexxis

    Ce qui me gène plus c'est l'inculture de nos dirigeants, gens qui ont tous des formations bavardes, verbo mondaines etc.. Ces formations dans lesquelles il faut payer très cher (ou avoir du piston) pour apprendre en 3 ou 4 ou 5 ans:"Si tu me grattes dans le dos, je te gratte dans le dos" . Ils appellent cela "constituer son réseau". (J'ai donné des cours dans des cycles de perfectionnement de telles écoles) Pour le reste ils sont dans l'immédiateté ( Quand je suis en colère, je dis qu'ils se pissent sur les lacets, sauf quand ils font du long terme: là ils atteignent le bout de leurs chaussures. Mais tout de suite, je ne suis pas en colère!). Une formation scientifique pour commencer (car c'est plus facile!) pour apprendre la rigueur de raisonnement et "en même temps" l'extrême relativité des choses et des vérités, fussent-elles scientifiques. Evidemment en parallèle et ENSUITE une bonne formation philosophique. Pour la gestion, c'est tellement simple, que ça s'apprend facilement sur le tas, une fois les bases ci dessus acquises.

  • Par Ex abrupto - 22/06/2018 - 11:01 - Signaler un abus D'accord avec Lexxis

    Ce qui me gène plus c'est l'inculture de nos dirigeants, gens qui ont tous des formations bavardes, verbo mondaines etc.. Ces formations dans lesquelles il faut payer très cher (ou avoir du piston) pour apprendre en 3 ou 4 ou 5 ans:"Si tu me grattes dans le dos, je te gratte dans le dos" . Ils appellent cela "constituer son réseau". (J'ai donné des cours dans des cycles de perfectionnement de telles écoles) Pour le reste ils sont dans l'immédiateté ( Quand je suis en colère, je dis qu'ils se pissent sur les lacets, sauf quand ils font du long terme: là ils atteignent le bout de leurs chaussures. Mais tout de suite, je ne suis pas en colère!). Une formation scientifique pour commencer (car c'est plus facile!) pour apprendre la rigueur de raisonnement et "en même temps" l'extrême relativité des choses et des vérités, fussent-elles scientifiques. Evidemment en parallèle et ENSUITE une bonne formation philosophique. Pour la gestion, c'est tellement simple, que ça s'apprend facilement sur le tas, une fois les bases ci dessus acquises.

  • Par ISABLEUE - 22/06/2018 - 11:16 - Signaler un abus Pas grand chose à nous proposer;..

    à part que les Peuples européens ferment leur bouche, oreilles et yeux comme les trois singes.... Déjà les peuples sont différents. et on en ras la casquette d'être gouvernés par des cols blancs avec chauffeur qui n'ont aucune idée de la vie. Leur seule idée, c'est le calcul...... Heureusement certains peuples votent bien, et d'autres avec leurs pieds.

  • Par ISABLEUE - 22/06/2018 - 11:18 - Signaler un abus J'ai toujours accueilli avec circonspection

    leur "Cela nous protégera de la guerre".... La guerre est économique entre nous et mondiale... Et franchement, je ne me sens rien en commun avec les Allemands, ou la perfide Albion.... Et on a laissé crever les pauvres Grecs au lieu de les aider... ON se moque des Italiens au lieu de les aider.... quelle Europe de M...

  • Par Atlante13 - 22/06/2018 - 15:48 - Signaler un abus "Et c'est pour cela qu'elle meurt..."

    Bel article, merci pour le rêve, j'ajouterai seulement "Et c'est AUSSI pour cela..."; par contre, si vous citez 14/18 et 39/45-Hitler dans les fléaux meurtriers, vous avez totalement occulté le rôle du communisme dans la destruction du rêve d'une belle Europe. Car malgré la chute du mur de Berlin en 1991, il avait eu le temps de complètement corrompre les élites européennes et surtout françaises. Et le rêve d'une Europe européenne s'est dissous dans le cauchemar d'une Europe mondialiste.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 22/06/2018 - 22:59 - Signaler un abus "...C'est ainsi qu'elle

    "...C'est ainsi qu'elle colonisa le monde arabe, l'Afrique noire, une partie de l'Asie et qu'elle fit des Amériques son prolongement naturel. Il va sans dire que ces conquêtes s'accompagnèrent naturellement de massacres et d'exactions..........." ......C'est malin, vous allez réveiller OBONO et les indigènes de la république et nous attirer les foudres des racisés qui vont exiger des dommages et intérêts.

  • Par Benvoyons - 23/06/2018 - 10:01 - Signaler un abus En effet Mr Raisky a raison nous sommes à la fin d'un cycle

    Le problème de ceux qui pensent que l'éclatement de l'UE sera un Bien pour tout le monde & surtout pour la France pensent à un simple retour comme avant l'UE & avant l'€! :)::)) == Mais pas du tout si les Européens veulent ça & bien ils deviennent tous des nains avec leurs petites économies. Cela sera chacun pour soi (car les intérêts se redistribueront suivant ceux qui viendront au secours des Européens ) donc au plus offrant Chine, Iran, Arabie Saoudite & la nouvelle entente qui aura lieu entre pros chiites et les pros Sunnites,(donc l'ensemble des pays UNION ARABES), la Russie, les USA qui d'un seul coup va voir ses marchés disparaitre par la puissance des nouvelles ententes géoéconomiques ainsi redistribuée contre eux. En fait chaque pays de l'EU ne sera qu'une petite crotte de bique & tous seront acquis pour une bouchée de pain. Si la volonté des peuples de l'UE est de se faire en.... par le premier venu,venu à son secours & bien cela sera la dernière page Histoire de l'Europe qui se refermera!! Inchallah !!!:)::)) Encore si la France avait fait un bon choix sur le Gaz de schiste peut être que cela aurait pu être différent:)::)) Plus d'UE=des Pions sur l’Échiquier Monde = UA

  • Par Le gorille - 23/06/2018 - 10:43 - Signaler un abus Oui Mr Rayski

    Un expert comptable n'a pas d'âme : c'est un employé. C'est tout ! Il faut quelqu'un pour diriger un expert comptable : même si ce dernier pense, même s'il peut proposer, même si ses propositions sont agréées, il faut un chef qui les fasse siennes en leur insufflant une âme, son âme. L'Europe n'a pas de chef, car ce sont des marionnettes élues dans le fil du courant actuel, lesquelles obéissent au dogme du jour : le dieu "les comptes" qui écrase. Non élus ne voient rien : ils sont aveugles, et leur cécité vient de loin, du refus de notre histoire. Autant que j'aie pu le comprendre en parlant avec des historiens, ce qui fait l'Histoire aujourd'hui, d'après eux, ce sont les chiffres, pas les hommes. Toute l'erreur est là. Je le reconnais, vous l'avez même dit à votre façon.

  • Par ELIED - 23/06/2018 - 16:47 - Signaler un abus Tout à fait d'accord avec vous,

    Benoît, (vous permettez?), et ceux qui essaient de détruire votre raisonnement n'ont pas compris la manière dont vous traitez le sujet- c'est mon avis et bien sûr je le partage!- Je pense comme vous que l'Europe et pas seulement l'UE a perdu son âme, une âme forgée au cours des siècles par toutes les traditions, les cultures, les philosophies qui bien qu'un peu différentes selon les nations la composant, se sont additionnées, mêlées pour en faire une culture propre très différente des autres continents.Ces experts-comptables sont en fait ces dirigeants qui ont voulu unir les Européens (et qui continuent malheureusement!) sous la simple bannière économique. Je crois que c'est comme cela qu'il faut comprendre votre texte. Personnellement j'attendais aussi beaucoup de l'Europe, comme construction humaine, ayant suivi sa construction depuis les premières années, et comme vous je suis déçu, déçu de plus en plus par la tournure des évènements: il n'y a effectivement plus d'âme, que des comptes endettés, là où il aurait fallu une politique pour l'humain en priorité.

  • Par ELIED - 23/06/2018 - 16:47 - Signaler un abus Tout à fait d'accord avec vous,

    Benoît, (vous permettez?), et ceux qui essaient de détruire votre raisonnement n'ont pas compris la manière dont vous traitez le sujet- c'est mon avis et bien sûr je le partage!- Je pense comme vous que l'Europe et pas seulement l'UE a perdu son âme, une âme forgée au cours des siècles par toutes les traditions, les cultures, les philosophies qui bien qu'un peu différentes selon les nations la composant, se sont additionnées, mêlées pour en faire une culture propre très différente des autres continents.Ces experts-comptables sont en fait ces dirigeants qui ont voulu unir les Européens (et qui continuent malheureusement!) sous la simple bannière économique. Je crois que c'est comme cela qu'il faut comprendre votre texte. Personnellement j'attendais aussi beaucoup de l'Europe, comme construction humaine, ayant suivi sa construction depuis les premières années, et comme vous je suis déçu, déçu de plus en plus par la tournure des évènements: il n'y a effectivement plus d'âme, que des comptes endettés, là où il aurait fallu une politique pour l'humain en priorité.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€