Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"C'est sérieux, Docteur ?" : si, être médecin généraliste est encore un très beau métier

Que les jeunes qui aimeraient devenir médecin généraliste mais à qui les conditions d'exercice de la profession aujourd'hui font peur lisent le témoignage plein d'intelligence, de recul et d'humour, du docteur Michel Kerjean, lui-même grand généraliste. De quoi raffermir bien des vocations.

Atlanti-culture

Publié le - Mis à jour le 28 Avril 2018
"C'est sérieux, Docteur ?" : si, être médecin généraliste est encore un très beau métier
LIVRE
C'est sérieux, Docteur ? 33 facéties d'Esculape
de Michel Kerjean
Emka Edition
420 pages

 

RECOMMANDATION 

EXCELLENT

THÈME 

Esculape, le dieu gréco-romain de la médecine, a inspiré au Docteur Michel Kerjean ces  récits, ou "facéties", expériences vécues de l'âge d'étudiant en médecine jusqu'à celui, très honorable, de la chefferie de médecine interne d'un grand hôpital Breton. 

Études, apprentissages, collaboration avec les équipes soignantes, exercice quotidien de la médecine en milieu rural, en ville, à l'hôpital… cette grande tranche de vie est nourrie d'anecdotes amusantes et touchantes, graves ou risibles, toujours humaines. 

Ce livre raconte la vie d'un médecin de province, à l'expertise et à la pratique polyvalentes, confronté au quotidien, simple ou dramatique des habitants de sa région.

POINTS FORTS 

1-   Michel Kerjean raconte à la première personne ces 42 années de pratique médicale, exercées dans un contexte de profondes évolutions scientifiques, techniques et sociales. Comme un grand coup de microscope donné sur l'évolution des relations d'une région (la Bretagne) avec ses équipes médicales.

2- Ce livre est bien écrit, souvent drôle et surprenant tant les anecdotes rapportées racontent des facettes différentes de la pratique médicale, en ville, à la campagne, à l'hôpital, à Paris, dans le Finistère, en cabinet, remplaçant, associé, les relations entre soignants et soignés, entre externes, internes, "pontes" et autres chefs de services hospitaliers, .

3- Bien qu'évoquant parfois la prise en charge de pathologies complexes, avec l'usage d'un vocabulaire médico scientifique choisi, il n'use ni n'abuse pas de jargon. Ce livre reste très facile à lire. Il comporte un lexique des termes techniques, simple et utile.

POINTS FAIBLES 

Quelques erreurs typographiques et de renvois au lexique, mais sans aucune incidence sur la lecture.

EN DEUX MOTS  

- Ce livre, qui n'est pas petit (plus de 400 pages), pourrait être à recommander à tous les jeunes qui s'intéressent à la médecine, étudiants ou non, tant il est ancré dans la vraie vie et ouvert aux questions que soulève la pratique de la médecine - qu'elle soit ordinaire ou non. Avec toute une série de portraits bien trempés, de situations emblématiques, cocasses ou graves, ce livre est amusant et accessible à tout lecteur curieux de voir l'exercice quotidien de la médecine avec les yeux d'un praticien respecté, pédagogue et humble.

- Manque de curiosité sans doute des grandes maisons d'édition, ce livre est publié chez un tout petit éditeur. Pour vous le procurer, le plus simple est de faire comme nous, de vous adresser par mail à EMKA EDITION:  editions.mk35@gmail.com

UN EXTRAIT 

"J'ai ainsi connu un chirurgien qui préférait l'orgue au bistouri, un généraliste véritable exégète des cantates de Bach, une infirmière amoureuse d'un Touareg, une Danoise qui avait fait partie du premier bataillon des "girls" des Folies bergères et accompagné Joséphine Baker, un patient s'affichant ouvertement comme gigolo, véritable précurseur des "Escort boys", un autre qui ne lâchait jamais ses révolvers chargés, même pendant mon examen, un mannequin pour sous-vêtements féminins, qui prenait mon bureau pour une scène de défilé, une famille de naturistes qui me recevaient dans le plus simple appareil…" P272

L'AUTEUR 

Michel Kerjean est médecin, en retraite. Il a exercé pendant 42 ans, en région Bretagne principalement, la médecine libérale comme médecin généraliste et la médecine hospitalière comme chef de service de médecine interne.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Devevey pour Culture-Tops

Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€