Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Etat islamique en Irak, c'est fini : oui, mais ailleurs ?

Le gouvernement irakien vient de déclarer la fin de l'Etat Islamique dans la ville de Mossoul, au nord du pays "leur état fictif vient de tomber". Si certains combattants restent encore actifs dans certains quartiers, le symbole de la reprise de la Grande Mosquée Al Nuri semble indiquer la défaite de l'Etat Islamique.

Encore et encore

Publié le
L'Etat islamique en Irak, c'est fini : oui, mais ailleurs ?

Atlantico : Que sait on de la réalité du terrain ? Alors que les dernières positions syriennes de l'Etat Islamiques se concentrent dans des zones proches de la frontière irakienne, quels sont les risques de voir l'Etat Islamique resurgir en Irak ?

Alain Rodier : Effectivement, le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi a annoncé la « fin de l’Etat islamique ». Mais il s’est empressé d’ajouter que « les combats étaient loin d’être terminés ». Il faut plutôt comprendre les propos de al-Abadi comme : "la fin de l'EI en tant qu'entité étatique".

En fait, c’est la prise des ruines de la Grande Mosquée Al-Nuri qui est extrêmement symbolique.

A savoir, que c’est là que le 4 juillet 2014, Abou Bakr al-Baghdadi, a prononcé son seul prêche en public appelant tous les musulmans à lui faire allégeance et à rejoindre le « califat » qui avait été officiellement proclamé le 29 juin précédent par le porte-parole du mouvement, al-Adnani.

Les rebelles de Daech ont fait exploser le minaret (Al-Hadba) de la mosquée (qui avait été achevé en 1172 AC) alors que les forces gouvernementales n’en n’étaient plus qu’à quelques centaines de mètres. Ils ont prétendu que c’était une frappe aérienne US qui avait détruit ce monument historique dans le but d’accentuer un peu plus le ressentiment des musulmans vis-à-vis des Américains (et plus généralement à l'égard des Occidentaux). Heureusement, cette action a pu être filmée depuis les lignes gouvernementales irakiennes. Ces films montrent à l’évidence que le minaret a été détruit par des charges explosives placées à l’intérieur du bâtiment. Ce style de destruction ne s’improvisant pas (il faut amener les charges nécessaires, les installer dans des endroits précis, mettre en place un système de mise à feu simultané, etc.), il est évident qu’elle avait été programmée depuis un certain temps. Toutefois, il a encore fallu une semaine aux assaillants pour franchir les derniers mètres pour parvenir au niveau de la mosquée, ce qui montre la lenteur de la progression en zone urbaine détruite, milieu qui est toujours favorable aux défenseurs.

Le porte-parole de l’armée irakienne affirme que « la bataille devrait s’achever dans les prochains jours ». Toutefois, il reste deux poches de résistance importantes dans lesquelles 100 000 civils seraient encore coincés. Bien sûr, le nombre de combattants de Daech n’est pas connu mais leur détermination semble être encore élevée. Pour les Américains, soit ils se rendent (j’ai quelques doutes sur cette option), soit ils se font tuer sur place en emmenant dans leur martyre un maximum d’adversaires et de civils…

Et quand bien même tous les quartiers seraient bouclés, il faudra ensuite passer la ville au peigne fin pour éviter que des activistes dissimulés dans les ruines et au milieu des rescapés ne mènent des actions offensives sur les arrières. A n’en pas doute, la bataille de Mossoul n’est pas encore terminée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par valencia77 - 30/06/2017 - 14:10 - Signaler un abus pourquoi se preocupper du moyen orient

    petrole myrrh et encens? La Russie a assez de petrole pour que l'occident ait assez de temps pour se convertir a l'energie solaire avec les photovoltaic chinois, le gaz de schiste en France, et le nucleaire. une solution des problemes du moyen orient serait l'extermination systematique de tout les precheurs de l'islam.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Rodier

Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la criminalité organisée.

Il est l’auteur, en 2017 de Proche-Orient : coup de projecteur pour comprendre chez Balland, en 2015, de Grand angle sur les mafias et de Grand angle sur le terrorisme aux éditions Uppr ; en 2013 du livre Le crime organisé du Canada à la Terre de feuen 2012 de l'ouvrage Les triades, la menace occultée (éditions du Rocher); en 2007 de Iran : la prochaine guerre ?; et en 2006 de Al-Qaida. Les connexions mondiales du terrorisme (éditions Ellipse). Il a également participé à la rédaction de nombreux ouvrages collectifs dont le dernier, La face cachée des révolutions arabesest paru chez Ellipses en 2012. Il collabore depuis plus de dix ans à la revue RAIDS.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€