Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et les trois événements sportifs et géopolitiques les plus importants de 2018 sont...

C'est une année de compétition intense qui se prépare pour les sportifs du monde entier, portes-étendards de biens de bannières (en plus de celle, théoriquement, des valeurs fraternelles et pacifiques de Pierre de Coubertin...)

Hors jeu

Publié le
Et les trois événements sportifs et géopolitiques les plus importants de 2018 sont...

Trois événements sportifs internationaux majeurs jalonneront l’année 2018 : les Jeux Olympiques d’hiver en Corée, les Jeux du Commonwealth en Australie et le Mondial de football en Russie. Chacun d’eux cristallise une crise géopolitique : les Jeux se dérouleront à quelques kilomètres de la Corée du Nord ; le Mondial sera organisé par un pays sous sanctions, quant aux Jeux du Commonwealth, ils mettront en avant le Royaume-Uni en plein Brexit. La portée diplomatique, économique et culturelle des grands événements sportifs internationaux est évidente : ils servent de caisse de résonnance et d’arène aux rivalités géopolitiques.

C’est que sport est bien plus que du sport : c’est de la politique, de l’économie, de la diplomatie… et beaucoup de communication !

Des Jeux d’hiver à l’ombre de la menace nord-coréenne

La XXIIIème édition des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver aura lieu du 9 au 25 février à 80 kilomètres de la Corée du Nord.

Le premier enjeu sera l’attitude de Kim Jong-Un. Utilisera-t-il l’événement pour exercer une nouvelle pression sur la région ? Ou bien mettra-t-il à profit la participation de ses propres athlètes pour tenter de se réinsérer partiellement dans la communauté internationale ? Depuis le début de la présidence Trump, le régime de Kim Jon-Un a donné un nouvel élan à la course aux armements dans la région. Il procède à une série de tests nucélaires et étend de plus en plus le rayon d’action de ses missiles menaçant le Japon et les Etats-Unis. Le premier objectif de la Corée du Sud sera de présenter le visage serein d’une compétition dont la sécurité est assurée.

En outre, ces Jeux Olympiques seront l’occasion, pour le pays-hôte d’une opération de nation branding. Le pays avait utilisé les Jeux Olympiques d’été de Séoul en 1988 pour manifester sa prospérité. Aujourd’hui, l’image de la Corée du Sud a besoin d’être infléchie : elle doit cesser d’être synonyme de prolifération nucléaire et souligner son softpower technologique et culturel. En effet, la Corée du Sud inonde le monde de ses technologies numériques et nourrit une grande partie de l’Asie de ses chansons, de ses séries et de son cinéma. C’est le sens du slogan des Jeux 2018 : « Passion. Connected ».

Les Jeux du Commonwealth : le Royaume-Uni au défi du Brexit 

Du 4 au 15 avril, en Australie, se déroulera la 21ème édition des Jeux du Commonwealth.. Cette compétition réunit les 53 nations du Commonwealth britannique tous les quatre ans.  Elle maintient, sur le plan sportif et symbolique, le lien avec la couronne britannique. En particulier, la tradition veut qu’une course en relai parte de Buckingham Palace vers le lieu des Jeux, portant un message du monarque britannique à la cérémonie d’ouverture des Jeux.

La signification politique de cette compétition tient d’abord à son audience : 1,5 million de téléspectateurs en moyenne sont attendus pour l’édition 2018. De plus, 70 pays y participeront, issus de tous les continents.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 01/01/2018 - 19:31 - Signaler un abus Sport

    Le sport c'est un business comme les autres.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Cyrille Bret

Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné notamment à l'ENS, à l'université de New York, à l'université de Moscou et à Polytechnique, il enseigne actuellement à Sciences-Po. Il est le créateur avec Florent Parmentier du blog Eurasia Prospective.

Pour le suivre sur Twitter : @cy_bret

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€