Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’étrange bras de fer entrepris par Air France contre les agences qui vendent ses billets

L'agence de voyages d’affaires Travel Planet dénonce la position de la direction commerciale d'Air France.

Zone de turbulences

Publié le - Mis à jour le 12 Octobre 2018
L’étrange bras de fer entrepris par Air France contre les agences qui vendent ses billets

 Crédit Thomas SAMSON / AFP

Atlantico : Travel Planet accuse Air France de vouloir imposer une intermédiation commerciale sans rémunération, en quoi cela relève-t-il d'une "vision archaïque et antiéconomique de la relation avec ses partenaires revendeurs" ?

Travel Planet dénonce la position de la direction commerciale d'Air France qui demande à ses distributeurs, représentant 70% des ventes du Groupe Air France, de travailler gratuitement. Air France a modifié ses conditions en avril 2018 et a rompu l’équilibre économique en place en imposant à ses distributeurs une vente de ses billets au prix d’achat et veut ainsi réduire à néant la marge commerciale de ses distributeurs. C’est cette vision qui est archaïque et antiéconomique dans un environnement concurrentiel normal.

C’est d’ailleurs la seule compagnie à exiger cela et elle ne le fait que parce qu’elle est, sur le marché du Déplacement professionnel, en position dominante.

Là où toutes les compagnies aériennes se rapprochent de leurs distributeurs pour accroitre leurs parts de marché et leurs vente, Air France fait le choix de pénaliser toute sa distribution au risque de voir diminuer ses revenus et ses parts de marché à un moment où elle est déjà très fragilisée.

Les clients de Travel Planet sont essentiellement des entreprises dépensant plus d'un million par an de frais de déplacement.  A quel type de difficultés doivent-ils faire face au regard de ces récents changements ?

Le risque pour les clients est de deux type ; Voir s’amenuiser l’offre qui leur est présentée car Air France impose un affichage prioritaire de ses vols par rapport à ses concurrents et limite leur capacité à optimiser les frais de déplacements en forçant les distributeurs à vendre les billets les plus chers au détriment de leurs clients et de leur propre part de marché.

Le rétablissement de la liberté commerciale des distributeurs est un enjeu majeur pour un marché qui représente près de 30 milliards en 2018 en France.

Dans l'hypothèse où le contentieux avec Air France aboutirait à une fermeture définitive du marché français à Travel Planet, le distributeur se verrait-il contraint de ré-évaluer ses objectifs de croissance ? L'internationalisation offre-t-elle suffisamment de débouchés à Travel Planet ?

A ce stade Travel Planet a trouvé des alternatives et ses ressources technologiques et organisationnelles lui ont permis de minimiser l’impact des manœuvres d’Air France. Toutefois, si, ce qui est totalement illégal, Air France interdisait à Travel Planet de travailler sur le marché national, nous serions contraints de délocaliser notre production et donc de créer notre valeur à l’étranger… Ce qui est tout de même ubuesque à un moment ou notre pays recherche de la croissance et des innovations.

Le développement de Travel Planet se poursuivrait à l’étranger et nous avons déjà de fortes demandes hors de nos frontières. Les marchés Anglais et Allemands représentent chacun presque le double du marché français…. Notre technologie et nos fournisseurs sont Européens et mondiaux. Nous sommes le distributeur qui a connu la plus forte croissance ces 3 dernières années et nous pourrions être amenés à quitter le territoire à cause du jusqu’au boutisme de quelques personnes chez Air France… Quel gâchis !

Droit de réponse demandé par Air France :

"Notre compagnie est particulièrement étonnée de la teneur des déclarations de la direction de l’agence Travel Planet.

Ces propos ne reflètent en rien la réalité des relations existantes entre Air France et les agences de voyages. Air France a toujours travaillé en étroite collaboration avec l’ensemble des agences dans un esprit de partenariat fondé sur le respect et la confiance.

Les difficultés rencontrées aujourd’hui concernent exclusivement l’agence TravelPlanet et en aucun cas l’ensemble de la profession. Cette agence a frauduleusement majoré le prix des billets d’Air France afin de percevoir des sommes de manière occulte au détriment d’établissements publics. Air France a été contrainte de révoquer le mandat de TRAVEL PLANET d’émettre des billets d’avion Air France et à l’instar de certains établissements publics a dû déposer plainte auprès du Procureur de la république.

Cette affaire est désormais dans les mains de la justice."

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Betty Seroussi

Betty Seroussi est présidente de Travel Planet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€