Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’euro pour les nuls : le flou sur la monnaie unique démolit complètement le programme économique de Marine Le Pen

L’alliance avec Nicolas Dupont-Aignan permet à Marine Le Pen d’amender son programme économique, qui devient du coup complètement incohérent.

Atlantico Business

Publié le
L’euro pour les nuls : le flou sur la monnaie unique démolit complètement le programme économique de Marine Le Pen

Marine Le Pen avait le choix entre la mort subite et violente, en proposant la sortie de l’euro, et la mort lente, en s’embarquant avec Nicolas Dupont-Aignan pour des négociations extrêmement tordues avec des partenaires européens qui ne sont demandeurs de rien. 

L’arrivée de Nicolas Dupont-Aignan est un cadeau pour le Front national, parce qu’elle a permis à Marine Le Pen de reprendre le dossier sur la sortie de l’euro et de noyer son projet de rupture dans une mécanique extrêmement floue, de laquelle on ne comprend qu‘une chose : elle repousse le plus loin possible la négociation afin que rien de change.

En fait, elle imagine maintenant vendre à nos partenaires européens le fait qu’il pourrait y avoir deux monnaies : une monnaie nationale pour acheter son pain, le franc, et une monnaie commune qui servirait aux entreprises comme instrument de transactions et de réserve pour le système bancaire.

L’instrument est terriblement compliqué. C’est un système qui existait au début de la réforme monétaire et qui a permis de mettre en place l’euro. On a connu les unités de comptes, ensuite on a enfermé les monnaies nationales dans un serpent puis on a transformé le serpent en euro. Marine Le Pen voudrait faire le chemin à l’envers.

Cet euro est le fruit du travail du Général de Gaulle qui trouva la France en faillite, changea le franc mais ne pouvait plus supporter les dévaluations intempestives qui minaient l’économie française, puis de Valery Giscard d’Estaing, Helmut Schmidt, Raymond Barre, et dernière étape par François Mitterrand, Helmut Kohl et Jacques Delors. L ‘euro est un produit de l’histoire. Ni de droite, ni de gauche.

L’euro est l’outil mis en place pour permettre à l’Europe de se défendre du protectionnisme autodestructeur auquel tout le monde avait recours pour se défendre des chocs pétroliers à partir de 1974 ou des crises financières.

Le projet de Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen revient 50 ans en arrière. Mais peu importe, ce projet n’a pas vocation à être appliqué. Il n’a qu’un seul objectif : nettoyer le programme économique de Marine Le Pen d’une mesure complètement inapplicable et rejeté par 70 % des Français.

L’opinion publique est certes assez sensible au discours des extrémistes de droite et de gauche, mais s’il y a un détail du programme dont les français ne voulaient pas, c’était celui qui projetait la sortie de l’euro.

Pour élargir son électorat et gagner en crédibilité, il fallait que Marine Le Pen sorte de ce piège. Cela dit, elle en sort, mais à son détriment. Pour trois raisons.

1e le mécanisme d’évolution vers une monnaie commune est très flou. Il n’est plus question de referendum, mais de négociations dont les modalités, les objectifs et l’agenda prêtent à des désaccords entre les partenaires et même à l’intérieur du Front National. Ils doivent négocier avec les partenaires européens qui ne sont demandeurs de rien, ils n’ont pas de calendrier (entre 6 mois et plusieurs années) et ils n’ont pas de mandat précis. On voit mal les partenaires européens s’embarquer dans cette galère.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patamoto - 02/05/2017 - 07:22 - Signaler un abus DE Mathieu Mucherie dans ces mêmes pages:

    "Je trouve que les pays qui ont gardé leur politique monétaire (la Suède, le Royaume-Uni, la Suisse, la Pologne) s’en sortent bien, ou mieux ; ce n’est qu’une condition de la prospérité et elle est loin d’être suffisante, mais il faut bien commencer quelque part." "La plupart de ceux qui sont considérés comme des libéraux en France ne défendent pas les acquis du libéralisme, ils défendent des privilèges antisociaux installés dans une position de force. On dit en France d’un individu qu’il est libéral quand il prétend que l’euro (un régime de changes fixes entre des pays très différents) est là pour 1000 ans, sans possibilité de sortie ni même de pétition (car il semble que le simple fait de critiquer la BCE est à la limite du blasphème). On dit en France d’un individu qu’il est libéral quand, après l’ENA et la haute administration, il monnaye son carnet d’adresses pour une fusion-acquisition, et qu’il retourne au bercail en libéralisant des trajets de bus et en donnant des leçons de morale, le tout en moins d’une décennie. Si Turgot, Bastiat et Rueff dirigeaient le pays, ces individus louches ne seraient pas aussi nombreux, et impunis."

  • Par Ganesha - 02/05/2017 - 07:49 - Signaler un abus Papys Tarzan

    Papy Sylvestre ''totalement à côté de la plaque'' ! Il ne se rend pas compte que par ce mouvement, Marine Le Pen vient de gagner l'élection présidentielle ! Ce ''grand expert'', parfaitement lucide, objectif, et très expérimenté, considère que tous nos partenaires européens sont pleinement satisfaits du résultat de la politique économique menée ces trente dernières années ! Et ils souhaitent continuer à s'enfoncer dans cette impasse ! Notre chroniqueur est-il aveugle, stupide, ou les deux ? Au contraire, les 500 millions d'européens attendent avec impatience l'ouverture de négociations pour créer une ''Autre Europe''. Un continent où il fasse enfin bon vivre ! Désolé pour les ''Papys Tarzan'', la ''Loi de la Jungle'', nous n'en voulons plus !

  • Par Deneziere - 02/05/2017 - 07:52 - Signaler un abus Dis moi, qui est ton banquier central ?

    @patamoto - Quand on vit dans un pays anti-libéral, jacobin, et où on tend à centraliser tous les pouvoirs, la politique monétaire ne peut être qu'aux ordres , en l’occurrence aux ordres de politiciens démago et irresponsables que l'on connaît trop bien.. En France, cela a conduit à un bordel sans nom pendant des siècles, avec quelques rares éclaircies, comme à l'époque d'Antoine Pinay. Même Mucherie, que vous citez, a du convenir dans ces mêmes colonnes de l’ineptie des politiques pro-cycliques qu'on nous a fait subir. Il est indéniable que, pour la première fois de notre histoire récente, nous avons une monnaie STABLE pour échanger avec nos voisins immédiats (60% de notre commerce extérieur est en zone euro). Les pays cités dans votre post sont tous infiniment plus libéraux que la France et ont des banquiers centraux digne de ce nom. Imaginer en plus qu'un parti aussi vide de compétences que le FN puisse accoucher d'une politique monétaire...

  • Par Ganesha - 02/05/2017 - 08:06 - Signaler un abus Inénarrables comiques

    Nous avons aussi sur ce site quelques inénarrables comiques, qui répètent dans tous leurs commentaires : ''la neige est noire et le charbon est blanc'' !

  • Par patamoto - 02/05/2017 - 08:09 - Signaler un abus @Deneziere Alors continuons

    @Deneziere Alors continuons avec Mr Macron le chantre de notre belle Europe!

  • Par Deneziere - 02/05/2017 - 09:14 - Signaler un abus La neige est noire

    La neiges est noire, le charbon est blanc, et le FN un parti de gouvernement.

  • Par cloette - 02/05/2017 - 09:19 - Signaler un abus Macron

    conseiller puis ministre de Hollande qui devait inverser la courbe du chômage incessamment sous peu a prouvé sa grande compétence en économie ! Vendre un morceau d'aéroport aux Chinois n'est pas "faire de l'économie".

  • Par Ganesha - 02/05/2017 - 09:43 - Signaler un abus Victoire et Révolution !

    Cette alliance et les infléchissements de programme qu'elle entraine, vont permettre à Marine Le Pen de gagner la bataille présidentielle... et les quelques capitalistes macroniens qui survivent sur Atlantico sont fous de rage et de désespoir ! Soyez rassurés chers papys ! Le Figaro vous affirme encore que Marine passera au franc dès le lendemain de son élection ? Par contre, oui, la France va provoquer un choc comparable à celui de 1789 !

  • Par vangog - 02/05/2017 - 10:11 - Signaler un abus @Patamoto @Deneziere très justes vos posts!

    Les écrits de Mathieu Mucherie sont, effectivement, plus professionnels que les radotages de papy Sylvestre, qui avoue que l'Euro est arrivé dans une impasse, mais qu'il faut continuer, coûte que coûte...tous les chifffes économiques prouvent aux aveugles que les pays ayant conservé leur souveraineté monétaire et leurs frontières, soit 90% des pays au monde, ont une croissance deux à trois fois plus forte, et un chômage deux à trois fois plus faible que l'Euro. Mais Sylvestre ressemble aux idéologues socialistes d'avant-mur de la honte, qui répétaient que "Le socialisme, c'est le progressisme et qu'il n'y a pas d'autre voie possible!". Résultat du dogmatisme imbecile et sectaire: alors que la Russie est le pays le plus riche en matières premières de la planète, Le socialisme à ruiné tous les pays du pacte de Varsovie...l'UE suit le même chemin, en refusant toute réforme de son dogme ultra-libéral-ultra-socialiste. Car, ne vous y trumpez pas! Il y a autant de socialisme immigrationniste, faussement droidelhommiste et écolo-réactionnaire, manichéiste et sectaire en UE que d'ultra-libéralisme... Car l'international-socialisme se satisfait parfaitement du capitalisme de connivence...

  • Par Ganesha - 02/05/2017 - 10:56 - Signaler un abus Villepinte

    Personnellement, je reste fidèle à mon analyse : le but machiavélique, mais parfaitement réel, de François Hollande, c'est de faire élire Marine Le Pen, qui est, à son avis, la seule capable d'enfin réaliser sa promesse du Bourget. Marine l'a affirmé à Villepinte : son adversaire, c'est le ''Candidat des Banques'' !

  • Par edac44 - 02/05/2017 - 11:12 - Signaler un abus @ ganesha petit intégriste lepeniste stupide et prétentieux !..

    Comme tous les bas du front en économie et probablement de toute culture générale comme beaucoup sur ce site, vous critiquez en permanence l'euro et la construction européenne MAIS uniquement à charge pour ses défauts (certes, elle n'en manque pas) et oubliez volontairement d'en souligner les bienfaits dont le premier de tous : nous n'avons pas eu à nous foutre sur la gueule avec nos voisins depuis 70 ans. Savez-vous en chiffre les gains ??? ====================================================================> Sinon, le coût global du retour au franc serait proche de 650 milliards d'euros. Le chiffre surprend, mais c’est parce que l’on parle toujours de la dette publique alors qu’il y a aussi une forte dette privée. Pour la première, que l’on pourrait rembourser en franc dévalué de 20 à 30%, la note serait de 30 milliards d'euros par an. Pour la seconde, avec nos entreprises qui portent un endettement équivalent à 265% de la production de richesse du pays, c'est plus grave encore : ils devront rembourser une dette alourdie avec des recettes dévaluées. Pour elles, le spectre d’une crise financières et sociale est évident. Pour une autre vérité =============> http://bit.ly/2pD0tga

  • Par Ganesha - 02/05/2017 - 11:46 - Signaler un abus Edac, Koh Samui

    Vous vivez donc sur une île déserte et les nouvelles ne vous parviennent qu'avec un retard considérable ? Marine montré son intelligence politique et son sens des réalités en infléchissant son programme. Le Figaro vous affirme encore qu'elle passera au franc dès le lendemain de son élection ? Méfiez-vous : ne faites jamais la sieste à l'ombre d'un cocotier ! Je l'ai fait autrefois à Koh Samui et la noix m'a frôlé de très près !

  • Par Louna - 02/05/2017 - 11:54 - Signaler un abus Edac, pourquoi des insultes ?

    L'économie est mal enseignée en France et tout le monde n'a pas eu, comme vous semble t-il, la chance de faire des études. L'essentiel est de s'exprimer nous sommes en démocratie la parole n'est pas réservée aux élites.

  • Par ikaris - 02/05/2017 - 12:27 - Signaler un abus L'euro et la com ... écouter Jean-Jacques Rosa

    Oui bien sûr il y a de la com dans tout ça : la sortie de l'euro est anxiogène surtout pour les plus âgés qui ont capital et pensent que l'euro garantira leur retraite (parlons en aux retraités grecs) ... donc Marine a mis de l'eau dans son vin. Par contre prendre l'air inspiré et nous prévoir les pires catastrophes en cas de sortie de l'euro serait faire oublier que de grands prix nobels (Allais, Stiglitz et d'autres) se sont montrés très réservés voire franchement hostiles à l'Euro. Sur le site de Radio courtoisie je vous invite à écouter l'émission du 01/05/2017 d'Henry de Lesquen avec l'excellent Jean-Jaques ROSA. Ceux qui nous vendent l'euro comme une vérité révélée font l'impasse sur tous ses défauts.

  • Par edac44 - 02/05/2017 - 12:53 - Signaler un abus @ ganesha et la méthode "Caué"

    Marine vient de "racoler" un petit 4,7%, Dupont Feignant, ce petit monsieur insignifiant de la politique française, insignifiant depuis plus de 20 ans et qui hier encore répétait à qui voulait l'entendre, son incompatibilité avec le parti frontiste. C'est ça ce que vous appelez "infléchir son programme" ??? A moins qu'il ne s'agisse de basses magouilles financières pour sauver de la faillite son "propre" parti pour ne pas avoir atteint les 5% nécessaires au remboursement de ses frais de campagne. Marine vient de s'offrir une "pute" en espérant récupérer les voix d'un Nicolas Dupont-Aignan qui une fois de plus nous pratique sa mauvaise foi légendaire à la truelle. ===============================================================> ps : la sieste sous un cocotier, même à Koh Samui, c'est juste un pari à tenter pour se suicider pendant son sommeil, ça, non ???

  • Par cloette - 02/05/2017 - 14:43 - Signaler un abus @edac44

    NDA n'est pas du tout insignifiant , je l'avais remarqué depuis longtemps depuis Chirac ou Sarkozy car il avait ( un des rares ) un discours personnel clair et structuré ( c'est Macron qui est insignifiant et creux ) et je m'étais toujours demandé pourquoi son score n'était pas à la hauteur , mais il faut croire que d'autres facteurs et pressions jouent . Mettez le face à Maçons et vous verrez la différence de niveau d'énaques ( ils le sont )

  • Par langue de pivert - 02/05/2017 - 18:32 - Signaler un abus

    Mme Le Pen a compris qu'elle ne passera pas encore cette année ! Sinon pourquoi promettre à Dupont la place de premier ministre pour 4,8 % de voix...même pas garantie ? Elle mise tout sur les élections de juin. Ca ne m'empêchera pas de voter pour elle dimanche et pour le FN en juin ! Plus Macron sera mal élu, moins il aura d'élus à l'AN mieux ça sera pour la France ! En septembre ça sera déjà le bordel !

  • Par assougoudrel - 02/05/2017 - 19:14 - Signaler un abus Attendons le face à face

    de demain et nous serons fixés.

  • Par Jardinier - 02/05/2017 - 19:30 - Signaler un abus A un pays, une banque centrale et une monnaie.

    Si notre monnaie c'est l'euro, alors notre pays, c'est l'all.., l’Europe, pardon. Et la France deviendra une région. C'est le projet de Macron, qui veut encore nous faire perdre un pan de souveraineté (comme Fillon, d'ailleurs) (et probablement pas par referendum :D). Ce n'est pas illégitime puisqu'il l'annonce, et que c'est cohérent. C’était d'ailleurs le projet des pères fondateurs de l'euro, créer l'unification a travers les obligations de politiques convergentes liées à la monnaie unique. Mais vous le savez, alors l'avenir de ce pays ou de cette région est entre vos mains. Peut être que la France n'a pas toujours su gérer sa monnaie dans le passé, mais ce constat, on le fait tous, alors on doit pouvoir faire mieux, ou du moins aussi bien qu'ailleurs. L'euro lui n'a pas toujours très bien été géré non plus, rappelez vous le rigoriste JP Trichet qui voyait de l'inflation en 2010 ou 2011 et a entrainé une des pires crises du continent. (oui OK, c’était un français :D)

  • Par Jardinier - 02/05/2017 - 19:35 - Signaler un abus Attribuer l'euro au general De Gaulle, éclairez mes lanternes,

    Mais ça me semble être une des plus belles conneries de Sylvestre.

  • Par Jardinier - 02/05/2017 - 19:48 - Signaler un abus Autrement, je suis assez d'accord.

    Mais pas tellement, finalement. Assez d'accord que ne pas sortir de l'euro n'est pas cohérent avec son programme économique et pas tellement, parce que ce n'est pas ce qu'elle fera. J'ai eu un moment de doute je dois dire lorsque j'ai entendu ça à la radio, alors j'ai acheté le parisien (ou "aujourd'hui" pour la France) et elle ne dit rien d'autre que ce qu'elle a toujours dit, c'est à dire qu'on maitrisera notre monnaie nationale, après négociation de six mois (extensible a huit ou dix, petite différence), et avec monnaie commune si la négociation réussie (peu de chance a mon avis). Donc rien de changé, et par contre cohérence reconnu par Sylvestre, ce qui évidemment, est d'un poids... totalement anecdotique :D

  • Par emem - 02/05/2017 - 19:51 - Signaler un abus La même rengaine

    Comme pour le climat, la même rengaine. Certains économistes, comme Jacques Sapir, ne sont pas du même avis. Consultez son site...

  • Par Anouman - 02/05/2017 - 20:12 - Signaler un abus Incohérent

    Comme M. Sylvestre trouvait déjà toutes les propositions de M. Le Pen incohérentes je ne vois pas ce que ça change pour lui. Bon, ça lui évite de parler des incohérences de la concurrence qu'il appelle de ses voeux.

  • Par Pourquoi-pas31 - 02/05/2017 - 20:27 - Signaler un abus De Gaulle, l'Euro en 1974 ? ? ? C'était son fantome alors !

    Pour De Gaulle, c'était l'étalon Or. Ne pas écrire n'importe quoi. Merci

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€