Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les eurobonds sont-ils un pis-aller nécessaire pour faire plier l'Allemagne sur le vrai sujet : le rôle de la BCE

Lors de la réunion des chefs d'Etat de l'UE, François Hollande a réussi à imposer le sujet des eurobonds (ou euro-obligations) malgré la réticence d'Angela Merkel. Ne sont-ils pas l'arbre qui cache la forêt et étouffe la thématique majeure de la résolution de la crise de l'euro, à savoir le rôle de la BCE ?

Eurobondissements

Publié le

« Grexit , psychodrachme », les commentateurs de la situation économique actuelle  ou les autorités européennes ne manquent pas d’imagination pour forger des sigles ou  des appellations nouvelles. Mais l’heure n’est pas à la recherche de la bonne formule et l’imagination doit être mise ailleurs pour penser des solutions à la crise. Les bourses paniquent, la bourse de Milan a clôturé hier avec une baisse de 3,6 %, celle de Paris de 2,6  %. L’Euro  reculait par rapport au dollar. La monnaie est politique, entendons bien le politique.

Au sens de J Freund le politique est « une instance de la vie sociale à travers laquelle la communauté humaine, défend son identité et affirme son existence collective, détermine  et poursuit des buts communs et résout des conflits ». Deux lignes de front se dessinent : une ligne Allemande qui prône la rigueur, en partie reprise par M Barroso qui est prêt à offrir à Athènes le soutien de  l’UE dans la mesure où les engagements Grecs sont tenus en matière d’assainissement budgétaire.  Madame Merkel a été claire sur le sujet «  les eurobonds n’aident pas la croissance et sont par ailleurs interdits dans les traités européens  qui interdisent la mutualisation des dettes » L’Allemagne offre son refus car elle ne veut pas voir la charge de sa dette alourdie par les autres, et bénéficie de taux d’intérêts favorables. Hier l’émission de  4,5 milliards de titres de la dette allemande à deux ans a fait l’objet d’une ruée et l’emprunt s’est fait à 0% et le rendement de l'obligation allemande à 10 ans (Bund), qui fait référence sur le marché, reculait à 1,363% contre 1,383% mercredi à la clôture. L’Italie à l’inverse a vu en une année les investisseurs étrangers liquider plus de 290 milliards de titres de la dette italienne. Selon l’agence de notation Fitch, ils en  détenaient dans leur portefeuille plus de 800 milliards de titres de la dette  aujourd’hui environ 510 milliards. L’Allemagne risquerait de supporter un taux d’intérêt plus élevé si elle acceptait les eurobonds. En somme, les allemands ne veulent pas supporter une nouvelle asymétrie pour faire profiter aux Etats du sud de l’Europe de la réputation allemande, alors qu’eux devraient supporter la faiblesse d’Etats endettés.

En face, un front composé de la France de l’Espagne et de l’Italie qui milite pour une européanisation des dettes, et souhaite la mise en œuvre de mesures favorables à la croissance comme les « projects bond » censés financer des projets de long terme.

  Le sommet européen d’hier risque au mieux de retarder l’échéance de l’implosion de la zone, mais pas d’apporter de solution durable. Faut-il aller vers les eurobonds ? C’est un pis-aller. Les eurobonds  n’apporteront pas de solution durable aux problèmes de fonds qui affectent la croissance des pays du sud : chômage de masse, compétitivité en berne, endettement  privé très important  en Espagne. A la veille de la crise de 2007, l’Espagne était en matière de déficits et de dettes publiques dans les  normes du Pacte de stabilité, mais son endettement privé s’élevait à plus de 271 % de son PIB. Attention, les eurobonds concernent un endettement public alors que la dette globale d’une nation doit tenir compte des dettes privées  (ménages ,entreprises). Par ailleurs desserrer la contrainte des marchés financiers est certes un pas en avant, mas il ne faudrait pas tomber dans les ornières du passé. La détente monétaire consécutive à la naissance de l’Euro, a permis à la Grèce, à l’Espagne, à l’Espagne de bénéficier de taux d’intérêts équivalents à l’Allemagne,  mais non sans risque comme nous l’avons vu au cours de la crise. les Eurobonds ont pour eux la force du fédéralisme, mais à ce compte, il conviendrait de confier le budget au parlement c’est-à-dire l’initiative en la matière et revoir le budget européen. Mais qui serait partisan du saut fédéral européen aujourd’hui ? Mais existe-t-il un peuple européen ? Les eurobonds, s’ils voient le jour, auront  une force économique certes, mais la force du symbole aussi pour dire que l’Europe existe. C’était certes une hérésie économique que le choix de Kohl d'un ost-mark pour un mark de l’ouest , mais il s’agissait de la réunification.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 26/05/2012 - 09:39 - Signaler un abus le rôle de la BCE

    Nauséa bonds

  • Par ARES - 26/05/2012 - 10:28 - Signaler un abus Arretons de STIGMATISER l ALLEMAGNE !!

    Il est facile pour un FLAMBY de M ... que de vouloir se servir aprés Nicolas Sarkosy que de se servir de A.Merkel pour dire que si cela ne va pas c'est tjrs a cause des autres et de leur refus !! Je soutiens A.Merkel dans son refus d appliquer les EUROBONDS et de devoir un taux d 'emprunt plus important a cause de pays qui eux n ont pas fait les efforts necessaires, voir escroquer leurs pays et il faudrait que l ALLEMAGNE PAIE POUR CELA ?? QUESTION SIMPLE : SI L ALLEMAGNE avec les EUROBONDS voit son taux d'EMPRUNT AUGMENTER !! LA FRANCE AURA AUSSI SON TAUX D EMPRUNT QUI VA AUGMENTER !! Cela HOLLANDE VOUS L A DIT !!Non lui C4EST JUSTE POLITIQUE il a envie de gouverner l EUROPE c'est sur que si l ALLEMAGNE S'EN VA il fera comme avec la France Quand à la BCE ne pas se trouver encore de fausses excuses pour obliger les pays déficients qui ont voulus faire parti de l EUROPE aujourd'hui incapable de suivre de leur donner plus qu ils ne seront capables de rembourser !! L europe doit etre faite de pays PRODUCTIFS avec des TRESORERIE saines !! les pays qui ne respectent pas les mesures meme d austérité alors qu ils sortent d eux meme et qu ils revoient leurs finances !!

  • Par castrofidel - 26/05/2012 - 13:08 - Signaler un abus @ARES On lui dira, sans faute

    Promis, juré, on dira à Merkel que tu la soutiens.

  • Par ARES - 26/05/2012 - 20:13 - Signaler un abus @ castrofidel

    Je vous ferai remarquer que déjà le moindre respect est d'employer le "VOUS" cela est le BABA que l'on enseigne à nos enfants ... Sans doute avait vu eu des parents qui n'ont pas eu la chance d'etre éduquer et donc de vous éduquer un minimum comme savent le faire les français dans notre pays du moins ceux qui apprécient d'avoir des enfants et d'etre entourés de personnes bien éduquées. De plus dois-je vous rappeler que vous etes sur un site dont des sujets sont exposés et mis à votre disposition pour que vous les commentiez ... Aussi si certain de ceux'ci ne sont pas à votre "portée" de votre intelligence, de votre comprehension, ou autre... Que vous deviez sans cesse vouloir intervenir en fait et que vous combliez ces déficits par le biais de vous en prendre à des internautes comme ici encore à moi ... Je ne saurai que trop vous conseiller de revoir votre comportement qui ne correspond pas à ce que l'on s'attend sur un site comme Atlantico qui merci à EUX se démarquent des sites un peu du grand n 'importe quoi ... Donc si vos déficiences ne sont pas compatibles avec les sujets évoqués sur ATLANTICO et que vous les masquiez en vous en prenant aux internautes ... BASTA !!

  • Par castrofidel - 26/05/2012 - 22:17 - Signaler un abus @ARES Un coup de Blues ARES ?

    VOUS ECRIVEZ : « Je vous ferai remarquer que déjà le moindre respect est d'employer le "VOUS" cela est le BABA que l'on enseigne à nos enfants ... » Mais aussitôt, vous ajoutez : « Sans doute avait vu eu des parents qui n'ont pas eu la chance d'etre éduquer » Je vous réponds : "Vade carrefour satanas … Educacion Mauditas ... Orthofograsion, Difficultas ..." Vous ajoutez : « Sans doute avait vu eu des parents » Blasphème ! Que Dieu vous pardonne ! « Comme savent le faire les français » sans « F » MAJUSCULES ! Vade Carrefour satanas… « Aussi si certain de ceux'ci ne sont pas à votre "portée" de votre intelligence, de votre comprehension, ou autre... » Là, j’avoue que je m’en remets au dictionnaire de chez Lecler, là où c’est moins cher … « Que vous deviez sans cesse vouloir intervenir en fait et que vous combliez ces déficits par le biais de vous en prendre à des internautes comme ici encore à moi ... » Là, moi pas comprendre… « Atlantico qui merci à EUX se démarquent des sites un peu du grand n 'importe quoi ... » Là, j’avoue que je n’ai plus rien à dire. Vous finissez : « BASTA ! » ??? Non, s’il vous plait, je préfère Bastia pour l’exil.

  • Par ARES - 27/05/2012 - 08:15 - Signaler un abus @ castrofidel

    Voilà qui confirmre que vous n'etes sur le site d'ATLANTICO que pour le desservir ... Car comment en serait-il autrement au vu de vos commentaires si on peut les appeler ainsi pour la plupart. Quoi Castro ? vous n'avez personne à qui parler et à vous en prendre en réel pour que vous vous accrochiez à ATLANTICO pour vous en prendre à leurs internautes ??? sourire ... je vous remercie en tous les cas. J'aime bien les faits et la confirmations de mes dires ...avec vous cela a été tellement simple comme "bonjour" ... Bonne journée à vous ...

  • Par ARES - 27/05/2012 - 08:31 - Signaler un abus @ ATLANTICO

    Le sujet est " les Eurobonds et la BCE" ...il me semble. Pourquoi lorsque je fais un commentaire des personnes qui ne sont ici que pour se passer "les nerfs" ou le temps EUX n argumentent en rien sur vos sujets exposés mais s'en prennent aux internautes qui les commmentent ? Si les sujets n interessent pas ces internautes comme castrofidel et compagnie on se demande bien ce qu ils font sur le site ou on le sait trop bien !! Aussi entre la liberté d'expression et les attaques personnelles à l'encontre des internautes sont il me semble des sujets bien distincts. On apprécie ATLANTICO un site pour les sujets et l information qui nous sont donnés aussi les personnes que cela n interesse pas au lire de leurs commentaires comme castrofidel, vous me pardonnerez mais il serait de bon gout de leur expliquer que votre site n'est en rien un défouloir contre des internautes et que si l'on n'est pas capable de s'exprimer et de comprendre les sujets que vous exposez leurs places sont ailleurs !! Je ne pourrai recommander un site si ceux qui le fréquentent ne font que le desservir en s'en prenant aux internautes qui eux commentent les sujets et les informations que vous éditez. Merci.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Frédéric Farah

Frédéric Farah est diplômé de Sciences Po Paris, professeur en classes préparatoires, chargé d’enseignement à l’université de Paris V, ainsi que coauteur des deux derniers numéros de mars et d’avril de la revue Ecoflash relatifs aux dettes publiques en Europe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€