Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 24 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et vous, vous préférez quoi ? "Pays de merde" ou "président de merde" ?

On croyait que Jack Lang et Donald Trump n'avaient rien en commun. Et bien si : les mêmes tics de langage !

Que de mots doux…

Publié le
Et vous, vous préférez quoi ? "Pays de merde" ou "président de merde" ?

Minuit sonnait place de la République/ Les pompes à merde se mirent à fonctionner/ Et tout le monde en fut aspergé/ Pompons la merde! / Et pompons la gaiement / Car c'est avec la merde qu'on emmerde les gens! Cette chanson, fort gaillarde fut une des préférée des voyous de la Belle Epoque au début du siècle dernier. 

Nous la dédions à Jack Lang, ancien ministre de la Culture et actuel président de l'Institut du Monde Arabe. Il est fort à craindre qu'elle va éclabousser ses jolies chemises en jabot. Très, très énervé par les propos de Trump sur les "pays de merde" (Haïti etc.), Lang l'a qualifié de "président de merde".

Il a accompagné cette belle sortie d'un "j'aime Haïti". Et il connait quoi à Haïti, Jack, Lang ? Les statistiques de l'UNICEF décrivent une île d'une misère effroyable. 78% de la population sous le seuil de pauvreté absolue. 38% des enfants entre 7 et 18 ans n'ont jamais été à l'école. Le sida fait d'énormes ravages. 67% des enfants de moins de 5 ans souffrent d'anémie. 

Rien de tout cela, bien sûr, n'autorise Donald Trump à qualifier Haïti de "pays de merde". Mais cela permet de s'interroger sur la façon qu'on eut les classes dirigeantes de ce pays d'administrer Haïti, première nation noire à avoir obtenue son indépendance en 1804. 

Et il en pense quoi Jack Lang de cette situation? Que c'est la faute des Blancs ? Des Américains ? De la France ? On peut le rejoindre sur un point : oui, Donald Trump est un personnage vulgaire et grossier. L'ancien ministre de la Culture, lui, est un être raffiné et fragile. Il promène ses émotions poétiques dans les jardins fleuris des riads de Marrakech. Et ce n'est certainement pas lui qui irait dire, comme le président américain, que les stars il faut les attraper par la… .

Chez Lang, tout est délicat. Et pour reprendre le célèbre jugement de Napoléon sur Talleyrand, la merde chez lui est toujours enveloppée d'un bas de soie. Lang dirige l'Institut du Monde Arabe. A ce titre, il reçoit d'importants subsides de pays aussi démocratiques que le Qatar, Bahreïn ou  l'Arabie saoudite. Quand on est l'obligé financier de tels états, quand, à la demande de ces commanditaires, il organise une exposition sur les Chrétiens d'Orient qui ne souffle mot de leurs souffrances, il vaut mieux fermer sa gueule ! Sur ce, ne parlant ni comme lui, ni comme Trump, nous laissons Jack Lang avec son bas de soie. 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 17/01/2018 - 09:46 - Signaler un abus MErci de cet article mais à ce propos je voulais dire que

    1/ j'ai beaucoup aimé un article de Jeune Afrique : http://www.jeuneafrique.com/510359/politique/loeil-de-glez-trump-et-les-pays-de-merde-une-histoire-de-bouche-qui-ne-porte-pas-de-calecon/ ... EXTRAIT : "ni même de perdre du temps à contrebalancer les nuances de traductions de « shithole countries » compilées par l’Agence France-Presse : « pays de merde », « pays de chiottes », « merdiers », « trous à rats », « trous paumés », « mauvais pays », pays d’« arriérés " ....... 2/ et tout de même signaler que j'ai apprécié l'article de JM Grumberg dans Dreuz : https://www.dreuz.info/2018/01/16/dou-vient-lhysterie-anti-trump/ où on apprend que les participants à la réunion avec Trump n'ont pas entendu les termes incriminés et que le sénateur Rand Paul a révélé que lorsqu’il était en mission médicale en Afrique centrale et à Haïti, (Rand Paul est ophtalmologue), Donald Trump, qui n’était candidat à aucun poste, a apporté un soutien financier très important à ces missions humanitaires. Mais avec la presse Trump bashing, que peut on attendre à part des fake news.

  • Par cloette - 17/01/2018 - 09:52 - Signaler un abus N'est ce pas Mélenchon

    qui a parlé récemment des "pompes à merde" qui allaient fonctionner ( à son sujet ) ?. Au moins c'est preuve de référence historique, alors que en effet pays de merde ou président de merde, c'est vulgaire ,mais dit par Jack lang c'est enrobé de soie ! Pour ma part, je me demande quand m^me par quoi remplacer un tel qualificatif quand on est très irrité? C'est le plus parlant ! Et Jack Lang est très irrité par tout ce qui contrarie son amour pour les loukoums d'un certain Orient .

  • Par padam - 17/01/2018 - 09:55 - Signaler un abus La honte "naphtalinée" du paysage français

    Rien a ajouter ni à retrancher à cette chronique qui campe parfaitement le portrait de cet individu répugnant et parfaitement méprisable.

  • Par assougoudrel - 17/01/2018 - 10:07 - Signaler un abus Et la France?

    Si tout le monde la quitte, c'est qu'elle est devenue un pays de merde chié par des gens qui ont bu de l'eau de Cologne tout en la gouvernant depuis près de 40 ans. Ceux-là même qui regardent les provinciaux comme on regarde une merde molle sur le tapis rouge du festival de Cannes, pensent-ils autrement de ces pays miséreux à cause d'une même élite qui a été et qui est encore est à leur tête? Je paris que Hidalgo est dans tous ses états. Trump est allé fort, mais à-t-il tort? Parti comme on est, on ne va pas tarder à rejoindre ces pays "de merde".

  • Par Le gorille - 17/01/2018 - 10:28 - Signaler un abus Les mots ne manquent guère !

    Fosses à purin, étrons, caniveaux, égouts, fange, ruisseaux, fosses septiques... mais ils demandent tous que l'on connaisse leur propre grammaire... Ce qui nécessite une éducation type "bas de soie", qui n'est guère du goût de tous. On peut le comprendre. Rien de tout ça dans ma jungle... quoique certains ruminants voisins, de bonne taille qui plus est, m'obligent à être très vigilant, pour ne pas patauger dans le bonheur !

  • Par philippe de commynes - 17/01/2018 - 10:58 - Signaler un abus il faut les attraper par la…

    En effet, Lang semble préférer attraper par derrière, en tout cas si on se fie entre autre aux propos de sarkozy, qui quand il se vantait de le compter au nombre de ses prises de guerre à la gauche rigolait quand même "enfin jack il faut mieux l'avoir devant que derrière, c'est plus rassurant "

  • Par assougoudrel - 17/01/2018 - 11:20 - Signaler un abus Devant ou derrière

    Peut-être préfère-t-il être devant s'il est un "receveur" et non un "donneur", sauf pour les bambins.

  • Par vangog - 17/01/2018 - 11:53 - Signaler un abus Incapable d’avoir un mot pour les chrétiens d’Orient

    ce pedophile serait-il un cretin d’occident?

  • Par LouisArmandCremet - 17/01/2018 - 12:53 - Signaler un abus Comparaison...

    Je trouve la subtile comparaison avec Talleyrand insultante pour ce dernier ! ;-)

  • Par JLH - 17/01/2018 - 13:02 - Signaler un abus apocryphe

    il est plus que probable que "la merde dans des bas de soie" soit un propos apocryphe, ressorti dans la pièce de théâtre "le souper". Pour le reste, dans les soirées bobos-mondaines, s'il n'est jamais grossier, pensez-vous entre "gens biens" et surtout bien pensant, mais son comportement n'est pas très "classe" et il aime beaucoup casser du sucre sur le dos des absents, fussent ceux qui le flattaient peu de temps avant. Bravo M. Rayski de vous attaquer à l'une des clefs de voute de la bien-pensance française.

  • Par Borgowrio - 17/01/2018 - 13:09 - Signaler un abus Institut du monde Arabe

    C'est quoi ça ? quel est son rôle , quelles sont ses actions concrètes , à part son ( gros) chèque de fin de mois . A l'instar de la reine des neiges , Ségolène , c'est un comité théodule de plus

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 17/01/2018 - 14:06 - Signaler un abus Cher monsieur Rayski,.... il

    Cher monsieur Rayski,.... il faut se mettre au goût du jour ! Macroléon 1er empereur des Français dirait aujourd'hui de Jack : "c'est une merde dans un string panthère"...... Je suis d'accord, ça a du mal à tenir, ça déborde forcément.....

  • Par vangog - 17/01/2018 - 14:16 - Signaler un abus Que dire de "merd'in France" du chanteur preferé des Français?

    la gôche môrale s'arroge le monopole et l'exclusivité des gros mots...

  • Par pascal farigoule - 17/01/2018 - 14:56 - Signaler un abus quand même

    tenter de faire un come back en surfant sur de la merde, c'est bien tout Jack Land

  • Par wwmat - 17/01/2018 - 14:58 - Signaler un abus Et Jack Lang,

    en matière fécal est un fin connaisseur, il connait parfaitement bien cette matière dont il est pétri.

  • Par ISABLEUE - 17/01/2018 - 16:59 - Signaler un abus Vous avez oublié de rappeler qu'à Haiti l'esclavage des enfants

    existe encore, au su et vu de tout le monde; On appelle les "Restavec" ces enfants abandonnés et "confiés" à des familles.... Pas d'école, battus et j'en passe. Oui c'est un pays de merde. Mais ils vont dire que c'est la faute aux méchants français qui les ont colonisés il y a 4 siècles..

  • Par assougoudrel - 17/01/2018 - 17:54 - Signaler un abus Que deviennent Mr et Mme Duvallier

    qui habitaient (fin des années 80) une villa sur la Côte d'Azur? L'argent du pays était en Suisse. La femme, en Haïti, mettait la climatisation à fond afin de mettre ses manteaux de fourrure. Je me souviens, l'ors de renfort de la Police des Airs et des Frontières, les douaniers français avaient fouillé monsieur qui revenait de Suisse avec 800 000 francs sur lui (120 000 euros); c'était sa vaisselle de poche. Combien d'anciens dictateurs africains sont chez nous comme les Duvallier? Mais, ce ne sont pas des pays de merde, mais de miel.

  • Par moneo - 17/01/2018 - 18:13 - Signaler un abus Bravo

    mais le bas de soie est de trop...

  • Par calinou - 17/01/2018 - 19:16 - Signaler un abus Bravo

    Bravo Benoît, bien envoyé !!!

  • Par kelenborn - 17/01/2018 - 22:13 - Signaler un abus oh

    Que j'aime la dernière phrase...à un détail près Benoit: chez Lang, même le bas de soie doit avoir des varices!

  • Par JG - 17/01/2018 - 22:58 - Signaler un abus Je n'écoute pas les pédophiles quand ils donnent des leçons

    Donc les propos de jack Lang m'indiffèrent ...mais j'avoue que l'article est assez bien envoyé.. J'ai bien aimé le petit passage sur l'Institut du Monde Arabe (et donc son directeur) financé par les pires dictatures du Moyen Orient. Jack Lang sait il qu'il serait lapidé ou défenestré dans les pays qui le financent ??

  • Par kelenborn - 18/01/2018 - 07:19 - Signaler un abus JG

    Allons allons!!! dans ces pays on ne jette pas les merdes par la fenêtre . Elles servent pour l'entrainement à la lapidation!

  • Par Lapalatine - 18/01/2018 - 21:00 - Signaler un abus Perso:

    Je préfère la merde à Jack Lang...c'est dire!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€