Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et maintenant voici la guerre entre "les bien-pensants" et les "mal-pensants"! Aucun mort à déplorer…

Mais qui a tiré le premier ? Grave et passionnante question.

Pan pan, boum boum…

Publié le
Et maintenant voici la guerre entre "les bien-pensants" et les "mal-pensants"! Aucun mort à déplorer…

Laurent Joffrin, le patron de Libération, n'est pas content. Dans un éditorial il proteste contre la "Une" de Valeurs Actuelles : " Le tribunal des bien-pensants". Son nom y figure avec ceux d'Aymeric Caron, Yann Barthes, Marlène Schiappa, Anne Hidalgo. On comprend que le directeur de Libération se sente profondément meurtri d'être associé à ces phares de la pensée.

Mais ce n'est pas ce qui motive sa colère. Laurent Joffrin observe, non sans quelque raison, que "les mal-pensants" ne se portent pas si mal que ça en France. En effet le tribunal dénoncé par Valeurs Actuelles n'en a enfermé aucun dans un camp de rééducation ni réussit à les bâillonner. Ce n'est pas faux : on les voit et on les entend. Et c'est tant mieux. Comme il tient ses listes à jour Joffrin cite les noms suivants des "mal-pensants" : Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, Laurent Wauquiez Yvan Rioufol, Luc Ferry, Eugénie Bastié et quelques autres.

 Le problème avec Joffrin c'est qu'il a  la mémoire qui flanche. Il devrait se souvenir que Valeurs Actuelles n'a fait que s'inspirer des "Unes" de L'Obs à l'époque où il en était le directeur. Des "Unes" qui dénonçaient "Les nouveaux réacs" ou "les nouveaux fachos". On y trouvait les noms d'Éric Zemmour, de Houellebecq, d'Hélène Carrère d'Encausse, d'Alain Finkielkraut, d'Elisabeth Levy.

Ils, elles, étaient cloués au pilori et proposés à la vindicte générale. Si ça ne s'appelle pas de la délation… Les  lecteurs de L'Obs étaient en somme conviés, à la façon des adeptes du vaudou, à planter des aiguilles dans les tronches de ces affreux fascistes et réactionnaires.

Lapidez, lapidez, il en restera toujours quelque chose… On sait que tout ce qui est excessif devient rapidement insignifiant. Joffrin devrait, en cette matière, très bien s'entendre avec la direction de Valeurs Actuelles. Il a ses méchants. Ils ont les leurs.

Mais chez Joffrin ce qui l'emporte  c'est la tartufferie. A Libération, sans que ça fasse la "Une" car on ne veut pas recopier celles de L'Obs, on continu à longueur d'articles à dénoncer "les mal-pensants". Les lecteurs –en constante diminution- de ce journal sont supposés aimer ça !

Et puis à y regarder de plus près, un constat s'impose. De nouveaux noms sont venus s'ajouter à la liste de ceux fustigés par L'Obs. Ils sont, regardons ceux que cite aujourd'hui Joffrin, de plus en plus nombreux. C'est peut-être ça qui, avant tout, chagrine le directeur de Libération ?

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 19/01/2018 - 09:52 - Signaler un abus Benoit, appeler « Libération » un journal...

    n’est ce pas faire trop d’honneur à ce torchon fascisant absolument illisible et que l´on ne peut ouvrir sans faire un ictère ...?!!!

  • Par J'accuse - 19/01/2018 - 09:55 - Signaler un abus Définition de la bien-pensance

    Ceux qui s'opposent aux bien-pensants ne pensent pas mal, mais autrement. La bien-pensance, ce n'est pas penser bien, mais en être persuadé en voulant imposer ses points de vue à tous, puisqu'ils sont censés être universellement et intemporellement justes. La bien-pensance est un fascisme et, comme tout fascisme, est de gauche. La gauche est, elle, l'opium de certains intellectuels.

  • Par cloette - 19/01/2018 - 10:19 - Signaler un abus Joffrin

    caricature du bien-pensant, scolarité à Stanislas, château de famille,(cf wikipédia) il a fait "l'institut d' études politiques" et "sc éco," il aime l'humanité souffrante et déteste le Français moyen qui pense mal, caricature de gauche caviar imbuvable!

  • Par assougoudrel - 19/01/2018 - 11:22 - Signaler un abus Bien-pensants et aussi

    "bien pansus", à vivre grassement sur le dos du contribuable; la bedaine a de nombreuse fissures. De même qu'il existe la police de la pensée en France, il devrait y avoir aussi la police de la "pansée"; ça nous coûterait moins cher. Quand à Joffrin, il pleure avant d'avoir mal, comme tout minable.

  • Par KOUTOUBIA56 - 19/01/2018 - 12:54 - Signaler un abus Ne me parlez pas de Joffrin,

    Ne me parlez pas de Joffrin, un mange merde la pire des espèces

  • Par jurgio - 19/01/2018 - 14:02 - Signaler un abus Jo, frein de la libre pensée

    Peut-on dire encore autre chose sur cet individu alors qu'il nous en a tout dit depuis longtemps ? Et n'en déplaise aussi aux femelles-bas-bleu, il y a aussi des mâles pensants.

  • Par Laurent DUBOIS - 19/01/2018 - 14:27 - Signaler un abus Laurent MOUCHARD

    Joffrin de son vrai nom MOUCHARD est un islamo gauchistes de la pire espèce. Il porte bien son nom. Quand à libération c'est un torche culs indigeste destiné aux plus irréductibles bobo gauchistes. Seule consolation les lecteurs de libération avec le temps qui passe sentent de plus en plus le sapin....

  • Par OLYTTEUS - 19/01/2018 - 19:12 - Signaler un abus Je pense autant de mal de ce

    Je pense autant de mal de ce tartuffe et de son torchon que les autres. A vomir.

  • Par Borgowrio - 19/01/2018 - 19:39 - Signaler un abus Subventionner la presse provoque des Joffrin graves

    Les élus du groupe socialiste lisaient ostensiblement "Libé" pendant les longues séances ennuyeuses à l'assemblée Nationale . Ils pensaient montrer qu'ils étaient progressistes . On a vu le résultat , obligés de vendre la baraque .

  • Par JG - 19/01/2018 - 19:57 - Signaler un abus Ce qui me ferait marrer

    C'est que Libération soit obligé de vivre sans subventions de l'Etat, comme le fait Valeurs Actuelles, ça ne durerait pas très longtemps....

  • Par vangog - 20/01/2018 - 00:14 - Signaler un abus Exactement comme les socialistes fascistes, en 1940...

    les L.Joffrin, P.Cohen, J.M.Apathie, A. Caron, Y.Barthes etc...croient incarner la vérité, et ne supportent aucune opposition à leurs thèses ...Leurs détracteurs sont bâillonnés par la meute des bien-pensants, et toute déviation de la doxa mondialiste et immigrationniste, est sévèrement réprimée par l’exil médiatique, voire, pour les pires des mal-pensants, les patriotes Front National, par l’ interdiction bancaire, et l’isolement dans les goulags de la pensée unique...réjouissez-vous, car ces sectaires annoncent le NOM!

  • Par Anguerrand - 20/01/2018 - 06:46 - Signaler un abus Il y a tout de même une morte; la démocratie

    Dans un pays où depuis une dizaine d’annees chacun s’autocensure les rares journaux de droite, les humoristes, ou les quidams qui n’ont plus le droit de s’exprimer librement du fait de Schiappa, lois adaptées, uniquement dans le même sens, ou le « service public «  de la désinformation ne sert plus qu’a former les cerveaux à cette pensée unique, ou l’etat ne fait appliquer les lois que pour les « de souches », je ne suis pas sûr que l’on puisse appeler cela démocratie. Un état qui nous impose une immigration de 13,5 millions de musulmans sans jamais nous avoir consulté, n’est plus une démocratie. Liberté; foutaise.

  • Par kelenborn - 20/01/2018 - 10:05 - Signaler un abus Ah mon Benoit

    Je ne vois pas pourquoi je me suis laissé aller à dire un jour du mal de toi et je le regrette au plus profond de moi même. T'entendre parler de Joffrin-Mouchard à une heure où autrefois les gens se demandaient sur qui vider leur pot de chambre et se dire comme Bourrel: Bon Dieu mais c'est bien sûr!!!!! Celui a avec sa calvitie qui passe , l'air rochon dans la rue, voici la cible toute trouvée. Je sais (enfin je pense) que comme moi tu ne vas pas à la messe mais je te laisse cette image de communion pour illustrer ton propos! http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/le-rat-qui-rit/plenel-et-demorrand-nostalgiques-de-la-ddr.html... Tu remarqueras que Plenel, il suffit d'un petit passage chez le Barbier ( tiens un autre bien pensant et con en plus) qui lui rase un peu la moustache de chaque côté et c'est fou comme il rappelle quelqu'un surtout déguisé en vert! Bonne journée mon Ben et t'as raison: mort aux cons!...ça risque d'être un holocauste! mais faudra garder Joffrin-Mouchard pour le musée d'Histoire naturelle

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/01/2018 - 10:20 - Signaler un abus Le problème de Jojo le bobo c

    Le problème de Jojo le bobo c'est qu'il a beaucoup de chose a se faire pardonner . Alors il se croit obligé d' en faire trop pour ne pas être rejeté par ses Islamogauchistes de copains .....Il est vrai qu'e sa famille est très riche, et que son père est un intime de Jean-Marie Lepen .....Dans le milieu qu'il fréquente le Jojo, ce n'est même plus une batterie de cuisine qu'il traîne derrière lui mais des gamelles et des bidons ....

  • Par kelenborn - 20/01/2018 - 11:52 - Signaler un abus Au surplus

    Ce que je trouve le plus répugnant chez Joffrin-Mouchard c'est ce qui se passe au lendemain de l'attentat contre Charlie! J'ai déjà dit ici et ailleurs à quel point je considérais que Charb était à Reiser ce que Muriel Robin pouvait être à Coluche, en clair et dans les deux cas , le Bon Coin de l'humour et encore dans la version "Ca se passe comme ça en Picardie"!!! Bref mais Charb est mort sous les balles des barbus et cela ne méritait pas qu'une merde comme Joffrin qui s'était illustré en donneur de leçons de morale sur l'islamophobie des caricatures distribue son haleine répugnante pour offrir l'asile aux rescapés !!! Non Jesus avait eu droit à une étable; la décence aurait voulu que les dessinateurs de Charlie ne soient pas accueillies dans des latrines!!! Une fois de plus/ merde à ce pot de chambre de la pensée gastro-olfactive!Oui!!!il pue la pensée putride

  • Par kelenborn - 20/01/2018 - 12:00 - Signaler un abus paulquiroule

    Svetlana Staline s'est faite pardonner le fait d'avoir eu pour père un asssassin! Je crois que la fille de Goebbels n'a pas eu autant d'états d'âmes et les enfants de Landru n'étaient pas coupables de ce que fut leur père! Je me fous de savoir si le père de Joffrin Mouchard était copain de jean marie Le Pen mais Le Pen aurait mieux fait d"emmener son copain le père se " faire moucher"le dard chez les putes le jour où il a commis ce sale con !!!! Il aurait atterrit dans le bidet, le seul receptacle dont il soit digne!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/01/2018 - 13:15 - Signaler un abus "......Dans le milieu qu'il

    "......Dans le milieu qu'il fréquente le Jojo, ce n'est même plus une batterie de cuisine qu'il traîne derrière lui mais des gamelles et des bidons ..." ....ce n'est pas un jugement perso, mais un constat. Ça le rend mal à l'aise vis à vis de ces copains ! point !

  • Par kelenborn - 20/01/2018 - 17:50 - Signaler un abus z'avez bien droit à celle la

    http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/les-aventures-de-macroleon/24-chiottes-espionnes-a-l-elysee.html Avec Joffrin-Mouchard dans le rôle de Puducus!

  • Par Pharamond - 22/01/2018 - 10:37 - Signaler un abus Chercher l'erreur.

    La semaine dernière sur LCI,l'émission de Pujadas: parmi les commentateurs,L.Joffrin. La discussion porte sur les rentrées fiscales supérieures aux attentes,grâce à la reprise. Que faire de ces recettes supplémentaires?L.Joffrin:"redistribuer". C'est précisément ce qu'avait fait Lionel Jospin,premie ministre. A mon sens, c'est une lecture idéologique de la situation, dans les deux cas. Le pays est endetté jusqu'aux narines,utiliser les surplus pour réduire la dette et permettre ainsi de générer plus de ressources pour d'indispensables investissements,cela est bon pour le pays. Mais pas pour la gauche:c'est la redistribution qui prime,c.a.d,pour ses ouailles. Cela n'a pas gêné L.Joffrin de solliciter Rothschild pour le sortir du trou.Chercher l'erreur.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€