Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et vous pensiez que vous aviez décidé librement de votre destination de vacances ? Les traditions de votre région d'origine et de votre catégorie sociale ont (probablement) "choisi" pour vous

C'est l'été, les grandes villes sont mornes et les villes côtières débordent d'activité. Le Canet Plage passe par exemple de 600 habitants à l'année à 40 000 pendant la période estivale. Petit tour d'horizon des "flux migratoires" de l'été.

Mer ou montagne ?

Publié le
Et vous pensiez que vous aviez décidé librement de votre destination de vacances ? Les traditions de votre région d'origine et de votre catégorie sociale ont (probablement) "choisi" pour vous

Les Lillois se rendent sur le littoral de la Manche, alors que les Lyonnais privilégient la vallée du Rhône. Crédit Reuters

Atlantico : Où les Français partent-ils vacances ? Existe-t-il une corrélation entre la région qu’ils habitent et celles où ils se rendent pendant l’été ?

Jean-Didier Urbain : Les Parisiens partent dans la vallée de la Seine, en Normandie, dans le Finistère, la Vendée, la Savoie et sur toute la côte méditerranéenne. Mais ils ont tendance à essaimer sur tout le territoire. Donc à part le Parisien qui se rend un peu partout, on voit que les séjours de vacances sont généralement déterminés par le lieu d’habitat. Toulouse, par exemple, se répartit dans la vallée de la Garonne et sur l’arc atlantique, et de Biarritz jusqu’au Languedoc-Roussillon en passant par les Pyrénées.

Les Lillois se rendent quant à eux sur le littoral de la Manche. 5% se rendent à Paris, 9 % en Bretagne du Sud et en Vendée, quelques autres partent à la montagne, et tout une partie se distribue sur la Côte d’Azur.

Les Lyonnais privilégient la vallée du Rhône, la montagne du côté suisse et le littoral méditerranéen. Ils ne se rendent quasiment jamais sur les autres côtes, et autrement ils se rendent à Paris.

Certaines villes sont plus casanières, comme Montpellier, dont les habitants ne s’éloignent pas beaucoup de la vallée du Rhône, de la région Languedoc, et se rendent tout de même à Paris, qui reste un incontournable.

Au sein même de Paris, voit-on des zones qui privilégient des destinations en particulier ?

L’ouest parisien, constitué de beaux quartiers, part dans les résidences secondaires de la côte normande. Les Parisiens du sud, quant à eux, investissent davantage la Seine et Marne, l’Yonne ou la Nièvre, et plus loin, la vallée du Rhône. Les quartiers riches de Paris ont des points de migration rituels sur la Côte d’Azur.

Pourquoi la banlieue ouest de Paris part-elle essentiellement en Normandie, en Bretagne et en Vendée ?

La banlieue cossue et plutôt conservatrice de l’ouest de Paris (Versailles, Sèvres, Viroflay…) se rend beaucoup sur la côte ouest, car les accointances patrimoniales sont très anciennes. Ces familles aisées se sont de depuis très longtemps établies sur la côte la plus proche, de la Normandie à la Vendée. Les affinités idéologiques et religieuses, historiquement très fortes, n’y sont pas étrangères non plus.

Dans quelles proportions les zones habituellement densément peuplées se vident-elles pendant les vacances d'été ?

La loi est quasi mécanique : plus l’agglomération est importante, plus le taux de départ est important. A Paris, en termes d’absence absolue, on ne dépasse pas les 25%. En juillet-août, on atteint les 85 à 90% de départs. Cela ne veut pas dire qu’à un moment donné la population parisienne est vidée de 90%, mais que sur cette période, huit à neuf Parisiens partent.

Les statistiques publiées par l’Observatoire national du tourisme montrent bien que plus l’agglomération est grande, plus le taux de départs est important, et plus elle est petite, plus le taux est faible. Ce sont des communes rurales de 2000 à 5000 habitants. Les critères ne sont pas seulement socio-économiques, on constate par exemple qu’un ouvrier de région parisienne part plus en vacances qu’un cadre en milieu rural (même si ces derniers sont peu nombreux).

De grandes villes situées sur le littoral comme Marseille, Toulon ou Nice ont-elles des taux de départ équivalents ?

Quand on vit en milieu urbanisé, même au bord de la mer, on n’est pas vraiment au bord de la mer. A Marseille, par exemple, la mer est loin de tout, il faut forcément sortir de la ville. Dès lors que la zone est urbanisée, les phénomènes de départ sont les mêmes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ledevois - 27/07/2013 - 10:23 - Signaler un abus trop d'insécurité en France

    et c'est bien pour cela que nous voyons de plus en plus de Français ,de hollandais , d'allemands et d'autres en Espagne ou tu peux laisser ta voiture ouverte sans être inquiété ; j'en suis à me poser la question des 66 pour % de quote favorable à valls les castagnettes , -- il est fort le type avec son bla-bla- bla , --

  • Par zorrolafesse - 27/07/2013 - 10:41 - Signaler un abus Grece

    Je confirme cette année l’afflux de touristes français dans les îles grecques, mais ce n'est pas du à la crise ( la grece reste chère ), mais plutôt au fait que plus personne ne va en la Tunisie et en Egypte.

  • Par romainF - 27/07/2013 - 12:27 - Signaler un abus J'ai testé Israel, je n'y étais jamais allé

    Niveau sécurité y a rien a dire c est nickel. Niveau art de vivre, exposition, commerce, liberté, j ai été bluffé. Mais le pire reste les filles sur la plage... Un sourire on entame la discussion en Anglais et les israeliennes adorent les français ! (je ne suis pas juif). En 3 semaines j'ai eu deux copines, j'ai bien bronzé et j'ai mangé et bu des litres de jus de fruits absolument frais. Y a bcq de touristes là bas, notamment des juifs de Paris et je me suis meme fais des potes :) Le soir les pub anglais, les restos salade / falafel sont ouverts jusqu a 5 du mat. J ai adoré franchement. Adoré !

  • Par matador - 27/07/2013 - 13:37 - Signaler un abus A ROMAINF je confirme ISRAEL

    Israel c est vraiment chouette et les gens sont vraiment sympas, beaucoup de francophiles . cerains defendeny plus la France que les français eux-même... des paysages dans les terres étranges et mystérieux:... suis pas juif lol

  • Par matador - 27/07/2013 - 13:41 - Signaler un abus Observatoire du tourisme...mdr

    ils sont perchés sur des points hauts avec des jumelles et observent les flux migratoires? un comité théodule avec des planqués payés à pas foutre grand_chose...

  • Par MARCEL FERNAND - 27/07/2013 - 14:10 - Signaler un abus ATTENTION ESPAÑA

    Dans des villages à forte majorité´autochtones pas de problèmes, les gens sont parfaitement honnêtes. Dans les grandes villes c'est différent. A Madrid régulièrement la télé montre le modus operandi de bandes de roumains essentiellement et jeunes de surcroît. Ma femme a réussi à en dérouter deux qui l'ont bien évidemment insulté. Si l'on est prudent je pense que pour l'essentiel c'est assez sur, mais avoir toujours le rétroviseur en marche. Ceci dit ce n'est pas la plage.... je préfère celle du pacifique mexicain de Oaxaca ou`l'on peut faire du surf et manger de la langouste sortant de la mer

  • Par clara - 27/07/2013 - 14:46 - Signaler un abus Et la Corse ?

    Dépaysement et beau temps assurés . Un petit paradis à 1H30 de Paris !!

  • Par sawyer - 27/07/2013 - 15:10 - Signaler un abus mare nostrum

    Jean-Didier, heu... écrire "A Marseille, par exemple, la mer est loin de tout, il faut forcément sortir de la ville", c'est, me semble-t-il, n'y avoir jamais mis les pieds ! non ?...

  • Par dvd33 - 27/07/2013 - 15:12 - Signaler un abus le pays basque

    pour nous la question ne se pose même pas. Nous sommes basques, et fiers de nos traditions, et de nos fêtes. Donc, retour au pays avec la mer, la campagne et la montagne, avec en sus, les fêtes de bayonne.

  • Par dvd33 - 27/07/2013 - 15:12 - Signaler un abus le pays basque

    pour nous la question ne se pose même pas. Nous sommes basques, et fiers de nos traditions, et de nos fêtes. Donc, retour au pays avec la mer, la campagne et la montagne, avec en sus, les fêtes de bayonne.

  • Par ledevois - 27/07/2013 - 16:26 - Signaler un abus l'espagne ?

    l'insécurité en espagne peut être les années précédente , mais cette année tranquillous , notre castagnette nationale l'homme au 66 pour% de popularité n'est bon que pour le fifre catalan - Marseille , __ oui ça peut être chouette si tu te fais pas égorger !

  • Par un_lecteur - 27/07/2013 - 17:55 - Signaler un abus Les traditions de leur région d'origine...

    Voir article du Figaro, sur la délinquance qui gagne les plages. "«La Côte d'Azur n'est pas un défouloir pour délinquants en vacances», a, quant à lui, tonné le syndicat Alliance dans un communiqué. «L'été, des bandes de voyous se déplacent des banlieues vers le littoral, explique Éric Mildenberger, son délégué général CRS. Or nous avons perdu l'équivalent de dix compagnies de CRS en cinq ans, soit 1900 hommes sur 12.000…» En bord de mer, certains petits délinquants ne font pas bon ménage avec les vacanciers venus en famille les sacs remplis de crème solaire, de pelles et de seaux. «Des jeunes considèrent que fumer du cannabis est entré dans les mœurs et ne se gênent pas pour le faire sur la plage, raconte Éric Janssens, délégué national CRS-MNS d'Unité SGP Police. D'autres consomment de l'alcool, se baladent avec des chiens dangereux sans muselière, mettent la musique à fond, sans compter l'inflation de tout un tas d'autres incivilités qui peuvent dégénérer, comme à Marseille où un policier aurait pu périr noyé alors que tout était parti d'un jet de sable…» . La France est un grand pays touristique, mais pour combien de temps ?

  • Par Anonymous010010101001 - 27/07/2013 - 18:38 - Signaler un abus *** L'état choisie aussi pour vous ***

    Alors qu'on vous oblige à tjs plus d'impôts pour subventionner les augmentations de cette clique payée au dessus du salaire moyen, qui partira à la retraite avant vous, pour la toucher plein pot, qd vous devrez en plus payer leur dette, par la ruine pour renflouer toutes leurs conneries. Pdt que votre niveau de vie baisse, et vous oblige à plus de sacrifices, vous êtes de plus en plus rejetés vers une nouvelle classe 1/3-mondisée d'esclaves. Bref pdt ce tps là, l'Etat décide à votre place, comment éduquer les enfants (papa porte une robe, nos ancêtres les arabes, ...), ce qu'il faut regarder à la télé (zouaves hystériques pro LGBT, Femen, doigts-de-lhommistes, ...), ce qu'il faut penser (multiculturalisme, antifachisme, ...), pour qui il faut voter, comment dépenser votre argent (pour l'état et la banque), etc etc. Qd l'État justement, est devenu une une sangsue, complice des kleptos de la phynance, et alors que la richesse disparaît, ce petit monde de rentiers, d'usuriers, ponctionnent, opressent, et insultent le bon sens avec des lois toutes plus grotesques les unes que les autres (mariage gay, taxes, etc etc) Il est en train de grandir une divergence ENORME. Et ça va mal finir

  • Par sheldon - 27/07/2013 - 21:28 - Signaler un abus Il y a encore de très beaux endroits en Espagne !

    Parisien, ça fait plus de 15 ans que je ne vais plus dans le grand sud méditerranéen ayant envie de me sentir en vacances en me changeant les idées. En revanche il y a en Espagne des endroits très agréables, mais un peu plus cher pour ne pas se retrouver avec la même clientèle que dans le sud de la France au mois d'aout. En France pour ne pas être dérangés sur la plage il devient nécessaire d'aller sur les plages payantes et c'est très très cher ! Quant à Marseille il y avait une plage sensationnelle, celle des Catalans. Mais elle était payante, alors la municipalité et le maire UMP d'arrondissement, poussés par les autochtones l'ont aménagée, l'ont rendue gratuite, et en ont limité l'ouverture (avant c 'était ouvert toute l'année). Les riverains ont vite compris, mais trop tard : vols, bagarres, et dernièrement un policier qui a failli être noyé. Donc maintenant on ne peut guère plus trouver une plage tranquille !

  • Par aubagne - 28/07/2013 - 09:42 - Signaler un abus MARSEILLE

    Quel que soit le lieu de votre domicile ,à Marseille,vous accédez à la mer,en bus et en métro,voiture aussi,parking à disposition sur le bord de mer à 2 euros la journée.Sur les plages,surveillance de 10 a 19 heures.Toilettes, cabines pour objets délicats ainsi que cendriers gratos.J énonce ce que dit,tous les matins un M N S.La plage ,quotidiennement nettoyée,trés tot le matin.19km de cote,il y en a pour tous les gouts.Ce jour la température de l eau est a 27 degrés.Jusqu a midi ,un régal,eau transparente et propre.Pas d arbres bien sur,mais une vue sur les iles.L esprit critique,oui,mais toujours la vérité.

  • Par jbdom - 28/07/2013 - 16:46 - Signaler un abus pas de plages à Marseille?!

    Veuillez m excuser car avec tout le respect que je vous dois je m inscris en faux pour cet article: comment pouvez vous ecrire que la mer est "loin de tout à Marseille"? Alors que cette ville regorge de plages de calanques et autres bords de mer au bord des rochers?? Une simple vue sur Google earth vous montrerait des plages bondées... Aller, sans rancune.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Didier Urbain

Jean-Dider Urbain est sociologue, spécialiste du temps libre, des vacances et des voyages.

Il est l'auteur de Le voyage était presque parfait (Payot, 2008) et L'envie du monde (Breal, 2011)

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€