Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 29 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'étonnante indulgence de l'UE vis-à-vis de la dérive "nationale-islamiste" d'Erdogan

Tandis que la situation politique et sociale de la Turquie ne cesse de s'aggraver sous l'égide de Reccep Tayip Erdogan, et que celui-ci participe largement à la déstabilisation de toute la région, l'UE continue à faire preuve d'une étonnante indulgence à l'égard de ce pays.

Géopolitico-scanner

Publié le
L'étonnante indulgence de l'UE vis-à-vis de la dérive "nationale-islamiste" d'Erdogan

Depuis le début de la guerre civile syrienne, et depuis la dérive autoritaire du néo-sultan Recep Taiyyp Erdogan, presque plus personne n'ose soutenir que le parti de la Justice et de Développement (AKP) au pouvoir à Ankara et son leader charismatique incarnent encore l'espoir d'un "islamisme modéré et pacifique", et que la Turquie moderne vantée par les partisans de son adhésion à l'Union européenne demeure encore un garant de la stabilité au Proche-Orient et de la paix entre le monde musulman et l'Occident, un pont qu'il vaudrait mieux avoir "avec nous que contre nous" selon ses thuriféraires.

En 2002, lors de l'accession au pouvoir de l'AKP en Turquie, les rares voix qui n'étaient pas en extase devant le prétendu équivalent turc (AKP) des "chrétiens démocrates" européens, et ceux qui, comme moi, osaient écrire que la Turquie dans l'Europe serait un Cheval de Troie islamiste (2002) et non pas une garantie de paix et de laïcité, étaient immédiatement rangés dans la catégorie infâme des "turcophobes" et des adeptes du "choc des civilisations" entre l'Occident et le monde musulman, la Turquie réislamisée étant présentée comme une "chance" inouïe de faire en sorte que l'Europe ne soit plus un "club chrétien", gage de paix avec le monde islamique...

Après avoir souligné la caractère absurde et masochiste d'un argument consistant à donner des gages de reniement de ses propres racines spirituelles pour être accepté par une entité qui réaffirme sans complexe les siennes, nous avions annoncé que l'ouverture des négociations avec Ankara en vue de l'adhésion à l'UE déclencherait un double processus de déstabilisation de l'Union européenne - incapable de digérer l'Etat successeur de l'Empire ottoman encore plus nationaliste et aussi peu fairplay que la Grande-Bretagne – et d'affaiblissement-démantèlement du modèle kémaliste-laïc, combattu tant par les islamistes turcs qui le jugent "apostat" que par les eurocrates de Bruxelles et les Etats-Unis qui le trouvaient trop anti-démocratique, militariste et hostile au libéralisme.

Là réside le secret de la longévité du néo-sultan Erdogan : il a réussi à déjouer tous les pronostics de coups d'Etat en utilisant comme boucliers face aux militaires turcs anti-islamistes, le rôle stratégique de la Turquie au sein de l'OTAN, son prétendu désir d'Europe et de réformes, puis sa soi-disant capacité à exporter au Moyen-Orient un modèle d' "islamisme démocratique" soft face au terrorisme jihadiste. Ceci explique pourquoi les stratèges des puissances atlantiques ont empêché l'armée turque de renverser l'AKP d'Erdogan. D'où le fait que le néo-sultan irascible ait pu faire juger et emprisonner moult militaires de haut rang, maints policiers, intellectuels ou journalistes kémalistes laïcs, sans que l'armée ne bouge. Aujourd'hui, le pays laïque d'Atätürk n'est plus qu'un vieux souvenir et il laisse la place à une nouvelle Turquie "national"-islamiste", néo-ottomane donc expansionniste.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Oyentin - 29/04/2016 - 09:53 - Signaler un abus Vivement Trump

    Un de ses premiers travaux sera de débarrasser la planète du calife.

  • Par Oyentin - 29/04/2016 - 09:53 - Signaler un abus Vivement Trump

    Un de ses premiers travaux sera de débarrasser la planète du calife.

  • Par Olivier62 - 29/04/2016 - 10:22 - Signaler un abus La Turquie entre dans le jeu des mondialistes

    "Alors que nos dirigeants européens et nos eurocrates ne cessent de blâmer les moindres dérives 'populistes' et nationalistes des gouvernements européens (Hongrie, Pologne,etc), et de réclamer des sanctions contre les dérives "impériales" et "autoritaires" de la Russie de Poutine, ils continuent à trouver des circonstances atténuantes au nouveau sultan ottoman" L'explication de ce paradoxe est simple : les dérives "populistes" servent tendent à protéger la civilisation européenne, alors que les actions Turques visent au contraire à la détruire ! Or il faut bien comprendre que les élites politiques européennes sont mondialistes, dont le projet est la liquidation ethnique, culturelle et religieuse des peuples blancs et chrétiens d'Europe. Dans ce contexte, faire entrer la Turquie dans l'UE représente un moyen puissant pour cet objectif; en fait il y a une véritable complicité avec Erdogan pour faire entrer des millions de migrants musulmans et changer le peuplement des pays européens.

  • Par vangog - 29/04/2016 - 11:27 - Signaler un abus Association islamiste humanitaire qui livre des armes?

    Il serait temps que les gouvernements occidentaux responsables, Autriche en tête, se penchent sur ces associations caritatives islamistes qui ne font pas que passer des armes turques vers la Syrie et l'Irak. Dans l'autre sens, vers l'UE des dhimmis collabos Moguerrini, Junker, Schultz, Merkel, Ayrault et consorts (bientôt), l'action invasive de ces associations caritatives est forte et relayée par des médias puissants comme euronews qui fait toutes ses actualités pleurnichardes sur les pauvres migrants qu'il faut absolument sauver...cette action est multiforme: financement de lieux de cultes, aide aux envahisseurs-migrants, transfert d'argent vers les populations islamistes européennes "dociles", port du voile, hallal etc...et, par dessus tout et le plus grave, financement de partis politiques, comme celui de ce pakistanais londonien, dont on apprendra rapidement qu'il achète les voix de ses électeurs avec quelques euros Qatari...

  • Par Pourquoi-pas31 - 29/04/2016 - 14:00 - Signaler un abus Merci pour cet article

    très documenté. Il est regrettable pour le moins, que nos femmes et hommes politiques n'aient en tête que leurs petites combines électorales. Erdogan est derrière la déstabilisation de Bachar el Assad depuis l'origine et personne n'en a fait l'analyse. Laissons Moscou faire le ménage d'Alep à la frontière turque,

  • Par tubixray - 29/04/2016 - 14:03 - Signaler un abus la politique d'ouverture de l'Europe envers la Turquie...

    ....doit être qualifié clairement = une trahison orchestrée par Mme Merkel .... Il est impératif de mettre un terme à la zone Schengen et de réduire le rôle de l'UE à gérer une zone de libre échange des marchandises .... Tous ces dictateurs bureaucrates doivent être limogés.

  • Par A M A - 29/04/2016 - 16:07 - Signaler un abus le débouché de la Mer Noire sur la Méditerranée.

    Erdogan, avec l'appui et sous la tutelle de l'OTAN, contrôle les "Detroits", l'un des points maritimes cruciaux de la planète. Autant dire qu'il mène une politique pro-américaine et que pour l'instant l'Allemagne de Merkel ne veut déplaire ni à Obama ni à Erdogan. De plus la Turquie pèse lourdement sur la situation en Europe et au Moyen-Orient, ce qui laisse les coudées franches à Erdogan pour attiser les conflits et promouvoir l'Islam. Qui va le contrer? Même les Russes ne le font pas pour ne pas se fermer le débouché de la Mer Noire sur la Méditerranée.

  • Par ISABLEUE - 29/04/2016 - 16:10 - Signaler un abus étonnant ??? non,

    Les européens faisaient la même chose pour Khadafi, ils déversaient des milllions pour que la Lybie ne laisse pas passer les clandestins. Ils nous font du chantage, quoi !!! c'est simple.....

  • Par cloette - 29/04/2016 - 16:22 - Signaler un abus Qui a envie de la Turquie en Europe?

    Personne , à part Merkel , donc stop , j'espère le Brexit le Grexit le Franxit etc

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient pour le groupe Sup de Co La Rochelle, l'Ipag, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€