Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 28 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et Fleur Pellerin décida de tuer le crowdfunding dans l’œuf

De nouvelles règles spécifiques au financement participatif entreront en vigueur au premier trimestre 2014, a indiqué Fleur Pellerin lundi à la sortie des Assises du financement participatif. Un chantier entamé en janvier dernier dont pour le moment les textes prévoient un plafond de prêt de 250 euros par personne pour un financement global de 300 000 euros par projet.

Economie participative

Publié le - Mis à jour le 9 Octobre 2013
Et Fleur Pellerin décida de tuer le crowdfunding dans l’œuf

Fleur Pellerin. Crédit Reuters

Tous les jours, nous frôlons la catastrophe. Et tous les jours, le gouvernement, par son action décisive et intelligente, nous en protège. Vraiment, que ferait-on sans lui ?

 

Alors que les Américains sont sur le point de, justement, répondre à cette question, en constatant, comme les Belges il y a quelques années avant eux, que sans gouvernement, finalement, ça se passe très bien, en France, nous, au moins, n’aurons pas besoin de nous la poser : nous avons un sacré nom d’une pipe de gouvernement qui bosse comme quatre.

Et à en juger par le rythme de son travail, on devrait s’en réjouir.

Prenez Fleur Pellerin (délicatement, parce qu’on la devine frêle malgré ses airs de politicienne capable d’écraser des chiots avec son talon) : grâce à son ministère, elle est parvenue à montrer une aptitude assez stupéfiante à fourrer son museau dans une quantité invraisemblable de dossiers dans lesquels elle n’entendait à peu près rien, mais pour lesquels chaque intervention se sera soldée, outre un bon quart d’heure de rigolade pour le chroniqueur que je suis, par un échec cuisant, une idée idiote ou une taxation ridicule et contre-productive (au choix, panachage possible).

Comme actuellement, chaque ministre est frénétiquement en train de tout faire pour que les médias s’intéressent à lui, avec une réussite mitigée pour certains, il était inimaginable que le petit appendice ministériel déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique ne fasse pas une action tonitruante pour que son nom apparaisse enfin dans l’alerte automatique Google qu’elle a certainement fait mettre par l’un des techniciens chevronnés qu’elle garde enfermé dans l’une des caves humides de son ministère.

Et c’est donc sur la finance alternative qu’elle a jeté son dévolu. En plus, ça tombe assez bien : cela faisait un moment que le lobbying des banques l’asticotait avec ce sujet, et que Bercy cherchait un moyen de calmer les ardeurs de certains sur le sujet.

Justement, pour le camper un peu, précisons de quoi nous parlons. La finance alternative dont il s’agit ici est celle appelée "crowdfunding" outre-Atlantique, ou finance participative de ce côté-ci. L’idée est fort simple : si vous avez une idée géniale et pas un rond pour en financer la production ou le développement, vous exposez votre projet, ses tenants et ses aboutissants sur internet, et vous offrez aux internautes la possibilité de vous financer ; en échange, ceux-ci reçoivent au choix un retour sur investissement, les produits qu’ils ont donc simplement "prépayés", des parts d’entreprises, etc… En fait, on peut imaginer n’importe quel type de motivation (son nom associé au projet ou même la seule joie d’avoir aidé une idée géniale à prendre vie). Des sites (comme KissKissBankBank ou KickStarter) se sont d’ailleurs rapidement montés sur le principe où une foule d’individus (crowd) va donc financer (fund) un projet ; du côté du site, une petite commission est prélevée pour les frais de fonctionnement, qui sont en pratique les frais inhérents à la mise en contact de ces centaines de milliers de créditeurs avec ces centaines d’inventeurs ou de créateurs.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vspatrick - 06/10/2013 - 09:44 - Signaler un abus Tant que les Français ....

    iront chercher leurs responsables politiques à l'ENA, le pays n'ira nul part. On marche sur la tête.

  • Par brokenenglish - 06/10/2013 - 09:55 - Signaler un abus Mais qui a voté pour ça ?

    Tout le problème est que ces **** de français ont voté à gauche (sur des promesses mensongères et des attaques personnelles, d'accord, mais ils l'ont fait).

  • Par Atlante13 - 06/10/2013 - 10:14 - Signaler un abus Pas de doute,

    c'est une vraie socialiste. La liberté pour eux n'existe pas, ils sont détenteurs uniques de la vérité et de la justice, ils sont les bons contre tous les autres méchants. Ils sont socialistes, donc par définition n'acceptent pas la contradiction. Ils sont socialistes, donc ils sont la pensée unique. Et les français sont assez **** pour les mettre au pouvoir. Ils ont donc ce qu'ils méritent.

  • Par Eugénie - 06/10/2013 - 10:55 - Signaler un abus C'est pour toutes ces idioties accumulées ....

    ..... que les Français de toute classe, se tourne vers Marine Le Pen, mais ces décérébrés du PS, qui prennent les Français pour des imbéciles, ne s'en rendent même pas compte !!! Ils envoient Valls dans la France pour contrer le FN, mais ce pauvre Valls,( peut-être extrême-droitiste, puisque il est entré franchement dans les idées de Marine sur les Roms et que l'on veut toujours accrocher cette étiquette au FN° ne va pas comprendre les réactions hostiles !!!

  • Par Equilibre - 06/10/2013 - 11:09 - Signaler un abus Si on suit BFM BIZ, c'est la seule à peu près compétente

    , euh, celle qui suit ses dossiers. Ben non. A envoyer à cette chaine, donc

  • Par Michel. - 06/10/2013 - 13:15 - Signaler un abus Liberté de commerce et propriété

    Si une personne désire investir dans une entreprise, la sienne ou celle d'un autre, qui et que devrait l'en empêcher? Mais en France la liberté économique et la propriété ne sont – étonnamment – pas garanties dans la constitution. Les libertés en général et droit de propriété ne sont "que " des principes généraux cités en préambule: déclarations des droits de l'homme et des citoyens de 1789 et préambule à la constitution de 1946. En comparaison dans la constitution suisse la propriété est garantie explicitement (Art 26), et le sont aussi les libertés de conscience et de croyance, d’opinion et d’information, des médias, de la langue, de la science, de l’art, de réunion, d’association, d’établissement (des Suisses), de la propriété, économique, syndicale (Art. 15 à 28). C'est la conception même du rôle de l'État qui est différente. En France, devant une situation qui n’est pas réglementée il y a urgence de le faire sinon L’État perd la main. Il est donc « constitutionnellement naturel » qu’un ministre intervienne pour empêcher la libre disposition du capital privé pour créer des entreprises. Ce n’est pas le gouvernement en place qui marche sur la tête, ce sont les priorités const

  • Par Michel. - 06/10/2013 - 13:18 - Signaler un abus fin du commentaire précédent:

    En France, devant une situation qui n’est pas réglementée il y a urgence de le faire sinon L’État perd la main. Il est donc « constitutionnellement naturel » qu’un ministre intervienne pour empêcher la libre disposition du capital privé pour créer des entreprises. Ce n’est pas le gouvernement en place qui marche sur la tête, ce sont les priorités constitutionnelles qui sont à l’envers.

  • Par kriptonic - 06/10/2013 - 14:03 - Signaler un abus Tristesse

    De cette Fleur la seule chose que l'on connait c'est cette photo reprise par tout les média ou l'on essai de nous la vendre glamour, beurk.. Nous avons les dirigeants les plus médiocre du siècle, totalement à côté de leur pompes. Sur 4 enfants deux sont déjà partis, expatriés immédiatement après leurs études d'ingénieurs et sup de co. Le troisième vient de nous annoncé qu'il va suivre le même chemin dans 3 mois. Il ne supporte plus l'atmosphère anti entreprise. Le 4ème (19 ans) considère que l’avenir n'est plus en France. Trop compliqué. Alors... merde... les politiques, des dizaines de milliers de jeunes se barrent , cela ne vous pose pas de question sur votre médiocrité crasse et votre retard intellectuel ! Quand à cette Fleur elle est fanée.

  • Par my3cents - 06/10/2013 - 14:24 - Signaler un abus Super article h16

    Comme d'hab. Tu as oublié de noter que Fleur "bobo" Pellerin est la plus "expérimentée" de tous les ministres du gouvernement puisque (ô miracle) elle a grenouillé une poignée d'années dans ce vilain privé... Enfin, "privé", s'entend. Passons. Oui, bein, c'est ca, tu as bien résumé, l'habituel serrage de kiki sur ce qui marche. Pas inhérent d'ailleurs qu'au parti sociétal et débilisant que constitue le PS puisque des verts à l'UMP, ils fonctionnent tous pareil.

  • Par Ducon - 06/10/2013 - 17:09 - Signaler un abus marre

    On en arrive au stade , ou je me dis que ne lirais pas l’article car je parts du principe que ce qui se conçois bien s'énonce clairement . Donc rien a foutre du Crowd machin . Par contre la bande dont fait partie Pellerin me fout les crocs.

  • Par Froggy - 06/10/2013 - 17:37 - Signaler un abus Ben voui...

    Encore et toujours. Le pouvoir de nuisance de ce gouvernement ne cessera jamais de nous étonner et de nous énerver.

  • Par jean fume - 06/10/2013 - 17:38 - Signaler un abus Pas lieu de s'en étonner H.T.

    C'est dans la logique de base de la Socialie de tout contrôler, pour que rien qu'elle ne puisse taxer lui échappe, même quand c'est une connerie ! Il faut dire qu'en Socialie, on ne résonne pas aussi loin. On est juste dans l'immédiat. Tout ce qui est prélevé n'est plus à prendre ! La conséquence est immédiate et logique, elle tient au principe des vases communicants : Quand un pays ne souhaite pas que l'économie se développe chez lui, naturellement, elle se développe ailleurs.

  • Par Ilmryn - 06/10/2013 - 18:27 - Signaler un abus Le riche n'as pas le droit d'investir plus que 0.01%

    Le smicard lui peut investir jusqu'à 25% de son salaire. Gestion fin du risque !! clap clap ! . On sent le truc pensé avec son trou de balle "J'y étais, regardez, y a mon nom dessus".

  • Par prochain - 06/10/2013 - 18:55 - Signaler un abus Mme F. P. est auditrice 1er classe

    Elle devrait organiser l'audit général de la Fonction publique... pour voir qui fait quoi et combien chacun coûte...aux constribuables. Un fonctionnaire coûte 3.5 5 millions euros en 67- 68 ans de revenus garantis (par qui...?), le Ô fonctionnaire par bonheur coûte beaucoup plus. Combien ils rapportent...difficile à dire avant l'audit général...

  • Par lsga - 06/10/2013 - 19:08 - Signaler un abus NKM nous manque...

    Fleur Pellerin est décidément la pire ministre du gouvernement.

  • Par walküre - 06/10/2013 - 20:19 - Signaler un abus Oui mais

    Tous ces nouveaux systèmes financiers n'ont qu"un but, faire payer la vache à lait. Au final celui qui aura "investi" ,même une misère, sera inéluctablement floué. Justement; les sommes investies étant très faibles pour chacun des participants, ceux-ci seront moins enclins à porter plainte. Qui va entamer une procédure judiciaire pour 10 euros ? Les escrocs comptent là-dessus pour se remplir les poches. Il y a moults pièges à gogos comme la production de disques ou de films. Pour 1 succès 10 000 faillites. Jouez plutôt au tiercé.

  • Par vangog - 06/10/2013 - 22:29 - Signaler un abus Il est vrai que tellement de choses fonctionnent bien

    en France, qu'il fallait, pour une socialo pur-jus, s'attaquer à ce qui fonctionne bien...trop bien...trop libre... intolérable pour cette sectaire!

  • Par my3cents - 06/10/2013 - 23:29 - Signaler un abus Un nouvel article ?

    Cet abruti de moscovici a annoncé renoncer à la taxe sur l'EBE MAIS compensera par "une surtaxe temporaire sur l'impôt sur les sociétés, c'est à dire toutes les entreprises que Hollande devait épargner et encourager, toutes celles hor copains du cercle de l'industrie dont Mosco est vice-président. Profites-en pour regarder l'organigramme du MEDEF, tu verras c'est tres instructif.... rempli d'enarques et de fils à papa. Lorsqu'on te dit que la france est une republique bananiere.

  • Par Aristotic - 07/10/2013 - 08:31 - Signaler un abus tempête dans un verre d'eau

    Quel déchaînement de rage pour pas grand chose... L'auteur comme les commentateurs cherchent tous les prétextes pour vociférer leur haine de tout ce que peut faire le gouvernement français. Le plus risible? J'hésite entre ce faux ras-le-bol tonitruant à tout propos, et la déclamation déclarant liberticide tout geste et tout texte. Lassant et pas très crédible au bout du compte... Avec ces cris "au loup" a tout bout de champ, plus rien ne surnage lorsqu'un vrai problème se pose au sujet d'un texte.

  • Par fms - 07/10/2013 - 09:19 - Signaler un abus @aristotic

    +1

  • Par Salaudepatron - 07/10/2013 - 11:04 - Signaler un abus La dictature du « bien pensant » socialiste...

    Pour nos énarques adorés, le postulat de base est que le français est con... pas forcément méchant, mais bête... donc heureusement qu’ils sont là pour penser pour nous, nous défendre, nous protéger, nous diriger...bref, ils veulent nous prendre en charge, nous formater, depuis la plus tendre enfance ( école dès deux ans ! ) jusqu’à notre retraite, qu’il décident de gérer selon leur bon vouloir... A partir de là, il leur faut décider de tout ce qui nous concerne, de près ou de loin, donc pas étonnant que ça légifère à tours de bras.. c’est pour notre bien... Et dire que des horribles libertaires s’imaginent qu’ils voudraient nous aliéner... bande d’ingrats, va !

  • Par zulambator - 07/10/2013 - 13:39 - Signaler un abus En réponse à Aristotic :

    Ce débat n'est en rien une tempête dans un verre d'eau pour celui qui s'y intéresse, et participe. Les joueurs de jeux vidéo, comme moi, sont très concernés par le sujet. Voici un lien vers un site de jeux en ligne, dont on ne pourra l'accuser de militantisme, qui se fait l'échos du vent de panique consécutif à l'annonce du ministre : http://www.jeuxonline.info/actualite/41852/vent-panique-financement-participatif A bon entendeur ... !

  • Par prophete - 07/10/2013 - 13:58 - Signaler un abus C'est logique

    Il y a tellement de ministres, il faut bien qu'ils s'occupent à faire quelque chose pour justifier leur job ! Et puis ces messieurs du lobby bancaire sont tellement gentils ...

  • Par Ilmryn - 07/10/2013 - 15:41 - Signaler un abus Aristotic - La vaseline et intromission.

    Par Aristotic - "Le plus risible? J'hésite entre ce faux ras-le-bol tonitruant à tout propos, et la déclamation déclarant liberticide tout geste et tout texte." . C'est vrais du 95% des lois, pas grand chose souvent, ni rien de révolutionnaire. . En 2008 la France avait dépassé les 10'500 lois et 127'000 décrets, le code du travail fait 3'400 pages en augmentation d'une tous les trois jours etc. etc. . Le législateur c'est transformé en cancer fou, le papier de H16 ne fait que résumer et détailler l'absurdité de cet empilement avec le merveilleux résultat qu'on connait: la France cours à la faillite. . Libre à toi de croire que chaque mm d'intromission liberticide ne fait rien.

  • Par jurgio - 07/10/2013 - 23:26 - Signaler un abus Ces petits maîtres

    qui étouffent le pays depuis des décennies et plus. Comment peut-on donner de telles fonctions à des adolescents ? Sarkozy s'y était essayé et avait compris. « L'autre » qui n'a rien appris et n'apprendra jamais rien, veut faire pareil ! En pire !

  • Par francois_33 - 08/10/2013 - 11:55 - Signaler un abus toujours + fort

    dans la connerie vu que les banques ne prêtent pas à ceux qui veulent entreprendre (et puis quoi encore !) que l'état a d'autres chats à fouetter :trouver les milliards pour payer les fonctionnaires ts les mois Que PERSONNE ne leur demandait RIEN vu que tt ce passait à l'amiable et dans la + grande transparence quasiment sans danger avec la garantie d'1 banque (ces sites étaient le +souvent créés ou administrés par d'anciens banquiers écœurés par le système Bref comme tout le monde était content ..ca pouvait PAS DURER !! fallait bien que l'état s'en mêle sans blague !! Des fois que ces entreprises auraient du succés gagneraient de l'argent (QUELLE HORREUR !!) PAIERAIENT des impôts des charges sociales et EMBAUCHERAIENT des chômeurs (manquerait + que ca tiens!!on a 1 record à garder !! Donc y'a bien fallu que l'état s'en mêle Fini le crowdfunding seules les banques pourront vs financer ..et toc Bravo Voilà ce qui arrive quand on nomme n'importe qui dans 1 ministère (cf 1 étrangère ) Bravo Aristotic ..et c'est qui qui va la payer ta retraite hein ??

  • Par Loupdessteppes - 08/10/2013 - 19:49 - Signaler un abus Les néo-marxistes ne sentent pas la rose, ni la fleur

    Raz-le bol du contrôle de l'état (petit e oblige) lorsque l'on sort pour la miction du soir.... Il y aura bientôt une immatriculation pour chaque pensée dans ce pauvre royaume de France...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€