Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et maintenant Google parvient à savoir si vous avez des enfants (et pourquoi ça l’intéresse tant)

Google devine bien vite que les internautes qui vont sur les sites relatifs aux enfants et aux bébés en ont un ou plusieurs, ce dont se réjouissent les annonceurs friands de données personnelles.

Parents surveillés

Publié le
Et maintenant Google parvient à savoir si vous avez des enfants (et pourquoi ça l’intéresse tant)

Atlantico : Google parviendrait à savoir si nous avons des enfants même si cette information n'est pas spécifiquement renseignée. Comment est-ce possible techniquement ?

Fabrice Epelboin : Si l'on passe son temps à se renseigner sur le prix des poussettes ou des couches en passant par Google, c'est que l'on a un enfant. Google le sait. Il existe aussi un outil appelé Google analytics qui sert à donner des informations aux sites (ex le nombre de visiteurs), qui se trouvent sur la moitié des sites de la toile et qui permet à Google de savoir sur quels sites telle adresse IP a été.
Si vous allez sur plusieurs sites relatifs aux enfants et bébés, Google devine bien vite que vous en avez un. 
 

Pourquoi Google tient-il tant à obtenir cette information? Qu'en fait-il ? Quelle valeur a-t-elle ?

Google n'a pour le moment qu'un usage commercial et marketing de cette information. Il cible les parents et propose des produits en rapport avec leurs préoccupations. Cependant, la NSA récupère ces informations. Google est obligé de lui donner à cause d'une loi appelé le patriot act, qui oblige toutes les entreprises américaines à collaborer avec l'Etat. 
 

Est-il possible de faire en sorte que Google n'obtienne pas cette information ?

Bien sûr, il faut simplement arrêter d'utiliser Google et passer par un autre moteur de recherches. Regardez ce que vous tapez dans votre barre de recherche, ça en dit beaucoup sur vous. Il faut aussi utiliser des extensions qui permettent de désactiver Google analytics. Ainsi Google ne sait plus ce que vous recherchez ni les sites sur lesquels vous allez. 
 

Une fois que Google a une information nous concernant, est-il possible de faire marche arrière ? 

Absolument pas, une fois que Google a cette donnée on ne peut pas la supprimer. 
 

En février, la CNIL a condamné Google pour sa politique de confidentialité des données, une décision qui n'a visiblement pas d'impact. Qui pourrait freiner Google en matière de collecte d'informations personnelles ? 

En théorie les politiques, l'Europe pourraient mais ce n'est pas le cas en pratique qui réagissent peu. Il ne faut pas oublier que ces informations sont aussi utiles aux services secrets français et servent à la lutte contre le terrorisme. 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 24/06/2014 - 09:04 - Signaler un abus Big brother eyes are everywhere

    Le meilleur des mondes selon Google, Facebook et consorts. Un conseil pour tous, effacez tout votre historique de navigation chaque jour ça limite déjà les fuites, pour Google Analytics je vais suivre les conseils de cet article.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Fabrice Epelboin

Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€