Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et si la vraie menace pour Nicolas Sarkozy dans les primaires était largement autant François Fillon qu’Alain Juppé ?

Selon Carine Bécard, journaliste politique à France Inter suivant la droite, François Fillon pourrait jouer le rôle d'invité surprise lors des primaires LR. Face à un Alain Juppé relativement sur le déclin et un Nicolas Sarkozy combatif mais en manque d'élan, l'ancien "fusible" du Président du précédent candidat aurait même la place pour tenter de prendre sa revanche...

Calife à la place du calife ?

Publié le
Et si la vraie menace pour Nicolas Sarkozy dans les primaires était largement autant François Fillon qu’Alain Juppé ?

Atlantico : Selon vous, François Fillon pourrait-être le challenger surprise des Républicains lors des primaires. Pour quelles raisons ?

Carine Bécard : En regardant la trajectoire de François Fillon, on voit qu'il a très mal géré son année 2015 jusqu'en septembre. Il a pensé qu'il pouvait imposer de lui-même les thèmes sur lesquels il avait envie de s'exprimer. Le problème c'est qu'il n'y a que le gouvernement et la majorité qui sont capables de faire ça. Ils sont les seuls à pouvoir imposer le calendrier. Quand François Fillon parle tout seul de l'éducation, de la sécurité, de l'économie numérique etc. c'est repris nulle part et ça n'intéresse pas car ce n'est pas ce qui s'impose à ce moment-là dans l'actualité.

Il était donc complètement transparent. Il avait beau avoir des idées, ses idées, parfois originales, singulières, intéressantes, n'étaient jamais reprises. C'est vraiment un problème de communication politique de la part de François Fillon et de son équipe. Mais malgré tout, cela veut dire qu'il a travaillé et qu'il est prêt sur un certain nombre de sujets. On arrive en septembre, son livre se vend plutôt bien, il a été très bien perçu par un certain nombre de parlementaires avec qui il a pu parler et qui se sont reconnus dans le livre. C'est lié au fait que François Fillon c'est cet homme qui vient de la province, qui a réussi, qui a franchi les étapes unes à unes, qui est monté haut, même très très haut. Cela fait que beaucoup de parlementaires aimeraient avoir le même cursus que lui et se retrouvent dans ce parcours-là.

Par la suite l'actualité s'est accélérée, notamment avec les attentats. Sa parole pendant cette période était celle d'un ancien Premier ministre qui a donc pleinement voix au chapitre. Il a objectivement la carrure d'un homme d'Etat ce qui suscite l'attention quand il s'exprime. Par ailleurs, qu'on soit d'accord ou pas, il a dit des choses plutôt justes, ou en tout cas qui étaient parfaitement audibles par une grande part des Français. Je pense à ce qu'il disait sur la Syrie, sur la Russie, ou sur la sécurité.

Quelles sont les propositions concrètes qu'il a proposées qui vous font penser qu'il aura ce rôle de trouble-fête ?

Typiquement il a été un des tous premiers à parler de la relation que la France devriat avoir avec Vladimir Poutine. Il tient ce discours-là depuis des mois et des mois, il a écrit des tribunes au moment de la crise avec l'Ukraine pour dire "ne nous éloignons pas de Vladimir Poutine, ne le marginalisons pas, ne le provoquons pas, il reste un partenaire avec lequel l'Europe doit absolument travailler". Tout d'un coup il a redit les mêmes choses, mais dans le cadre de l'intensification de la crise syrienne et de ses liens avec les attentats, son discours a pris de l'ampleur. On s'est dit "il a peut-être raison". C'est cela qui lui a permis de faire son retour dans le jeu. A partir de là, je ne dis pas qu'il est en train de décoller – il intéresse toujours assez peu nos rédactions – mais les observateurs politiques qui s'intéressent à la droite se disent de plus en plus que François Fillon n'est pas mort. On a longtemps raconté qu'il pourrait lâcher l'affaire, ne pas aller jusqu'au bout de sa démarche pour la primaire et éventuellement se rallier à Alain Juppé, on se rend compte finalement qu'il est vissé sur son fauteuil, que ses intentions sont toujours les mêmes et qu'on est à la fin de l'année 2015 et que finalement il prendrait plutôt un peu d'ampleur qu'être en train de quitter la scène.

Les Français et le personnel politique ont-ils tiré un trait sur le passé de "fusible" de François Fillon, éternel second de la vie politique française ?

C'est une question particulièrement centrale. Tout le problème aujourd'hui de François Fillon se situe-là. Je crois pour ma part qu'il est toujours dans la boucle, mais le problème essentiel de cet ancien Premier ministre c'est qu'on le sent plus à l'aise dans les rôles de numéro 2. Il ne donne pas l'impression d'avoir un état d'esprit, un caractère de leader. Cela se voit notamment à travers les gens autour de lui, son équipe et les très nombreux parlementaires qui l'entourent. Ils ne sont pas emmenés dans une espèce de souffle. Il ne se comporte pas comme un leader. Par ailleurs si on observe son cursus politique, c'est un éternel numéro 2 parfait. Il a toujours été plutôt derrière quelqu'un. Toute la question de François Fillon aujourd'hui, c'est de savoir si cet excellent numéro 2, qui a écrit le programme de Nicolas Sarkozy en 2007, qui a été ministre de plusieurs présidents, qui a toujours beaucoup œuvré, beaucoup travaillé, va pouvoir un jour mettre ce travail à son service. On a le sentiment que cette mue, il n'est peut-être pas capable de la faire.

A-t-il les épaules assez larges pour faire jeu égal avec NIcolas Sarkozy et Alain Juppé qui semblent être de coriaces animaux politiques ?

Sur cette question, je crois qu'on se trompe sur François Fillon. On n'est pas Premier ministre par hasard. Et on ne reste pas non plus par hasard à ce poste pendant cinq ans. Tout le long de sa mission de Premier ministre, François Fillon n'a eu de cesse d'entendre dire qu'il y a avait plein d'autres "premier ministrables" auxquels pensait Nicolas Sarkozy pour le remplacer. Il a vécu avec cela et a forcément du manœuvrer pour en écarter quelques-uns. Il a très bien su ruiner la "candidature" de Jean-Louis Borloo. Il ne veut pas être remplacé par ce dernier, donnant même l'impression que ce serait une honte insupportable d'être remplacé par M. Borloo. Du coup il manœuvre pour empêcher cela, montrant ainsi qu'il est un animal politique comme les autres.  Par ailleurs François Fillon est depuis trente-cinq ou quarante ans à un très haut niveau de la politique, cela n'aurait pas pu être possible s'il n'avait pas la carrure et la capacité à manœuvrer. Je pense donc qu'il a largement les épaules pour affronter Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy. De plus je crois qu'il n'a plus peur de M. Sarkozy. Il est certainement obligé de se réfréner car il doit avoir une forte amertume et doit avoir envie d'être trop dur à l'endroit de l'ancien président. Mais je crois qu'il n'a absolument pas peur de la bataille.

François Fillon apparaît-il selon vous comme un candidat crédible pour 2017 ?

Ce qu'on sent se dessiner c'est qu'il y a de moins en moins de monde autour de Nicolas Sarkozy. Lorsqu'il s'est déplacé à Ajaccio pendant la campagne d'entre-deux tours, c'est typique : d'habitude quand Nicolas Sarkozy vient en Corse c'est un feu d'artifice, il est accueilli avec ferveur. Là ça a été très froid, un certain nombre de colistiers ne voulaient pas qu'il vienne pensant que ça leur porterait préjudice. Enormément d'élus de terrain, des maires, des députés disent que les gens n'ont plus envie de lui. Pour Nicolas Sarkozy c'est très compliqué. Remporter la primaire sera très difficile pour lui. Il faut cependant bien sûr rester prudents en disant cela car Nicolas Sarkozy ne lâche jamais et peut retourner la situation. Il se battra jusqu'au bout. Mais à l'heure où nous sommes, cela se présente mal pour lui.

Concernant Alain Juppé, ce n'est pas gagné non plus. Il est dans une attitude où il ne fait rien, de sphinx. Il est au-dessus de la mêlée dans une attitude d'homme d'Etat qui a le bon mot mais ne dit pas grand-chose. Il dit ce que l'opinion politique à envie d'entendre. Cela satisfait avant tout un certain nombre de gens à gauche, et cela ne défrise pas à droite, il reste un homme de droite. Le problème c'est que quand il va commencer vers la fin du mois de janvier à s'exprimer sur des sujets importants, régaliens, économiques, quand il va commencer à être obligé de rentrer dans le débat, d'expliquer ses idées, d'argumenter etc. ce qu'a déjà fait François Fillon. Par ailleurs, je ne suis pas sûr que les gens de gauche qui lui prêtent de l'attention et de la bienveillance aillent jusqu'à le suivre. Je crois qu'il va commencer à baisser dans les sondages. Alain Juppé a mangé son pain blanc, mais 2016 va être beaucoup plus compliqué pour lui.

Je crois donc que Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon sont vraiment tous les trois dans la bataille. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par von straffenberg - 23/12/2015 - 09:16 - Signaler un abus politique spectacle

    Avec Hollande Sarko , Juppé nous sommes dans la politique spectacle ,.Ces messieurs vont toujours dans le sens du vent ce que l'on reproche à Fillon c'est justement ce qu'il ne faut pas faire.Fillon me fait penser par certain côté à Pompidou ;La communication à tout prix c'est fini .Fillon , je l'ai déjà dit est très au dessus du lot, je souhaite qu'il réussisse

  • Par ISABLEUE - 23/12/2015 - 09:32 - Signaler un abus Carine Bécasse :

    et l'esprit de Noël ??? Vous ne voulez pas nous lâcher avec le "méchant" Sarkozy ?? Il n'est plus président depuis 2017. Attaquez vous à vos potes du ps.

  • Par Gilly - 23/12/2015 - 09:54 - Signaler un abus Et si.... Et si....

    Et si vous nous fichiez la paix avec vos si ? Dans le domaine politique, je demande des articles d'informations (vérifiées et sans la formule consacrée "selon un proche") et non pas des plans sur la comète.... Un Vent Nouveau qui commence à coûter cher quand il y a redondance d'articles sans jamais apporter d'autres faits que des rumeurs.

  • Par Gilly - 23/12/2015 - 09:59 - Signaler un abus Quant aux journalistes de France Inter

    Je leur suggère de rester sur France Inter Elysées. Je n'écoute jamais radio propagande qui est disponible sans abonnement, ce n'est pas pour retrouver ses journaleux sur Atlantico qui me coûte 4,90 € par mois.

  • Par Neurohr Alain - 23/12/2015 - 10:09 - Signaler un abus Evidemment

    Il serait l'homme idéal, mais il doit s'intéresser davantage aux angoisses identitaires.

  • Par L.Leuwen - 23/12/2015 - 10:32 - Signaler un abus Celui que l'on attend pas

    Avant de lire son bouquin, je n'accordais aucune importance à Fillon. Mais il m'a convaincu. Fillon pourrait bien être celui qui surgit par surprise (comme Hollande l'a été, malheureusement).

  • Par Anguerrand - 23/12/2015 - 10:43 - Signaler un abus France Inter ? Le radio des bobos de gauche

    Des journalistes garanties 100% socialo, Eric Brunet connaît bien le service public et quand il a eu le malheur de dire qu'il etait à droite, ses collègues ne lui ont plus adressé la parole et à du partir. Heureusement il nous régale sur RMC INFO. Mme Bécard vous " oubliez" volontairement ? ....Lemaire qui dans les primaires pourrait bien émerger ayant eu le courage de démissionner du service dit public et à le programme extrêmement bien conçu.

  • Par Yves3531 - 23/12/2015 - 10:48 - Signaler un abus Quelles que soient les arrières pensées propagandistes...

    de Mme Becard, il est indéniable que François Fillon est le seul dans le contexte actuel à avoir les meilleures chances de franchir les chausses trappes de la course pour 2017. Stature, vrai programme, éloquence, ... face à un Sarkozy helas alourdi de casseroles sur lesquelles le pourri et sa Taubira tireront au bon moment, ou face à un Juppé vieilli à la stratégie malhabilement centriste, ou à un Le Maire dont ce n'est pas encore le tour, oui Fillon est qu'on le veuille ou non le seul'à pouvoir sérieusement émerger au bon moment et à aller jusqu'au bout. Si on m'avait dit qu'un jour je serais d'accord avec une journaliste de France Inter...!!!

  • Par Ex abrupto - 23/12/2015 - 11:11 - Signaler un abus Question titre

    ...j'espère bien!!

  • Par Ex abrupto - 23/12/2015 - 11:16 - Signaler un abus Allez c'est NOEL

    Papa NOEL donnez moi un ticket Fillon/Lemaire. J'ai lu leurs écrits. Ca tient debout. Et c'est facilement compatible/complémentaire.

  • Par Gilly - 23/12/2015 - 11:25 - Signaler un abus Fillon et l'islam

    Pas clair du tout ! Je ne l'ai pas entendu parler de la France de culture chrétienne et vous ?.... Proposer des mesures économiques, c'est bien mais pour le reste, à part changer la loi de 1905 pour l'adapter à l'islam, c'est quoi son programme ?... Pourquoi n'a-t-il pas participer aux thématiques des Républicains sur le sujet ?... Son problème ? Il est parti trop tôt et quoi qu'il en dise, il est aussi comptable du bilan 2007-2012 et intégralement puisqu'il a cautionné jusqu'au bout...; Pourquoi voterais-je pour la copie quand je peux avoir l'original qui peaufine encore son programme avec les consultations des adhérents des Républicains ?

  • Par Camtom - 23/12/2015 - 13:22 - Signaler un abus Gilly

    D'accord!! N

  • Par Yves3531 - 23/12/2015 - 14:07 - Signaler un abus @Gilly...

    1 - l'original n'est plus inspiré et les juges aux ordres vont lui faire sa fête dans la dernière ligne droite. 2 - Fillon pendant 5 ans a tenu discrètement et fermement la boutique, quelles que soient les excès du chef. Et celui qui est comptable de ce qui a été fait ou pas fait et bien sûr le chef. 3 - Ils n'ont pas réussi à accrocher de casseroles à Fillon 4 - Fillon est pour l'instant en petite vitesse, avec seul un vrai programme - attendons de voir ce qu'il donne quand il appuiera sur le champignon. 5 - Si cela se fait, effectivement ex abrupto, un ticket Fillon LeMaire serait parfait À suivre... mais arrêtons de parier sur un mort en puissance, les juges ont posé à Sarko une ceinture d'explosifs autour de la taille qu'ils feront peter au moment fatidique; et quelles que soient ses grandes qualités, il a helas fait son temps. Il faut passer à autre chose...

  • Par Gilly - 23/12/2015 - 15:01 - Signaler un abus @ Yves3531

    Le chef est comptable mais ça ne dédouane pas celui qui a mis en oeuvre la politique avec le Parlement et s'est accroché désespérément à son siège.... Pourquoi est-il resté si ça lui déplaisait ?... Quant à Sarkozy, ne l'enterrez pas trop vite... Ce n'est pas parce que les médias ont décidé qu'il était out qu'il ne bénéficie plus de soutiens, surtout quand les masques tombent au fur et à mesure qu'on avance vers les primaires.... A part lui, qui peut représenter la vraie droite, celle qui envoie paître la gauche et la bien-pensance ? Fillon ? Le Maire ? Allons donc !

  • Par Yves3531 - 23/12/2015 - 15:48 - Signaler un abus @Gilly

    j'ai voté Sarko avec enthousiasme en 2008, et en 2012. Je le soutiendrais encore volontiers pour 2017, cependant il est évident que les pourris de la nomenklatura de gauchistes parasites au pouvoir utiliseront tous les moyens absolument tous pour conserver leur fromage. Et ils ont une bombe atomique avec les juges du mur des cons entre les mains. Imaginez vous un seul instant que quelques semaines avant les elections, quand il sera trop tard pour se retourner vers une solution de repli, ils ne vont pas utiliser leurs dernières cartouches en tirant une ou deux casseroles, avec garde à vue, mise en examen et tout le tralalala gaucho médiatique. C'est couru d'avance; vous savez bien que ces gens là ca ose tout ...! Alors, autant aller tout de suite vers une solution plus sure et sérieuse. Car imaginer 5 ans de plus avec ces incapables, parasites, profiteurs, menteurs, ... inimaginable, même dans mes cauchemars les plus fous !

  • Par Mandataire - 23/12/2015 - 17:33 - Signaler un abus JUPPÉ le meilleur…

    … des impayables Thrombonnards®—sauf avec l’argent du Contribuable—qui sévissent dans les fromages du Pays de l’escargot lancé au galop contre le mur économique !__Comme leur bilan : lamentables !__Responsable pour partie de l'état du Pays car… le bien qu’il fit, il le fit mal, le mal qu’il fit, il le fit bien. Pour donner des leçons, il se pose là !__ 1995 ses arrangements locatifs pour lui et son Fils à la Mairie de PARIS ; sa capitulation devant les Ponctionnaires.__1996 sa maîtrise économique : Thomson un franc symbolique ; ses augmentations d’impôts sans réformes.__1997 sa dissolution de la Chambre.__1999 sa mise en examen pour "abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux, et prise illégale d'intérêt".__2002 retraité de la Ponction Publique à 57 ans avec ±15 000€ mensuels. Soit 3 600 000€ placés à 5% par an… sans payer l'ISF, comme tout bon Thrombonnard® !__2004 sa condamnation en 1ère instance à 18 mois de prison avec sursis et à 10 ans d'inéligibilité, réduite en appel à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité.

  • Par Mandataire - 23/12/2015 - 17:34 - Signaler un abus JUPPÉ suite…

    2007 et suivantes, sa politique économique bordelaise "panem et circenses" ; ses déclarations de ne briguer que le Mandat de Maire!?__2011 sa décision d'aller en guerre en LYBIE pour le résultat que nous connaissons.__2013 ses 794€/hab. d’impôts locaux, +36,7% depuis 2001__2014 son projet bordelais de Centre islamiste de 12 000m2 ; son refus de livrer les Mistral, Contrat signé en 2011… par lui-même!?__2014 ses dépenses courantes bordelaises 1.417€/hab. ; ses embouteillages bordelais 23mn/h. de conduite sauf pour lui en voiture de Fonction__2015 son augmentation de 5% des impôts locaux bordelais ; son epic fail des accès au nouveau stade__2017 Président à 72 ans après 15 ans de retraite? Cherchez l'erreur, place aux Jeunes !__Sans compter qu’il n’a jamais créé un seul Emploi avec ses deniers, sauf peut-être un Emploi ménager ; son ambition exclusivement pour lui-même… et non le Pays !__Un homme n’est pas malheureux parce qu’il a de l’ambition, mais parce qu’il en est dévoré.—Charles-Louis de SECONDAT__Encore un "responsable mais pas coupable", et encore moins redevable de ses actes.

  • Par Mandataire - 23/12/2015 - 17:34 - Signaler un abus JUPPÉ fin…

    Nous Citoyens, limitons les Mandats pour que la Politique soit au Service du Bien commun et non un Métier. Et destituons les condamnés de leur/s Mandat/s avec remboursement des sommes perçues à ce/s titre/s.__Pour voir le "meilleur d’entre nous" JUPPÉ—retraité à 57 ans de la Ponction Publique… !—se faire moucher par un Communiste pragmatique, c'est par ici: http://www.dreuz.info/2014/09/23/video-alain-juppe-se-prend-une-lecon-de-morale-de-lambassadeur-de-chine/#sthash.cxmu3ltA.dpbs

  • Par raslacoiffe - 23/12/2015 - 18:05 - Signaler un abus JUPPE le meilleur d'entre nous pour faire gagner Hollande

    Le soutien calculé des médias de gauche à Juppé interpelle. Apparemment la gauche veut absolument qu'il gagne la primaire à droite. Comme c'est bizarre.On peut raisonnablement penser que cette stratégie est commandée par le château pour mieux l'éliminer au 1er tour avec les arguments largement répandus qu'on ne manquera pas de ressortir : repris de justice, vieux...

  • Par scrat75 - 24/12/2015 - 07:28 - Signaler un abus Petite phrase reprise de votre article.

    " Il intéresse toujours assez peu nos rédactions " Voilà perso je trouve que tout est résumé dans cette simple phrase.

  • Par scrat75 - 24/12/2015 - 07:36 - Signaler un abus Problème ?

    Qui décide de se qui est intéressant ou non dans les rédactions ? Sarkozy Fillon Ont toujours dit des choses juste. La prochaine j'espère que se sera. " je m'engage à mettre fin aux subventions des médias dans ce pays "

  • Par bd - 24/12/2015 - 11:07 - Signaler un abus Les Sarkosaures sont grillés!

    ... Et comme l'a si bien dit NKM: ""On ne redressera pas la France avec des réactionnaires mais avec des visionnaires." C'est tellement vrai! Une petite phrase géniale qui sonne comme un slogan de campagne. C'est d'emmerdeuses comme ça qui font bouger les lignes dont la France a besoin!

  • Par gerint - 24/12/2015 - 17:55 - Signaler un abus @bd

    Ce n'est pas parce-que NKM a dit une formule juste qu'elle est capable de la porter. Il me semble que rien dans son attitude plutôt bobo et dans son parcours n'indique la moindre aptitude à un tel exploit. Certes elle est intelligente mais il y a plein de gens intelligents et cela ne suffit pas, pas du tout. Même si c'est une base nécessaire.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Carine Bécard

Carine Bécard est journaliste politique à France Inter.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€