Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et les trois événements sportifs et géopolitiques les plus importants de 2018 sont...

C'est une année de compétition intense qui se prépare pour les sportifs du monde entier, portes-étendards de biens de bannières (en plus de celle, théoriquement, des valeurs fraternelles et pacifiques de Pierre de Coubertin...)

Hors jeu

Publié le

L’événement aura une signification pour l’Asie (où l’Australie se présente comme le premier rempart contre la Chine). Mais il aura son importance aussi pour l’Europe. Il interviendra au moment où les négociations sur le Brexit seront une nouvelle phase mais aussi au moment où le Royaume-Uni occupera la présidence tournante de l’organisation du Commonwealth, de 2018 à 2020. Le renforcement des liens avec le Commonwealth a constitué un argument très important, durant la campagne référendum, dans l’argumentaire des partisans du Brexit.

Pour les Brexiters, le Brexit sera l’occasion de développer le commerce avec le Commonwealth et de renouer avec le grand large et la politique internationale. 

Mondial de Football en Russie : redorer l’image du pays 

La compétition sportive internationale la plus regardée de l’année 2018 sera incontestablement le Mondial de football. Sa signification géopolitique tiendra au lieu, à la durée et au moment de la compétition. Du 14 juin au 15 juillet, le Mondial placera sous les yeux de l’opinion internationale un Etat en butte à des sanctions multiples.

D’une part, le comité olympique russe vient d’être suspendu par le Comité olympique international en raison de dopage lors des derniers Jeux de Sotchi. Dans un pays qui a depuis longtemps érigé le sport de haut niveau en outil de prestige national, il s’agit d’un camouflet. La réussite de l’organisation du Mondial 2018 sera, pour les autorités russes, un moyen d’effacer les controverses sur les coûts financiers et environnementaux des Jeux de Sotchi, de redorer sa réputation en matière de lutte contre le dopage et de droits des homosexuels et attirer le plus possible de spectateurs européens. 

D’autre part, l’économie russe, plongée dans la récession depuis lors notamment en raison de la chute des prix des hydrocarbures et des sanctions économiques européennes, vient tout juste de se rétablir. Et, sur la scène diplomatique, la Russie a repris l’initiative en déclenchant une expédition militaire en Russie à partir de septembre 2015. Toute la question est aujourd’hui celle de la stratégie de la Russie pour 2018. Choisira-t-elle la reprise du dialogue pour éviter le boycott des dirigeants européens pour les Jeux d’hiver de Sotchi ? Ou bien fera-t-elle plutôt de l’événement une tribune pour l’affirmation de sa puissance ? Les symboles seront à scruter quelques mois après la réélection, pour la quatrième fois, de Vladimir Poutine à la présidence de la Fédération de Russie, probablement au premier tour, le 18 mars 2018.

Le sport, ce n’est que du sport. Mais c’est bien plus que simplement du sport. En 2018 aussi !

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 01/01/2018 - 19:31 - Signaler un abus Sport

    Le sport c'est un business comme les autres.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Cyrille Bret

Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné notamment à l'ENS, à l'université de New York, à l'université de Moscou et à Polytechnique, il enseigne actuellement à Sciences-Po. Il est le créateur avec Florent Parmentier du blog Eurasia Prospective.

Pour le suivre sur Twitter : @cy_bret

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€