Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et l’un des premiers acheteurs du pétrole de l’Etat islamique est… Bachar el-Assad

Selon le Département du trésor américain, le gouvernement de Bachar el-Assad achèterait du pétrole à l'Etat islamique, participant ainsi à son financement. Au cœur du dispositif, un oligarque russe qui prétend avoir été enlevé par des extraterrestres.

L'alliance d'Assad et de l'Etat islamique

Publié le
Et l’un des premiers acheteurs du pétrole de l’Etat islamique est… Bachar el-Assad

Des barils de pétrole. Crédit Reuters

 

Une des manières évidentes de combattre l'Etat islamique est de taper au portefeuille. La majorité de ses revenus vient du prélèvement d'"impôts" sur son territoire, mais l'EI dispose également de revenus du pétrole. Qui achète ce pétrole, par où transite-t-il ?

Le Département du Trésor américain vient de fournir une réponse : le gouvernement de Bachar El-Assad achète son pétrole à l'Etat islamique. Cette rumeur circulait depuis longtemps, mais pour la première fois le Département du Trésor a placé sous sanctions, et gelé les actifs aux Etats-Unis, de plusieurs personnes qui selon lui sont des éléments clés du dispositif, dont un homme d'affaires syrien, George Haswani, mais également plusieurs hommes d'affaires russes et chypriotes, ce qui suggèrerait une complicité de Vladimir Poutine (il est difficile d'imaginer que ce genre de choses pourrait se produire sans son accord), Chypre étant un paradis bancaire connu pour être une plateforme de financement pour les oligarques russes.

Parmi les hommes d'affaires russes, le plus connu est un personnage étrange mais bien réel, Kirsan Nikolaïevitch Ilioumjinov. Oligarque, Ilioumjinov dirige aujourd'hui un empire commercial avec des intérêts aussi bien dans la banque que dans l'agriculture. Mais Ilioumjinov s'est fait principalement connaître comme le président de la Fédération internationale des échecs, qu'il dirige depuis 20 ans. Fanatique d'échecs, il a dépensé, selon certaines estimations, plus de 100 millions de dollars de sa fortune pour promouvoir le sport.

Ilioumjinov a également été président de la Kalmoukie, une république russe du Caucase, de 1993 à 2010. Il a été élu au départ en promettant un chèque de 100 dollars à chaque électeur, un téléphone portable pour chaque berger--dans un pays dont le principal secteur est l'agriculture--et que Diego Maradona jouerait pour l'équipe locale de football. Sous sa présidence, les échecs sont devenus le sport national de la Kalmoukie, qui est le seul pays où ils sont obligatoires à l'école primaire, et de nombreux matchs internationaux d'échecs ont eu lieu à Elista, la capitale. Il a également beaucoup soutenu la religion, construisant de nombreuses églises orthodoxes, mosquées et temples bouddhistes (beaucoup de kalmouks, descendants des mongols d'Asie centrale, sont bouddhistes), et même une église catholique alors que la Kalmoukie n'a pas de communauté catholique.

Ilioumjinov, qui a écrit dans son autobiographie, distribuée à chaque visiteur de la Kalmoukie, que les quatre personnages historiques qu'il admire le plus sont le Dalai Lama, Gengis Khan, Lénine et Jésus, a également fait parler de lui en affirmant très sérieusement qu'en 1997 il a été kidnappé par des extraterrestres, qui lui ont fait visiter un autre système solaire, avant de le ramener chez lui.

Quoi qu'il en soit, ces nouvelles révélations démontrent quelque chose qui était jusqu'à présent implicite mais non prouvé : l'alliance entre le gouvernement de Bachar El-Assad (et la Russie) et l'Etat islamique. Assad a besoin de l'Etat islamique pour pouvoir dire à la communauté internationale qu'il est la seule alternative possible à l'EI ; c'est pour cela que la Russie a concentré ses frappes contre les rebelles qui ne sont pas de l'Etat islamique (y compris les rebelles turkmènes du nord de la Syrie, ce qui explique l'hostilité de la Turquie envers la Russie, et donc l'abattage du jet russe par la Turquie de la semaine dernière). Jusqu'à présent il n'y avait qu'une communauté objective d'intérêts, sinon de preuves d'une réelle collaboration ; aujourd'hui il semble que cette collaboration soit réelle.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lazydoc - 30/11/2015 - 08:30 - Signaler un abus Bien

    À part l'EI, qui accepte de vendre du pétrole syrien (auparavant) ou irakien à Bachar?

  • Par ISABLEUE - 30/11/2015 - 10:04 - Signaler un abus Vous allez nous refaire le coup du méchant Sadam Hussein ?

    La Syrie achèterait son pétrole ????? La turquie n'achèterait pas de pétrole ?? avec le fils de Erdogan en première ligne.. ??

  • Par cloette - 30/11/2015 - 10:49 - Signaler un abus façon comme une autre

    de mettre un voile pudique sur la Turquie et Al Nostra les soi disant islamistes modérés dont on a prouvé les atrocités dès le début ( sur des enfants entre autres ) . On prend les gens pour des c . actuellement et cela va en s'aggravant

  • Par bjorn borg - 30/11/2015 - 11:03 - Signaler un abus Bachar El Assad

    est l'homme a abattre pour les occidentaux (US et hollande.) ! Sans Vladimir Poutine, c'était fait !

  • Par Gordion - 30/11/2015 - 11:18 - Signaler un abus La question à poser....

    Les zones encore contrôlées par Al Assad contiennent-elles du pétrole, si oui sont-elles suffisantes pour subvenir aux forces de Damas et à sa population, sinon, où le régime Al Assad achète-t-il la différence? Les forces russes et Al Assad contrôlent le port de Lattaquié, qui doit permettre la livraison de pétrole s'il est équipé d'un terminal pétrolier. Depuis Lattaquié, le pétrole peut-il être acheminé jusqu'à Damas et distribué aux forces du régime?

  • Par cloette - 30/11/2015 - 12:39 - Signaler un abus l'Iran

    a due trole qu'il vend à la Syrie

  • Par cloette - 30/11/2015 - 12:40 - Signaler un abus rectif

    du petrole

  • Par paolo manzi - 30/11/2015 - 13:30 - Signaler un abus comme la belle au bois dormant . ..

    ...je vais l'endormir et je compte sur vous pouf me reveiller dans une centaine d'années !

  • Par Deudeuche - 30/11/2015 - 13:42 - Signaler un abus selon les ....USA

    MORT DE RIRE!

  • Par ERVEFEL - 30/11/2015 - 14:59 - Signaler un abus DONC LES US ONT TOUJOURS LA MÊME POLITIQUE

    d'éliminer Bachar El-Assad. Et bien on n'est pas sorti de l'auberge quand on connaît les capacité de FH de s'affranchir de la politique US. On va donc continuer le grand brassage d'air et faire comme avant.

  • Par Mike Desmots - 30/11/2015 - 15:21 - Signaler un abus Belle tentative d'intox...!

    Donc, les turcs n'achètent pas de pétrole à l'EI et ne le revendent pas sur le marché international....!

  • Par zouk - 30/11/2015 - 20:02 - Signaler un abus Ilioujminov

    Cet oligarque russe est trop pittoresque pour imaginer qu'il soit aussi un contrebandier du pétrole de Daech. Mais qui va prouver que la Syrie de Bachar El Assad est son client, de même que la Turquie d'ailleurs? Bachar El Assad n'est certainement pas un doux Jésus mais de là à imaginer qu'il finance son pire ennemi serait manquer singulièrement de logique.

  • Par padam - 30/11/2015 - 22:12 - Signaler un abus Ho la la la, quelle info!

    Si c'est un Département d'Etat américain qui le dit, alors aucun doute! Parole d'Evangile, ou plus probablement du Prophète si ce sont leurs amis salafistes et wahabites de la péninsule arabique qui leur ont soufflé ce scoop renversant à vous couper le souffle, isn't it?...

  • Par vangog - 01/12/2015 - 11:10 - Signaler un abus Lavage de cerveau extra-terrestre?

    Ponchour, Meussieur Vincent!...

  • Par LouisArmandCremet - 01/12/2015 - 13:33 - Signaler un abus Contre feu...

    Alimenter en fausse rumeurs et en contre feu, est un grand classique de la guerre de l'information car la diffusion de ce gene de rumeur est toujours efficace sur une aprtie de la population, même si c'est aussi gros que celle ci. Ce qui est dommage, c'est qu'un site sérieux comme Atlantico l'ait reprises sans y mettre quelques mises en garde. J'attendais quand même mieux de ce média !

  • Par Félicie - 01/12/2015 - 15:31 - Signaler un abus Sources

    Quelles sont les sources de M. Gobry le contributeur ? Quelle est sa fonction, à part faire de l'intox pro US ?

  • Par Félicie - 01/12/2015 - 15:33 - Signaler un abus Sources

    Quelles sont les sources de M. Gobry le contributeur ? Quelle est sa fonction, à part faire de l'intox pro US ?

  • Par Liberte1776 - 01/12/2015 - 18:17 - Signaler un abus Grossiere desinformation

    Le fils d Erdogan dirige une société qui importe massivement le pétrole de l Etat Islamique. Le Sultan joue double jeu. Il est tellement evident, que nos dirigeants européens doivent le faire exprès, de couler notre Europe... Erdogan se bat contre les Kurdes, les seuls a pouvoir efficacement faire reculer les fous d Allah. Et l UE qui va lui verser 3 milliards, issus de notre travail, alors que la Turquie devrait contrôler ses propres frontières... Vivement que la COP21 accouche de solutions durables, afin d arrêter notre consommation de pétrole doublement mortifère: les gaz a effet de serre d une part, et d autre part, arretons d enrichir les monarchies dont l ideologie religieuse (l Islam) est la plus retrograde et obscurantiste du monde. Qu ils le boivent leur pétrole ! Nous devons former un arc greco-romain, et chrétien (bien que je sois athée, mais de culture chrétienne), de l Atlantique a L Oural. Et je ne felicite pas Atlantico pour propager cette désinformation. Votre titre devrait être: "Le fils d Erdogan importe le pétrole de l Etat Islamique". Ce serait plus en relation avec l actualité récente sur l avion russe abattu par les Turcs.

  • Par MIMINE 95 - 01/12/2015 - 20:11 - Signaler un abus SI L'info vient de Washington

    on peut se permettre d'en douter.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€